La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séance I, Diapositive 1 Progestatifs seuls injectables Séance I : Caractéristiques des progestatifs seuls injectables.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séance I, Diapositive 1 Progestatifs seuls injectables Séance I : Caractéristiques des progestatifs seuls injectables."— Transcription de la présentation:

1 Séance I, Diapositive 1 Progestatifs seuls injectables Séance I : Caractéristiques des progestatifs seuls injectables

2 Séance I, Diapositive 2 Objectifs A la fin de la séance, les participants seront en mesure de faire ce qui suit : 1. Décrire les caractéristiques des progestatifs seuls injectables d’une façon facile à comprendre pour les clientes : a.Les progestatifs seuls injectables : ce qu’ils sont et comment ils fonctionnent (mécanisme et début de l’action) b.Efficacité c.Effets secondaires d.Avantages pour la santé autres que la contraception e.Risques possibles pour la santé (complications) f.Autres caractéristiques (protection contre les IST/le VIH, facilité d’emploi, retour de la fécondité, quand commencer et arrêter le traitement)

3 Séance I, Diapositive 3 Objectifs 2.Faire preuve des compétences suivantes : a.Sélectionner les clientes répondant aux critères de recevabilité pour les contraceptifs injectables b.Expliquer aux clientes les procédures d’insertion, de retrait et de suivi c.Indiquer quand revenir à la clinique d.Répondre aux inquiétudes, aux idées fausses et aux mythes courants e.Assurer le suivi des clientes utilisant des contraceptifs injectables de façon à renforcer continuellement la sécurité, la satisfaction et l’acceptation 3.Expliquer quand commencer à utiliser les contraceptifs injectables. 4.Expliquer comment faire face aux effets secondaires. 5.Reconnaître les situations qui requièrent le passage à une autre méthode. 6.Reconnaître les clientes qui doivent consulter pour complications liées aux contraceptifs injectables. 7.Montrer comment préparer le matériel, l’équipement et la cliente, ainsi que la technique d’injection (en vous servant d’un fruit ou d’un légume).

4 Séance I, Diapositive 4 Points clés pour les prestataires et les clientes Une injection tous les 2 ou 3 mois, selon le type Méthode de contraception administrée par injection intramusculaire profonde. Contiennent un progestatif (semblable à la progestérone, une hormone naturelle) qui est libéré graduellement dans le sang à partir du site d’injection. Les noms scientifiques sont l’AMPR et le NET-EN. Ils agissent principalement en bloquant l’ovulation. Pas besoin de matériel à la maison. Très efficaces et sans risque Très efficaces, à condition que la cliente revienne en temps voulu pour l’injection. N’entraînent pas de graves problèmes de santé, de cancer ou une stérilité, ni de changements significatifs de la tension artérielle. Pour les femmes qui allaitent, ils ne modifient pas la qualité du lait maternel.

5 Séance I, Diapositive 5 Points clés pour les prestataires et les clientes Après l’arrêt du contraceptif, il faut souvent plus longtemps avant de tomber enceinte Après l’arrêt des progestatifs seuls injectables, les femmes doivent attendre souvent plusieurs mois, parfois plus longtemps, avant d’être enceintes. Ils ne rendent pas les femmes stériles de manière irréversible. Modification des règles Les effets secondaires des progestatifs seuls injectables les plus fréquemment signalés sont une modification des règles. Au cours des premiers trois à six mois d’utilisation, les femmes prenant des progestatifs seuls injectables ont souvent des règles irrégulières ou des saignotements et des règles prolongées. Au bout d’un an, les femmes présentent souvent des règles peu fréquentes ou irrégulières, ou une aménorrhée. Pas de protection contre les IST ou le VIH/SIDA Ne protègent pas contre les IST ou le VIH. Pour se protéger contre les IST/le VIH/le SIDA, utiliser également des préservatifs.

6 Séance I, Diapositive 6 Types de progestatifs seuls injectables AMPR (acétate de médroxyprogestérone retard) –Injection tous les 3 mois (13 semaines) NET-EN (énantate de noréthistérone) –Injection tous les 2 mois (8 semaines) Possèdent des critères de recevabilité, des caractéristiques et un profil d’efficacité et d’innocuité similaires Source : CCP and WHO, 2010 ; Kingsley, 2010.

7 Séance I, Diapositive 7 Efficacité des contraceptifs injectables Sur cette échelle de l’efficacité, où placeriez-vous les progestatifs seuls injectables ? Implants Stérilisation masculine Stérilisation féminine Dispositifs intra-utérins Contraceptifs oraux combinés Préservatifs masculins Méthode des jours fixes Préservatifs féminins Spermicides Efficacité minimale Efficacité maximale Contraceptifs injectables

8 Séance I, Diapositive 8 Efficacité relative des méthodes de planification familiale Méthode N bre de grossesses non désirées parmi femmes lors de la 1 re année d’utilisation courante Aucune méthode 850 Coït interrompu 220 Préservatif féminin 210 Préservatif masculin 180 Pilule 90 Contraceptifs injectables 60 DIU (TCu 380A/DIU-LNG) 8/2 Stérilisation féminine 5 Vasectomie 1,5 Implant 0,5 Source : Trussell J., Contraceptive Failure in the United States, Contraception 83 (2011) , Elsevier Inc.

9 Séance I, Diapositive 9 Progestatifs seuls injectables : Mécanisme d’action Source : Kingsley F and Salem R, Epaississent la glaire cervicale pour bloquer les spermatozoïdes Inhibent la production des hormones responsables de l’ovulation Remarque : ne perturbent pas une grossesse en cours

10 Séance I, Diapositive 10 Progestatifs seuls injectables : Caractéristiques Très efficaces et sans risque Faciles à utiliser ; ne nécessitent aucune routine quotidienne Effet durable et réversible Peuvent être arrêtés sans l’aide d’un prestataire Peuvent être fournis ailleurs que dans les cliniques Peuvent être utilisés par les femmes qui allaitent L’utilisation peut être privée Ne gênent pas les rapports sexuels Offrent des avantages pour la santé autres que la contraception Entraînent des effets secondaires Entraînent un retard dans le retour de la fécondité L’efficacité dépend d’injections régulières Ne protègent pas contre les IST ou le VIH Source : CCP and WHO, 2011

11 Séance I, Diapositive 11 Progestatifs seuls injectables : Avantages pour la santé Offrent une protection contre : –Le risque de grossesse –Le cancer de l’endomètre –Les fibromes utérins Pourraient offrir une protection contre la maladie inflammatoire pelvienne (MIP) symptomatique et l’anémie ferriprive Atténuent les crises vaso-occlusives chez les femmes atteintes de drépanocytose Atténuent les symptômes d’endométriose (douleurs pelviennes, règles irrégulières) Source : CCP and WHO, 2011 ; Manchikanti, 2007.

12 Séance I, Diapositive 12 Les contraceptifs injectables et le risque de cancer du sein Aucun effet sur le risque global de cancer du sein Des études antérieures ont montré une légère augmentation du risque pendant les 5 premières années –Pourrait être due à un biais de détection ou à une croissance accélérée de tumeurs préexistantes Une étude récente à grande échelle n’a pas trouvé d’augmentation du risque chez les utilisatrices actuelles ou passées d’AMPR, indépendamment de l’âge et de la durée d’utilisation Peu de travaux de recherche portent sur le NET-EN Source : Strom et al, 2004

13 Séance I, Diapositive 13 Effets de l’AMPR sur la densité osseuse Les femmes ayant recours à l’AMPR ont une densité osseuse moins élevée que celle des femmes ne prenant pas d’AMPR Les femmes qui commencent à utiliser l’AMPR à l’âge adulte regagnent la majorité de la densité osseuse perdue On ne connaît pas les effets secondaires à long terme chez les adolescentes –Préoccupations concernant l’atteinte du pic de densité osseuse –Des études sur le long terme sont nécessaires –Utilisation globalement acceptable Source : Cromer, 1996 ; Cundy, 1994 ; WHO, 2010.

14 Séance I, Diapositive 14 Exposition du nourrisson à l’AMPR/au NET-EN lors de l’allaitement au sein L’AMPR et le NET-EN n’ont aucun effet sur : le début ou la durée de la lactation la quantité ou la qualité du lait maternel la santé et le développement du nourrisson Source :Koetsawang, 1987; WHO Task Force for Epidemiological Research on Reproductive Health, 1994a and 1994b; Kapp 2010; WHO, 2008; WHO, 2010; WHO, 2004, updated On ne conseille habituellement pas de démarrer le traitement avant 6 semaines post-partum. (critères de recevabilité de l’OMS)

15 Séance I, Diapositive 15 Contraceptifs injectables : Retour de la fécondité Le retour de la fécondité dépend de la vitesse à laquelle une femme métabolise entièrement le contraceptif injectable En moyenne, une femme peut tomber enceinte 9 à 10 mois après sa dernière injection d’AMPR La durée pendant laquelle le contraceptif injectable a été utilisé ne fait aucune différence Sources : Pardthaisong, 1984; Schwallie, 1974.

16 Séance I, Diapositive 16 Progestatifs seuls injectables : Effets secondaires Maux de tête et vertiges Beaucoup de femmes ne ressentent pas d’effets secondaires. Effets secondaires possibles : Aménorrhée (absence de règles) Prise de poids Changements d'humeur et des pulsions sexuelles Ballonnements et gêne abdominale Règles prolongées, abondantes ou irrégulières, ou saignotements

17 Séance I, Diapositive 17 Activité de groupe Fiche de renseignements sur les contraceptifs injectables Passez en revue la fiche de renseignements. Quels autres questions ou commentaires avez-vous sur les caractéristiques des progestatifs seuls injectables ?


Télécharger ppt "Séance I, Diapositive 1 Progestatifs seuls injectables Séance I : Caractéristiques des progestatifs seuls injectables."

Présentations similaires


Annonces Google