La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire Inter-DES Amiens-Rouen PEREIRA Magali 25 juin 2012 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire Inter-DES Amiens-Rouen PEREIRA Magali 25 juin 2012 1."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire Inter-DES Amiens-Rouen PEREIRA Magali 25 juin

2 2

3 Amélioration ces dernières années de la situation sanitaire environnant la naissance (progrès techniques, amélioration de la surveillance prénatale). Plan périnatalité de 1994: Objectifs: Réduction de la mortalité maternelle de 30% Réduction de la mortalité périnatale de 20% Réduction de la mort subite du nourrisson Les objectifs ont été atteints pour les indicateurs de mortalité mais des progrès restent à faire dans le cadre de la prévention. Plan périnatalité de : Objectifs: Amélioration de la sécurité et de la qualité des soins : entretient du 4 ème mois Amélioration de l’information Soutient renforcé aux femmes et aux couples en situation de précarité Suivi et prise en charge à long terme des nouveau-nés en risque de développer un handicap 3

4 SATISFACTION DES FEMMES 4 Aspect du suivi de grossesse le plus satisfaisant: l’écoute et l’accompagnement (30%), le dialogue et les explications reçues (22%), la sécurité de la prise en charge (19%) et la qualité des prestations techniques (13%).

5 Tableau 2. Satisfaction à l’égard du suivi de grossesse et de l’accouchement en fonction de la prise en charge, des caractéristiques des patientes et de la trajectoire de la grossesse. 5

6 LES DECLARATIONS DE GROSSESSE En France, elle doit être faite avant 15 SA pour l’ouverture des droits sociaux. Déclaration hors du délai légal: 5% après le 1 er trimestre; 0,5% sans déclaration: le plus souvent femmes inactives ou de nationalité étrangère. 6 Déclaration de grossesse hors du délai légal (2 ème et 3 ème Trimestres) en % Nationalité France Afrique du Nord Afrique sub Saharienne 4,5% 10% 21% Activité Inactives Actives 8,5% 2,5% Champ: Femmes en métropole, femmes ayant déclaré leur grossesse Source: Enquête Nationale Périnatale 2003

7 7 5% hors du délai légal

8 8 Le professionnel ayant effectué la déclaration de grossesse est le plus souvent celui qui a réalisé la première consultation : Gynécologue et/ou obstétricien exerçant en ville 46% et en maternité 28% Médecin généraliste pour le quart restant Champ: Femmes en métropole, femmes ayant déclaré leur grossesse Source: Enquête Nationale Périnatale 2003

9 VISITES PRENATALES ET SUIVI ECHOGRAPHIQUE Pour une grossesse simple évoluant jusqu’à son terme : 7 examens prénatals fixés par la réglementation (conditions théoriquement nécessaire au versement par la CAF de l’allocation pour jeune enfant). 6% des femmes ayant déclaré leur grossesse au 1 er trimestre en ont eu moins de sept. En 2003, 7,8% des femmes ont eu moins de 7 visites prénatales contre 8,4% en 1998 et 8,2% en Trois échographies sont actuellement conseillées, remboursées et systématiquement proposées à la femme enceinte, bien qu’elles ne revêtent pas de caractère obligatoire. En 2003, 97,7% des femmes ayant accouché à terme ont eu au moins 3 échographies contre 96,7% en 1998 et 90,6% en

10 10

11 11 8,9/femme (stable depuis 1995)

12 12 (3,0%) (4,4 %) (8,5 %) (4,6 %) (4,8 %) (5,8 %) (7,0 %) (20,0 %) % (14,0 %) (0,4 %) (7,4 %) (0,9 %) (0,7 %) (2,7%) (23,8 %) (1,1 %) (7,8 %)(19,0 %) (0,6 %) (1,1%)(5,0 %)

13 Clarté nucale du fœtus et dépistage sanguin du risque de trisomie Lecture: 76,0% des patientes savent qu’elles ont eu une mesure de la clarté nucale. C’est le cas de 90% des cadres. Champ: Femmes en métropole, grossesse menée à terme. Source: Enquête Nationale Périnatale 2003

14 60,4% des femmes ayant 38ans ou plus ont bénéficié d’un prélèvement pour la réalisation d’un caryotype fœtal (dans la majorité des cas une amniocentèse) mais 10,6% des femmes de 38ans ou plus n’ont eu ni dosage des marqueurs sériques ni prélèvement pour réalisation du caryotype fœtal. Ces femmes sont plus souvent de nationalité étrangère (45,7% vs 11,6%), moins diplômées (10,4% non scolarisée vs 1,3%), vivent moins souvent en couple (87,4% vs 92,7%), et sont moins bien suivies: 26% ont eu moins de 7 visites prénatales contre 9,3% des autres femmes de 38 ans et plus. 14

15 POINT EN ,5 en er trimestre2 ème trimestre3 ème trimestre effectif92,2%6,6%1,2% Champ: Femmes en métropole, femmes ayant renseigné la variable « trimestre de déclaration » Source: Enquête Nationale Périnatale 2010 Source: Enquête Nationale Périnatale 2003

16 16 Champ: Echantillon des femmes en métropole, femmes ayant déclaré leur grossesse Source: Enquête Nationale Périnatale 2010, 2003

17 17

18 CONCLUSION La grande majorité des usagères des maternités, satisfaites du suivi de grossesse, mettent en avant les qualités humaines des professionnels de santé. Pour la première fois depuis 1995, le pourcentage de femmes ayant déclaré leur grossesse après le premier trimestre a augmenté de manière significative. Cette évolution peut être mise en regard de la dégradation de la situation sociale de certaines femmes plus vulnérables (hausse du chômage du conjoint de 5,9% en 2003 à 8,5% en 2009). Les recommandations sur le nombre de consultations prénatales et d’échographies apparaissent aujourd’hui largement dépassées. L’augmentation générale de la surveillance médicale observée au cours des enquêtes précédentes se poursuit. Surconsommation médicale ? Les sages-femmes occupent une place plus importante parmi les professionnels de santé réalisant la déclaration de grossesse, et également le suivi. La proportion de dépistage du risque de trisomie 21 s’est généralisé et les femmes connaissent mieux les examens proposés. Diminution du taux d’amniocentèse particulièrement significative chez les femmes de 38 ans et plus, ce qui tend à montrer que les recommandations récentes pour éviter les amniocentèses systématique dans ce groupe sont suivies. 18

19 19

20 Recommandé au niveau international par l’OMS et l’Unicef en raison de ses bénéfices sur la santé de la mère et de l’enfant Question particulièrement importante dans les pays en voie de développement, où l’accès et l’utilisation des formules lactées pour nourrissons sont problématiques Dans les pays industrialisés, l’allaitement maternel est également recommandé pendant si possible 2 ans, avec les 6 premiers mois de façon exclusive (effet préventif sur les infections gastro-intestinales, ORL et autres) Pour la mère, au-delà des bénéfices à court terme en suites de couche, son association avec un risque moindre de cancer du sein : recommandé par le Fonds mondial de recherche contre le cancer Ces recommandations ont été reprises par l’HAS La promotion de l’allaitement maternel fait partie des objectifs spécifiques du Programme national nutrition santé (PNNS) 20

21 SATISFACTION DES FEMMES 21 Les femmes portent un jugement négatif, dans près de 2 cas /10 sur l’accompagnement de l’allaitement maternel : - 10% plutôt pas satisfaite - 7% pas du tout satisfaite Et sur les informations et conseils donnés sur l’alimentation artificielle : - 9% plutôt pas satisfaite - 10% pas du tout satisfaite

22 Initiation de l’allaitement en maternité en France 22 Plus de 6 femmes sur 10 ont initié un allaitement en 2003

23 DISPARITES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Âge : 64% chez les 25 ans et plus vs 57% chez les moins de 25 ans Parité : 69% chez les primipares vs moins de 60% chez les multipares Nationalité : 80% chez les mères étrangères vs 60% pour les femmes nées en France 23 Source: Enquête Nationale Périnatale 2003

24 24

25 De fortes variations régionales des pratiques sont observées 25 80% 43%

26 POINT EN ,0% On note une diminution de l’allaitement mixte chez les femmes qui initient un allaitement ,0% 9% 31% Source: Enquête Nationale Périnatale 2003 Champ: Femmes en métropole Source: Enquête Nationale Périnatale 2010 L’information quant à la pratique de l’allaitement exclusif n’est disponible que pour les premiers jours de vie. Interpréter ces résultats en maternité est difficile: usage de biberons de complément fréquent.

27 27 Source: Enquête Nationale Périnatale 2010

28 CONCLUSION Augmentation du % de femmes pratiquant l’allaitement dans les premiers jours de vie jusque dans les années 2000 avec une augmentation sensible en (69% en 2010) Une première tétée en salle de naissance n’a été proposé en 2006 qu’à moins des deux tiers des mères. (Enquête sur les usagères des maternités, DREES, 2006). Comme pour la surveillance de la grossesse, des disparités sociodémographiques et régionales en matière d’allaitement sont retrouvées. Augmentation constante de l’allaitement maternel avec une part plus importante pour l’allaitement exclusif en Toutefois, la France fait partie des pays dans lesquels l’allaitement est le moins fréquemment initié en Europe où les pourcentages varient très fortement. En 2004, il concernait plus de 95% des enfants nés dans les pays de l’Europe du Nord (Suède) mais seulement 46% en Irlande. Les données sur l’allaitement maternel sont collectées en routine dans un nombre limité de pays européens. 28

29 29

30 Un an après une naissance 50% des femmes changent de situation professionnelle 30

31 Retour à l’emploi après interruption de carrière 31

32 Un effet de l’âge du plus jeune enfant sur la situation professionnelle des femmes 32

33 CONCLUSION En France, le taux d’emploi des femmes sans enfant est élevé et proche de celui des hommes (respectivement 80% et 90% en 2007). Les naissances sont un moment charnière dans la carrière des femmes et l’arrivée d’un enfant est aussi l’occasion d’un ajustement entre engagements familiaux et professionnels. La charge de la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle repose essentiellement sur les femmes. Près de quatre femmes sur dix connaissent une modification de leur activité professionnelle après une première naissance, elles sont de près de 6/10 au troisième enfant. Pour les mères occupant un emploi avant une naissance, les interruptions sont pour la majorité de courte durée. Comparativement aux autres pays européens, la France occupe une position intermédiaire au niveau de la durée des interruptions d’activité après une naissance. En France, depuis 1994, l’extension de l’allocation parentale d’éducation (APE ) aux parents de 2 enfants à provoqué un rallongement de la durée des interruptions d’activité des femmes à la 2 ème naissance. Une partie des mères attendent désormais les 3 ans de l’enfant (fin de la perception de l’APE et entrée à l’école) pour reprendre leur activité professionnelle. En 2010, 67,2% des femmes avaient un emploi à la fin de la grossesse. 33


Télécharger ppt "Séminaire Inter-DES Amiens-Rouen PEREIRA Magali 25 juin 2012 1."

Présentations similaires


Annonces Google