La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pourquoi chanter ?. Daprès-vous ? Je prends le temps de réfléchir et de noter si je le souhaite : Que se passe-t-il lorsque je chante ? Que se passe-t-il.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pourquoi chanter ?. Daprès-vous ? Je prends le temps de réfléchir et de noter si je le souhaite : Que se passe-t-il lorsque je chante ? Que se passe-t-il."— Transcription de la présentation:

1 Pourquoi chanter ?

2 Daprès-vous ? Je prends le temps de réfléchir et de noter si je le souhaite : Que se passe-t-il lorsque je chante ? Que se passe-t-il lorsque je chante ? En moi ? En moi ? Autour de moi ? Autour de moi ? Dans quelles circonstances, à quelles occasions est-ce que je chante ? Dans quelles circonstances, à quelles occasions est-ce que je chante ? Quel sens ? Quel sens ? Quest-ce que cela permet ? Quest-ce que cela permet ?

3 Du côté des philosophes et des écrivains Platon (-427/-348) : La structuration par la musique « Si la musique est la partie maîtresse de léducation, nest-ce pas, Glaucon, parce que le rythme et lharmonie sont particulièrement propres à pénétrer dans lâme et à la toucher fortement […] ? En les recueillant joyeusement dans son âme pour en faire sa nourriture et devenir un honnête homme, on blâme justement les vices, on les hait dès lenfance, avant de pouvoir sen rendre compte par la raison, et quand la raison vient, on lembrasse et on la reconnaît comme une parente avec dautant plus de tendresse quon a été nourri dans la musique. » République, III, 401 c-402 a Aristote (-384/-322) : Expérience de lenthousiasme « Puisquil y deux classes de spectateurs, lune comportant des hommes libres et de bonne éducation, et lautre, la classe des gens grossiers […], chaque catégorie de gens trouve son plaisir dans ce qui est approprié à sa nature, et par suite on accordera aux musiciens professionnels, en présence dun auditoire aussi vulgaire, la liberté de faire usage dun genre de musique dune égale vulgarité. Mais en ce qui regarde léducation, on doit employer parmi les mélodies celles qui ont un caractère moral et les modes musicaux de même nature (mélodies actives et mélodies provoquant lenthousiasme, qui servent à la vie de loisir noblement menée). Or tel est précisément le mode dorien... » La Politique, VIII, 7, 1342 a Kant (1724/1804) : une activité purement sensible « [La musique] produit une agréable jouissance personnelle. En revanche, si lon estime la valeur des beaux-arts daprès la culture quils procurent à lâme, et si lon prend pour critère lextension des facultés qui doivent coïncider dans le jugement pour produire des connaissances, la musique sera reléguée au dernier rang des beaux-arts […]. De ce point de vue, les arts de limage la dépassent largement. […] Dautre part, on peut imputer à la musique un certain manque durbanité, car [...] ses effets dépassent la limite quon voudrait leur assigner (et sétendent jusquau voisinage), et elle simpose en quelque sorte, portant préjudice à ceux qui nappartiennent pas à la société de musique ; ce qui nest pas le cas des arts qui sadressent à lœil, puisquon peut toujours détourner son regard […]. Ceux qui ont recommandé quon chante des cantiques à loccasion des dévotions domestiques nont pas réfléchi à la pénible incommodité que ces exercices bruyants font subir au public... ». Critique de la faculté de juger, § 53 Hegel (1770/1831) : représentation de la vie de lâme « [La musique exprime] tous les sentiments particuliers, toute les nuances de la joie, de la sérénité, de la gaieté spirituelle et capricieuse, lallégresse et ses transports, comme elle parcourt tous les degrés de la tristesse et de lanxiété. Les angoisses, les soucis, les douleurs, les aspirations, ladoration, la prière, lamour deviennent le domaine propre de lexpression musicale. […] [Mais] lart ne donne plus cette satisfaction des besoins spirituels que des peuples et des temps révolus cherchaient et ne trouvaient quen lui. Les beaux jours de lart […] sont passés. […] Lart a perdu pour nous sa vérité et sa vie. » Leçons desthétique

4 Du côté des philosophes et des écrivains Miguel de Cervantès (1547/1616) « Là où est la musique, il n'y a pas de place pour le mal. » Extrait de Don Quichotte Jean le Rond d'Alembert (1717/1783) « Toute musique qui ne peint rien n'est que du bruit » « Toute musique qui ne peint rien n'est que du bruit » Extrait de l' Encyclopédie Charles Baudelaire (1821/1867) « La musique creuse le ciel. » Oscar Wilde (1854/1900) « La musique met l'âme en harmonie avec tout ce qui existe. » Nietzsche (1844/1900) « La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. » Georges Braque (1882/1963) « Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence. » Extrait de Le Jour et la nuit Extrait de Le Jour et la nuit Marcel Proust (1871/1922) « Lart est […] le vrai Jugement dernier. […] [Il] est la révélation, qui serait impossible par des moyens directs et conscients, de la différence qualitative quil y a dans la façon dont apparaît le monde, différence qui, sil ny avait pas lart, resterait le secret éternel de chacun. Par lart seulement nous pouvons sortir de nous, savoir ce que voit un autre de cet univers qui nest pas le même que le nôtre et dont les paysages nous seraient restés aussi inconnus que ceux quil peut y avoir sur la lune. Grâce à lart, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et autant quil y a dartistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition, plus différents les uns des autres que ceux qui roulent dans linfini […] Je dis que la loi cruelle de lart est que les êtres meurent et que nous-mêmes mourions en épuisant toutes les souffrances, pour que pousse lherbe non de loubli mais de la vie éternelle, lherbe drue des œuvres fécondes, sur laquelle les générations nouvelles viendront faire gaiement, sans souci de ceux qui dorment en dessous, leur déjeuner sur lherbe... » Le Temps retrouvé André Malraux (1901/1976) « La musique seule peut parler de la mort. » « La musique seule peut parler de la mort. » Yves Thériault (1915/1983) « Il y a toujours de la joie dans la musique. » Extrait de La Fille laide

5 Du côté des écrivains et des compositeurs Françoise Giroud (1916/2003) « C'est important, la musique... La seule chose qui fédère les jeunes gens. Une sorte d'espéranto. » Extrait de La Rumeur du monde Olivier Revault d'Allonnes (1923) « La seule chose sur laquelle il ne faut jamais transiger ou reculer : le droit à l'intériorité... Ecoutez couler le temps. » Extrait des Musiques - variations sur la pensée juive Extrait des Musiques - variations sur la pensée juive Michel Tremblay (1942) « La musique. C'est un cadeau de la vie. Ça existe pour consoler. Pour récompenser. Ça aide à vivre. » « La musique. C'est un cadeau de la vie. Ça existe pour consoler. Pour récompenser. Ça aide à vivre. » Extrait de Thérèse et Pierrette à l'école des Saints-Anges Extrait de Thérèse et Pierrette à l'école des Saints-Anges Andrei Stoiciu « La musique a été donnée à l'homme pour qu'il soit heureux, pour accentuer les moments importants de sa vie. » Extrait de Montana Louis Pelletier-Dlamini Louis Pelletier-Dlamini « Ah ! La musique. Ce sont des morceaux de bon Dieu qui vous entrent dans l'âme par les oreilles ! » Extrait de Pomme-de-pin Jean-Sébastien Bach (1685/1750) « Le but de la musique ne devrait être que la gloire de Dieu et le délassement des âmes. Si lon ne tien pas compte de cela, il ne sagit plus de musique, mais de nasillements et de beuglements. » Robert Schumann (1810/1856) « La musique est ce qui nous permet de nous entretenir avec l'au- delà. » Richard Wagner (1849/1903) « La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots. » Igor Stravinsky (1882/1971) « Trop de morceaux de musique finissent trop longtemps après la fin. » « Jai dit quelque part quil ne suffisait pas dentendre la musique, mais quil fallait encore la voir. » Léonard Bernstein (1918/1990) « Pour justement détester la musique moderne, il faut la connaître. Ainsi, on pourra la détester plus intelligemment. Ou bien, sait-on jamais, l'apprécier. » Charlélie Couture (1956) « Quand on compose de la musique, on est à l'intérieur de soi. »

6 Une histoire de corps !

7 Chanter demande de bien respirer donc de contrôler le travail des muscles respiratoires, ce qui augmente l'ampliation thoracique et facilite l'expectoration des bouchons muqueux. Chanter demande de bien respirer donc de contrôler le travail des muscles respiratoires, ce qui augmente l'ampliation thoracique et facilite l'expectoration des bouchons muqueux. Respirer, c'est aussi mobiliser son diaphragme ce qui produit un brassage abdominal favorable pour le transit intestinal. De plus, la modification de la quantité "d'air courant" inspiré durant le chant améliore l'oxygénation du sang, donc du cerveau. Respirer, c'est aussi mobiliser son diaphragme ce qui produit un brassage abdominal favorable pour le transit intestinal. De plus, la modification de la quantité "d'air courant" inspiré durant le chant améliore l'oxygénation du sang, donc du cerveau. Chanter, c'est articuler, moduler sa voix, mettre en jeu des automatismes (le cortex, les oreilles, le larynx) et les muscles du visage qui en même temps créent le sourire, témoin du plaisir de chanter. Chanter, c'est articuler, moduler sa voix, mettre en jeu des automatismes (le cortex, les oreilles, le larynx) et les muscles du visage qui en même temps créent le sourire, témoin du plaisir de chanter. Chanter fait travailler la mémoire auditive, celle de fixation (apprentissage d'un chant nouveau), celle d'évocation du temps vécu (avec sa charge émotionnelle). Chanter fait travailler la mémoire auditive, celle de fixation (apprentissage d'un chant nouveau), celle d'évocation du temps vécu (avec sa charge émotionnelle). Le chant met en relief les voyelles alors que la parole s'appuie sur les consonnes. C'est de la musique qui est en soi et qui ne demande qu'à en sortir. Chanter donne de l'assurance à la façon de parler. Le chant met en relief les voyelles alors que la parole s'appuie sur les consonnes. C'est de la musique qui est en soi et qui ne demande qu'à en sortir. Chanter donne de l'assurance à la façon de parler. Chanter, c'est être par et avec les autres. C'est utiliser son instrument musical corporel pour montrer son existence et s'intégrer dans une communauté de relations. Chanter, c'est être par et avec les autres. C'est utiliser son instrument musical corporel pour montrer son existence et s'intégrer dans une communauté de relations. Chanter, c'est une action qui nous offre le plaisir d'être avec les autres, de respirer, d'articuler et de mémoriser. C'est le plaisir d'être reconnu dans un groupe et donc de retrouver son identité, ce qui est valorisant et entraîne la joie de vivre. Chanter, c'est une action qui nous offre le plaisir d'être avec les autres, de respirer, d'articuler et de mémoriser. C'est le plaisir d'être reconnu dans un groupe et donc de retrouver son identité, ce qui est valorisant et entraîne la joie de vivre. En outre d'autres effets du chant peuvent être observés, selon le type de chant : éclat de joie (chansons entraînantes et humoristiques), orientation temporo-spatiale (chants saisonniers : Noël ; Le temps des cerises), affirmation de l'identité (chants patriotiques, religieux), création d'une communauté (chorale se préparant pour un événement précis : la venue du Maire, par ex.). En outre d'autres effets du chant peuvent être observés, selon le type de chant : éclat de joie (chansons entraînantes et humoristiques), orientation temporo-spatiale (chants saisonniers : Noël ; Le temps des cerises), affirmation de l'identité (chants patriotiques, religieux), création d'une communauté (chorale se préparant pour un événement précis : la venue du Maire, par ex.). La voix est le monde sonore le plus nuancé et le plus riche, pénétrant le sujet et l'imprégnant d'une correspondance entre vie rythmique et vie physiologique, vie mélodique et vie affective, vie harmonique et vie mentale. La voix est la présentation du "moi", sans vernis culturel ; elle personnalise. La voix est le monde sonore le plus nuancé et le plus riche, pénétrant le sujet et l'imprégnant d'une correspondance entre vie rythmique et vie physiologique, vie mélodique et vie affective, vie harmonique et vie mentale. La voix est la présentation du "moi", sans vernis culturel ; elle personnalise.

8 Que dit lEglise ? « La liturgie, cest la célébration du Christ dans son mystère Pascal » (Pie XII, 1947). « La liturgie, cest la célébration du Christ dans son mystère Pascal » (Pie XII, 1947). « La liturgie est le sommet auquel tend laction de lEglise, et en même temps la source doù découle toute sa vertu » (S.C.10) « La liturgie est le sommet auquel tend laction de lEglise, et en même temps la source doù découle toute sa vertu » (S.C.10) « Le chant sacré fait partie intégrante de la liturgie solennelle » (S.C. 112) « Le chant sacré fait partie intégrante de la liturgie solennelle » (S.C. 112) Son point de référence, cest la sainteté (S.C. 112) Son point de référence, cest la sainteté (S.C. 112) Les autres genres de musique ne sont pas exclues (S.C. 116) Les autres genres de musique ne sont pas exclues (S.C. 116) « Le chant religieux populaire sera intelligemment favorisé » (S.C. 118) « Le chant religieux populaire sera intelligemment favorisé » (S.C. 118) Musique liturgique inculturée et missionnaire (S.C. 119) Musique liturgique inculturée et missionnaire (S.C. 119) Lorgue reste linstrument traditionnel mais les autres sont les bienvenus (S.C. 120) Lorgue reste linstrument traditionnel mais les autres sont les bienvenus (S.C. 120) Précision de la mission des compositeurs (S.C. 121) Précision de la mission des compositeurs (S.C. 121)


Télécharger ppt "Pourquoi chanter ?. Daprès-vous ? Je prends le temps de réfléchir et de noter si je le souhaite : Que se passe-t-il lorsque je chante ? Que se passe-t-il."

Présentations similaires


Annonces Google