La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rôle des principales organisations dans la lutte contre le sida. Dr Damien NIMPAGARITSE SEP/CNLS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rôle des principales organisations dans la lutte contre le sida. Dr Damien NIMPAGARITSE SEP/CNLS."— Transcription de la présentation:

1 Rôle des principales organisations dans la lutte contre le sida. Dr Damien NIMPAGARITSE SEP/CNLS

2 Attentes  Rupture de stock des ARV et des réactifs  Dispo CV  ARV gratuit? Source de financement  Rôle des diff organisation ds le circuit d’appro  Limites de chaque organisation

3 Quelles sont elles?  CNLS  Ministère de la SPLS  CCM  CNR  USLS  ONUSIDA  GFATM

4 19/06/2014DN 4 1 Organisation du CNLS

5  1983:Premiers cas.  Service National de lutte contre le sida et les MST  Plan à court terme 1987-mai 1988  Mise en place du PNLS/MST en 1988  Plan à Moyen terme  1989:Première enquête de séroprévalence (suivie de 2 autres en 2002 et 2007)  PMT ,Faible taux de réalisation.  Un service logé dans un département, avec une visibilité et une envergure très limitée.  De ce fait ne pouvait coordonner une réponse à la hauteur de l’épidémie qui ne cessait de progresser.  Avec un pouvoir d’analyse et de décision limité

6 Historique(suite)  1998:Planification stratégique :1 er plan.  1999:Promotion de la vision multisectorielle à travers les ateliers de planification « VIH et développement »  1999:Création des cellules de lutte contre le sida dans les Ministères et les entreprises.  Mise en œuvre du PSN  Emergence des organisations de la société civile: plaidoyer conseil et prise en charge des PVVIH (SWAA-BURUNDI, ANSS, FVS…)

7 Historique(suite)  2002: – Création par décret en mars 2002 du CNLS – Premier financement du plan d’action par IDA(PMLSAO) – Proposition du BURUNDI au round 1 du GFATM (RIBUP) ouvrant la voie à la prise en charge qui sera déclarée gratuite en 2004.

8  Découle du décret de mise en place du CNLS en 2002 (avec de légères modifications en 2002 et en 2008)  Ses organes: – une assemblée générale – Un comité exécutif – Un secrétariat exécutif permanent (le SEP)

9 Assemblée générale: composition.  Membres ex officio:  Membres du gouvernement: Santé Publique et Sida,Finances,Intérieur, Sécurité Publique, Solidarité Nationale, Droits et Genre,Education Nationale, Défense Nationale et des Anciens Combattants, Information,Communication, Jeunesse et Sports,Fonction Publique, Travail et Sécurité Sociale  Secrétaire Exécutif Permanent du CNLS

10 AG(suite)  Conseil national de l’Ordre des Médecins  Mutuelle de la Fonction Publique  Association des Employeurs du Burundi  (AEB)  Confédération de Syndicats du Burundi (COSYBU)  Représentant du SNU. .  Ligue des droits de l’homme  Secteur privé  Ordre National des pharmaciens  Les présidents des CPLS participent aux réunions de l’AG

11 Missions principales de l’AG.  Donner les grandes orientations et coordonner la politique nationale de lutte contre le SIDA  Aider et appuyer le Gouvernement dans la conduite des actions de lute contre le SIDA  Susciter et encourager sur toute l’étendue du Burundi des actions susceptibles de soutenir la politique de lutte contre le SIDA et les stratégies déterminées par cette politique  Délibérer sur toutes les questions relatives à la lutte contre le SIDA au Burundi  Adopter les rapports et les plans annuels de lutte contre le SIDA

12 Comité Exécutif: composition. – Ministre ayant la lutte contre le sida dans ses attributions: Président. – DG de la Santé Publique, vice-président. – SEP/CNLS, membre – 2 membres de la société civile. Le Ministre ayant la lutte contre le sida dans ses attributions assure la tutelle administrative du SEP/CNLS.

13 Missions du Comité Exécutif.  Veiller au bon fonctionnement de l’AG  Analyser et approuver les projets au-delà d’un seuil indiqué dans le Manuel des Procédures du SEP  Donner des orientations en matière de gestion des projets  Analyser et approuver les plans annuels de lutte contre le sida  Analyser et approuver les rapports d’activités du SEP  Contrôler les activités du SEP/CNLS.

14 SEP/CNLS  Organe technique chargé de la coordination de la mise en œuvre du plan stratégique  Il bénéficie d’une large autonomie de gestion  Il est investi de tous les pouvoirs nécessaires pour assurer toutes ses missions sous le contrôle du CNLS.

15 SEP/CNLS: Missions  Coordonner et superviser les interventions des structures décentralisées  Préparer les documents à soumettre à l’assemblée générale du CNLS  Assurer la gestion des ressources mises à la dispositions par l’Etat et ses partenaires  Organiser le transfert des fonds vers les structures d’exécution (publiques,privées, confessionnelles…)  Assurer un appui technique aux structures d’exécution  Assurer le M&E du programme  Informer périodiquement le CNLS sur l’état d’exécution du programme  Donner les rapports trimestriels, semestriels et annuels au CNLS sur l’état d’exécution des activités et la gestion des fonds.

16 Unité sectorielles de lutte contre le sida.  Créés dans tous les ministères et principales institutions publiques  Rôle clé joué par l’USLS/Santé Publique.  Mission des USLS : – développer la réponse spécifique du secteur – lutte contre le sida dans leur population-cible et dans le personnel de son secteur.

17 Comités provinciaux(CPLS)  Constitution multisectorielle  Présidé par le Gouverneur de province( le DPS est généralement le vice-président)  Coordonné par un comité exécutif  Rôle de coordination de la planification et la mise en œuvre des activités menés par les acteurs de la province.  Responsabilité de gestion des fonds destinés à ces activités.  Appuyé par une équipe technique(CT,M&E, Comptable)

18 MSPLS USLS CPLS COCOLS CLS •ONG/ OSC •OIR •Secteur Privé Comité Exécutif du CNLS SEP/CNLS USLS/Santé PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Projets Assemblée Générale du CNLS

19  Cadre global d’action nationale.  Inspiré des principes de l’ONUSIDA « 3 ones »  Basé sur des principes directeurs dont – La décentralisation, – l’approche multisectorielle, – l’accès universel, – l’engagement politique au plus haut niveau et à tous les niveaux, – la protection des droits des personnes infectées ou affectées – …

20 CNR  Organe créé en

21 CCM: Country coordinating mechanism  Instance créée sur recommandation du GFATM pour la gestions de ses ressources données aux pays.  L’instance de coordination nationale est un partenariat à l’échelle du pays composé de l’ensemble des principales parties prenantes engagées dans la lutte contre les trois maladies.  C’est le garant de l’engagement du Fonds mondial en faveur de l’appropriation au niveau national et de la prise de décision participative.  Un CCM peut également être établi au niveau régional

22 CCM: Country coordinating mechanism  Le Fonds mondial recommande que l’ensemble des pays s’efforcent d’inclure les secteurs ci- après dans leurs instances de coordination nationale : le monde universitaire et le secteur de l’enseignement, les autorités publiques, des organisations non gouvernementales ou communautaires, des personnes vivant avec le VIH, la tuberculose ou le paludisme, les principales populations affectées par les trois maladies, le secteur privé, des organisations religieuses ou confessionnelles et des partenaires du développement multilatéral ou bilatéral sur le terrain.

23 RÔLES du CCM  Coordonner la présentation d’une proposition nationale de financement  Sélectionner une ou plusieurs organisations comme Récipiendaire Principal des subventions accordées par le Fonds mondial.  Superviser la mise en œuvre des activités dans le cadre des programmes approuvés par le Fonds mondial,  Evaluer les résultats de ces programmes,  Demander un prolongement du financement avant la fin de la période de deux ans  Veiller à maintenir une correspondance et une cohérence entre l’assistance fournie par le Fonds mondial et les autres programmes sanitaires ou d’aide au développement.

24 Fonds Mondial de lutte contre le sida,la tuberculose et le paludisme(GFATM)  Initiative du SG des NU pour mobiliser les ressources en faveur de la santé en s’attaquant aux 3 maladies les plus graves  Créé en 2002,il est devenu rapidement la principale source de financement dans le domaine  Il fonctionne comme un fonds et ne met pas en œuvre des projets.

25 ONUSIDA  Programme de l’ONU destiné à coordonner l’action des différentes agences spécialisées de l’ONU pour lutter contre la pandémie.  Créé le 1 er décembre 1995  Il est né suite au constat qu’on ne peut combattre efficacement le VIH et le sida seulement en s’attaquant au seul aspect médical.  Les premières années,chaque agence avait un programme propre fonctionnant séparément et il a fallu coordonner les efforts des agences pour viser plus d’efficacité

26 ONUSIDA : Rôle  Le rôle principal est( non pas de subventionner les différents programmes) mais de coordonner leurs activités.  Son second rôle est de fournir toute l’information stratégique nécessaire à une bonne prise de décision sur différents plans: médical, social, économique….  Son 3 ème rôle est de servir de moteur à une politique globale efficace de lutte contre le sida mais également de coordonner la mobilisation des ressources nécessaires à la lutte contre le sida.

27 10 Coparrainants et rôles spécifiques AgenceRôle UNHCRLogistique, lutte dans les populations déplacées UNICEFProtection des femmes et des enfants PAMServir de point d’entrée aux équipes de prévention, appui nutritionnel PNUDAppui au développement des pays touchés UNFPAProtections des populations les plus touchées,jeunes.. OICSPrévention dans les milieux de toxicomanes OITProtection et prévention en milieu de travail. UNESCOPrévention et information sur le VIH et le sida OMSCoordination de tout l’aspect médical Banque Mondiale Prêts et dons aux pays

28 Merci


Télécharger ppt "Rôle des principales organisations dans la lutte contre le sida. Dr Damien NIMPAGARITSE SEP/CNLS."

Présentations similaires


Annonces Google