La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RESULTATS DU PROTOCOLE R CHOP DANS LES LYMPHOMES DIFFUS A GRANDES CELLULES B M. Allouda, H. Aftisse, O. Ouanes, S. Gherras, N. Dali, K. Ait seddik, N.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RESULTATS DU PROTOCOLE R CHOP DANS LES LYMPHOMES DIFFUS A GRANDES CELLULES B M. Allouda, H. Aftisse, O. Ouanes, S. Gherras, N. Dali, K. Ait seddik, N."— Transcription de la présentation:

1 RESULTATS DU PROTOCOLE R CHOP DANS LES LYMPHOMES DIFFUS A GRANDES CELLULES B M. Allouda, H. Aftisse, O. Ouanes, S. Gherras, N. Dali, K. Ait seddik, N. Boulaziz, W. Chaba, R. Drif, H.Ait Ali. Service dhématologie, centre hospitalo- universitaire de Tizi Ouzou, Algérie.

2 Introduction Les lymphomes diffus à grandes cellules B (DLBCL ) représentent la variété la plus fréquente des lymphomes non hodgkiniens, ils représentent 1/3 de lensemble des lymphomes. Lintroduction de l anticorps monoclonal CD20 dans larsenal thérapeutique des DLBCL a sensiblement amélioré les résultats en terme de réponse,survie globale et survie sans événements, mais lassociation rituximab au CHOP est il suffisant dans toutes les catégories pronostiques définies par lindexe pronostic international ? Nous rapportons les résultats du R CHOP dans les DLBCL traités au service dhématologie du CHU Tizi Ouzou.

3 Patients et méthodes Etude rétrospective sur 4 ans, entre janvier 2007 et décembre 2010, 67 patients présentant un DLBCL sont Traités par R CHOP. Le diagnostic est histologique selon la classification OMS. Le CD 20 est réalisé chez tous les patients. La stratégie thérapeutique repose sur un bilan initial très précis visant à évaluer le stade dextension de la maladie et les différents facteurs pronostiques. Le bilan initial comprend : - Un examen clinique complet + examen du cavum. - Un TLT + scanner thoraco- abdominal. - Une biopsie ostéo- médullaire. - Un bilan biologique standard : NFS avec frottis sanguin, bilan ionique, bilan hépatique, bilan inflammatoire,

4 Patients et méthodes 2 -Electrophorèse des protéines. - LDH et TCD. - Sérologies virales : VHC, VIH, Ag HBS. - Echographie cardiaque. - Ponction lombaire. - Scanner ORL. - FOGD. Staging selon Ann Arbor. Score pronostic : IPI. Traitement R CHOP21, prémédication avant linjection de mabthera (antihistaminique, paracétamol et corticoïde )

5 Caractéristiques des patients au diagnostic Sexe : Hommes = 44 Femmes = 23 Sexe ratio H/F = 1,9 Age : Age moyen est de 42 ans ( 16 – 80 )

6 Répartition des patients selon lâge Pic de fréquence entre 60 et 75 ans

7 Caractéristiques des patients Nbre de patients %Tage Stades Ann Arbor Stades I Stades II Stades III Stades IV Histologie DLBCL Autres BULKY ( >7 Cm ) 13 19

8 Caractéristiques des patients 2 Nbre de patients %Tage Signes généraux A B % 69 % ECOG % 36 % LDH > NL % Nbre de sites extra nodales > % 12 % 04 %

9 Localisations extra nodales

10 Scores pronostiques selon IPI Risques Nbre de patients %Tage Faibles 16 24% Intermédiaires faibles 23 34% Intermédiaires élevés 22 33% Elevés 06 09%

11 Traitement Les patients ont reçu en moyenne 6 ( 3 à 8 ) cures à raison dune cure de R CHOP tous les 21 jours.Rituximab : 375 mg/m2 J1.Cyclophosphamide : 750 mg/m2 J1. Adriamycine : 50 mg/m2 J1.Prednisone : 100 mg J1 à J5 08 patients (29,5%) seulement sur les 27 stades localisés ont bénéficié dune radiothérapie complémentaire.

12 Résultats après traitement dinduction Nbre de patients %Tage Rémission complète 43 64% Rémission partielle 16 23% Echec - Progression 07 10% Décès sous traitement 03 04%

13 Résultats 2 Parmi les réponses, 32 pts (54%) ont un IPI favorables ( 0 à 2 facteurs ) et 27 pts ( 46% ) ont un IPI défavorables ( > 2 facteurs ). Les 07patients en échecs thérapeutique ou progression ont tous un risque élevé. 09 patients (13%) ont rechuté dans un délai moyen de 11 mois ( 4m – 19 m ) dont 04 rechutes précoces et 05 rechutes tardives. Décès : 14 pts (21%).

14 Causes de décès Causes Nbre de patients %Tage Infection 04 28,5 % AVC 01 7 % CMP 01 7 % Progression % IND %

15

16

17 Résultats des stades localisés (Stades I/II Ann Arbor) 27 patients ( 40,5% ) sont des stades localisés.. Stades I : 15 pts ( 55%). Stades II : 12 pts (44 %) Stades IE, IIE : 12 (44% ) Bulky : 09 (33%).

18 Résultats des stades localisés Résultats Nbre de patients %Tage Rémission complète 20 74% Rémission partielle 06 22% Echec – progression 01 04% Décès sous traitement 02 07%

19 Devenirs des patients stades localisés Rechutes : 03 (11%), 02pts sont vivants sous traitement de relais. PDV : 01patient en rémission partielle. Décès : 04 pts (15%) ; 02 décès sous traitement. Vivants : 22 pts ( 81% ). La moyenne de survie globale : 51,48 mois La moyenne de survie sans événements : 47,48mois

20 EFS à 5ans: 77%, IC à 95% [ 58,8% - 95,2%]

21 Survie Globale à 5ans: 85,3%, IC à 95% [ 69% - 100%]

22 Lymphomes à grandes cellules B disséminés (stades III/IV Ann Arbor ) 40 patients ( 60 %) sont des stades III et IV :. Stades III : 25 pts (63%).. Stades IV : 15 pts ( 37%). Bulky : 04 pts (10%).

23 Résultats des stades III,IV Résultats Nbre de patients %Tage Rémission complète 23 57,5 % Rémission partielle 11 27,5 % Echec - progression % Décès sous traitement 01 02,5 %

24 Devenirs des stades étendus Rechutes : 06 (15%), 03 pts sont vivants. PDV : 02 patients (5%) Décès : 10 patients (25%) dont 02 en RC. Vivants : 28 patients (70%). La moyenne de survie globale : 43,88 mois. La moyenne de survie sans événements : 35,51 mois

25 EFS à 5ans : 50,5%, IC à 95% [30,5% - 70,5%]

26 Survie Globale à 5ans: 64,6%, IC à 95% [ 42,9% - 86,3%]

27 LNH diffus à grandes cellules B Résultats des études ETUDES TRAITEMENT % RC % SG % EFS MInT 2ans < 60 ans CHOP x6 R CHOP x (0,001) 60 76(0,00001) ECOG 3ans > 60 ans CHOP x6-8 RCHOP x ( 0,04 ) (0,05) GELA 5an >60ans CHOP x8 RCHOP x ( 0,007 ) ( ) CHU TO 3ans ans RCHOP x

28 Conclusion Nos résultats rejoignent ceux de la littérature en termes de réponse, de survie globale et survie sans événements. Lanticorps monoclonal anti –CD20 associé à la chimiothérapie type CHOP chez les patients présentant un lymphome à grandes cellules B a amélioré les taux de rémission et a augmenté le taux de survie sans toxicité additionnelle, mais il reste insuffisant pour les patients jeunes à risque élevé. Il faut optimiser la chimiothérapie par groupe pronostique ( âge, IPI, statut de la maladie ) et proposer aux patients jeunes des intensifications thérapeutiques.


Télécharger ppt "RESULTATS DU PROTOCOLE R CHOP DANS LES LYMPHOMES DIFFUS A GRANDES CELLULES B M. Allouda, H. Aftisse, O. Ouanes, S. Gherras, N. Dali, K. Ait seddik, N."

Présentations similaires


Annonces Google