La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet dévolution du FNGT Propositions des fédérations syndicales,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet dévolution du FNGT Propositions des fédérations syndicales,"— Transcription de la présentation:

1 Projet dévolution du FNGT Propositions des fédérations syndicales,

2 Propositions des fédérations syndicales Présentation 1. Décret et Arrêté du 30 mars Structuration des Cotisations 3. Projections et constat 4. Propositions

3 Décret 1/ le décret: IV paragraphe 8A: Les opérations relatives aux actifs et aux inactifs Les comptes du régime, établis par la caisse d'assurance maladie des industries électriques et gazières, distinguent les opérations retraçant : - d'une part, les charges et les produits relatifs aux agents en activité et à leurs ayants droit ; -- d'autre part, les charges et les produits relatifs aux agents en inactivité de service, aux pensionné de tous ordres et à leurs ayants droit. … Léquilibre financier des opérations relatives à chacune des catégories de bénéficiaires mentionnés à l'alinéa précédent est assuré séparément. Les comptes afférents aux opérations relatives, d'une part, aux actifs et à leurs ayants droit et, d'autre part, aux inactifs et pensionnés de tous ordres et à leurs ayants droit sont cantonnés. Le résultat des opérations relatives à chacune de ces catégories de bénéficiaires, positif ou négatif, est affecté en fin d'exercice soit en report à nouveau, soit en réserves des comptes de la catégorie correspondante. Le résultat des opérations relatives à l'une des catégories de bénéficiaires, qu'il soit positif ou négatif, ne peut être affecté aux réserves des opérations relatives à l'autre catégorie. Une reprise sur les réserves des opérations relatives à l'une des catégories ne peut être affecté aux opérations relatives à l'autre catégorie. … Propositions des fédérations syndicales

4 a. Pour les actifs: Les cotisations destinés au financement des charges du régime complémentaire obligatoire d'assurance maladie et maternité relatives aux agents en activité et à leurs ayants droit sont supportés à 65 % par les employeurs et à 35 % par les agents en activité. Elles sont assises sur les mêmes éléments de rémunération que les cotisations du régime spécial d'assurance vieillesse des industries électriques et gazières. Dispositions de larticle L du code de la sécurité sociale applicable aux agents en activité de service b. Pour les inactifs: *D'une cotisation de solidarité, supporté par les agents en activité, assise sur l'assiette définie au point a ci-dessus, dans la limite du plafond fixé pour la cotisation institué au point a ci-dessus. Le taux de cette cotisation est fixé à 1, 39 % ; *D'une cotisation déquilibre à la charge des agents en inactivité et des pensionné de tous ordres, assise sur les pensions qui leur sont versés (aujourdhui 2,36% de la pension) Décret Propositions des fédérations syndicales

5 Larrêté; 1.Les cotisations des actifs au 1er avril 2007: Le taux des cotisations prévu au a du paragraphe 8 de l'article 23 du statut national du personnel des industries électriques et gazières est fixé à 2,77 %, dont 0,97 % à la charge de l'agent et 1,8 % à la charge de l'employeur. 2. Les cotisations des inactifs au 1er mai 2008: Le taux de la cotisation déquilibre prévu au troisième alinéa du b du paragraphe 8 de larticle 23 du statut national des personnels des industries électriques et gazières est fixé à 2, 36 %. Arrêté Propositions des fédérations syndicales

6 Les cotisations Avant les décrets 2005 Actifs Inactifs Salarié 1,715 % Employeur 1,715 % Pensionné 0,885 % Employeur 0,885 % 2,29 % 2,28 % 1,715 % 0,90 + 1,39% solidarité 0 % 1 er février % % 2,36 % 2,28 % 1,8 % 0,97 + 1,39% solidarité 0 % 1 er avril ,36 % 1,8 % 0,97 + 1,39% solidarité 0 % 1 er mai 2008 Solidarité des actifs Désengagement des employeurs = économie de 50 M /an

7 Le financement (prévision 2011 en M à législation constante) Prestations inactifs Cotisations des inactifs Prestations actifs Cotisation patronale 1,8% Sur cotisation actif solidaire 1,39% Cotisation totale actifs 2,36 % Cotisation Actifs 0,97% 46 % du financement par les actifs 49,28 M 91,46 M 120,22 M 90,16 M Section « actifs » 140,74 M Section « inactifs » 161,10 M 143,93 M 96,16 M 70,94 M

8 Prévisions 2011 évolution de 2% des dépenses de santé

9 TABLEAU 1 : PROJECTIONS FINANCIERES FNGT CAMIEG (législation constante) 18/10/11 En millions d'euros Evol2012Evol2013Evol2014Evol2015Evol2025 ACTIFS RECETTES Cotisations patronales89,6792,322,95%95,183,10%97,982,95%101,173,25%104,152,95%139,30 Cotisations salariales48,3149,742,95%51,283,10%52,792,95%54,513,25%56,112,95%75,05 Divers produits3,080,50 0,60 0,70 0,80 TOTAL RECETTES141,06142,551,06%147,053,16%151,473,01%156,473,30%161,072,93%215,14 DEPENSES Prestations87,5592,105,20%93,942,00%95,822,00%97,742,00%99,692,00%121,52 Gestion administrative + risque6,958,3019,42%8,472,00%8,642,00%8,812,00%8,982,00%10,95 TOTAL DEPENSES94,50100,406,24%102,412,00%104,462,00%106,552,00%108,682,00%132,48 RESULTAT DE L'ANNEE46,5642,15-9,47%44,655,92%47,025,31%49,936,19%52,394,93%82,67 RESULTAT CUMULE128,12170,2732,90%214,9226,22%261,9321,88%311,8619,06%364,2516,80% INACTIFS RECETTES Cotisations CNIEG87,5390,163,00%93,663,89%97,434,02%101,344,02%104,393,00%140,28 Cotisations de solidarité69,5571,602,95%73,823,10%76,002,95%78,473,25%80,782,95%108,04 Divers produits4,200,30 0,40 TOTAL RECETTES161,28162,060,48%167,883,60%173,833,54%180,213,67%185,572,97%248,73 DEPENSES Prestations129,38133,062,84%137,053,00%141,163,00%145,403,00%149,763,00%201,27 Gestion administrative + risque7,698,9015,73%9,082,00%9,262,00%9,442,00%9,632,00%11,74 TOTAL DEPENSES137,07141,963,57%146,132,94%150,422,94%154,842,94%159,392,94%213,01 RESULTAT DE L'ANNEE24,2120,10-16,99%21,758,24%23,407,58%25,378,40%26,183,17%35,72 RESULTAT CUMULE76,3896,4826,31%118,2322,55%141,6419,80%167,0117,91%193,1815,67% TOTAL TOTAL RECETTES302,34304,610,75%314,943,39%325,303,29%336,693,50%346,642,95% TOTAL DEPENSES231,57242,364,66%248,542,55%254,882,55%261,392,55%268,072,56% RESULTAT DE L'ANNEE70,7762,25-12,04%66,406,67%70,426,06%75,306,93%78,574,34%118,38 RESULTAT CUMULE204,50266,7530,44%333,1524,89%403,5721,14%478,8718,66%557,4416,41% Pour 2010, nous connaissons les dépenses 2010 constatées en Nous disposons de 9 mois de dépenses 2010 réalisées en 2011 et estimons ces dépenses pour les 3 derniers mois de 2011 La base 2010 doit également être rectifiée CSM - report de soins (+ 0,6 pour les actifs, + 0,2 pour les inactifs) Les divers produits 2010 sont adaptés pour aboutir au résultat constaté dans les comptes 2010 Pour 2011, nous disposons de 9 mois de dépenses 2011 réalisées en 2011 et estimons ces dépenses pour les 3 derniers mois de 2011 et les provisions La base 2011 doit également être rectifiée CSM - report de soins (- 0,6 pour les actifs, - 0,2 pour les inactifs) Hypothèses : Cotisations actifs + solidarité : hypothèses du groupement des employeurs Cotisations retraités : selon éléments CNIEG (inflation, amélioration nouvelles retraites et effet volume). En attente d'actualisation Prestations actifs : 2 % sauf 20111,02 Prestations inactifs : 3 % (augmentation prestations et de la population couverte) sauf 20111, : projection avec hypothèses d'évolution constantes

10 Excédents cumulés depuis 2008 en M et projection 2015 On peut constater que les résultats cumulés depuis la centralisation du régime nont cessé de cro ître. Plusieurs indications peuvent nous permettre d analyser cette situation: 1. La centralisation technique et les co ûts de gestion (-25M ; 250 ETP en 2010; plus de 700 avant 2007, co ût de gestion < 7% ) 2. Laugmentation des cotisations en 2007 et La revalorisation en 2008 de la rémunération principale dans les IEG (+11M) 4. Laccroissement du nombre dassuré en ALD (impact minoré sur le RC) Nous constatons un niveau constant des dépenses de santé contrairement à certains à priori qui pouvaient laisser penser, (au vu des difficultés subsistantes), une réduction de laccès aux soins.

11 Projection par année des excédents FNGT en M jusquen 2025 Situation à périmètre constant sur chaque section comptable On peut constater un tassement des excédents entre 2010 et 2011 dû au rattrapage de la base bénéficiaire entre actif et inactif

12 Quels principes à retenir? 1. Deux propositions pour assurer une solidarité pérenne de la section comptable des inactifs dans le temps en: 1.Transférant une partie des excédents soit: a.Par la fongibilité totale des excédents des deux sections comptables b.De manière récurrente ou régulière dans le temps sur X % c.De 35 % annuellement d.De 35% en one « schot » ce qui correspond au montant des cotisations des salariés = 70M 2.Augmentant la cotisation de solidarité de X% en diminuant du même montant la cotisation salarié; intérêt : pérennise la solidarité à court, moyen et long terme. les deux principes conjugués permettent dassurer la solidarité avec la section comptable des inactifs 2. Augmenter les prestations à minima de 20 M en volume sur les deux sections comptables (prestations à définir, voir plus loin), En travaillant sur le volume des améliorations pour les deux sections comptables cela permet de vérifier à long terme léquilibre financier du régime 1. Travailler sur le juste équilibre des ressources (cotisations) pour maintenir un équilibre financier pérenne dans le temps et stopper la constitution dexcédents démesurés. –Pas de blocage sur les propositions pour faire émerger toutes les solutions possibles même la baisse des cotisations des inactifs si les ressources solidaires sont suffisantes pour maintenir léquilibre.

13 TABLEAU 1 : PROJECTIONS FINANCIERES FNGT CAMIEG (toutes hypothèses dans le même tableau) 02/02/ Evol2012Evol2013Evol2014Evol2015 ACTIFS RECETTES Cotisations patronales89,6791,832,41%74,56-18,80%76,762,95%79,263,25%81,60 Cotisations salariales48,3149,632,73%40,17-19,06%41,362,95%42,703,25%43,96 Divers produits2,549,14 0,80 TOTAL RECETTES140,52150,607,17%115,54-23,28%118,922,93%122,763,23%126,36 DEPENSES Prestations87,5593,426,70%101,698,85%110,258,42%114,113,50%118,10 Gestion administrative + risque6,957,061,58%7,202,00%7,352,00%7,492,00%7,64 TOTAL DEPENSES94,50100,486,33%108,898,37%117,597,99%121,603,41%125,74 RESULTAT DE L'ANNEE46,0250,128,90%6,64-86,74%1,33-80,04%1,16-12,57%0,61 Transfert de 35 % de l'excédent ,38 RESULTAT CUMULE128,12178,2439,12%122,50-31,27%123,821,08%124,980,94%125,60 INACTIFS RECETTES Cotisations CNIEG87,5390,983,94%95,625,10%100,324,92%105,234,89%110,10 Cotisations de solidarité69,5571,212,39%79,6611,87%82,012,95%84,683,25%87,18 Divers produits4,20-6,03 0,40 TOTAL RECETTES161,28156,16-3,17%175,6812,50%182,734,01%190,314,15%197,68 DEPENSES Prestations129,38134,453,92%146,949,29%160,128,97%169,045,57%178,46 Gestion administrative + risque7,697,63-0,78%7,782,00%7,942,00%8,102,00%8,26 TOTAL DEPENSES137,07142,083,66%154,728,90%168,068,62%177,145,40%186,72 RESULTAT DE L'ANNEE24,2114,08-41,83%20,9648,83%14,67-30,01%13,17-10,24%10,96 Transfert de 35 % de l'excédent ,38 RESULTAT CUMULE76,3890,4618,44%173,8192,13%188,488,44%201,646,99%212,60 TOTAL TOTAL RECETTES301,80306,761,64%291,22-5,07%301,653,58%313,073,78%324,03 TOTAL DEPENSES231,57242,564,75%263,618,68%285,668,36%298,744,58%312,46 RESULTAT DE L'ANNEE70,2364,20-8,59%27,61-57,00%16,00-42,05%14,33-10,43%11,57 RESULTAT CUMULE204,50268,7031,39%296,3010,27%312,305,40%326,634,59%338,20 Hypothèses d'évolution Prestations actifs : 3,5 % sauf 20111,035 Prestations inactifs : 3,5 % (augmentation prestations) sauf 20111,035 Prestations inactifs, augmentation nombre d'inactifs : + 2 % par an jusqu'en 20151,02 Soit au total jusqu'en 20151,0557 Prestations inactifs à partir de 2016 (avec évolution effectifs)1,0385 Evolutions cotisations ultérieures identiques à 2015 sauf cotisations CNIEG1,0260 Transfert des excédents0,3535% des excédents au 31/12/2011. Plus de transferts après. Améliorations des prestations mi 2012 (effet 2012 et 2013 pour moitié) ; Actifs : 10M / Inactifs: 10M

14 Mise en graphique du tableau précédent On ne constate, aucun tassement des excédents sur cette période Transfert de 35 % des excédents cumulés des actifs one « schot » en 2012 Évolution des dépenses de 3% pour les actifs (situation la moins favorable) Évolution des dépenses de 3,5% pour les inactifs (situation la moins favorable) Prise en compte de lévolution de la population des inactifs de + 2% /an jusquen 2015 Amélioration des prestations de 10 M dans chaque section comptable

15 ,0086,4889,0391,6694,3697,15100,01102,96106,00109,13 45,2646,5947,9749,3850,8452,3453,8855,4757,1158,79 0,080,80 129,34133,87137,80141,84146,00150,29154,70159,24163,91168,72 122,23126,51130,94135,52140,27145,18150,26155,52160,96166,59 7,797,958,118,278,448,618,788,959,139,32 130,03134,46139,05143,80148,70153,78159,04164,47170,09175,91 -0,69-0,59-1,25-1,95-2,70-3,50-4,34-5,24-6,18-7,19 124,91124,32123,07121,12118,41114,92110,58105,3499,1691,97 112,96115,90118,91122,00125,18128,43131,77135,20138,71142,32 89,7592,3995,1297,93100,81103,79106,85110,00113,25116,59 0,40 203,11208,69214,43220,33226,39232,62239,02245,60252,36259,31 185,33192,46199,87207,57215,56223,86232,48241,43250,72260,38 8,428,598,768,949,129,309,499,689,8710,07 193,75201,06208,64216,51224,68233,16241,96251,10260,59270,44 9,367,645,803,821,71-0,54-2,94-5,51-8,23-11,14 221,96229,60235,39239,22240,93240,39237,45231,94223,71212,57 332,45342,57352,23362,17372,39382,91393,72404,84416,27428,03 323,78335,52347,69360,30373,38386,94401,00415,58430,69446,35 8,677,054,541,87-0,99-4,04-7,28-10,74-14,42-18,32 346,87353,92358,46360,33359,34355,31348,02337,28322,86304,54 ACTIFS RECETTES Cotisations patronales Cotisations salariales Divers produits TOTAL RECETTES DEPENSES Prestations Gestion administrative + risque TOTAL DEPENSES RESULTAT DE L'ANNEE Transfert de 35 % de l'excédent 2011 RESULTAT CUMULE INACTIFS RECETTES Cotisations CNIEG Cotisations de solidarité Divers produits TOTAL RECETTES DEPENSES Prestations Gestion administrative + risque TOTAL DEPENSES RESULTAT DE L'ANNEE Transfert de 35 % de l'excédent 2011 RESULTAT CUMULE TOTAL TOTAL RECETTES TOTAL DEPENSES RESULTAT DE L'ANNEE RESULTAT CUMULE TABLEAU 1 : PROJECTIONS FINANCIERES FNGT CAMIEG (toutes hypothèses dans le même tableau) Hypothèses d'évolution Prestations actifs : 3,5 % sauf 20111,035 Prestations inactifs : 3,5 % (augmentation prestations) sauf 20111,035 Prestations inactifs, augmentation nombre d'inactifs : + 2 % par an jusqu'en 20151,02 Soit au total jusqu'en 20151,0557 Prestations inactifs à partir de 2016 (avec évolution effectifs)1,0385 Evolutions cotisations ultérieures identiques à 2015 sauf cotisations CNIEG1,0260 Transfert des excédents0,3535% des excédents au 31/12/2011. Plus de transferts après. Améliorations des prestations mi 2012 (effet 2012 et 2013 pour moitié); Actifs : 10M / Inactifs: 10M

16 Mise en graphique du tableau précédent On constate quà compter de 2020 les excédents se résorbent Même dispositions que pour le tableau précédent: Transfert de 35 % des excédents cumulés des actifs one « schot » en 2012 Évolution des dépenses de 3% pour les actifs (situation la moins favorable) Évolution des dépenses de 3,5% pour les inactifs (situation la moins favorable) Prise en compte de lévolution de la population des inactifs de + 2% /an jusquen 2015 Amélioration des prestations de 10 M dans chaque section comptable

17 Graphique montrant lanalyse du résultat chaque année suite mesures précédentes et en millions deuros Ce graphique met en évidence linversion de la tendance sur le résultat annuel jusquen 2025, il permet également de mesurer avec: des hypothèses les plus défavorables sur les dépenses de santé 3 et 3,5% Un transfert « one schot » de 35% des excédents en 2012 un volume de 20 M daméliorations sur les deux sections comptables que le régime reste excédentaire en 2025 avec plus de 304 M. Ce qui laisse une marge de manœuvre conséquente pour travailler sur les cotisations. Si loption daugmenter la cotisation de solidarité et de baisser la cotisation salarié du même montant est retenue rien ne change sur le volume global

18 Les garanties dans le régime et surlignées les prestations modifiées au 1er janvier 2012 RGRC Total

19 ACTIF TM>TMTOTAL% STRUCT INACTIF TM>TMTOTAL% STRUCT HONORAIRES22,7143,97726,691 28,47% HONORAIRES25,9794,75530,734 23,66% CLINIQUES / ETS PUB5,4070,0155,421 5,78% CLINIQUES / ETS PUB12,2560,01712,273 9,45% MEDICAMENTS17,2290,02217,251 18,40% MEDICAMENTS38,1820,03338,214 29,42% LABO3,9190,0033,921 4,18% LABO5,5610,0035,564 4,28% DENTAIRES4,84619,25824,104 25,72% DENTAIRES4,96517,62222,587 17,39% OPTIQUE1,1448,5649,708 10,36% OPTIQUE0,4607,7958,255 6,35% APP ET MAT1,4770,1581,635 1,74% APP ET MAT3,7210,2443,965 3,05% TRANSPORTS0,5730,1470,720 0,77% TRANSPORTS1,3940,2361,630 1,26% ORT ET PROTH0,7571,4332,190 2,34% ORT ET PROTH1,7257,8549,579 7,37% FRANCHISES 18 0,4640,0000,464 0,50% FRANCHISES 18 0,7860,0000,786 0,60% AUTRES DEPENSES0,9470,0000,947 1,01% AUTRES DEPENSES0,2890,0000,289 0,22% CURES THERMALES0,1450,0000,146 0,16% CURES THERMALES0,6290,0010,630 0,49% LAYETTES0,5360,0000,536 0,57% LAYETTES0,0040,0000,004 0,00% TOTAL ,15833,57693,734100,00%TOTAL ,65236,259129,911100,00% % Struct (TM & >TM)64,18%35,82%100,00%41,91% Struct (TM & >TM)72,09%27,91%100,00%59,14% TOTAL 2010 Apr Regul58,78530,97289,757100,00% TOTAL 2010 Apr Regul90,04734,823124,870100,00% % Struct (TM & >TM)65,49%34,51%100,00%40,86% Struct (TM & >TM)72,11%27,89%100,00%56,84% DEPENSES du FNGT en DECAISSEMENT DE JANVIER A DECEMBRE 2011 (en M ) Analyse: On peut constater des dépenses relativement importantes et voisines sur les honoraires des PS (+3,3M pour les inactifs) par contre une forte disparité sur Hospitalisation et médicaments plus importante chez les inactifs sur le RG Les postes dentaires et optiques sont plus impactés chez les actifs (enfants / conjoints) Le poste prothèses et orthèses ainsi qu »Appet Mat » représente respectivement 7,37% et 3,05% dans la section des inactifs.

20 Améliorations des prestations dans le régime complémentaire analyse des dépenses par grands postes (dépenses 2011) Honoraires: Cest le premier poste de dépenses et de loin dans les deux populations avec plus de 52% des dépenses enregistrées en 2011 cumulé RG/RC le RG prenant plus de 93% de la dépense Dentaire: Cest le deuxième poste de dépenses cumulées sur lexercice 2011 avec 25,72% chez les actifs derrière les honoraires à 28,47% et le troisième poste budgétaire chez les inactifs avec 17,39% derrière les honoraires et les médicaments. Le RC prenant 79% des dépenses sur les deux populations. Optique: Cest le quatrième poste budgétaire chez les actifs avec 10,36% et le 6eme chez les inactifs avec 6,35 % sur lensemble de la population un total de 16,71%. Le RC prenant respectivement 88% des dépenses sur les actifs et 94% sur les inactifs. Audioprothèses: Cest le cinquième poste budgétaire chez les inactifs avec 6,51% des dépenses Le RC prenant 81,2% des dépenses Les actes hors nomenclature (implant dentaire): Ils napparaissent pas dans le tableau puisquils ont été supprimés depuis la modification de larrêté en janvier La mise en place de la couverture supplémentaire na pas permis de compenser ces modifications, le reste à charge a été triplé pour les assurés. RAC moyen de 635/dent (chiffres MUTIEG).

21 Principes daméliorations de prestations Des fiches types supports « Exel » sont en cours délaboration par les services de la CAMIEG. Celles-ci permettront de calculer en direct les pourcentages à faire évoluer dans les prestations voulues. Trois objectifs principaux: 1.Mesurer la pertinence de la prestation à améliorer et son volume sur les populations différentes ex: « actifs ou inactifs » 2.Apprécier au plus près, sur lensemble de la grille des prestations de la CAMIEG, le besoin plus largement diversifié. 3.Maintenir la pérennité et lefficacité des améliorations proposées à terme. Cette étape importante pourra être traitée après avoir décidé sur les autres points (solidarité, volume damélioration et cotisations)

22 Proposition de création dun « fond social » « demandes daides supplémentaires » Comme organisme de Sécurité Sociale la CAMIEG doit, en tout point, rendre un service égal au régime général sur lensemble des champs dintervention quelle couvre auprès de ses assurés. La mise en place de ce fonds social et de sa commission répondent à cette exigence portée par les pouvoirs publics sur les questions de solidarité. Il apparait très clairement aujourdhui, que le circuit pour attribuer des aides supplémentaires à des assurés qui en ferait la demande est très compliqué. La centralisation via Nanterre de ces aides ne favorisent en rien laccès des assurés à celles-ci. Alors que dans le RG ce sont bien les CPAM locales qui assurent la délivrance des ces aides au plus près des assurés Lorganisation du régime, aujourdhui, nous permet denvisager la création dun fond social: Reprendre par la CAMIEG la possibilité du versement de ces aides et identifier le circuit le plus adapté pour en facilité son accès au plus grand nombre Les conditions dattributions doivent trouver leur cohérence dans les règles établies par le RG. Revenus modestes Difficultés matérielles ou financières temporaires liées à un problème de santé Le régime complémentaire pourrait en assumer une partie en complément, à définir sur les prestations versées par le RC, pour compléter la partie déjà versée par le RG. Les antennes pourraient assumer la remontée des dossiers vers la commission Nationale en charge de lexamen des demandes. Mise en place dune commission nationale dexamen des aides supplémentaires. Définir un pourcentage attribué (sur les prestations servies dans le RC) du montant global à attribuer à ce fond; Ex; 1% = 720K.

23 Coût de gestion pour les deux derniers exercices Comme indiqué dans le graphique ci dessus, les coûts de gestion sont < à 7%. Rappelons que cette question est majeure et a toujours fait lobjet de critiques, infondées aujourdhui. En centralisant la gestion technique pour porter une politique de santé ambitieuse, le régime a fait de considérables économies de gestion. Il faut rappeler que les mutuelles sont aujourdhui autour de 11% de coût de gestion, alors quelles ne gèrent que la partie complémentaire et que nous gérons les deux parts obligatoire et complémentaire avec toutes les difficultés inhérentes à linfogérance cible qui nest toujours pas en place aujourdhui. Comme indiqué dans le graphique ci dessus, les coûts de gestion sont < à 7%. Rappelons que cette question est majeure et a toujours fait lobjet de critiques, infondées aujourdhui. En centralisant la gestion technique pour porter une politique de santé ambitieuse, le régime a fait de considérables économies de gestion. Il faut rappeler que les mutuelles sont aujourdhui autour de 11% de coût de gestion, alors quelles ne gèrent que la partie complémentaire et que nous gérons les deux parts obligatoire et complémentaire avec toutes les difficultés inhérentes à linfogérance cible qui nest toujours pas en place aujourdhui.


Télécharger ppt "Projet dévolution du FNGT Propositions des fédérations syndicales,"

Présentations similaires


Annonces Google