La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA LOGIQUE ALGORITHMIQUE DEFINTION : L’expression algorithmique permet de dégager les principes de construction d’un traitement programme quel que soit.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA LOGIQUE ALGORITHMIQUE DEFINTION : L’expression algorithmique permet de dégager les principes de construction d’un traitement programme quel que soit."— Transcription de la présentation:

1 LA LOGIQUE ALGORITHMIQUE DEFINTION : L’expression algorithmique permet de dégager les principes de construction d’un traitement programme quel que soit l’environnement logiciel de sa mise en œuvre. OBJECTIFS : Identifier les données utilisées dans un algorithme (type, constante, variable) Identifier la structure d’un algorithme (séquence alternative, répétitive)

2 LES ÉTAPES D’UN PROGRAMME INFORMATIQUE Le salaire des représentants de la société Angélique intègre une commission de 12 % du chiffre d’affaires réalisé. Analysons les étapes du programme informatique permettant de calculer le montant de la commission. ENTRÉESENTRÉES SORTIESSORTIES TRAI- TE- MENTS Un programme est une liste d’instructions fournies à un ordinateur dans un langage approprié dans le but de réaliser un ensemble de tâches précises. Affichage d’une invite de saisie à l’intention de l’utilisateur. Affectation de la variable NOMREPR par la valeur « LAGACHE » saisie au clavier. Invite de saisie Affichage de la variable saisie NOMREPR «LAGACHE » et de la variable calculée COM « 174,84 » précédé de libellés explicatifs. Affectation de la variable COM par multiplication de la valeur de la variable CA par la valeur de la constante TAUXCOM : « 1457*0.12 ». Affectation de la variable CA par la valeur « 1457 » saisie au clavier. CALCUL COMM Corinne ZAMBOTTO adapté du travail de Stéphane Le gars 1/8Logique Algorithmique

3 CALCUL COMM VARIABLES ET CONSTANTES Exécutons à nouveau le même programme pour calculer la commission du second représentant. Une variable est une donnée dont la valeur change par saisie ou par traitement au cours de l’exécution du programme. Une constante est une donnée dont la valeur est fixe et préalablement déclarée. Toute variable utile au programme doit être déclarée préalablement. On doit luit attribuer un nom et un type. Pour modifier une constante, il faudra intervenir dans le programme. NOMREPR : Chaîne de caractères CA : Numérique Entier COM : Numérique Réel Il existe également des types Date et Logique TAUXCOM  0.12 De nouvelles valeurs sont affectées aux variables et remplacent (écrasent) les précédentes. Le type conditionne les opérations possibles et doit être respecté lors de la saisie : - L’affectation de lettres pour la variable CA entraînera une erreur - L’affectation de chiffres pour la variable NOMREPR sera considérée comme du texte. Toutes les instructions de ce programme sont exécutées l’une après l’autre. Le programme respecte une STRUCTURE SÉQUENTIELLE. Logique AlgorithmiqueCorinne ZAMBOTTO adapté du travail de Stéphane Le gars 2/8

4 Déclaration de deux nouvelles constantes : TAUXCOM2  0.15 LIMITE  1000 STRUCTURE ALTERNATIVE Pour motiver les représentants la commission est calculée désormais au taux de 15 % si le CA est > à 1000 €. Si cet objectif n’est pas atteint le taux de 12 % reste appliqué. Certaines instructions de ce programme sont exécutées sous condition. Le programme respecte une STRUCTURE ALTERNATIVE. Affectation de la variable CA par la valeur « 900 ». Affectation de la variable CA par la valeur « 1500 ». Utilisation d’une Condition dans le traitement : Si la variable CA est <= à la constante LIMITE Alors Affectation de la variable COM par la multiplication de la variable CA et de la constante TAUXCOM : « 900*0.12 » Sinon Affectation de la variable COM par la multiplication de la variable CA et de la constante TAUXCOM2 : « 1500*0.15 ». Affichage de la variable saisie NOMREPR « RIVERA » et de la variable calculée COM « 108,00 » Affichage de la variable saisie NOMREPR « GROUMET» et de la variable calculée COM « 225,00 ». CALCUL COMM CALCUL COMM Logique AlgorithmiqueCorinne ZAMBOTTO adapté du travail de Stéphane Le gars 3/8

5 STRUCTURE ITÉRATIVE L’entreprise ANGELIQUE souhaite pouvoir traiter le calcul de plusieurs commissions sans avoir à relancer le programme. Déclaration d’une nouvelle variable : AUTREREPR : Chaîne de caractères Les instructions sont répétées sous condition. Le programme respecte une STRUCTURE ITERATIVE. Utilisation d’une Condition dans le traitement : TANT QUE la variable AUTREREPR a une valeur «OUI» les instructions qui suivent s’exécutent jusqu’à une nouvelle affectation de la variable AUTREREPR par saisie au clavier. La nouvelle valeur de la variable entraîne : - soit une répétition (itération) du programme - soit la fin du programme. Cette variable est affectée de la valeur « OUI » en début de programme. CALCUL COMM Logique AlgorithmiqueCorinne ZAMBOTTO adapté du travail de Stéphane Le gars 4/8

6 LA PROGRAMMATION Chaque langage possède ses propres règles (syntaxe) et ses propres mots. L’ensemble est appelé code. Réfléchir avant d’agir ! Avant de commencer à programmer, il est impératif de réfléchir à la structure du programme (actions, conditions, enchaînements). Les programmes informatiques s’écrivent à l’aide de langages de programmation. Chaque programme est composé de lignes d’instructions suivant un enchaînement plus ou moins complexe. Cette phase d’analyse se doit d’être indépendante de tout langage. Elle utilise la méthode algorithmique comportant des instructions proches du langage naturel (pseudo-code). Types de langage : VBA (Visual Basic pour Applications) : Langage propre aux outils bureautiques Microsoft. SQL : Langage d’interrogation de base de données. HTML : Langage de création de pages Web. JAVA : Langage d’applications multimédia insérables dans une page web. Logique Algorithmique5/8

7 L’ALGORITHME L’algorithme est l’outil normalisé de l’analyse. Il permet de décrire précisément la succession logique des actions nécessaires au traitement, en vue de programmations en langages appropriés. Déclaration de l’algorithme. Entrées : Elles ont pour but d’affecter les variables de valeurs provenant de saisies. Les saisies sont précédées d’affichages de messages explicatifs. Le symbole  représente l’opérateur d’affectation. Les conditions font intervenir des opérateurs de comparaison : >= <> Traitements avec structure alternative : Ils permettent d’exécuter des actions obéissant à une ou plusieurs conditions déterminées. Sorties : Elles ont pour but d’afficher des résultats de traitements précédés de messages explicatifs. Il est possible d’y inclure des données entrées que l’on désire retrouver telles quelles en sorties. Déclaration des variables et des constantes. Début. Fin. Logique Algorithmique6/8

8 STRUCUTRE ITÉRATIVE INDEFINIE : Initialisation de la variable d’itération : Elle consiste à affecter une valeur initiale à cette variable et de ce fait doit toujours se situer avant la boucle. Suite d’instructions à répéter. Nouvelle affectation de la variable d’itération : Elle entraîne une éventuelle sortie de la boucle et doit se situer à l’intérieur de celle-ci. Instruction de début de boucle : Elle permet de répéter (réitérer) un nombre indéfini de fois une suite d’actions, tant qu’ une condition est réalisée. Une structure itérative permet de répéter (réitérer) une suite d’actions. On l’appelle plus familièrement une boucle. Le nombre de répétitions peut être défini ou indéfini. Déclaration de la variable d’itération. Instruction de fin de boucle. Logique Algorithmique7/8

9 Déclaration de la variable d’incrémentation généralement nommée I. L’incrémentation est l’action d’augmenter une valeur. Instruction de début de boucle : Elle permet de répéter (réitérer) un nombre défini de fois une suite d’actions. Instruction de fin de boucle : A chaque tour de boucle, la variable I est incrémentée (augmentée) de 1. La sortie de boucle se réalise quand la valeur finale de I est atteinte. Suite d’instructions à répéter. Définition du nombre d’incrémentations en indiquant les valeurs initiale et finale de I. STRUCUTRE ITÉRATIVE DÉFINIE : Logique Algorithmique8/8


Télécharger ppt "LA LOGIQUE ALGORITHMIQUE DEFINTION : L’expression algorithmique permet de dégager les principes de construction d’un traitement programme quel que soit."

Présentations similaires


Annonces Google