La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lucie Aubrac Susan Delforges Tiphaine Descamps Hélène Fermine 3°Leia.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lucie Aubrac Susan Delforges Tiphaine Descamps Hélène Fermine 3°Leia."— Transcription de la présentation:

1 Lucie Aubrac Susan Delforges Tiphaine Descamps Hélène Fermine 3°Leia

2 Une courte présentation Lucie Aubrac ( de son nom de jeune-fille Bernard, de son nom Samuel après son mariage avec Raymond Samuel ) est née le 29 juin 1912 à Mâcon en Saône-et-Loire (ses parents y sont originaires), est morte le 14 mars 2007 à Issy-les-Moulineaux en Hauts-de-Seine, est inhumée au cimetière du Père-Lachaise. Elle était résistante française à loccupation allemande et au régime de Vichy pendant la Seconde Guerre Mondiale

3 Sa vie avant la résistance Lucie Aubrac est une fille de viticulteurs, elle réussira de brillantes études et passe avec succès le concours de lEcole normale primaire. Elle décidera pourtant daller des ses 17 ans sur Paris où elle travaillera dans un restaurant en tant que plongeuse. Elle rencontrera des militants communistes à cette période mais elle refuse de sengager pour laisser place à son esprit indépendant qui lui fait refuser les cours de lEcole de Moscou. Elle rencontrera dans les années 1930 des Polonais, Hongrois, Allemands et Roumains qui fuyaient les régimes autoritaires qui représente la naissance du fascisme. Elle prendra conscience du régime nazi et antisémite lors dun voyage à Berlin à loccasion des Jeux Olympiques Elle poursuivra néanmoins des études dhistoire et de géographie à la Sorbonne. Etant agrégée dhistoire, elle est nommée à Strasbourg, professeur. Elle y rencontrera Raymond Samuel, un ingénieur quelle épousera en Pendant quelques mois elle enseignera à Vannes, Simone Signoret sera une de ses élèves.

4 Sa Résistance Elle organise lévasion de son mari qui est prisonnier de guerre à Sarrebourg en août Ils se réfugieront à Lyon. Lors dun passage à Clermont-Ferrand, elle retrouvera Jean Cavaillès un professeur de philosophie qui a été un collègue à Strasbourg. Il lui présentera un journaliste Emmanuel dAstier de la Vigerie qui a créé une organisation antinazi et anti-vichyste appelée « la dernière colonne » quelques mois plus tôt, cette rencontre sera décisive. Son mari et elle consacreront leur temps libre aux activités de « la dernière colonne »: diffusion de tracts, recrutement, sabotages etc. Dès le mois de Mai 1941, ils aideront Emmanuel à faire un journal qui 2 mois plus tard marquera la naissance du mouvement de « Libération ». Son pseudonyme Aubrac laide, elle et son mari, à faire du journal « libération » le plus important mouvement de résistance dans le sud après le mouvement « combat » fondé par Henry Frenay. Raymond sera arrêté le 15 mars 1943 par la police lyonnaise puis relâché. Lucie organise (peut-être avec son mari) lévasion de lhôpital de lAntiquaille de leur compagnons Serge Asher (pseudo Ravanel), Maurice Krieger-Valrimont (Fouquet), François Morin dit Marchal (Forestier). Raymond est à nouveau arrêté mais par la Gestapo notamment avec Jean Moulin. René Hardy parviendra à senfuir mais dans détranges conditions qui le rendront suspect de trahison. Lucie Aubrac se fera passer pour un médecin à lhôpital de Saint-Etienne, pour prendre contact, il y a 4 résistants quelle libérera grâce à de faux gestapistes. Raymond Aubrac est emprisonné à Lyon dans la prison de Montluc. Lucie qui refuse de laisser son mari aux mains des nazis, monte une opération pour le libérer. Elle alla voir Klaus Barbie, le chef de la Gestapo, à Lyon et le pria de voir son prétendu fiancée de qui elle est enceinte pour quelle puisse se marier avec en prison. Elle fit parvenir les plans dévasion en prison lors de la visite. Cest lors dun transfert, le 21 octobre 1943 quils attaquèrent et trouvèrent 14 prisonniers dont son mari. Lucie enceinte, Raymond et Jean-Pierre, leur fils, entrent dans la clandestinité. Ils rejoindront Londres en février 1944.

5 Décès et Hommages Elle meurt le 14 mars 2007 à lhôpital suisse de Paris dans lequel elle était hospitalisé depuis plus de 2 mois à lâge de 94 ans. Lhommage quon lui a fait est unanime, de lancien président de la république Jacques Chirac, au 1 er secrétaire du PS François Hollande, en passant par Dominique Villepin et tous les candidats à lélections présidentielle française de Elle fut enterrée avec les honneurs militaires le 21 mars, en présence de Jacques Chirac, Dominique de Villepin, Marie-Georges Buffet, Jean- Pierre Chevènement, Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy… Ses cendres furent transférées dans le cimetière de Salornay-sur-Guye, village du Clunisois où était né son père. Des voix de tous bords politiques se sont élevées pour demander son transfert au Panthéon. Sa vie fut adaptée par le réalisateur Claude Berri en 1997 au cinéma. Elle fut incarnée à l'écran par Carole Bouquet. Son histoire avait déjà donné la trame de Boulevard des hirondelles. Elle fut aussi membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence, ainsi que grand officier de la Légion dhonneur. Article de presse sur Lucie Aubrac


Télécharger ppt "Lucie Aubrac Susan Delforges Tiphaine Descamps Hélène Fermine 3°Leia."

Présentations similaires


Annonces Google