La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Page 1 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push Section 2 – Linnovation comme séquence linéaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Page 1 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push Section 2 – Linnovation comme séquence linéaire."— Transcription de la présentation:

1 Page 1 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push Section 2 – Linnovation comme séquence linéaire déterminée : techno-push et demand pull Plan de la section Introduction : une 1ère tentative dendogeneisation, partielle, du processus dinnovation A)Le triptyque Invention/Innovation/Diffusion et la figure de lentrepreneur-innovateur schumpeterien B)Les approches techno-push et demand pull : déclinaison micro et macro 1 – Lapproche techno-push : la poussée par la techno-science 2 – Lapproche demand-pull : la traction par la demande

2 Page 2 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push A) Le triptyque Invention/Innovation/Diffusion et la figure de lentrepreneur-innovateur schumpeterien Introduction : quelques apports majeurs de Schumpeter -Linnovation et le changement technique sont placés au cœur de la dynamique économique (fut émergent, est structurel); -Une analyse dynamique et non plus statique de léconomie (linnovation est perturbation; déséquilibre récurent) -le changement technique, une « destruction créatrice ». Ex. : imprimerie et numérique. 1 - Le triptyque Invention/Innovation/Diffusion : un découpage du processus dinnovation qui permet une endogéneïsation partielle -Un découpage du processus en phase distinctes : «La constitution de linvention et lélaboration de linnovation correspondante sont, économiquement et sociologiquement, deux choses distinctes » (Schumpeter, 1939, p 85).

3 Page 3 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push Invention/Innovation/Diffusion : 3 phases avec des mécanismes distincts -Linvention : relève de logique de la science; le résultat en est la découverte scientifique; la figure clef est celle du scientifique-chercheur; lorganisation de référence y est le laboratoire dans une institution publique ou privée; -Linnovation : relève de la logique de lentrepreneriat; le résultat en est une innovation (de produit, de procès, organisationnelle…); la figure clef en est lentrepreneur innovateur; lorganisation de référence y est lentreprise; -La diffusion : la diffusion dans le système productif est assurée par le mécanisme de concurrence dynamique inter-entreprises. -Pourquoi lentrepreneur innoverait-il ? Recherche dun monopole temporaire dinnovation permettant de bénéficier de profit « supra- normal »; Ex. : Renault Espace/IMB PC. -Imitation : nouveaux « offreurs » stimulé par perspective de profit supra-normal. -Concurrence dynamique : baisse des marges, des profits. Ex. : Matra se retire. -Diffusion : hausse quantité produite, hausse concurrence, baisse des prix, hausse de la demande.

4 Page 4 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push Les hypothèses sous-jacentes : -Un supposé « réservoir » dinventions disponibles dont lentrepreneur-innovateur peut se saisir; -Linnovation comme « mise en pratique » de linvention, ou « application » de linvention; -Lacteur-clef du processus dinnovation : lentrepreneur- innovateur (dit « schumpeterien »), capable darticuler logique de la science et logique du marché; -Facteur-clef de réussite/échec : le « génie » de lentrepreneur- innovateur; -> « Selon Schumpeter, ils existe toujours un important réservoir de procédés techniques réalisables et disponibles qui nont besoin que dentrepreneurs à lintelligence créative pour les mettre en pratique » (Heertje, 1979, p 108).

5 Page 5 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push Validité des hypothèse et du modèle ? Pouvoir explicatif ? Opérationnalisation : Comment distinguer linvention de linnovation ? : le critère de la mise sur le marché (1ère transaction commerciale). Létude empirique dEnos (62) : une apparente confirmation statistique de la différence de nature entre Invention et Innovation et de lexistence dun « réservoir » dinvention : -46 innovations majeures dans lindustrie (dont pétrolière), -Une analyse de longue période; -> Le constat dun décalage temporel entre date « dinvention » (1ère mise au point technique) et « dinnovation » (1ère mise sur le marché). Quel « pouvoir explicatif » du modèle ? (exemples/cas contemporains) -Ex. semblant « conforme » (validant): linnovation « signature électronique » Science (mathématique fondamentale) : décomposition en nombres premiers / Entrepreneur-innovateur : Baltimore (SES) / Diffusion : concurrence dynamique (généralisation dans le-business). -Mais, en fait : -Acteurs : des Entrepreneurs-innovateurs multiples y compris parmi les scientifiques, -« Application » : des technologies innovantes de SES multiples mobilisant la « science » des nombres premiers ( et « systémiques »)

6 Page 6 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push Apports et limites Apports / utilisations -politiques de linnovation (la puissance publique) : intervenir pour stimuler linnovativité dans une nation ex : stimuler la concurrence, investissement public dans la recherche -stratégie dinnovation (la firme) ex : stratégie dinnovation « permanente »

7 Page 7 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push Limites : critiques du modèle : -Une vision exclusivement saltationniste de linnovation (procédant par saut) et non pas continuiste ou évolutionniste (procédant par touches successives de façon continue, linnovation étant toujours en évolution); -Une vision isolationniste de linnovation : lactivité dinnovation est supposée être une activité spécifique et isolée des autres activités économiques; -Une vision individualiste de linnovation : lentrepreneur-innovateur, un individu isolé, agissant seul; -Un vision « héroïque » de linnovation : le « génie créatif » de lentrepreneur innovateur schumpéterien; -Linnovation est en fait très faiblement endogéneisée : -La science et « linvention » y sont quasi exogènes; -Linnovation est approchée comme résultat et non pas comme processus; -> Or, « linnovation nest pas, dun point de vue économique, un acte bien définie mais une série dactes fortement liés au processus dinvention » (Rozenberg, 1976, p. 76).


Télécharger ppt "Page 1 GE21 – Des approches linéaires Linnovation comme séquence linéaire déterminée – Intro et Techno-push Section 2 – Linnovation comme séquence linéaire."

Présentations similaires


Annonces Google