La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un suivi en temps réel de la réponse au traitement psychothérapique: Une pratique selon les données probantes Michael J. Lambert, Ph.D. Brigham Young University.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un suivi en temps réel de la réponse au traitement psychothérapique: Une pratique selon les données probantes Michael J. Lambert, Ph.D. Brigham Young University."— Transcription de la présentation:

1 Un suivi en temps réel de la réponse au traitement psychothérapique: Une pratique selon les données probantes Michael J. Lambert, Ph.D. Brigham Young University 1

2 Aperçu 1.Suivre les réponses du client au traitement et fournir des alertes pour des cas problématiques est une pratique à base de données probants 2.En termes de responsabilité, ceci dépasse les solutions administratives. 2

3 Solution OQ-Analyst: Un pratique à base de données probantes Une série de mesures qui sont sensibles aux effets du traitement pour une grande variété de clients Méthode automatisée pour évaluer de façon répétée les clients sans demander plus de temps du clinicien Produit immédiatement un graphique des progrès du client selon les attentes Rétroaction immédiate aux thérapeutes et aux consommateurs, ce qui améliore les résultats 3

4 Mesure des résultats: OQ items dans 4 domaines 45 items dans 4 domaines Donne un score total reflétant le niveau de détresse quune personne a connu au cours des 7 derniers jours Donne un score total reflétant le niveau de détresse quune personne a connu au cours des 7 derniers jours Scores varient de 0 à 180 Scores varient de 0 à 180 Les scores les plus élevés signifient un niveau de détresse plus élevé Les scores les plus élevés signifient un niveau de détresse plus élevé 64 représente la coupure entre les individus fonctionnels et dysfonctionnels 64 représente la coupure entre les individus fonctionnels et dysfonctionnels 4

5 OQ-45 Domaines et exemples de questions Mesure les CHANGEMENTS AUTOÉVALUÉS par rapport aux: –Symptômes – anxiété, dépression, somatique Jai une évaluation négative du future. Jai une évaluation négative du future. Jai perdu tout intérêt. Jai perdu tout intérêt. Je pense au suicide. Je pense au suicide. Je ne peux pas me débarrasser des pensées inquiétantes qui sont dans ma tête. Je ne peux pas me débarrasser des pensées inquiétantes qui sont dans ma tête. 5

6 OQ-45 Domaines et exemples de questions Mesure les CHANGEMENTS AUTOÉVALUÉS par rapport aux: –Problèmes interpersonnels Je me sens seul. Je me sens seul. Jai des disputes fréquentes. Jai des disputes fréquentes. Jai une vie sexuelle insatisfaisante. Jai une vie sexuelle insatisfaisante. Jai de la difficulté à mentendre avec mes amis et mon entourage. Jai de la difficulté à mentendre avec mes amis et mon entourage. 6

7 OQ-45 Domaines et exemples de questions Mesure les CHANGEMENTS AUTOÉVALUÉS par rapport aux: –Fonctionnement dans les rôles sociaux Jai de la difficulté au travail en raison de ma consommation dalcool et de drogues. Jai de la difficulté au travail en raison de ma consommation dalcool et de drogues. Je me sens suffisamment en colère au travail/à lécole pour faire quelque chose que je pourrais regretter. Je me sens suffisamment en colère au travail/à lécole pour faire quelque chose que je pourrais regretter. Je sens que je ne suis pas un bon employé/étudiant. Je sens que je ne suis pas un bon employé/étudiant. Jai trop de désaccords au travail/à lécole. Jai trop de désaccords au travail/à lécole. 7

8 OQ-45 Domaines et exemples de questions Mesure les CHANGEMENTS AUTOÉVALUÉS par rapport aux: –Qualité de vie Je mentends bien avec les autres. Je mentends bien avec les autres. Je suis satisfait de ma vie. Je suis satisfait de ma vie. Mes relations amoureuses sont entières et complètes. Mes relations amoureuses sont entières et complètes. Je profite de mon temps libre. Je profite de mon temps libre. 8

9 Il existe deux problèmes cliniques importants pour lesquels les cliniciens ont besoin daide 9

10 1. Il y a des clients qui ne bénéficient pas du traitement et dautres qui souffrent plus à la fin de la thérapie quau début. 1. Il y a des clients qui ne bénéficient pas du traitement et dautres qui souffrent plus à la fin de la thérapie quau début. 2. Les cliniciens sont trop optimistes et ne parviennent pas à reconnaître quand les clients se détériorent. 2. Les cliniciens sont trop optimistes et ne parviennent pas à reconnaître quand les clients se détériorent. 10

11 Résultats (n = 6062) Hansen, Lambert, Forman (2002) SiteSéancesDétérioréAucun changement AmélioréRétabli Programme daide au personnel %58.5%19.7%15.2% Cliniques universitaires %57.6%20.1%12.6% Cliniques de soins externes %53.9%20.5%11.4% Cliniques de soins externes - nationales %48.1%28.5%15.9% Cliniques dentrainement %45.6%31.2%20% Centre communautaire de santé mentale %60.7%20.5%8.6% TOTAL 4.3%8.2%56.8%20.9%14.1% 11

12 Lidentification des dossiers nécéssitant une révision Peu de besion (50%) Besoin modéré (43%) Besoin importante (7%) 12

13 Est-ce que les praticiens peuvent prévoir léchec du traitement? Les résultats finaux ont été prévus pour 550 clients Les résultats finaux ont été prévus pour 550 clients On a anticipé 3 résultats négatifs On a anticipé 3 résultats négatifs 40 ont eu un résultat négatif 40 ont eu un résultat négatif Les employés ont eu raison 1 fois Les employés ont eu raison 1 fois Les algorithmes ont identifié 85% de ceux qui se sont détériorés mais ils ont surestimé la détérioration Les algorithmes ont identifié 85% de ceux qui se sont détériorés mais ils ont surestimé la détérioration Hannan, Lambert, Harmon, Nielsen, Smart, Shimokawa, Sutton (2005) 13

14 14

15 Hatfield (sous presse) A examiné les notes de dossier des patients qui se sont détériorés pour voir si le thérapeute a noté une aggravation durant la séance. A examiné les notes de dossier des patients qui se sont détériorés pour voir si le thérapeute a noté une aggravation durant la séance. Est ce que les aggravations de 14 points ont été reconnues? 21% Est ce que les aggravations de 14 points ont été reconnues? 21% Est ce que les aggravations de 30 points ont été reconnues? 32% Est ce que les aggravations de 30 points ont été reconnues? 32% 15

16 Rapport du clinicien Alerte rouge – 1 ère partie 16

17 Rapport du clinicien Alerte rouge – 2 e partie 17

18 Le OQ-A fournit des outils de soutien pour les décisions cliniques pour des dossiers à risque de décrochage Rapport : 1.RELATION THÉRAPEUTIQUE (Jétais prêt à partager mes pensées les plus intimes avec mon thérapeute) 2.SOUTIEN SOCIAL (Je me sentais accepté par quelquun dautre que mon thérapeute) 3.MOTIVATION POUR LA THÉRAPIE (Honnêtement, je ne comprends vraiment pas ce que je peux obtenir de la thérapie) 4.ÉVÉNEMENTS RÉCENTS (Jai eu des difficultés à madapter à un événement dans ma vie) 18

19 Programme de recherche Six essais cliniques au cours desquels nous avons tenté de réduire les niveaux de détérioration en fournissant du feedback aux clients à propos du processus thérapeutique Six essais cliniques au cours desquels nous avons tenté de réduire les niveaux de détérioration en fournissant du feedback aux clients à propos du processus thérapeutique Lambert, et al Lambert, et al Whipple, et al Hawkins, et al Harmon, et al Slade, et al La distribution aléatoire des patients, par thérapeute (chaque thérapeute avait des patients pour lesquels il a reçu de linformation et dautres pour lesquels il na pas reçu de linformation) N = 4,000 La distribution aléatoire des patients, par thérapeute (chaque thérapeute avait des patients pour lesquels il a reçu de linformation et dautres pour lesquels il na pas reçu de linformation) N = 4,000 19

20 Étude randomisée Chaque client complète une autoévaluation de fonctionnement Les thérapeutes reçoivent de linformation avec le OQ-A pour la moitié des clients. Les différences entre les thérapeutes et les clients sont contrôlées. Leffet de donner de linformation peut ensuite être comparé entre les clients. Environ un millier de clients sont étudiés dans chaque enquête. 20

21 Résultats-CST Rétroaction 21

22 Rétabli ou amélioréAucun changementDétérioré NOT-NFb (n = 286) 60 (21%)165 (58%)61 (21%) NOT-Fb (n = 298) 104 (35%)154 (52%)40 (13%) NOT-Fb+CST (n = 239) 121 (51%)102 (43%)16 (6%) 22

23 Valeur clinique: Profile du fournisseur de service Les fournisseurs peuvent se créer des mesures en temps réel – le pourcentage de dossiers qui sont rétablis, améliorés, aucun changement, et détériorés – afin de déterminer les forces et les domaines à améliorer Les fournisseurs peuvent afficher un aperçu des dossiers selon le diagnostique, le sexe, etc. pour voir lefficacité différentielle Les fournisseurs peuvent comparer lefficacité différentielle (e.g.: par dx) avec leurs collègues 23

24 Harmon, S.C., Lambert M.J., Smart, D.W., Hawkins, E.J., Nielsen, S.L., Slade, K, et al. (2007). Enhancing outcome for potential treatment failures: Therapist-client feedback and clinical support tools. Psychotherapy Research, 17, Hawkins, E. J., Lambert, M. J., Vermeersch, D. A., Slade, K., & Tuttle, K. (2004). The effects of providing patient progress information to therapists and patients. Psychotherapy Research, 31, Lambert, M. J., Whipple, J. L., Smart, D. W., Vermeersch, D. A., Nielsen, S. L., & Hawkins, E. J. (2001). The effects of providing therapists with feedback on client progress during psychotherapy: Are outcomes enhanced? Psychotherapy Research, 11, Lambert, M. J., Whipple, J. L., Vermeersch, D. A., Smart, D. W., Hawkins, E. J., Nielsen, S. L., Et al. (2002). Enhancing psychotherapy outcomes via providing feedback on client progress: A replication. Clinical Psychology and Psychotherapy, 9, Slade, K., Lambert, M. J., Harmon, S. C., Smart, D. M., & Bailey, R. (2008). Enhancing psychotherapy outcomes: The effects of immediate electronic feedback and Clinical Support Tools. Clinical Psychology & Psychotherapy, 15, Whipple, J. L., Lambert, M. J., Vermeersch, D. A., Smart, D. W., Nielsen, S. L., & Hawkins, E. J. (2003). Improving the effects of psychotherapy: The use of early identification of treatment failure and problem solving strategies in routine practice. Journal of Counseling Psychology, 58,


Télécharger ppt "Un suivi en temps réel de la réponse au traitement psychothérapique: Une pratique selon les données probantes Michael J. Lambert, Ph.D. Brigham Young University."

Présentations similaires


Annonces Google