La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Implication communautaire et participation citoyenne Denis Bourque Université du Québec en Outaouais Chaire de recherche du Canada en organisation communautaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Implication communautaire et participation citoyenne Denis Bourque Université du Québec en Outaouais Chaire de recherche du Canada en organisation communautaire."— Transcription de la présentation:

1 Implication communautaire et participation citoyenne Denis Bourque Université du Québec en Outaouais Chaire de recherche du Canada en organisation communautaire Montréal, 28 avril 2013

2 Contenu 1- Action communautaire et citoyenne 2- Nouvelles formes d’action collective 3- Défis pour la participation citoyenne et pour les acteurs des médias écrits communautaires 2

3 Action communautaire Désigne toute initiative issue de personnes, de groupes communautaires, d’une communauté (géographique, d’intérêt, d’identité) visant à apporter une solution collective et solidaire à un problème social ou à un besoin commun. (Lamoureux et al., 2008, p. 4)

4 L’action communautaire au Québec D’abord encadrée par les mouvements religieux et syndicaux Puis davantage laïque et citoyenne Soutenue par l’intervention communautaire professionnelle de service public et autres Enfin, plus autonome et auto-déterminée 4

5 Les réalisations collectives La solidarité et l’entraide (A.-A., cuisines collectives, magasins-partage, etc.) Des services collectifs (co-op funéraires, popotes roulantes, médias communautaires) De meilleures conditions de vie (co-op d’habitation, entreprises d’économie sociale, FRAPRU) Se regrouper pour changer les choses pour nous, notre milieu et la société 5

6 Le développement du Québec L’action collective et les politiques publiques: des garderies aux CPE; des «refuges pour femmes battues» à la Politique sur la non- violence; etc. Des caisses d’entraide au Mouvement Desjardins et à l’économie sociale Dans l’environnement: opposition et proposition Manière de vivre-ensemble par la solidarité, l’engagement, la participation sociale et citoyenne, la prise sur le milieu et l’avenir collectif 6

7 Typolologie des formes d’action collective du mouvement communautaire 7

8 Les MÉC Lieu d’implication citoyenne et d’action collective (c.a., bénévoles, journalistes, etc.) Outil de démocratisation par la circulation de l’information sur ce qui se passe dans le milieu Refléter et révéler les sens des communautés à elles-mêmes. Comment les personnes et les groupes les construisent au quotidien Tribune d’expression citoyenne par opinions et prises de position sur enjeux collectifs (A-C) Capacité de mettre en lumière enjeux émergeants (pro-activité) Contribuer à l’identité et au sentiment d’appartenance 8

9 Identité et appartenance  Moteur de l ’ action collective et de l ’ engagement citoyen et même institutionnel  Quelques ingrédients essentiels au sentiment d ’ appartenance qui passe par une représentation publique et symbolique de la part des médias - Traits distinctifs au territoire (histoire, monument, fonction sociale du milieu, etc.) qui nourrit l ’ identité collective - Perception et image positives du milieu; source de fierté - Présence d ’ une infrastructure de services de proximité

10 Pourquoi s’impliquer? Approche fonctionnaliste - Calcul rationnel; coût-bénéfice; gains et valorisations personnels Approche relationnelle - Vivre et ressentir la solidarité; expérimenter des rapports humains et des liens sociaux signifiants Approche éthique - Adhésion à une cause; à des valeurs; contribuer au développement de la société et au dépassement de soi 10

11 Participation citoyenne Quelques définitions de la démocratie: - directe: autogestion… - représentative : élus décident au nom du peuple, qui sanctionne - délibérative : capacité citoyenne d’influencer les décisions d’intérêt général (des élus) à travers un processus de discussion publique participative : - actions autonomes de la société civile - modèle politique alternatif qui implique un partage du pouvoir de décision entre les élus et les citoyens au sein d’instances formelles de participation (gouvernance partagée) DCP/ARUC-ISDC/Mercier/

12 Échelle de la participation (Arnstein, 1969) Contrôle citoyen : une communauté locale gère de manière autonome un équipement ou un quartier. Pouvoir réel des citoyens Délégation de pouvoir : le pouvoir central délègue à la communauté locale le pouvoir de décider un programme et de le réaliser. Partenariat : la prise de décision se fait au travers d’une négociation entre les pouvoirs publics et les citoyens Conciliation : quelques habitants sont admis dans les organes de décision et peuvent avoir une influence sur la réalisation des projets. Coopération symbolique Consultation : des enquêtes ou des réunions publiques permettent aux habitants d'exprimer leur opinion sur les changements prévus. Information : les citoyens reçoivent une vraie information sur les projets en cours, mais ne peuvent donner leur avis. Manipulation : information biaisée utilisée pour « éduquer » les citoyens en leur donnant l'illusion qu'ils sont impliqués dans le processus. Non-participation DCP/ARUC-ISDC/Mercier/

13 Grands enjeux et défis 1- Développer l’action communautaire autonome 2- Démocratisation des enjeux de société et de leur gouvernance Condition: vision élargie du développement et de la démocratie représentative ouverte à l’ensemble des acteurs (gouvernance partagée) Défi: changement de culture politique : - croyance et volonté de définir et rechercher ensemble l’intérêt général… - action collective concertée plus transparente et au service des communautés 13

14 Développement des communautés et concertation  Différentes formes d'action collective structurée qui, par la mobilisation des populations concernées et des acteurs sociaux (institutionnel, communautaire, privé, élus), ciblent des enjeux collectifs reliés aux conditions et à la qualité de vie (Bourque, 2008, p.8)  Transformation des problèmes collectifs en projets collectifs par la participation des collectivités )  Exemples: Tables jeunesse, SAD, pauvreté, Comités ou tables de quartier, etc.

15 Origines: 2 sources qui se sont mutuellement influencées 1-Évolution des formes de réponse des collectivités à leurs problèmes d’abord thématiques puis territoriaux. Innovation des intervenants et des acteurs locaux 2-Transformation des politiques publiques entre instrumentalisation et adaptation/appropriation qui est un facteur d’efficacité plus grand que la fidélité 15

16 Ce qui a changé  Multiplication par sédimentation des instances et démarches de concertation en raison de : - demandes des acteurs locaux - exigences des politiques et programmes  Absence ou carence de coordination et d’intégration au plan provincial, régional et local des processus de concertation  Multiplication des agents et dispositifs de développement  Apparition de la concertation territoriale

17 Particularités du DC Toujours marqué par dynamique de tensions et compromis entre demandes et projets des acteurs (et souvent entre eux-mêmes) et attentes voir exigences bailleurs de fonds, programmes et institutions Compose entre logique ascendante et logique descendante 17

18 Logique descendante Logique ascendante Tendance adaptation Tendance autonomiste Tendance instrumentalisation Tendance complémentariste DC

19 Tension logiques en présence  Pas de développement sans programmes publics (ou privés), mais tension entre instrumentalisation et adaptation  D-C administratif ou procédures qui se multiplient autour de la gestion de programmes avec forte composante sur habitudes de vie et changements individuels vs processus qui structure un acteur collectif autour du «bien commun» en misant sur participation sociale, action collective et transformations des milieux de vie

20 Rôles pour les MÉC  Acteur du développement des communautés  Rendre compte par l’information sur les pratiques d’action collective concertée (pauvreté, décrochage scolaire, maltraitance, etc. )  Aider à la transparence et à la participation  Stimuler et inspirer sur les enjeux actuels et émergeants dont ceux de la gouvernance et de l’hyperconcertation

21 Défis de l’AC et du DC Développer le potentiel d’innovation et d’action collective des collectivités, dont l’action revendicative Dépasser le traitement des conséquences pour agir sur les causes Intégrer social, économie, environnement dans un nouveau modèle de développement soutenable axé sur le bien commun, la solidarité, l’engagement citoyen, une meilleure qualité de vie transférable aux générations futures

22 Conclusion Action communautaire et citoyenne en plein essor au Québec mais pose défis stratégiques, voire éthiques, aux acteurs dont les MÉC qui y ont une contribution majeure depuis plus de 30 ans. 22

23 La suite vous appartient… Merci 23

24 Sources Bilodeau, A. et al. (2004). «L’exigence démocratique de la planification participative : le cas de la santé publique au Québec», Nouvelles pratiques sociales, vol. 17, n° 1, Bisset S (2008). Health program implementation, a socio-technical networking process. A case study of a school-based nutrition intervention. Montréal : Département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal. Thèse de doctorat. Bourque, D., Comeau, Y., Favreau, L. et L. Fréchette (dir.), (2007). Organisation communautaire, fondements, approches et champs de pratique, Québec, Presses de l’Université du Québec, 534 pages. Bourque, D. (2008). Concertation et partenariat : entre levier et piège du développement des communautés, Québec, collection Initiatives, Presses de l’Université du Québec, 142 pages. CSBE (2001). L'appropriation par les communautés de leur développement, Québec, Conseil de la santé et du bien-être, 52 pages. INSPQ (2002). La santé des communautés : perspectives pour la contribution de la santé publique au développement social et au développement des communautés Revue de littérature, Québec, Institut national de santé publique, 50 pages. Lamoureux, H., J. Lavoie, R. Mayer et J. Panet-Raymond (2007). La pratique de l'action communautaire, Québec, Presses de l'Université du Québec, 548 pages. 24


Télécharger ppt "Implication communautaire et participation citoyenne Denis Bourque Université du Québec en Outaouais Chaire de recherche du Canada en organisation communautaire."

Présentations similaires


Annonces Google