La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

4 e leçon : Hobbes, Locke, Rousseau Libéralisme et républicanisme 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "4 e leçon : Hobbes, Locke, Rousseau Libéralisme et républicanisme 1."— Transcription de la présentation:

1 4 e leçon : Hobbes, Locke, Rousseau Libéralisme et républicanisme 1

2 répondre à Machiavel répondre à Machiavel 1. humanisme civique –« homme libre » dans une « Cité libre » 2. la politique : sans fondement moral 1. le conflit social = positif Libéralisme et républicanisme 2

3 la pensée politique des 17 e / 18 e la pensée politique des 17 e / 18 e –tenir compte de Machiavel –écarter ce que sa pensée a de plus subversif amoralisme amoralisme éloge du conflit éloge du conflit Libéralisme et républicanisme 3

4 le contrat social : le contrat social : = lEtat est institué par les hommes pour préserver leurs droits naturels individuels fiction : « tout sest passé comme si » fiction : « tout sest passé comme si » pouvoir monarchique + pouvoir marchand pouvoir monarchique + pouvoir marchand Libéralisme et républicanisme 4

5 rejet des 2 modèles dominants : le modèle théologique (Jérusalem) –« tout pouvoir vient de Dieu » –lEtat = réalité surnaturelle le modèle naturaliste (Athènes) –« lhomme est un vivant politique » –lEtat = réalité naturelle Libéralisme et républicanisme 5

6 matrice théorique libéralisme: Locke républicanisme: Rousseau Hobbes –partisan de labsolutisme Libéralisme et républicanisme 6

7 Cavendish Galilée Harvey protestants catholiques anglicans Thomas Hobbes 7

8 Cromwell

9 Le Léviathan (1651) 9

10 2 adversaires 2 adversaires 1) la pensée théologico-politique les « Maîtres des Ténèbres » les « Maîtres des Ténèbres » La peur des Enfers La peur des Enfers Thomas Hobbes 10

11 2 adversaires 2 adversaires 2) lhumanisme civique liberté du peuple liberté du peuple -> guerre civile -> guerre civile Protestants Protestants = Républicains = Républicains Thomas Hobbes Cromwell 11

12 double fiction philosophique double fiction philosophique –état de nature –contrat social Thomas Hobbes l 12

13 13

14 « Cest lart qui crée ce grand Léviathan, République ou État -lequel nest quun homme artificiel, quoique plus grand et plus fort que lhomme naturel, pour la défense et protection duquel il a été conçu » (Préface) Thomas Hobbes 14

15 P temporel / P ecclésiastique P temporel / P ecclésiastique Léviathan = Etat = réalité artificielle Léviathan = Etat = réalité artificielle ni théologique ni théologique ni naturelle ni naturelle Thomas Hobbes 15

16 état de nature état de nature besoin, désir besoin, désir = conservation égoïste de soi = conservation égoïste de soi projection dans le futur projection dans le futur –calcul => peur « lhomme est un loup pour lhomme » « lhomme est un loup pour lhomme » « guerre de tous contre tous » « guerre de tous contre tous » Thomas Hobbes 16

17 état dinsécurité état dinsécurité guerre réelle guerre réelle Chute / Péché Chute / Péché Thomas Hobbes 17

18 contrat social contrat social peur -> calcul -> instituer la paix peur -> calcul -> instituer la paix renoncer à sa puissance renoncer à sa puissance la transférer à une instance tierce : Etat la transférer à une instance tierce : Etat Thomas Hobbes 18

19 Etat Etat = « monopole de la violence légitime » = « monopole de la violence légitime » Max Weber 19

20 peur des autres => peur de lEtat peur des autres => peur de lEtat rapports interindividuels pacifiés rapports interindividuels pacifiés liberté individuelle garantie liberté individuelle garantie Thomas Hobbes 20

21 désenchantement du politique désenchantement du politique finalité de lEtat = sécurité des individus finalité de lEtat = sécurité des individus – bonheur des citoyens – gloire de Dieu Thomas Hobbes 21

22 contrat horizontal entre individus contrat horizontal entre individus –pas de contrat entre Etat / Peuple Léviathan : pouvoir absolu Léviathan : pouvoir absolu réalité artificielle Thomas Hobbes 22

23 contrat horizontal entre individus contrat horizontal entre individus –pas de contrat entre Etat / Peuple Léviathan reste dans létat de nature Léviathan reste dans létat de nature – les délinquants, terroristes –autres Etats Thomas Hobbes 23

24 Machiavel = non-domination Machiavel = non-domination –sujet dun despote = esclavage –désir de liberté du peuple Hobbes = non-interférence Hobbes = non-interférence –état de guerre = privation de liberté –désir de sécurité des individus La liberté chez Machiavel / Hobbes 24

25 Hobbes fait scandale Hobbes fait scandale – dans le camp de la monarchie absolue : car rejet de toute légitimité religieuse –dans le camp des « droits de lH » : car éloge de la monarchie absolue car éloge de la monarchie absolue Thomas Hobbes 25

26 « humaniser », « moraliser » Hobbes « humaniser », « moraliser » Hobbes Locke : libéralisme Locke : libéralisme –aménagement moral de létat de nature Rousseau : républicanisme Rousseau : républicanisme –aménagement moral du contrat social Libéralisme et républicanisme 26

27 parti whig (libéral) parti whig (libéral) – parti tory (conservateur) Guillaume dOrange Guillaume dOrange « Glorieuse Révolution » « Glorieuse Révolution » « Bill of Rights » « Bill of Rights » John Locke

28 empirisme : toute connaissance vient de lexpérience empirisme : toute connaissance vient de lexpérience Deux traités du Deux traités du Gouvernement civil John Locke 28

29 état de nature état de nature conservation de soi conservation de soi dénuement dénuement –> < violence Hobbes travail, propriété travail, propriété respect dautrui respect dautrui John Locke 29

30 Loi de nature : Loi de nature : « cette loi enseigne à tous les hommes quétant égaux et indépendants, nul ne doit nuire à un autre par rapport à sa vie, à sa santé, à sa liberté, à son bien ». John Locke 30

31 libéralisme libéralisme « société civile » « société civile » « marché » « marché » sociabilité naturelle John Locke 31

32 32

33 état de nature état de nature = instabilité = instabilité besoin dun arbitre besoin dun arbitre John Locke 33

34 contrat social contrat social Etat régulateur Etat régulateur confiance ( peur) confiance ( peur) trust trust « droit de résistance à loppression » « droit de résistance à loppression » John Locke 34

35 humanisation du schéma hobbesien humanisation du schéma hobbesien libertés fondamentales : libertés fondamentales : travail travail propriété propriété John Locke 35

36 Jean-Jacques Rousseau 1712 – 1778 Genève Encyclopédie 36

37 La Nouvelle Héloïse 1761 LEmile 1762 Le contrat social 1762 Jean-Jacques Rousseau 37

38 vision négative de la société marchande Etat : régénérer lhumanité centre de gravité moral: = citoyenneté Jean-Jacques Rousseau 38

39 Hobbes & Locke : schéma à 2 termes Rousseau : 3 e terme: lhistoire Jean-Jacques Rousseau 39

40 (1) « état de nature »: lhomme bon liberté = perfectibilité le « bon sauvage » Jean-Jacques Rousseau 40

41 (2) état de société, histoire = « second état de nature » travail/propriété domination, exploitation Discours sur linégalité (1755) Jean-Jacques Rousseau 41

42 Quelle solution ? Voltaire : « Jai reçu votre nouveau livre contre le genre humain… Il prend envie de marcher à quatre pattes ». Rousseau : « La nature humaine ne rétrograde pas » 42

43 (3) le contrat social Le Contrat Social (1762) ce que devraient être les institutions dun Etat libre protection des droits naturels = « changer la nature humaine » transformation morale de lhomme Jean-Jacques Rousseau 43

44 Révolution 1789 contresens : Rousseau opposé à toute révolution politique44

45 la volonté générale concept moral, pas empirique moment où le sujet sarrache à ses passions, interroge sa conscience conscience de lintérêt général Jean-Jacques Rousseau 45

46 la volonté générale « La loi est lexpression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs représentants, à sa formation » art.6 Déclaration des droits de lhomme et du citoyen 46

47 la volonté générale ne peut être représentée concept moral nest pas une addition empirique état desprit Jean-Jacques Rousseau 47

48 praticabilité ? 1. principes fondamentaux 1. délégation à un exécutif => lEtat Jean-Jacques Rousseau 48

49 2 alternatives au pessimisme anthropologique de Hobbes libéralisme Locke républicanisme Rousseau Libéralisme et républicanisme 49

50 Locke : revalorise létat de nature positivité des rapports économiques tradition individualiste anglo-saxonne lH = conscience psychologique qui se lie à autrui par sympathie / intérêt Libéralisme 50

51 « main invisible » intérêt personnel -> prospérité générale théorie des sentiments moraux sympathie, affinité Adam Smith La Richesse des Nations (1776) 51

52 Rousseau : revalorise le contrat social acte de conscience moral tradition continentale rationaliste lhomme = conscience morale : arrachement à laliénation Républicanisme 52

53 « Loi morale » : capacité de poser soi- même ses propres normes conscience critique Emmanuel Kant 53

54 2010 Etienne Balibar 54

55 la différence : anthropologique politique le modèle libéral : lH = propriétaire de lui-même terrain économique le modèle républicain : lH = être communautaire terrain de la parole/communication Etienne Balibar 55

56 « Deux conceptions de la liberté » Eloge de la liberté (1969) Isaiah Berlin 56

57 liberté négative : « ne pas être entravé dans ses choix par dautres » non-interférence liberté positive : « être son propre maître » non-domination Isaiah Berlin 57

58 quest-ce que la modernité ? = émergence de lindividu modèle de la « main invisible » = émergence de lautonomie modèle de la « volonté générale » Libéralisme et républicanisme 58


Télécharger ppt "4 e leçon : Hobbes, Locke, Rousseau Libéralisme et républicanisme 1."

Présentations similaires


Annonces Google