La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Frédéric Martinet – www.actulligence.com - Octobre 2006 Intelligence Economique et communication dinfluence CCI du Loiret – Pithiviers – 27 juin 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Frédéric Martinet – www.actulligence.com - Octobre 2006 Intelligence Economique et communication dinfluence CCI du Loiret – Pithiviers – 27 juin 2006."— Transcription de la présentation:

1 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Intelligence Economique et communication dinfluence CCI du Loiret – Pithiviers – 27 juin 2006

2 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Définitions – Rapport Martre Différentes définitions qui ont évolué avec les époques et avec lenvironnement économique et les relations internationales Première formalisation de lIntelligence économique : Rapport Martre - Commissariat du Plan, "Intelligence économique et stratégie des entreprises" (La Documentation Française, Paris, 1994) « L'intelligence économique peut être définie comme l'ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de distribution, en vue de son exploitation, de l'information utile aux acteurs économiques. Ces diverses actions sont menées légalement avec toutes les garanties de protection nécessaires à la préservation du patrimoine de l'entreprise, dans les meilleures conditions de délais et de coûts. L'information utile est celle dont ont besoin les différents niveaux de décision de l'entreprise ou de la collectivité, pour élaborer et mettre en œuvre de façon cohérente la stratégie et les tactiques nécessaires à l'atteinte des objectifs définis par l'entreprise dans le but d'améliorer sa position dans son environnement concurrentiel. Ces actions, au sein de l'entreprise, s'ordonnent autour d'un cycle ininterrompu, générateur d'une vision partagée des objectifs de l'entreprise » Première définition essentielle qui pose les limites éthiques et légales de lIE Définition opérationnelle qui dessine un premier schéma organisationnel de lIE : Recherche / Traitement / Diffusion / Utilisation

3 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Définitions - AFDIE «Lintelligence économique peut se définir comme la capacité de lentreprise à combiner efficacement les réseaux et compétences extérieures en vue de résoudre un problème productif inédit » – G. Colletis – AFDIE – Revue dintelligence économique numéroAFDIE Met en avant la capacité des acteurs à se coordonner mais aussi à identifier les personnes et les compétences le tout dans une seule logique : produire de façon nouvelle un produit ou un service nouveau.

4 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Définitions – Rapport Carayon Vers une nouvelle définition de lIE « Elle peut nous permettre danticiper, lavenir, de définir ce quil est essentiel de promouvoir et de maîtriser notre destin,[…] de définir une politique dans laquelle lindustrie, […] créatrice demplois, retrouverait le rang de priorité nationale.» « LIE devrait être une grande politique publique de lÉtat. » « LIE est un patriotisme économique.[…]Le patriotisme économique est une politique sociale. » LIntelligence Économique est ici présentée comme une politique nationale. On voit apparaître clairement la défense économique étatique comme une priorité ce qui est inédit. Cf Rapport Carayon – Intelligence économique, compétitivité et cohésion sociale – Documentation Française – Juillet 2003Rapport Carayon – Intelligence économique, compétitivité et cohésion sociale – Documentation Française – Juillet 2003

5 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Lintelligence économique et la loi LIntelligence Économique reste dans le cadre du strict respect de la loi. LIntelligence Économique ne recouvre aucune pratique obscure, déloyale, ou faisant courir un risque juridique à ceux qui la pratiquent et à lentreprise pour laquelle ils lexercent. Ceci est formalisé dans la définition du rapport Martre et dans la norme AFNOR XP X Avril 1998 De nombreux professionnels y rajoutent la notion de moralité et éthiques (Scip USA, veille.net…)Scip USAveille.net

6 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Les 3 volets de lintelligence économique Information / Renseignement Collecte de linformation utile Circulation de linformation Cycle du renseignement Sécurité / Protection Sécurisation des données Sécurisation des personnes Sécurisation des infrastructures Protection du patrimoine immatériel Lobbying / Communication dinfluence Réseaux interpersonnels Réseaux dinfluence institutionnels Réseaux médiatiques et relations presse

7 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Réseaux interpersonnels « Toutes les actions économiques sont insérées dans des réseaux de relations interpersonnelles »* Loi de Metcalfe Dans un réseau de nœuds interconnectés, la valeur du réseau est proportionnelle au carré du nombre des nœuds connectés Réseaux internes ou Réseaux externes * M. Gravonetter « Economic action and social structure : the problem of embeddedness » American Journal of sociology, 1985

8 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Réseaux internes (1) 80 % de linformation utile à lentreprise est présente à lintérieur de lentreprise mais non formalisée Le maillage dun réseau interpersonnel peut être très différent de lorganisation hiérarchique dune entreprise Quelques éléments récurrents : Personnes de contact (communication, commercial, chefs de projets transverses) Des techniques didentification par enquête : –Sociométrique (« citer ses sources ») –Informateur clé (« informateur au sein dun groupe ») –Auto-désignation Ou reposant sur lidentification des flux dinformation : –Mails entrants / sortants –Mais aussi courriers physiques et appels téléphoniques

9 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Réseaux internes (2) Un réseau interne est : Un outil efficace de collecte dinformations grises (informelles) Un outil de lobbying interne Pour la réalisation de projets complexes nécessitant ladhésion de l « entreprise » Un outil de lobbying externe indirect Permettant le « rayonnement » de lentreprise, de son image, de ses produits

10 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Réseaux externes Des réseaux de plus en plus présents Pour la recherche demplois / demployés Pour léchange dexpérience Pour améliorer sa notoriété personnelle Pour améliorer la notoriété de son entreprise A travers léchange dexpériences professionnelles A travers léchange dinformations utiles Des TIC utilisés pour le « social networking » Stanley Milgram Stanley Milgram – Small World ExperimentSmall World Experiment Possibilité de rentrer en relation avec nimporte quelle personne à travers lintermédiaire de 6 / 7 autres individus 6nergies.net6nergies.net, Linkedin.com, Viaduc.com, [Orkut.com]Linkedin.comViaduc.com

11 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Visualiser des réseaux Identifier des liaisons interpersonnelles Text mining, data mining permettent de mettre en évidence les liens interpersonnels à travers les co-citations, collaborations Carnets dadresse partagées Social networks Visualiser les réseaux Problématique principale : formaliser les relations Exemples de représentation de réseaux Vizster Utile pour visualiser les liens personnels entre les entreprises (Social-computing / societe.com / Mapstan) - computing.com/fr/splan.jsp?planId=&q=frederic+martinethttp://search.social- computing.com/fr/splan.jsp?planId=&q=frederic+martinet

12 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Lobbying – quelques définitions Gilles Lamarque Gilles Lamarque : "C'est infléchir une norme, en créer une nouvelle ou supprimer des dispositions existantes" Lionel Taccoen : "Le but du lobbying est d'obtenir une disposition législative, ou une décision d'un Pouvoir Public, local, régional, national ou supranational" B. Legrelle : "C'est changer la loi"

13 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Réseaux institutionnels locaux Les institutions au cœur de la décision économique Désormais plus accessibles : la région comme niveau organisationnel pertinent Des pouvoirs renforcés Des budgets renforcés Ex : les pôles de compétitivité Les moyens dactions Simpliquer dans la vie économique régionale Commission de développement économique, CCI, Organisations patronales, Branches métiers Nouer des partenariats Pour être informé au minimum, pour exprimer son opinion, pour être écouté

14 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Le lobbying communautaire LEurope comme nouvelle unité de production juridique et normative Importance des normes sur lactivité des entreprises : impact fort sur le poids financier, inertie lourde si non anticipée De véritables barrières non tarifaires à la pénétration dun marché Livre vert adopté par lUE sur la transparence Participer à la production des normes Logique collaborative : « lunion fait la force » A travers un regroupement de professionnelsregroupement de professionnels A travers un think tank A travers la production de recommandations A travers la production de recommandations (livre blanc par exemple) A travers des études et sondages dopinion A travers des études et sondages dopinion : un moyen de faire savoir quon est leader sur un marché, une niche

15 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Relations publiques « Les relations publiques sont une fonction de direction, de gestion et de communication, à caractère permanent, grâce à laquelle un organisme public ou privé vise à établir, à maintenir et à promouvoir des relations de confiance fondées sur la connaissance et la compréhension mutuelle entre cet organisme et ses publics, internes et externes, en tenant compte de leurs droits, besoins et attitudes, le tout conformément à lintérêt du public. » Société canadienne des relations publiques 4 étapes Recherche Analyse Communication Évaluation =>R.A.C.E. 1 objectif influencer les opinions, les attitudes et les comportements dun public dans un cadre de gestion des relations entre une organisation et son environnement

16 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Relations presse Une part importante des relations publiques Lentreprise communique vers les médias, directement ou à travers des spécialistes, sur son actualité, ses produits… La grande majorité de linformation presse émane aujourdhui dune émission dinformation par lorganisme concerné Bénéfice de la crédibilité du média > publicité Permet dentretenir des relations de confiance avec la presse en cas de « coup dur » Un échange gagnant / gagnant : retombées souvent favorables et informations diffusées à temps pour les journalistes Maîtrise du discours | Exemple 1 / 212 Efficace pour la presse écrite, très efficace sur Internet

17 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Limportance des médias numériques Blog : « De façon très synthétique, un "blog" (ou "weblog") est un site Web personnel composé essentiellement d'actualités (ou "billets"), publiées au fil de l'eau et apparaissant selon un ordre ante-chronologique (les plus récentes en haut de page), susceptibles d'être commentées par les lecteurs et le plus souvent enrichies de liens externes. » - Source : Pointblog.comPointblog.com Le poids croissant des blogs dans la sphère informationnellepoids croissant Une culture du réseau héritée de la structure Internet Un outil de capitalisation de linformation : partage, commentaires, trackbacks Un outil de buzz marketing incontournable

18 Frédéric Martinet – - Octobre 2006 Un réseau naît de léchange Un réseau se conçoit à long terme Un réseau sentretient Merci! A vos questions!


Télécharger ppt "Frédéric Martinet – www.actulligence.com - Octobre 2006 Intelligence Economique et communication dinfluence CCI du Loiret – Pithiviers – 27 juin 2006."

Présentations similaires


Annonces Google