La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin 2004 1 DÉBAT MODULE 3 : Relation de partenariat.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin 2004 1 DÉBAT MODULE 3 : Relation de partenariat."— Transcription de la présentation:

1 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin DÉBAT MODULE 3 : Relation de partenariat entre une OP et bailleurs de fonds publics Groupe 2

2 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Qu’est ce que c’est que le partenariat ? C’est une relation où s’établit la Réciprocité : Confiance, Respect, Transparence Il s’agit de nouer des relations sur les objectifs de l’OP  Information mutuelle  Respect des engagements mutuels  Transparence dans l’exécution des programmes (côté OP comme côté Bailleurs)  Explication des intentions des partenaires : ce que chacun veut et pourquoi il le veut Préciser quels sont les intérêts réciproques des partenaires ?  Engagement dans la durée Attention à ne pas laisser mourir le partenariat ; le cas échéant si nécessaire, savoir y mettre fin proprement

3 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Qu’est ce que c’est que le partenariat ? Dans ces conditions …  Le partenariat permet la construction d’une identité propre à l’OP  L’instrumentalisation est limitée Mais attention …  Ne pas nouer trop de partenariats à la fois que l’on ne pourrait tenir  Évaluer périodiquement les partenariats pour les réorienter de manière concertée  Établir une relation de confiance, c’est prendre des risques. Les cadres de concertation, les comités de sélection, les fonds compétitifs formalisent des relations qui sont rassurantes pour le bailleur, mais ce ne sont pas des partenariats.  Deux phases dans la confiance : dans l’identification initiale et la construction de la relation. Puis dans l’exécution (avec des contrôles possibles). Module 3: Relation de partenariat OP - bailleurs de fonds publics

4 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Les conditions du partenariat  Idéologie partagée entre les partenaires : vision commune de l’Agriculture ex : FENOP qui n’a pas été soutenue par son partenaire lorsqu’elle a été trop loin dans certaines luttes avec l’État  Les OP doivent être clair sur leurs objectifs Ex : FONGS avait trop de dossiers à gérer (foncier, formation, …). Elle a restreint les enjeux sur lesquels elle se positionnait.  Les partenariats sont portés par des institutions, mais aussi par des individus au sein de ces institutions  source de fragilité du partenariat. Pour limiter cette fragilité, les partenaires doivent investir dans la connaissance finale des personnes responsables des actions au sein de ces institutions : Les présidents des faîtières n’hésitent pas à se rendre à Paris rencontrer les responsables des projets au siège de l’AFD et du MAE (fort investissement).

5 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Les conditions du partenariat La négociation des programmes est une phase du partenariat :  meilleure compréhension des procédures publiques du bailleur (cas du PASAOP du Sénégal). Même si le programme lui-même ne constitue pas un partenariat pour l’OP.  permet à l’OP de mieux construire son discours politique Le partenariat suppose la liberté d’initiative ; elle nécessite l’écoute mutuelle mais aussi l’accompagnement des acteurs

6 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Les outils du partenariat Les bailleurs ont-ils des outils appropriés (cadre logique, rythme des engagements, assistance technique) ?  Non les outils ne constituent pas un frein. S’ils sont connus et maîtrisés, le partenariat permet de s’adapter  Les OP peuvent aussi se doter de leurs propres outils pour nourrir le partenariat : un audit annuel (qui lui même a une valeur de confiance) Attention au gaspillage des ressources – salaire de l’AT = 40 assistants locaux. – il faut des règles simples et accessibles (les usines à gaz qui consomment beaucoup de ressources financières qui ne renforcement pas les OP) Les ONG d’appui sont parfois limitées dans leur capacité de partenariat quand elles n’ont pas participé à la définition de ceux-ci (État-OP-Bailleur)

7 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Les outils du partenariat Fonds compétitifs : partenariat ou pas ????  ne constituent pas une action de renforcement  ne questionnent pas l’identité de l’OP  risquent d’éliminer les OP les plus faibles Approche programme  Organisation des partenaires sous la forme de consortium : 2 rencontres annuelles, audit annuel des comptes, bilan annuel d’activité Consortium de bailleurs en appui à une OP  permet de mettre en cohérence les bailleurs et de limiter les mises en concurrence entre OP et entre bailleurs (mais la formule du consortium est-elle pertinente pour les OP encore fragiles ?) Fonds non affectés  permettent des marges de manœuvre à l’OP

8 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Les outils du partenariat La mise en responsabilité des OP pour piloter les programmes de partenariat nécessite un renforcement de capacité pour faciliter leur adaptation Le partenariat se construit dans le temps (il évolue et passe par des hauts et des bas) et est spécifique à chaque couple OP x Bailleur (Négociations CNCR x BM ; CNOP x CF ; FUPRO x BM,...)  les formes de partenariat sont fonctions des expériences de chaque OP Quand le partenariat est difficile, passer par un tiers entre l’OP et le partenaire au développement

9 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Intentions profondes du bailleur Trouver des acteurs efficaces pour assurer le développement d’un pays et lutter contre la pauvreté Permet une connaissance mutuelle pour réduire les asymétries économiques et sociales entre le Nord et le Sud  connaissance entre agriculteurs N-S  La connaissance mutuelle des enjeux de chacun (agriculteurs du S et du N, État du S et du N, société du S et du N) permet d’anticiper des rapports de force et de nouer des alliances pour de meilleures chances de réussite collective (gagnant-gagnant dans les conférences internationales) Excuser ou « faire avaler » les politiques des États du Nord Mais aussi … faire passer des concepts tels que libéralisation, désengagement des États, compétition

10 Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Intentions profondes de l’OP Les partenariats sont nécessaires pour mieux comprendre les situations dans lesquels se trouvent les paysans afin de trouver des solutions qui leur soient appropriées analyser des expériences, échanger des informations et apprendre des autres  ces éléments permettent aux OP de se forger une identité appui financier indispensable pour les OP Les partenariats sont le résultat d’une histoire. Puisque nous sommes amenés à vivre ensemble, à nous côtoyer, autant faire des bailleurs des relais et des complices.


Télécharger ppt "Relation de partenariat OP et bailleurs de fonds publics "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin 2004 1 DÉBAT MODULE 3 : Relation de partenariat."

Présentations similaires


Annonces Google