La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Base de sondage et Plan de sondage Pres. 5 Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Base de sondage et Plan de sondage Pres. 5 Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis,"— Transcription de la présentation:

1 Base de sondage et Plan de sondage Pres. 5 Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

2 Base de sondage et plan de sondage Base de sondage : ensemble dont un échantillon est tiré Chaque unité à inclure dans l'univers Il ne doit y avoir aucune duplication Chaque unité doit être bien définie et distincte des autres unités (elle doit être unique) Doit être jour Dans beaucoup de pays, les unités de premier degré sont souvent des aires (ZAR) Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

3 Stratégies déchantillonnage Il est habituel pour faire des inférences dans une EPS pour un certain nombre de domaines analytiques Échantillons relativement grands nécessaires dans chaque domaine pour des évaluations fiables Stratification couramment utilisée Unités de premier degré secteur/ZAR Choix systématique d'échantillon PPT (Prob. Prop. Taille) Au deuxième degré, commun denquêter toutes les personnes dans les ménages choisis Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

4 Sondage à plusieurs degrés Habituellement utilisé dans le cas de populations hiérarchiques Ex. personnes dans des ménages qui peuvent être tirés dans des ZAR Les niveaux hiérarchiques s'appellent les degrés Les unités de premier niveau s'appellent les unités primaire déchantillonnage (UP), par exemple ZAR Les unités de second niveau s'appellent les unités secondaires, par exemple ménages Les dernières unités s'appellent les unités finales déchantillonnage (UF), par exemple personnes Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

5 Pourquoi un sondage daires Au niveau national seulement un découpage en ZAR est exigé La collecte de données est plus efficace Coûts réduits comparés à l'échantillonnage aléatoire simple (SAS) La supervision est plus facile Cependant, les estimations sont sujettes à une variance plus élevée comparée à SAS Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

6 Choix des Unités de premier degré Doivent avoir des frontières clairement identifiables et stables Doivent couvrir complètement la population appropriée De préférence doivent avoir une taille identifiable Elles doivent être cartographiées Doit couvrir tout le pays Le nombre dUP doit être relativement élevé Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

7 Problèmes usuels avec les ZAR Couverture incomplète Cartes inadéquates Mesures de taille pauvre ou inexistantes Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

8 Importance de la stratification Population subdivisée en groupes hétérogènes qui sont intérieurement homogènes La stratification basée sur des variables corrélées avec l'ampleur des subdivisions géopolitiques La homogénéité interne peut être maintenue en ce qui concerne les variables sociodémographique, par exemple urbain-rural Les strates communes peuvent inclure : rural, urbain, provinces etc. Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

9 Taille de léchantillon La taille de léchantillon dépend des objectifs en termes destimation Niveau géographique (national, province, urban/rural) Groupes démographiques (sexe, âge) Précision attendue Niveau de confiance Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

10 Taille de léchantillon Pour estimer la taille de léchantillon dans le cas de proportions, il faut : Connaître l'occurrence de l'événement dans la population par domaine destimation (urban-rural par ex.) Spécifier un intervalle de confiance (ex. à 95%) Spécifier la marge de l'erreur ou précision (ex. 2%) Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

11 Taille de léchantillon Pour estimer la taille de léchantillon dans le cas de proportions, on peut utiliser la formule suivante : Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

12 Taille de léchantillon On en déduit : Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

13 Taille de léchantillon Exemple : Pour estimer le pourcentage des ménages omis au recensement (ex. envisagé environ 5%) ; l'intervalle de confiance à 95% (valeur t=1.96) pour une précision de 2 % La taille de l'échantillon sétablit à : Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

14 Taille de léchantillon Ajustement pour non-réponse, ex. 10%: Ajustement pour effet du plan déchantillon pour un plan complexe (DE) 2 est une valeur par défaut : 2 x 507=1014 A appliquer à chaque domaines danalyse (province par ex.) Sil y a 5 provinces, la taille de léchantillon est de : 5 x 1014 = 5070 Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

15 Exemple du Burundi, 1990 Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

16 Exemple du Burundi, 1990 Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

17 Procédure pour le tirage de léchantillon Pour que le tirage des UP soir pratique et efficace, la méthode recommandée est la procédure de tirage systématique. Si les mesures de taille qui existent (par exemple de la cartographie) sont bonnes, le tirage des UP avec probalitié proportionnelle à la taille (PPT) augmente lefficacité du sondage Sinon, il vaut mieux effectuer un tirage à probabilité égales Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

18 Procédure pour le tirage de léchantillon (PPT) 1)Trier les zones géographiquement (et, le cas échéant, par autre caractéristique de stratification) pour permettre la stratification implicite 2)Enregistrer pour chaque zone i de la strate h la mesure de taille M hi, typiquement le nombre de ménages ou de personnes provenant de l'opération cartographique 3)Faire la somme cumulative des mesures de taille en suivant la liste des zones, le dernier nombre cumulé sera égal au nombre total de ménages (ou de personnes) dans la sous-strate h (M h ) 4)Déterminer le nombre de zones (n h ) à sélectionner dans la strate Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

19 Procédure pour le tirage de léchantillon (PPT) 5)Déterminer l'intervalle de sondage (I h ) par: 6)Obtenir un nombre aléatoire (A h ) entre 1 et I h inclus; 7)Déterminer les zones choisies comme suit: S hi =A h + (i-1) x I h, pour i = 1,...,n h, arrondi au nombre entier suivant. La i-ème zone choisie sera celui dont la mesure cumulée soit la plus proche à S hi sans l'excéder. Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

20 Facteurs d`extrapolation Pour les ménages (individus) de la zone échantillonnée i: Chaque zone représente en moyenne M h /n h (population totale / nombre de zones de léchantillon) Le facteur dextrapolation est donc: (M h /n h )/M hi (population représentée par la zone/population de la zone échantillonnée) Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

21 Procédure pour le tirage de léchantillon (PPT) Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

22 Fiche de calcul Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009

23 Merci! Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis, 7-11 décembre 2009


Télécharger ppt "Base de sondage et Plan de sondage Pres. 5 Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post censitaires, Tunis,"

Présentations similaires


Annonces Google