La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Plan Directeur Provincial en Promotion de la Santé : un outil transversal en promotion de la santé RENARD Claude LORIA Romina BIZEL Pierre BERGHMANS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Plan Directeur Provincial en Promotion de la Santé : un outil transversal en promotion de la santé RENARD Claude LORIA Romina BIZEL Pierre BERGHMANS."— Transcription de la présentation:

1 Le Plan Directeur Provincial en Promotion de la Santé : un outil transversal en promotion de la santé RENARD Claude LORIA Romina BIZEL Pierre BERGHMANS Luc, Observatoire de la Santé du Hainaut, Mons, Belgique

2 Objectifs du Plan Directeur Fédérer l’ensemble des actions de promotion de la santé développées à destination des bénéficiaires et du personnel des institutions provinciales et de leur famille. Fédérer l’ensemble des actions de promotion de la santé développées à destination des bénéficiaires et du personnel des institutions provinciales et de leur famille. Parmi les différents axes d’intervention du plan, une priorité est accordée à l’enseignement provincial (plus de élèves répartis dans 21 établissements d’enseignement, soit 31 sites). Il porte sur le développement d’un programme de prévention des maladies cardio-vasculaires basé sur le label 0 – 5 – 30. Parmi les différents axes d’intervention du plan, une priorité est accordée à l’enseignement provincial (plus de élèves répartis dans 21 établissements d’enseignement, soit 31 sites). Il porte sur le développement d’un programme de prévention des maladies cardio-vasculaires basé sur le label 0 – 5 – 30. (pour 0 cigarette, 5 fruits et légumes et 30 minutes d’activité physique quotidienne)

3 Stratégies du plan Offrir un soutien méthodologique et opérationnel à la conception, à l’animation et à l’évaluation d’actions ou de programmes de promotion de la santé à destination des élèves et des enseignants. Offrir un soutien méthodologique et opérationnel à la conception, à l’animation et à l’évaluation d’actions ou de programmes de promotion de la santé à destination des élèves et des enseignants. Offrir un soutien à l’organisation et à l’animation des commissions santé au sein des établissements. Offrir un soutien à l’organisation et à l’animation des commissions santé au sein des établissements. Développer et soutenir une dynamique interinstitutionnelle sur le plan des directions régionales d’une part et interrégionale sur le plan provincial d’autre part, par une réflexion permanente sur les priorités et sur l’évaluation des actions. Développer et soutenir une dynamique interinstitutionnelle sur le plan des directions régionales d’une part et interrégionale sur le plan provincial d’autre part, par une réflexion permanente sur les priorités et sur l’évaluation des actions.

4 Le Label 0 – Axes de développement prioritaire pour l’année académique Axes de développement prioritaire pour l’année académique Soutien aux actions menées visant l’intégration des 3 thèmes (alimentation – activités physiques – tabac) et développées dans les années antérieures Soutien aux actions menées visant l’intégration des 3 thèmes (alimentation – activités physiques – tabac) et développées dans les années antérieures Analyse de situation (diagnostic) pour chaque établissement Analyse de situation (diagnostic) pour chaque établissement Participation aux commissions santé pour la définition et la planification des actions Participation aux commissions santé pour la définition et la planification des actions

5 Principaux résultats de l’état des lieux Taux de réponse : 29 sites sur 31, soit 94 % Taux de réponse : 29 sites sur 31, soit 94 % Durant l’année antérieure, 27 sur 29 (93 %) établissements ont mis en place des actions spécifiques autour de l’alimentation (fontaine à eau, fruits, petits déjeuners, repas équilibrés, légumes frais quotidiens, ….) Durant l’année antérieure, 27 sur 29 (93 %) établissements ont mis en place des actions spécifiques autour de l’alimentation (fontaine à eau, fruits, petits déjeuners, repas équilibrés, légumes frais quotidiens, ….) Sur la même période, 25 sur 29 (86 %) ont développé des activités physiques complémentaires au cours d’éducation physique, soit en journée, soit en soirée, soit en extrascolaire. Sur la même période, 25 sur 29 (86 %) ont développé des activités physiques complémentaires au cours d’éducation physique, soit en journée, soit en soirée, soit en extrascolaire. La problématique de la consommation tabagique (prévention, accompagnement du sevrage, tabagisme passif,…) est moins investie, 19 sur 29 (65 %), notamment par le fait de l’instauration du décret interdisant l’usage du tabac à l’école. La problématique de la consommation tabagique (prévention, accompagnement du sevrage, tabagisme passif,…) est moins investie, 19 sur 29 (65 %), notamment par le fait de l’instauration du décret interdisant l’usage du tabac à l’école.

6 Analyse croisée des trois thèmes. 19 des 29 institutions répondantes travaillent sur deux thématiques minimum : aucune des institutions scolaires ne travaille que sur le tabagisme.(tabac et alimentation ou tabac et activités physiques) 19 des 29 institutions répondantes travaillent sur deux thématiques minimum : aucune des institutions scolaires ne travaille que sur le tabagisme.(tabac et alimentation ou tabac et activités physiques) 16 de ces 19 institutions développent des actions sur les trois thématiques dans leur établissement 16 de ces 19 institutions développent des actions sur les trois thématiques dans leur établissement

7 Limites de cette transversalité Les actions développées sur les trois thématiques au sein des établissements ne portent pas toujours sur ou avec les mêmes publics. Les actions développées sur les trois thématiques au sein des établissements ne portent pas toujours sur ou avec les mêmes publics. Certaines actions présentent encore un caractère plus ponctuel alors que d’autres s’inscrivent dans la permanence. Certaines actions présentent encore un caractère plus ponctuel alors que d’autres s’inscrivent dans la permanence. Les écoles à prédominance de garçons ont tendance à organiser des activités physiques comme priorités de leurs actions. Les écoles à prédominance de garçons ont tendance à organiser des activités physiques comme priorités de leurs actions.

8 Limites de cette transversalité. Peu d’actions sont organisées à destination du personnel éducatif ou enseignant, en dehors de l’offre alimentaire au sein de l’établissement. Les ressources provinciales sont méconnues pour la majorité des répondants, plus spécifiquement sur l’accompagnement au sevrage tabagique des agents. Peu d’actions sont organisées à destination du personnel éducatif ou enseignant, en dehors de l’offre alimentaire au sein de l’établissement. Les ressources provinciales sont méconnues pour la majorité des répondants, plus spécifiquement sur l’accompagnement au sevrage tabagique des agents. Aucun programme d’évaluation ne semble avoir été formalisé pour mesurer l’impact des actions mises en place, si ce n’est l’examen médical de santé avec les mesures biométriques classiques. Aucun programme d’évaluation ne semble avoir été formalisé pour mesurer l’impact des actions mises en place, si ce n’est l’examen médical de santé avec les mesures biométriques classiques.

9 Opportunités de cette transversalité Les activités qui rencontrent le plus de succès sont celles qui sont organisées par les jeunes eux-mêmes et pour les jeunes (vente de soupe fraîche ou de fruits pour récolter des bénéfices pour un voyage d’étude par exemple). Les activités qui rencontrent le plus de succès sont celles qui sont organisées par les jeunes eux-mêmes et pour les jeunes (vente de soupe fraîche ou de fruits pour récolter des bénéfices pour un voyage d’étude par exemple). Certains établissements déplorent un manque de moyens financiers et humains pour développer davantage ces activités et le sponsoring est souvent de rigueur pour l’acquisition de matériel. Certains établissements déplorent un manque de moyens financiers et humains pour développer davantage ces activités et le sponsoring est souvent de rigueur pour l’acquisition de matériel. Les activités qui fonctionnent le mieux sont celles qui bénéficient d’un soutien d’une autre structure provinciale (Observatoire de la Santé pour l’alimentation et l’ASEP pour l’activité physique) Les activités qui fonctionnent le mieux sont celles qui bénéficient d’un soutien d’une autre structure provinciale (Observatoire de la Santé pour l’alimentation et l’ASEP pour l’activité physique)

10 Opportunités du plan Un cadre de référence transversal : Un cadre de référence transversal : - agissant à plusieurs niveaux (opérationnel, stratégique et décisionnel) - sur une thématique commune (0-5-30) permettant : permettant : - une meilleure gestion et utilisation des ressources disponibles, - une plus grande diversité de l’offre tout en garantissant sa pertinence - une pérennisation des actions et une logique de cohérence de leur succession, - une dynamique de valorisation et de renforcement par la diffusion des évaluations.


Télécharger ppt "Le Plan Directeur Provincial en Promotion de la Santé : un outil transversal en promotion de la santé RENARD Claude LORIA Romina BIZEL Pierre BERGHMANS."

Présentations similaires


Annonces Google