La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Grande figure de l ’imaginaire: Le Vampire Dans plusieurs civilisations antiques où le sang est perçu comme principe de jeunesse éternelle, on retrouve.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Grande figure de l ’imaginaire: Le Vampire Dans plusieurs civilisations antiques où le sang est perçu comme principe de jeunesse éternelle, on retrouve."— Transcription de la présentation:

1

2 Grande figure de l ’imaginaire: Le Vampire

3 Dans plusieurs civilisations antiques où le sang est perçu comme principe de jeunesse éternelle, on retrouve le personnage du Vampire. Chine : Fantôme vampiresque Grèce : Stryge (boit le sang et la chair des voyageurs perdus et des bébés). Égypte : On cache loin des vampires, dans une urne, les organes gorgés du sang des morts (le siège de l ’âme).

4 Au Moyen Âge le christianisme règne sur l ’occident. On croit au jugement dernier Le clergé condamne les superstitions païenne

5 Circonstances historiques qui favorisent l ’émergence du vampire moderne: •Les épidémies: croyance aux morts- vivants et aux démons comme châtiment de Dieu •Circulation d ’histoires populaires de vampires des pays de l ’Est

6 Première histoire populaire de vampire à circuler: Le Vourdalak Caractéristiques : 2. Il suce le sang des vivants 3. S ’attaque à ses proches… 4. …leur transmet le mal (épidémie) 1. Un corps mort sort du tombeau

7 XVIII e siècle Essor de l ’esprit scientifique Les légendes de vampires présentent des cautions pseudo- scientifiques Apparition du crucifix comme protection

8 Le vampire est : Fin XVIII e -début XIX e siècle. Quand le personnage se fixe dans la tradition écrite, le mythe est complet. 1. Le corps mort d ’un être humain 2. …qui survit de manière nocturne 3. …se nourrit du sang des vivants 4. Un être damné

9 Pourquoi damné? Parce qu ’essayer de transgresser la Mort est sacrilège pour une société croyante Le vampire perd son âme pour garder son corps En littérature fantastique, tout thème concernant cette transgression est sanctionné par l ’ horreur

10 Au début du XIX e siècle, le vampire acquiert une connotation romantique John Williams Polidori Joachim von Arnim Joseph-Sheridan Le Fanu Bram Stoker (Dracula) Grâce aux auteurs:

11 La séduction devient un thème dominant La victime est celle qui cède à la tentation

12 Pour la société victorienne Le « séducteur dangereux » est l ’incarnation d ’une crainte de la sexualité et de ses effets Le sexe dévore l ’ âme Il est source de contamination Le don de soi cause la perte de l ’énergie vitale Messages sous-entendus d ’une société contraignante:

13 Les limites du vampire: Croix, chapelet : Le sang versé par Dieu contre celui du démon Pieu : Matériau sacré. Intermédiaire entre le monde céleste et l’enfer. Miroir : reflet de l’âme. Donc prise de conscience de son absence. Lumière, feu de cierge : symbole de spiritualité. C’est l’esprit qui doit dévorer la matière.

14 Les années 1930 Lorsque le cinéma le récupère, la littérature l ’évacue... Le vampire perd de son mordant

15 Retour dans la littérature populaire Avec Salem de Stephen King, en 1975, le mythe s ’enracine dans le monde moderne américain. Les signes religieux ne sont plus une arme suffisante. Le combattant doit avoir la foi

16 Retour dans la littérature populaire (suite) Avec Anne Rice en 1976 Son vampire est l ’archétype d ’un : Dandy doté de pouvoirs magiques Existentialiste sans foi ni loi Jouisseur avide de sensations et de connaissances intellectuelles

17 Du Vourdalak à Lestat, le statut du vampire en littérature à évolué en s’humanisant. Le lecteur s ’identifie maintenant à la créature fantastique plutôt qu ’à la victime.

18 Virginie di Giorgio, EDU 7492, UQAM, décembre 2000


Télécharger ppt "Grande figure de l ’imaginaire: Le Vampire Dans plusieurs civilisations antiques où le sang est perçu comme principe de jeunesse éternelle, on retrouve."

Présentations similaires


Annonces Google