La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sécurité routière – une priorité croissante pour lAfrique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sécurité routière – une priorité croissante pour lAfrique."— Transcription de la présentation:

1 Sécurité routière – une priorité croissante pour lAfrique

2 1,2 million de morts par an de 20 à 50 millions de blessés et handicapés 11 ème cause de décès Responsables de 2,1 % des décès dans le monde Les traumatismes dus aux accidents de la circulation posent un énorme problème de santé publique et de développement Copyright Etienne Creux, Pretoria News

3 Le nombre de décès devrait augmenter de 65 % dici 2020 – dans le monde Laugmentation devrait être de 80 % dans les pays à revenu faible et intermédiaire Le même modèle prévoit une baisse de 27 % dans les pays riches Le problème des traumatismes dus aux accidents de la circulation ne cesse de prendre de lampleur

4 La majorité des traumatismes dus à des accidents de la circulation surviennent dans les pays à revenu faible et intermédiaire

5 Le nombre daccidents mortels devrait augmenter de 67 % dici 2020

6 VIH/SIDATuberculose 10 Maladies diarrhéiques Accidents de la circulation 9 GuerrePaludisme 8 Tuberculose Maladie cérébrovasculaire 7 Infections des voies resp. inf. Cardiopathie ischémique 6 PBCO Dépression unipolaire 5 Maladie cérébrovasculaireVIH/SIDA 4 Accidents de la circulationMaladies diarrhéiques 3 Dépression unipolaire grave Affections périnatales 2 Cardiopathie ischémique Infections des voies respiratoires inf Rang Les traumatismes dus à des accidents de la circulation sont un problème de santé de plus en plus grave

7 Le coût des traumatismes dus à des accidents de la circulation est énorme

8 68 – 82 mille décès en 2000 Une augmentation de 40 % au cours de la décennie qui sest achevée en 1996, à lexception de lAfrique du Sud et du Nigeria Les décès dus à des accidents de la circulation constituent une préoccupation majeure pour lAfrique US - FHA review 2000

9 La plupart des accidents surviennent dans les zones où il y a le moins de véhicules (% dans le monde) US - FHA review 2000

10 10 pays sur 42 contre 100 décès pour véhicules Pays de lOCDE: 1,3 à 4,5 Jamais plus de 30 au Royaume Uni Le taux daccidents mortels est très élevé en Afrique subsaharienne US - FHA review 2000

11 11 pays sur 42 contre 9 décès pour personnes 2 pays dASS sur 30 De 6 à 7 pour le RU, la Suède et les PB Le taux de mortalité est aussi élevé et en croissance rapide US - FHA review 2000

12 En Afrique, la plupart des victimes daccidents de la circulation sont des usagers de la route vulnérables, des piétons et des 2 roues US - FHA review 2000

13 En Afrique, les bus sont impliqués dans un plus grand nombre daccidents US - FHA review 2000

14 Afrique : Les accidents mortels plongent les familles dans la pauvreté US - FHA review 2000

15 Problèmes de sécurité routière en Afrique subsaharienne

16 Incompétence des conducteurs - Fatigue -Consommation dalcool / drogue -Excès de vitesse -Connaissances/éducation insuffisantes -Expérience/Age Usagers de la route vulnérables et environnement défavorable - Ignorance des piétons -Mauvaises conditions de travail PROBLÈMES ASSOCIÉS AUX ACCIDENTS

17 Mauvais état du véhicule -Véhicules vétustes -Mauvais entretien -Non adapté aux conditions locales Mauvais état de la route - Absence dentretien -Absence dinfrastructures pour les piétons -Signalisation inappropriée -Absence de matériel de sécurité routière PROBLÈMES ASSOCIÉS AUX ACCIDENTS

18 PROBLÈMES DORDRE INSTITUTIONNEL Faiblesse des institutions et mauvaise coordination Absence de volonté politique Laxisme dans la mise en application Services durgence et de secours inadéquats

19 BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE RÉVISION DES POLITIQUES - LEXPÉRIENCE DE LA NAMIBIE Processus Série dateliers dans les 8 régions Facilité par le NRSC Structuré Parties prenantes libres de soulever les problèmes Problèmes locaux débattus dans un cadre plus large Plénière finale - Tous les acteurs Élaboration de la version définitive de la politique Le livre vert est soumis au Parlement Partenaires Police Formations sanitaires Institutions éducatives Justice Services des travaux publics Leaders de communautés ONG Services de transport Opérateurs de bus/taxi

20 PARTENARIAT … NATIONALR É GIONALINTERNATIONAL SECTEUR PRIVÉ NEPADSSATP SOCIÉTÉCIVILECOMESA/CEAGRSP FORMATIONS SANITAIRES UEMOAOMS SADCAIPCR CEDEAO INSTITUTIONS AFRICAINES DE FORMATION

21 Étude de cas Éthiopie: examen systématique du problème de sécurité routière

22

23

24 Gravité

25

26 busCamion <100q Camion >100q Camion- citerne VoitureBreakTaxi+ Minibus Decès Traumatism es graves Traumatism es légers Dégats matériels 1, ,269 1,072 Ratio des accidents pour véhicules

27 L HISTOIRE DES ACCIDENTS MONTRE QUE LES PRINCIPAUX PROBLÈMES DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN ÉTHIOPIE SONT LES SUIVANTS NON RESPECT DE LA PRIORITÉ DES PIÉTONS PAR LES CONDUCTEURS EXCES DE VITESSE UTILISATION DANGEREUSE DES VÉHICULES DE FRET POUR LE TRANSPORT DES PERSONNES INCOMPÉTENCE ET INDISCIPLINE DES CONDUCTEURS MANQUE DE PRÉCAUTIONS DE LA PART DES PIÉTONS ANIMAUX ET CHARETTES CIRCULANT SUR LA CHAUSSÉE SURCHARGE OU MAUVAIS CHARGEMENT DES VÉHICULES NON APPLICATION DE LA LÉGISLATION ROUTIERE ABSENCE DE SERVICES MEDICAUX D URGENCE APPROPRIÉS LES TRAVAUX D INFRASTRUCTURE NE TIENNENT PAS COMPTE DE LA SÉCURITÉ MAUVAIS ÉTAT DES VÉHICULES

28 STRAT É GIES ET PROGRAMMES EN VUE DU RENFORCEMENT DE LA S É CURIT É ROUTI È RE Cr é ation du Conseil national de coordination de la s é curit é routi è re Cr é ation de comit é s r é gionaux de coordination de la s é curit é routi è re dans chaque r é gion Cr é ation de cellules sp é cialis é es en mati è re de s é curit é routi è re dans les administrations charg é es des routes Mise en application d une loi imp é rative sur l assurance de responsabilit é civile des v é hicules Améliorer la formation et lévaluation des conducteurs Instaurer la conduite préventive pour les chauffeurs professionnels Renforcer lapplication des dispositions pertinentes de la législation routière Appliquer des procédures sévères de contrôle technique des véhicules Initier les enfants à la sécurité routière Encourager les campagnes de sensibilisation en matière de sécurité routière, en particulier sur les limites de vitesse et la priorité aux piétons Améliorer les systèmes de collecte et de traitement de données Produire des cartes sur les zones dangereuses pour des mesures de sécurité Procéder à des audits et à lélaboration de mesures de sécurité routière Promouvoir lamélioration des services de santé durgence Développer la recherche sur la vulgarisation de la sécurité routière et le coûts des accidents

29 Programmes de sécurité routière en oeuvre Amélioration de la formation et de lévaluation des chauffeurs Conduite préventive Renforcement du contrôle technique des véhicules Éducation des enfants en matière de sécurité routière Vulgarisation de la sécurité routière Application ciblée de la législation routière Identification des zones dangereuses Sensibilisation des piétons

30 L objectif du programme national de s é curit é routi è re en Ethiopie est de r é duire le taux actuel de d é c è s de 136 à 54 v é hicules pour d ici 2010.

31 ETUDE DE CAS RENFORCEMENT DE LA SECURITE ROUTIÈRE AU KENYA: Acquis et faiblesses des réformes dans lindustrie des Matutu

32 Contexte Origines de lindustrie des matutu Développement de lindustrie Rôle des matutu dans le domaine de la sécurité routière – accidents par an. Etude menée par lIPAR et couvrant les aspects institutionnels, la capacité interne de lindustrie et les coûts et avantages économiques.

33 Grandes lignes de létude Corruption de la police de la circulation et des hauts fonctionnaires de lEtat Manque dintérêt pour les MITNM et les piétons Propriétaires, personnel et associations Coûts et avantages économiques Un grand nombre dinstitutions au service des PSV

34 LES REFORMES JURIDIQUES Politique nationale en matière de transport Arrêté N°161 Objectifs Dispositions Critique

35 Acquis et faiblesses Baisse du nombre daccidents de à entre février - juillet 2003 et 2004 De nouveaux investisseurs dans les secteurs des assurances, des structures de crédit pour lachat de véhicules, du transport en commun et de la formation des chauffeurs Intérêts des ONG et des sociétés privées pour la formation des employés – KBS, AAK, Drive Safe, etc. Manipulation des régulateurs de vitesse comme lont révélé les contrôles de police et non respect des exigences en matière de ceintures de sécurité Non application de la réglementation Corruption des responsables

36 CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS Les réformes sont appréciables et leur impact réel sera perçu dans lavenir Recommandations: Nécessité de restructurer en vue de réduire le nombre dinstitutions Nécessité de mettre réellement les réformes en application Nécessité dintégrer les associations aux processus décisionnels et aux activités de lindustrie Nécessité dassurer une bonne formation des chauffeurs et daméliorer les conditions de travail

37 Mise en œuvre des politiques en matière de sécurité routière – Avantages comparatifs du SSATP Vulgarisation à grande échelle dans 32 pays membres et 9 communautés économiques régionales Engagement avec des organisations régionales africaines et internationales Capacité de mobilisation des ressources et de promotion de la mise en oeuvre Influence sur les gouvernements Forte capacité de production et de diffusion des connaissances Capacité avérée de travailler en partenariat avec des groupes locaux et internationaux

38 Comment le SSATP peut-il contribuer à lélaboration de politiques appropriées en matière de sécurité routière En collaboration avec les membres, mettre au point une méthode participative de révision des politiques basée sur les bonnes pratiques Soutenir la mise en oeuvre des révisions au sein des pays membres Officialiser les partenariats avec les organisations de sécurité routière mondiales et régionales Prendre des dispositions pour la diffusion des connaissances sur la sécurité routière auprès des partenaires Trouver immédiatement des exemples de bonnes pratiques en ASS et à lextérieur et les communiquer aux partenaires

39


Télécharger ppt "Sécurité routière – une priorité croissante pour lAfrique."

Présentations similaires


Annonces Google