La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

"Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin 2004 1 MODULE 3 : Dispositifs d’appui aux OP Exposé de la CPF, Burkina Faso.

Présentations similaires


Présentation au sujet: ""Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin 2004 1 MODULE 3 : Dispositifs d’appui aux OP Exposé de la CPF, Burkina Faso."— Transcription de la présentation:

1

2 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin MODULE 3 : Dispositifs d’appui aux OP Exposé de la CPF, Burkina Faso

3 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin CONFEDERATION PAYSANNE DU FASO STRATEGIE ET DISPOSITIFS D’APPUI INSTITUTIONNELS AUX OP MAE-CTA OUAGADOUGOU du 08 au 11 juin 2004

4 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin PLAN DE PRESENTATION I – Historique II- Missions III - Buts IV - Visions V – Activités/Réalisations VI – Comment appuyer les OP sans les instrumentaliser

5 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin I -HISTORIQUE Le Burkina Faso s'est engagé, depuis près d’une décennie, dans un processus de libéralisation de son économie à travers le Programme d'Ajustement Structurel (PAS). Cette réforme a conduit au recentrage des missions de l'État et son retrait de certains secteurs d’activités tels que la production, l'approvisionnement en intrants, la commercialisation, la transformation des produits agricoles, les équipements etc. De ce fait, les acteurs non-étatiques, en particulier les Organisations Paysannes (OP) sont appelées à assurer la relève et occuper les nouveaux espaces de partenariat ainsi libérés.

6 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Prenant conscience de l’importance de leurs rôles dans les politiques et programmes de développement, les Organisations Paysannes du Burkina Faso s'organisent en conséquence pour mieux s'affirmer comme de véritables interlocuteurs vis à vis de l’État et des autres partenaires du développement. C’est ainsi qu’en juillet 1998, elles ont créé un cadre national informel appelé «Cadre de Concertation des Organisations Faîtières (CCOF) ». Actuellement, le CCOF est devenu une structure formelle sous l’appellation de Confédération Paysanne du Faso (CPF) crée en novembre 2002 et régie par la loi 014/99/AN. La CPF regroupe les cinq (5) Organisations Paysannes faîtières suivantes : La Fédération des Professionnels Agricoles du Burkina (FE.P.A/B) ; L’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina (UNPC/B) ;

7 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin La Fédération Nationale des Jeunes Professionnels Agricoles du Faso (FNJPA/F) ; La Fédération des Éleveurs du Burkina (FEB) ; La Fédération Nationale des Femmes Rurales du Burkina (FE.NA.FER/B). Elle est ouverte à toutes les OP faîtières nationales. Trois Organisations nationales viennent de faire leur demande d’adhésion La vocation de la CPF est d’être le véritable porte-parole des Organisations Paysannes de base, le cadre d'échange, de représentation et de concertation permettant de définir les orientations, les stratégies et les politiques en faveur des structures membres. Au plan régional, la CPF est un membre actif du Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) et s’est dotée d’une plate-forme nationale pour la défense de ses intérêts.

8 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin II -Missions La Confédération Paysanne du Faso (CPF) s’est assigné les missions suivantes :  La promotion de la solidarité entres les organisations membres ;  La concertation et la coopération entre elle et d’autres organisations faîtières au niveau national et international ;  La négociation avec l’État et les partenaires au développement sur les intérêts communs aux organisations membres au niveau national et international (orientation de la politique agricole, fiscalisation des intrants, produits et équipements agricoles, question foncière, code des investissements en agriculture et en élevage etc.  La représentation de ses membres au niveau national et international en respectant le principe de subsidiarité avec ses membres ;  La collecte, le traitement et la diffusion des informations d’ordre général (touchant au monde rural) et spécifique.  L’interpellation des autres acteurs (État, PTF, ONG…) sur des questions de préoccupation des OP.

9 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin III -Buts Ses buts sont de : 1.Bâtir une organisation paysanne nationale représentative des producteurs et productrices burkinabé, fonctionnelle et crédible ; 2.définir une vision stratégique de l’agriculture servant de repère pour l’élaboration et l’analyse des politiques ; 3.Renforcer les capacité d’expertise de ses membres en matière d’analyse des politiques agricoles nationales et internationales et agir par eux-même et avec les autres acteurs pour l’amélioration durable des conditions de vie dans les exploitation familiales rurale ; 4.Mener des actions de plaidoyer et de lobbying en faveur de la professionnalisation des exploitations familiales, de la sécurité alimentaire, de la souveraineté alimentaire et d’un commerce sous- régional et international solidaires

10 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin IV -Visions La CPF se veut être : – Un outil d’affirmation et de promotion du statut du paysan, de défense des intérêts matériels et moraux des organisations paysannes membres ; – Un cadre national d’échange et de concertation ouvert à toutes les Organisations Paysannes Faîtières (OPF) du pays, et vise l’amélioration durable des conditions socio-économiques des producteurs ruraux à travers leur insertion dans le processus du développement ; – Un mouvement paysan représentatif d’appui à la structuration des OPF et OP de base, à la professionnalisation et modernisation de l’agriculture familiale bien comprise et bien intégrée dans l’économie nationale, de formation et d’information, d’éveil des Organisations Professionnelles Agricoles,de promotion de de solidarité nationale, de représentation des organisations paysannes au niveau national ; – Une force d’action et de décision dotée d’une claire vision stratégique du développement agricole au niveau national et international.

11 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin V Activités/Réalisations Avec l’appui technique et financier de la FAO, un programme de coopération technique : Renforcement des capacités stratégiques des membres de la CPF a été négocié par l’État puis rétrocédé à la CPF pour sa mise en œuvre. L’objectif de ce programme est de renforcer les capacités de la CPF afin qu’elle puisse influencer efficacement les politiques et orientations stratégiques en matière de développement rural. Au titre du programme, les critères suivantes ont déjà été menées :  « l’Analyse des Politiques Agricoles Nationales et Internationales »  « l’Analyse de la Politique de Promotion des Filières Agricoles au Burkina » : Ces analyses ont permis à la CPF de connaître les politiques existantes et de développer des techniques de leur analyse et de compréhension.

12 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin  « la Professionnalisation » : la CPF a donné sa définition, un contenu de sa vision de la professionnalisation En collaboration avec le ministère de l’agriculture, la CPF a contribuée à la sensibilisation et à la mise en place des structures dans le cadre du PA/OPA et les CRA de 2002 à . « L’Amélioration de la Compétitivité des Filières Agricoles » : la CPF a définie des stratégies pour atteindre cet objectif  «Technique de rédaction de petits projets ruraux » ;  « Diagnostic organisationnel de la CPF et de ses membres »  « Diagnostic en communication de la CPF et de ses membres » Toutes ces réflexions et études ont aboutis à des stratégies qui sont rassemblées pour l’élaboration d’un plan d’action triennal.

13 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin VI- Comment appuyer les OP sans les instrumentaliser Pour accompagner les OP sans les instrumentaliser, la CPF pense que : Au niveau des OP  Se débarrasser du complexe d’infériorité par rapport aux PTF ;  Accepter que les PTF reçoivent d’elles ;  Reconnaître que les PTF ont besoin d’elles qu’ils gagnent en travaillant avec elles ;  Refuser l’aide qu’elles ne veulent pas  Soient déterminé sur ce qu’elles veulent ;  Demander à ce que le droit à l’erreur lui soit reconnu ;  Soient vigilantes ;  Refuser le gaspillage

14 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin  Tirer les leçons de l’expérience ;  Développer la cohésion, la solidarité interne et travailler à ce que ses membres soient soudés ;  Accepter la clairvoyance de ses leaders ;  S’engager à faire respecter ses statuts et règlement intérieur et ceux de ses membres ;  Cultiver la transparence, (sous les aspects financier et vie démocratique de l’OP notamment) Au niveau des PTF N’imposent pas de visions, d’orientations, de modalités, de concepts… N’utilise pas de démarche descendantes ; Sortent des «modes » et ne lancent pas de « messes et autres cantiques » à reprendre en refrain ; Renoncent à toute ingérence ; Refusent le gaspillage ;

15 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin Refusent les pratiques qui affaiblissent les OP, qui favorisent la division ; Évitent les lourdeurs administratives ; Cherchent en permanence la cohérence entre moyens, méthodes et objectifs et donc refusent d’utiliser des méthodes et moyens qui soient contradictoires avec la finalité et les objectifs ; Sortent du principe néfastes lié au décaissement ; Renoncent au démarchent qui ne prennent pas en compte les paysans (avis, compétences, savoir faire, les OP…) ; Traitent avec l’OP en tant que personne morale responsable et lui laisse le droit à l’erreur ; S’engagent à être transparent notamment dans la gestion et l’affectation des fonds ; S’engagent pour que « la main qui donne ne soit pas au dessus de celle qui reçoit ».

16 "Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin MERCI POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION


Télécharger ppt ""Appui institutionnel aux OP" Ouagadougou - Juin 2004 1 MODULE 3 : Dispositifs d’appui aux OP Exposé de la CPF, Burkina Faso."

Présentations similaires


Annonces Google