La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HYDRAULIQUE URBAINE Généralités. Consommation d ’eau domestique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HYDRAULIQUE URBAINE Généralités. Consommation d ’eau domestique."— Transcription de la présentation:

1 HYDRAULIQUE URBAINE Généralités

2 Consommation d ’eau domestique

3 Consommation d ’eau moyenne par usage

4 Consommation d ’eau l/jour/personne(World ressource )

5 Utilisation annuelle en France  Centrales électriques 25 milliards de m 3  Autres industries 4 milliards de m 3  Agriculture 5 milliards de m 3  Particuliers (habitations individuelles et lieux publics) 6 milliards de m 3

6 Eau Potable - ressources  Eaux souterraines, 60 % des captages. 60 % des captages. Nappes libres sur couche imperméable Nappes libres sur couche imperméable Nappes captives entre deux couches imperméables Nappes captives entre deux couches imperméables  Eaux de surface 40 % des captages Rivières, lacs, fleuves

7 Cycle technique de l’eau

8 Captage  Périmètres de protection (loi sur l ’eau 3/1/92) immédiate (service des eaux en pleine propriété) immédiate (service des eaux en pleine propriété) rapprochée (activités interdites) rapprochée (activités interdites) éloignée (activités réglementées) éloignée (activités réglementées)  Pompage de l ’eau dans le milieu naturel  Alimentation de l ’usine de traitement

9 Traitement  Dégrillage élimination des corps flottants  Tamisage élimination de plus petits déchets  Tour d ’eau brute floculant, pH, désinfection  Décantation, floculation élimination du floc  Filtration sur sable rétention des plus petites particules, élimination bactérienne de l ’ammoniaque  Ozonation action bactéricide et antivirale  Chloration idem, tout au long du parcours en canalisations

10 Pompage L'eau est pompée dans le fleuve ou dans la nappe souterraine.

11 Dégrillage Le filtrage de l'eau à travers des grilles arrête les corps flottants et les gros déchets. Le filtrage de l'eau à travers des grilles arrête les corps flottants et les gros déchets.

12 Tamisage L'eau traverse des tamis fins qui retiennent les déchets les plus petits. L'eau traverse des tamis fins qui retiennent les déchets les plus petits.

13 Tour d'eau brute L'eau arrive dans des bassins où un ou plusieurs réactifs sont injectés : - un floculant qui permet aux particules de s'agglomérer en floc, - des réactifs sont ajoutés si nécessaire pour ajuster le pH, - la désinfection est assurée par du bioxyde de chlore.

14 Décantation-Floculation Les particules agglomérées (floc) sont entraînées par leur poids au fond des bassins appelés décanteurs. Les particules agglomérées (floc) sont entraînées par leur poids au fond des bassins appelés décanteurs.

15 Filtration sur sable L'eau traverse un lit de sable qui retient les dernières particules en suspension et élimine l'ammoniaque grâce aux bactéries nitrifiantes dans le sable. L'eau traverse un lit de sable qui retient les dernières particules en suspension et élimine l'ammoniaque grâce aux bactéries nitrifiantes dans le sable.

16 Ozonation L'ozone à forte dose a une action bactéricide et antivirus. Elle rend une partie de la matière organique biodégradable. L'ozone à forte dose a une action bactéricide et antivirus. Elle rend une partie de la matière organique biodégradable.

17 Chloration L'ajout de chlore détruit les dernières bactéries et maintient une bonne qualité de l'eau tout au long de son parcours dans les canalisations. L'ajout de chlore détruit les dernières bactéries et maintient une bonne qualité de l'eau tout au long de son parcours dans les canalisations.

18 Stockage L'eau rendue potable est stockée dans des réservoirs avant d'être distribuée.

19 Stockage  Réservoirs en général gravitaires (châteaux d ’eau)  Volume nécessaire pour alimenter le secteur entre deux périodes de pompage alimenter le secteur entre deux périodes de pompage assurer la sécurité incendie assurer la sécurité incendie

20 Distribution Conduites en charge  Canalisations principales en béton armé ou en fonte  Petits diamètres ( mm) en PVC  Réseaux principaux maillés  Réseaux de desserte ramifiés  accessoires de fontainerie (vannes, clapets, ventouses, bornes à incendie…)

21 Service de l ’eau potable  Responsabilité de la commune propriétaire des installations de production et de distribution  Gestion en régie 25% de la population en régie 25% de la population en délégation à une société spécialisée en délégation à une société spécialisée 75 % de la population 3 grands groupes Compagnie Générale des Eaux (Vivendi), Lyonnaise des Eaux (Suez), SAUR & CISE (Bouygues)3 grands groupes Compagnie Générale des Eaux (Vivendi), Lyonnaise des Eaux (Suez), SAUR & CISE (Bouygues)

22 Réseau d ’assainissement  Après utilisation les eaux sont collectées dans le réseau d ’assainissement  Eaux usées provenant des installations domestiques et industrielles doivent être épurées  Eaux pluviales provenant du ruissellement sur les zones imperméabilisées des villes (zones bétonnées, goudronnées, toitures…) sur les zones imperméabilisées des villes (zones bétonnées, goudronnées, toitures…) sur les zones de culture sur les zones de culture Pollution par papiers, engrais, déjections, hydrocarbures...

23 Collecte des eaux usées Le réseau d'assainissement des eaux usées d'une agglomération a pour fonction de collecter ces eaux pour les conduire à une station d'épuration. Le réseau d'assainissement des eaux usées d'une agglomération a pour fonction de collecter ces eaux pour les conduire à une station d'épuration.

24 Réseaux  En général écoulement à surface libre  Conduites en ciment, béton, grès ou PVC  Importance de la pente de pose  Accessoires : branchements particuliers, regards de visite, séparateurs d ’huiles, siphons disconnec- teurs, avaloirs, déversoirs d ’orage...

25 Station de relèvement Il est parfois nécessaire de relever les eaux usées ou de pluie avant leur arrivée à la station de traitement ou au milieu naturel Il est parfois nécessaire de relever les eaux usées ou de pluie avant leur arrivée à la station de traitement ou au milieu naturel

26 Relèvement Une station de relèvement permet d'acheminer les eaux usées dans la station d'épuration lorsque ces dernières arrivent à un niveau plus bas que les installations de dépollution. Une station de relèvement permet d'acheminer les eaux usées dans la station d'épuration lorsque ces dernières arrivent à un niveau plus bas que les installations de dépollution.

27 Vis d’Archimède Cette opération de relèvement des eaux s'effectue grâce à des pompes ou à des vis d'Archimède. Cette opération de relèvement des eaux s'effectue grâce à des pompes ou à des vis d'Archimède.

28 Épuration  Relèvement vis d ’Archimède, station de refoulement  Dégrillage  Dessablage en fond, déshuilage en surface  Décantation primaire boues primaires vers épaissiseurs  Bassin d’aération à boues activées contenant des bactéries aérobies consommant la pollution, insufflation d ’air  Clarification décantation des boues et éventuellement filtration sur sable

29 Les prétraitements Les prétraitements ont pour objectif d'éliminer les éléments les plus grossiers, qui sont susceptibles de gêner les traitements ultérieurs et d'endommager les équipements. Il s'agit des déchets volumineux (dégrillage), des sables et graviers (dessablage) et des graisses (dégraissage- déshuilage). Les prétraitements ont pour objectif d'éliminer les éléments les plus grossiers, qui sont susceptibles de gêner les traitements ultérieurs et d'endommager les équipements. Il s'agit des déchets volumineux (dégrillage), des sables et graviers (dessablage) et des graisses (dégraissage- déshuilage).

30 Traitement primaire Le traitement "primaire" fait appel à des procédés physiques, avec décantation plus ou moins aboutie, éventuellement assortie de procédés physico- chimiques, tels que la coagulation- floculation. Le traitement "primaire" fait appel à des procédés physiques, avec décantation plus ou moins aboutie, éventuellement assortie de procédés physico- chimiques, tels que la coagulation- floculation.

31 Traitements secondaires L ’élimination biochimique des polluants s ’effectue, en bassin aéré grâce aux bactéries aérobie présentes dans les boues activées L ’élimination biochimique des polluants s ’effectue, en bassin aéré grâce aux bactéries aérobie présentes dans les boues activées

32 Clarification À l'issue des traitements, une ultime décantation permet de séparer l'eau épurée et les boues ou résidus secondaires issus de la dégradation des matières organiques. Cette décantation est opérée dans des bassins spéciaux, les clarificateurs. À l'issue des traitements, une ultime décantation permet de séparer l'eau épurée et les boues ou résidus secondaires issus de la dégradation des matières organiques. Cette décantation est opérée dans des bassins spéciaux, les clarificateurs.

33 Rejet dans le milieu naturel L'eau épurée peut alors être rejetée dans le milieu naturel. Les boues récupérées en fond d'ouvrage sont pour partie renvoyées vers le bassin d'aération pour y maintenir la concentration voulue en micro-organismes épuratoires et, pour partie, extraites et envoyées sur la ligne de traitement des boues. L'eau épurée peut alors être rejetée dans le milieu naturel. Les boues récupérées en fond d'ouvrage sont pour partie renvoyées vers le bassin d'aération pour y maintenir la concentration voulue en micro-organismes épuratoires et, pour partie, extraites et envoyées sur la ligne de traitement des boues.

34 Boues résiduelles  Déshydratation sur filtres à bandes  Stockage, transport  Décharge, incinération ou valorisation en agriculture

35 Station d ’épuration de Beaurade

36 Autres procédés  Lagunage pour petits ensembles  Assainissement individuel fosse septique puis épandage

37 Eaux pluviales  Évacuation comme pour les eaux usées  Les conduites peuvent être en charge à condition de ne pas provoquer de débordements  Rejet direct dans le milieu naturel  Stockage en bassins de retenue ou dispositifs alternatifs

38 Liens avec d ’autres sites  Centre d ’information sur l ’eau  Ministère de l’aménagement du territoire et de l’environnement :  Générale des eaux  Lyonnaise des eaux  Saur

39 Traitement primaire

40 Les prétraitements

41 Collecte des eaux usées

42 Eaux pluviales

43


Télécharger ppt "HYDRAULIQUE URBAINE Généralités. Consommation d ’eau domestique."

Présentations similaires


Annonces Google