La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Modèle économique TER Les 20 systèmes Offre & Parc & Maintenance Donnons nous une ambition plus forte ! 21 JUIN 2006 Direction du Transport Public.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Modèle économique TER Les 20 systèmes Offre & Parc & Maintenance Donnons nous une ambition plus forte ! 21 JUIN 2006 Direction du Transport Public."— Transcription de la présentation:

1 Modèle économique TER Les 20 systèmes Offre & Parc & Maintenance Donnons nous une ambition plus forte ! 21 JUIN 2006 Direction du Transport Public

2 2 Synthèse des progrès

3 3 Sommaire L’offre Les chiffres clés L’opérateur est-il sur une bonne trajectoire ? Un objectif immédiat Le Parc Parc en exploitation = Parc total – Parc immobilisé Rendements du parc en exploitation Un prévisionnel très décalé par rapport à la réalité Marges de progrès sur le parc en exploitation Les coûts systèmes et la performance Parc Immobilisé Les leviers de réduction de la facture de maintenance La Maintenance Schéma directeur d’atelier Évolution des organisations des ateliers Simplification des contrats Annexes

4 4 Les chiffres clés = kmc technique – kmc locomotives + pondération caisses selon taille OFFRE

5 5 L'opérateur est-il sur la bonne trajectoire? Les facteurs de progrès sont considérables : –sur les trains : une offre en hausse de 11% sur 3 ans –sur le matériel qui les assure : 3700 caisses neuves un investissement par les AO de 5 milliards d'euros –plus de la moitié du parc équipé de neuf avec l'apparition d'une gamme déclinée selon les segments de marché du transport régional Néanmoins, le remplissage des trains reste à améliorer OFFRE

6 6 Un objectif immédiat Il est prévu actuellement dans les plans d’affaires, une amélioration du taux de remplissage (VK / KmcV) de 1,6% entre 2006 & 2009 Un effort supplémentaire de 3,8 % est demandé, pour aboutir à un progrès global de + 5,4 % (17,9 en 2006 à 18,9 en 2009) Pour y parvenir : –Une hausse des VK –Une baisse des parcours caisses voyageurs –Un mixage des deux Accroissement des Vk par la mise en place d’une approche produit train afin de capter de nouvelles parts de marché Adaptation en conception, avec un choix des séries judicieux, des plans de transport aux réels besoins Réduction de 24,54 millions de kmc Action Obligatoire OFFRE

7 7 Parc en exploitation = Parc total – parc immobilisé PARC

8 8 Rendements du parc en exploitation PARC

9 9 Un prévisionnel décalé par rapport à la réalité Axes d’explication : oUn contrat sur les données physiques entre l’Activité et M qui reste théorique et non engageant oUne surcouverture en parc pour « gommer » les déficiences de tous ordres oUn recours globalement coûteux aux locations Objectifs à réaliser : oReprendre les contrats entre activité et M : un équilibre dynamique construit sur "une chaîne d’approvisionnement et une organisation de l’atelier calées sur le plan de transport visant à le tenir à 100%" oRedresser la courbe en demandant aux Activités qu’aucun rendement de matériel soit inférieur à kmc / caisse oPlanifier la montée en charge matériel neuf avec M et Traction jusqu' à son intégration dans le dispositif général en l’accélérant oConvenir d'un plan de radiation qui garantisse l’atteinte des ambitions précédentes PARC

10 10 Marges de progrès sur le parc en exploitation PARC Trois actions à mener :  Réduire le décalage entre l’arrivée du neuf et la radiation de l’ancien, soit 50 caisses  Améliorer la productivité du reste du parc, soit 160 caisses  Établir le plan de radiations Nombre de caisses (MLA)

11 11 Les coûts système et la performance du parc en exploitation Réduction facture maintenance chargée de 10% en 2009 hors charge capital nouveaux ateliers, soit un objectif de 270 M€ 0,305 € / kmc pour la maintenance courante hors frais Une performance faible au regard des apports de matériel neuf PARC Note : Les prévisions jusqu’en 2004 de la maintenance courante ont été corrigé de la part nettoyage (…M€)

12 12 Parc immobilisé (GO = grosses opérations) Le parc immobilisé à longueur d’année (environ 200 caisses en MLA) : –Programmes de révisions et de modernisation (environ 110 caisses en MLA) –Réparations Accidentelles pour cause technique (environ 45 caisses en MLA) –Réparations Accidentelles pour collision (environ 45 caisses en MLA) Mettre sous contrôle physique le parc immobilisé par le Programme Industriel Établir des Provisions de parc sur les réparations accidentelles (pour cause technique et collision)

13 13 Les leviers pour réduire la facture maintenance PARTIE EXPLOITATION Diminution du nombre de séries de 43 à 26 Diminution du volume de parc en exploitation de 6362 à 6152 Mise sous contrôle du parc immobilisé Plan de radiation plus exigeant Tirer un parti industriel de la constitution de 11 gros parcs (> 35 rames) Rationalisation du parc locomotives : –Diminution du nombre de séries de 16 à 7 –Suppression de 151 locomotives Réorganisation de séries dispersées –5 séries de locomotives 160 –3 séries de locomotives diesel –X72500 Réorganisation des ateliers par rapport aux réseaux d'exploitation des parcs et à la tenue du plan de transport –10 centres M suite à gros parcs –6 centres M pour une utilisation plus intensive des installations Diminution nombre de contrats : de 54 à 45 contrats avec centre M PARTIE GO Mise sous contrôle par DTP & Activités, en relation avec M, des parcs physiques traités PARC Voir en annexe pour les détails

14 millions d’euros : 28 ateliers, dont 11 mis en service 1700 caisses Programme complémentaire de 70 millions d’euros Nantes, Saintes, Amiens, Nîmes, 1300 caisses Programme complémentaire de ? Sotteville/Clichy, Calais, Perpignan, Tramway Péri Urbain, 800 caisses Schéma directeur d’ateliers (1/2) MAINTENANCE

15 15 Schéma directeur d’ateliers (2/2) 220 M € 70 M € MAINTENANCE

16 16 réorganisation des plages de maintenance dans les ateliers prioritaires où sont affectés les gros parcs MAINTENANCE où il est nécessaire d’intensifier l’utilisation des installations Ateliers prioritaires

17 17 Contrats maintenance 2006 : matrice rapport entre les activités MAINTENANCE 32 centres M dont 22 impactés par le schéma directeur

18 18 Leviers : Contrats maintenance 2010 : matrice rapport entre les activités MAINTENANCE 31 centres M dont 22 impactés par le schéma directeur

19 ANNEXES

20 20 Leviers : Évolution des séries et plan de radiation La réalisation du scénario cible est lié à: la récupération par DTP de locomotives libérées par FRET : 62 BB7200 GV + 21 BB22200 Remplacement des BB67300 par des BB67400 ou BB75500 Transferts entre Activités des X4750 pour anticiper radiation des X4500 ANNEXE PARC

21 21 Leviers : Constitution de gros parc permis par l'arrivée de séries à taille importante Première vague de neufSeconde vague de neufTOTAL SériesX 72500Z TERTER 2N pgX 73500TER 2N ngAGC Nombre de caisses AGC: Les 2350 caisses comprennent les 96 caisses de Transilien pour Paris / Provins / La Ferté Millon ANNEXE PARC

22 22 Leviers les gros parcs parc activité et centre M Arrivée matériel neuf = constitution de plusieurs gros parcs ANNEXE PARC

23 23 Leviers : Rationalisation parc locomotives PARC LOCOMOTIVES601≈ 450 Nombre de séries Diesel42 Elec Elec 160/20073 TOTAL167 Objectif de performance: Suppression des locomotives + rames tractées sur les trains à faible composition. Amélioration productivité locs 160 par apport locs FRET (4400 kW) ANNEXE PARC

24 24 Leviers : Réorganisation de séries dispersées : exemple 1 X72500 –Transfert des 4 X c de TER Bourgogne à TER Rhône Alpes: disparition d’un petit parc à Nevers. Ce transfert est conditionné à la récupération de 8 X73500 TER Rh Alpes –Projet de cession des 5 X c de TER Languedoc Roussillon : repreneur potentiel (PACA ou Aquitaine). Permet un regroupement des parcs. Lié à modification commande AGC de TER Languedoc: 5 BGC au lieu de 5 ZGC. –10 X c de TER Pays de Loire: Changement de centre de maintenance en 2008: seront entretenus à Tours au lieu de Nantes. ANNEXE PARC

25 25 Leviers : Réorganisation de séries dispersées : exemple 2 BB67300/BB67400 concentrées sur: Marseille, Chambéry, Strasbourg et Nevers Longueau: réorganisation avec les 46 bibiGC Picardie et Nord pas de Calais en 2010 Centre: en 2009, projet Centre permet de retirer les 5 BB67300 et les 2 BB67400 Midi Pyrénées: Possibilité de remplacer les 8 BB RIO si remplacement par X2100 Aquitaine: 3 BB67400 supprimées en 2009/2010 ANNEXE PARC


Télécharger ppt "Modèle économique TER Les 20 systèmes Offre & Parc & Maintenance Donnons nous une ambition plus forte ! 21 JUIN 2006 Direction du Transport Public."

Présentations similaires


Annonces Google