La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Problèmes BD. Bases de données - Yann Loyer2 Problèmes BD Ensemble de problèmes couramment rencontrés lors du développement d’applications de bases de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Problèmes BD. Bases de données - Yann Loyer2 Problèmes BD Ensemble de problèmes couramment rencontrés lors du développement d’applications de bases de."— Transcription de la présentation:

1 Problèmes BD

2 Bases de données - Yann Loyer2 Problèmes BD Ensemble de problèmes couramment rencontrés lors du développement d’applications de bases de données Il est nécessaire : –de comprendre les mécanismes au cœur de ces problèmes –de savoir détecter en pratique les situations pouvant entraîner ces problèmes –de connaître les outils appropriés fournis par les SGBD –de savoir tirer le meilleur parti du SGBD pour les résoudre

3 Bases de données - Yann Loyer3 Exemple de situation Développement d’une application pour la gestion de réservations de places de trains: –les clients effectuent des réservations – les employés gèrent les informations sur les trains Résa(client,date,num_train,num_place) Train(num_train,départ,arrivée,hd,ha,distance, nb_places_libres, nb_places_total)

4 Bases de données - Yann Loyer4 Problème 1 : intégrité Une distance ne peut être négative Pour un train donné, le nombre de réservations ajouté au nombre de places libres doit être égal au nombre total de places Un numéro de train doit être unique  il faut empêcher les données absurdes ou incohérentes !

5 Bases de données - Yann Loyer5 Problème 2 : indépendance des niveaux Une fois l’application développée, on s’aperçoit qu’il faut réorganiser les données  on souhaite éviter de devoir réécrire l’application à chaque modification du schéma ou à chaque réorganisation des données en mémoire!

6 Bases de données - Yann Loyer6 Problème 3 : confidentialité Un client ne doit pas pouvoir modifier l’horaire d’un train ou les réservations d’autres clients Un employé doit pouvoir le faire  n’importe qui ne doit pas pouvoir faire n’importe quoi !

7 Bases de données - Yann Loyer7 Problème 4 : persistance Le client effectue sa réservation par internet, puis se déconnecte : –sa réservation ne doit pas disparaître, donc doit être stockée –Son numéro de carte bancaire doit disparaître après le paiement, donc ne doit pas être stocké

8 Bases de données - Yann Loyer8 Problème 5 : reprise sur panne 1.La demande de réservation et le numéro de CB sont saisis par le client 2.Le paiement est effectué 3.Une panne de courant survient avant que la réservation ne soit définitivement stockée  le client paie une réservation imaginaire !

9 Bases de données - Yann Loyer9 Problème 6 : concurrence 1.Il reste une place dans le Paris-Marseille de 13h 2.Deux clients se connectent en parallèle et tentent de réserver une place dans ce train  les deux clients ne doivent pas avoir cette même place !

10 Bases de données - Yann Loyer10 Problème 7 : grandes quantités Quantités d’informations >>> mémoire vive  accès disques : lenteur de l’application !

11 Bases de données - Yann Loyer11 Problème 8 : répartition Pour effectuer une réservation Paris-Berlin, votre application doit dialoguer avec l’application allemande  tous les problèmes précédents doivent être gérer en coopération par les deux applications !

12 Bases de données - Yann Loyer12 Liste des problèmes BD 1.Intégrité des données 2.Indépendance des niveaux 3.Confidentialité 4.Persistance 5.Reprise sur panne 6.Concurrence 7.Grandes quantités de données 8.BD distribuées

13 Bases de données - Yann Loyer13 Intégrité des données Problème : –données absurdes –données incohérentes entre elles Objectifs : –Autoriser uniquements des données intègres –Restreindre les valeurs autorisées dans les colonnes Outils : –définition de contraintes d’intégrité –détection et rejet automatiques des mises à jour violant les contraintes

14 Bases de données - Yann Loyer14 Contraintes d’intégrité Le SGBD doit permettre à l'utilisateur de définir des règles (ou contraintes) sur les données. Ces contraintes d’intégrité sont spécifiées lors de la définition du schéma de la BD. Elles constituent des assertions qui doivent être satisfaites à tout moment par le contenu de la base. Toute mise à jour entraînant la non-satisfaction d’une contrainte est rejetée. Une contrainte peut être désignée par un nom lors de sa création

15 Bases de données - Yann Loyer15 Types de contraintes courantes Domaine de variation ou type, ex : l'attribut NOM est un texte (obligatoire) Non nullité, ex : l'attribut NUM ne peut être nul Plages de valeurs, ex : une note est comprise entre 0 et 20 Unicité, ex : l'attribut NUM est clé de la relation EMPLOYES Dépendance fonctionnelle, ex : CODE_POSTAL -> VILLE Dépendance référentielle, ex : tout employé de la base doit être affecté à un département de la base Condition générale sur la relation, ex: la COMMISSION est au plus 2 fois le SALAIRE Contrainte temporelle, ex : Le SALAIRE ne peut pas décroître Contrainte avec agrégat, ex : la moyenne des Salaires doit être supérieure à 9000

16 Bases de données - Yann Loyer16 Déclaration des contraintes d'intégrité CREATE TABLE ( TYPE [DEFAULT ] [ ] [, TYPE [DEFAULT ] [ ] … [ [, ]...] ) contrainte sur attribut = [ NULL | NOT NULL [ CONSTRAINT ] ] | [ {UNIQUE | PRIMARY KEY} [ CONSTRAINT ] ] | [ REFERENCES [( )] [ CONSTRAINT ] [ON DELETE CASCADE] ] | [ CHECK ( ) [ CONSTRAINT ] ]

17 Bases de données - Yann Loyer17 Déclaration des contraintes d'intégrité CREATE TABLE ( TYPE [DEFAULT ] [ ] [, TYPE [DEFAULT ] [ ] … [ [, ]...] ) contrainte sur relation = [{UNIQUE | PRIMARY KEY ( [, ]…)}[CONSTRAINT ]] | [ FOREIGN KEY ( [, ]...) REFERENCES [( [, ]... )] [CONSTRAINT ] [ON DELETE CASCADE]] | [ CHECK ( ) [CONSTRAINT ] ]

18 Bases de données - Yann Loyer18 Exemples de contraintes d’intégrité CREATE TABLE entraîneurs ( num_entraîneur integer PRIMARY KEY, nom_entraîneur varchar(20) NOT NULL, _entraîneur varchar(20) UNIQUE tél_entraîneur number(10) ); CREATE TABLE équipes ( num_équipe integer PRIMARY KEY, nom_équipe varchar(20) NOT NULL, nb_inscrits integer CHECK(nb_inscrits >= 0) entraîneur integer REFERENCES entraîneurs(num_entraîneur) ON DELETE CASCADE);

19 Bases de données - Yann Loyer19 Confidentialité et indépendance La résolution des problèmes de confidentialité et d’indépendance logique nécessitent l’utilisation de vues Nous allons donc étudier le niveau des vues appelé niveau externe

20 Niveau externe

21 Bases de données - Yann Loyer21 Vision globale d’une BD Programme Programme d’application 1 d’application n Niveau vue 1 … vue n externe Niveau BD conceptuelle Conceptuel Niveau BD physique Interne

22 Bases de données - Yann Loyer22 Niveau externe Appelé également niveau des vues Un groupe d’utilisateurs d’une base de données conceptuelle peut avoir besoin : –d’une partie seulement des informations de la base de données, et/ou –de ces informations structurées différemment i.e. d’une BD conceptuelle différente de la base de départ, mais dépendant de celle-ci : 1.Tout attribut figurant dans la nouvelle base est aussi dans la base de départ ou dépend des attributs de celle-ci 2.Les instances de chaque table de la nouvelle base sont calculées à partir de celle de la base de départ

23 Bases de données - Yann Loyer23 Vues Toute base de données conceptuelle satisfaisant ces deux conditions est une vue Exemple : S = {E(emp,dep);M(dep,mgr);S(emp,sal)} Vue V : tables = {EM(emp,mgr);BS(emp,sal)} Calcul des instances : –  emp,mgr (E M) pour les instances de EM –  sal<1000 (S) pour les instances de BS

24 Bases de données - Yann Loyer24 Vues Chaque table d’une vue est entièrement déterminée par la donnée d’une expression nommée T = e, où T est une table et e une expression relationnelle sur la base de départ – sch(T) = sch(e) –Les instances de T sont calculées par e Exemple : définition de la vue : –EM =  emp,mgr (E M) –BS =  sal<1000 (S)

25 Bases de données - Yann Loyer25 Définition de vue Tout ensemble d’expressions nommées de la forme T = e sur le schéma S de BD est une vue sur S Vue : BD conceptuelle plus abstraite –les données de la vue sont construites à partir de celles de la BD conceptuelle mais peuvent ne pas être présentes dans celle-ci –les données de la vue n’ont pas d’existence indépendante de celles de la BD conceptuelle

26 Bases de données - Yann Loyer26 Gestion des vues Une vue devrait pouvoir être interrogée et mise à jour comme n’importe quelle BD conceptuelle, mais cela dépend de l’implémentation choisie : 1.Vues virtuelles 2.Vues matérialisées

27 Bases de données - Yann Loyer27 Vues virtuelles Vue virtuelle –les relations de la vue ne sont pas stockées –seule sa définition est stockée –le SGBD doit traduire les requêtes et mises à jour sur la vue en requêtes et mises à jour sur la BD conceptuelle Traduction des requêtes –Chaque table de la vue dans la requête est remplacée par l’expression relationnelle qui la traduit (exemple :  emp (BS) remplacée par  emp (  sal<1000 (S)) ) Traduction des mises à jour –Problèmes dès que la vue est définie à partir de plusieurs tables

28 Bases de données - Yann Loyer28 Vues matérialisées Stockées physiquement (ex: entrepôts de données) Les requêtes sont évaluées sur la vue Nécessité de propager les mises à jour effectuées sur la base au niveau des vues pour le maintien de la cohérence

29 Bases de données - Yann Loyer29 Utilisation des vues Au niveau de l’utilisateur (indépendance logique) : –Indépendance logique (protection des programmes d’application contre les modifications du schéma) –Exemple : le remplacement de E et M par la table EDM(emp,dep,mgr) n’implique pas la réécriture des programmes définis sur EM Au niveau du système (confidentialité) : –Protection des données (exemple : BS)

30 Bases de données - Yann Loyer30 Les vues en SQL Création d'une vue CREATE VIEW [(att1[, att2]...)] AS Suppression d'une vue DROP VIEW

31 Bases de données - Yann Loyer31 Confidentialité Principes : –objectifs : protéger les données d’accès intempestifs autoriser certains accès –outils : déclaration de l’utilisateur à la connexion catégories de pouvoir (mises à jour du schéma, mises à jour des données, consultation) autorisations locales à chaque table vues

32 Bases de données - Yann Loyer32 Confidentialité Commande SQL pour donner des droits : GRANT privilèges ON table (ou vue) TO user [WITH GRANT OPTION] avec : –privilèges = ALL ou  {select,insert,update,delete,alter,index} –table = train, ou Félix.train (pour la table d’un autre utilisateur Félix) –utilisateur = Thérèse, ou PUBLIC (pour tous les utilisateurs) –with grant option : possibilité de transmettre ces droits

33 Bases de données - Yann Loyer33 Confidentialité Commande SQL pour supprimer des droits : REVOKE privilèges ON table (ou vue) FROM user –Si l’option « with grant option » a été utilisée alors les droits sont révoquées en cascade


Télécharger ppt "Problèmes BD. Bases de données - Yann Loyer2 Problèmes BD Ensemble de problèmes couramment rencontrés lors du développement d’applications de bases de."

Présentations similaires


Annonces Google