La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Stratégie collective pour l’implantation de la loi sur les armes à feu au Québec: Projet parrainé par le Centre national de prévention du crime Coalition.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Stratégie collective pour l’implantation de la loi sur les armes à feu au Québec: Projet parrainé par le Centre national de prévention du crime Coalition."— Transcription de la présentation:

1 1 Stratégie collective pour l’implantation de la loi sur les armes à feu au Québec: Projet parrainé par le Centre national de prévention du crime Coalition pour le contrôle des armes

2 2 Présentation  La Coalition et le projet  La Loi canadienne sur le contrôle des armes  Les tendances  La problématique  Le rôle de la communauté

3 3 COALITION POUR LE CONTRÔLE DES ARMES  Fondée en 1990  Soutenue par plus de 100 organismes au Québec  Mission: réduire les décès, les blessures et la criminalité par armes à feu  La Coalition a milité en faveur de l’adoption de lois sur le contrôle des armes et se concentre maintenant sur l’implantation de celles-ci

4 4 PROJET CNPC  Sensibiliser au problème  Augmenter l’engagement et la participation de la population  Réduire la peur  Prévenir et réduire les blessures, décès et actes criminels

5 Identification et Analyse des problèmes Analyse et Facteurs Causals Développement des Interventions Implantation Suivi et Évaluation

6 Identification et Analyse des problèmes Analyse et Facteurs Causals Développement des Interventions Implantation Suivi et Évaluation

7 7 Identifier et interrompre le lien causal Nous visons à briser le lien le plus tôt possible

8 8 Approche  La sensibilisation de multiplicateurs par la formation et la remise de documentation pertinente  Les secteurs d’intervention ciblés: la prévention du suicide, les jeunes, la violence conjugale, les services policiers, etc.  Le projet touche tant les milieux ruraux qu’urbains

9 9 Régions ciblées  Bas-Saint-Laurent  Saguenay-Lac-Saint-Jean  Québec  Estrie  Montréal  Côte-Nord  Montérégie

10 10 Processus (3 ans)  Recherche  Mobilisation  Évaluation des connaissances  Élaboration de modèles  Formation  Évaluation

11 11 LA LOI CANADIENNE EN BREF  Armes militaires: bannies en 1977, 1991 et 1995  Armes de poing: armes à autorisation restreinte qui, depuis les années 30, nécessitent un permis spécial et un enregistrement  Carabines et fusils de chasse: depuis 1995, les utilisateurs de carabines et de fusils doivent posséder un permis et enregistrer leur arme

12 12 Permis  Chaque propriétaire d’arme doit posséder un permis  Le processus de délivrance de permis permet l’identification de facteurs de risque connus (processus de dépistage, notification des conjoints et ex-conjoints, admissibilité continue, etc.)

13 13 Enregistrement  Chaque arme à feu doit être enregistrée  L’enregistrement contribue à l’application de mesures préventives  L’enregistrement prévient, avec la délivrance de permis, la possession non prescrite d’armes et favorise la responsabilisation

14 14 La législation est UN outil  Obliger les propriétaires d’armes à se procurer des permis de possession et à enregistrer leurs armes afin de réduire le risque qu’un individu qui pose une menace pour lui-même ou pour autrui ait accès à une arme à feu  Interdiction des armes lorsque l’on considère que le risque l’emporte sur l’utilité  Faire la distinction entre les armes légales et illégales

15 15 La Loi aujourd’hui  Tous les propriétaires d’armes doivent détenir un permis (95 %)  Toutes les armes doivent être enregistrées (90 %)  Toutes les armes doivent être entreposées de façon sécuritaire (i.e. selon les normes)

16 16 la Cour Suprême du Canada  « Les clauses concernant l’enregistrement ne peuvent être dissociées du reste de la Loi. Les clauses concernant les permis obligent tout individu qui possède une arme à feu à se procurer un permis; les clauses concernant l’enregistrement rendent obligatoire l’enregistrement de toutes les armes à feu. Ces parties de la Loi sur les armes à feu sont toutes deux fermement liées à l’objectif du Parlement de promouvoir la sécurité par la réduction des mauvais usages de n’importe laquelle et de toutes les armes à feu. Les deux portions sont partie intégrante du système et sont nécessaires à son opération. »

17 17 Soutien à la législation sur le contrôle des armes par région Janvier reg Fortement en accord Plutôt en accord Plutôt en désaccord Fortement en désaccord Saskatchewan Alberta C.-B. Manitoba Atlantique Ontario Québec Total

18 18 LES TENDANCES Décès par arme à feu: 1444  1991 –  2002 – 816

19 19 Taux de mortalité liée à une blessure causée par une arme à feu selon le sexe Source: Décès par armes à feu. Wilkins, K. Statistiques Canada. Rapports sur la santé. Vol. 16 No. 4. Juin 2005

20 20 Taux de mortalité liée à une blessure causée par une arme à feu, selon la manière ou l’intention Source: Décès par armes à feu. Wilkins, K. Statistiques Canada. Rapports sur la santé. Vol. 16 No. 4. Juin 2005

21 21 Taux homicide commis avec une arme à feu au Canada Source: L’homicide au Canada. Dauvergne, M. Statistiques Canada. Juristat. Vol. 25 No. 6. Octobre 2005

22 22 Décès par armes à feu de 1991 à aujourd’hui

23 23 Taux de tous les décès reliés aux armes à feu (par ) Source: Statistiques sur les armes à feu. Hung, K. Recherche et statistiques Département de Justice

24 24 Taux d’homicides par arme à feu Source: Statistiques sur les armes à feu. Hung, K. Recherche et statistiques Département de Justice

25 25 Taux de vols à main armée Source: Statistiques sur les armes à feu. Hung, K. Recherche et statistiques Département de Justice

26 26 La Loi est un point de départ et non une fin en soi  Sans une implantation efficace, les lois ne sont que des mots sur papier  Une grande partie de l’information essentielle pour implanter la loi se retrouve dans la communauté  Comprendre les risques, la Loi, les interventions possibles  Émission, renouvellement des permis  Enlèvement temporaire ou permanent des armes des gens à risque élevé  Motivation à intervenir: les rôles, les responsabilités

27 27 PROBLÉMATIQUE  Le crime, la peur  Décès (suicides, homicides, accidents)  Blessures  Violence conjugale  L’impact sur certaines populations (femmes, enfants, régions, communautés)  Marchés illégaux

28 28 Nombre de décès par armes à feu au Québec, Légende: S- Suicides H- Homicides A- Accidents I-Indéterminés T- Total

29 29 Coûts engendrés par la violence attribuable aux armes à feu  On évalue à 6,6 milliards de dollars les coûts engendrés annuellement par les décès et les accidents attribuables aux armes à feu au Canada  La crainte de la violence par armes à feu peut nuire au développement économique

30 30 Décès attribuables aux armes à feu  Selon les experts en santé publique, les décès attribuables aux armes à feu sont un phénomène pathologique  La cause commune des décès attribuables aux armes à feu est… l’accès aux armes à feu et leur utilisation

31 31 Le problème? L’accès aux armes à feu  Le taux de décès par armes à feu est en corrélation directe avec la disponibilité des armes à feu et avec leur facilité d’accès

32 32 Taux de décès par province selon la manière ou l’intention Source: Décès par armes à feu. Wilkins, K. Statistiques Canada. Rapports sur la santé. Vol. 16 No. 4. Juin 2005

33 33

34 34 Les fausses conceptions posent un problème Quelques fausses conceptions :  Seuls les criminels et les gangs utilisent les armes à feu  Seules les armes de poing (non pas les fusils ou les carabines) sont en cause  Les homicides sont la cause principale de décès attribuables aux armes à feu (non pas le suicide)

35 35 Scénarios au Québec  Grandes variations dans les taux d’actes criminels, de violence et de blessures par armes à feu  La perception des augmentations (surtout en ville) est incorrecte  Le besoin de sensibilisation à propos des risques de suicide par arme à feu  Différences importantes entre les zones urbaines, semi-urbaines et rurales  Preuves qu’un meilleur contrôle fonctionne

36 36 Facteurs de risque du crime  Les milieux défavorisés  L’insécurité (réelle ou perçue)  L’âge et le sexe  La consommation d’alcool ou de drogues  La perte d’emploi et les problèmes financiers  Le divorce ou la séparation  Le contexte ou les circonstances défavorables

37 37 Diverses sources d’approvisionnement  Plus de la moitié des armes de poing (pistolets) sont importées illégalement des États-Unis  Les armes, la drogue et la criminalité financière sont interreliées  On relate que des armes de chasses volées ou illégalement vendues sont utilisées dans 40 % des crimes à Montréal, Toronto et Vancouver. Dans toutes les autres villes et régions, elles représentent 60 % à 70 % des armes utilisées dans les crimes

38 38 Armes à feu récupérées à la suite d’un crime Source: Smuggling work groups; Illegal Movement of Firearms (avril, 1995) Le nombre de carabines et de fusils de chasse retrouvrés est beaucoup plus élevé en région rurale

39 39 Armes à feu: régions périphériques  Le taux de décès augmente avec le taux de foyers avec armes à feu  Les armes sont en général plus utilisées et plus disponibles dans les milieux ruraux  La culture des armes est plus diffusée  En régions, les crimes et les suicides sont le plus souvent commis à l’aide de carabines ou de fusils

40 40 Presque chaque arme illégale est au départ légale  Les armes légales sont parfois mal utilisées par leur propriétaire (civils ou représentants de l’autorité)  Les armes légales sont volées ou vendues illégalement par des civils et des revendeurs ou proviennent des réserves de l’État  Les armes illégales sont introduites au pays par le biais d’activités de contrebande

41 41 Occasions de prévention pour les enquêtes policières  Augmenter la sensibilisation au problème des armes à feu : données et analyses des tendances (décisions basées sur les faits et intervention)  Faire une priorité du problème des armes et de l’intégration avec la police communautaire afin de créer une « appartenance » communautaire  Prendre des mesures préventives – procédures précises: « en cas de doute, dire non »  Penser armes à feu lors de toute enquête: crime, suicide, violence conjugale

42 42 Suicides au Québec  20 % des suicides sont commis à l’aide d’une arme à feu – l’arme la plus utilisée est la carabine de calibre 22  Le tiers des suicides par arme à feu est commis avec l’arme d’une tierce personne  Le taux de suicides au Québec (18,4) est supérieur à la moyenne canadienne (12,2)  Des efforts de sensibilisation sont déjà en cours

43 43  Taux de suicide par arme à feu plus élevé dans les régions périphériques et où se trouve le plus grand nombre de permis de chasse  Lien – 50 % des homicides en milieu familial se soldent par un suicide  La simple présence d’une arme à feu dans un foyer multiplie par cinq le risque de suicide  La simple présence d’une arme à feu dans un foyer multiplie par trois le risque d’homicide Suicides au Québec (suite)

44 44 Variations régionales québécoise, taux de décès par armes par

45 45 Les facteurs de risque sont connus  Antécédents (comportement de violence familiale ou suicide)  Les hommes sont plus à risque  Abus de substances et/ou d’alcool  Maladie mentale  Perte récente  Antécédents familiaux, etc.  Les gens sont conscients des problèmes

46 46 Occasions de prévention  Sensibiliser le public et les intervenants au sujet des risques associés aux armes et au suicide  S’informer systématiquement de l’accès à une arme au moment d’intervenir auprès des personnes suicidaires et de leur famille. Leur demander : Avez-vous accès à une arme?  Améliorer la surveillance continue et le signalement des personnes à risque susceptibles de demander un permis

47 47 Problème: la violence conjugale  Femmes tuées par conjoint: le tiers à l’aide d’une arme à feu – 88 % des fusils  Problèmes particuliers dans les régions semi- urbaines et rurales (accès aux armes)  Facteurs de risque: alcool, problèmes financiers, rupture, maladie mentale  Pour chaque décès, plusieurs sont menacées  La présence d’une arme à feu est une menace en soi  Les femmes sont plus souvent des victimes (30 %) que des utilisatrices (15 %)

48 48 Violence conjugale: facteurs de risque  Familles où l’homme domine, emplois peu gratifiants  Femmes jeunes, à risque  Dépendance économique de la femme  Isolement  Revenus plus faibles

49 49 Occasions de prévention en violence conjugale  Sensibiliser le public et les intervenants au sujet des risques associés aux armes et à la violence domestique  S’informer systématiquement de l’accès à une arme au moment d’intervenir auprès des personnes susceptibles d’être victimes ou coupables de violence domestique  Améliorer la surveillance continue et le signalement des personnes à risque susceptibles de demander un permis

50 50 Occasions de prévention en violence conjugale (suite)  Les policiers doivent systématiquement s’informer de la présence d’armes à feu lorsqu’ils interviennent dans des situations de violence domestique  Ils doivent comprendre les choix qui s’offrent à eux – la saisie temporaire ou la révocation

51 51 Problème: les jeunes et les armes à feu 1620  Suicide par arme à feu - 50 jeunes au Québec chaque année ( , )  Homicides familiaux: 40 % des jeunes sont tués avec une arme à feu  Jeunes contrevenants: les gangs et s’armer pour se protéger

52 52 Le suicide chez les jeunes : facteurs de risque  Prédisposition (mésadaptation, problèmes d’apprentissage, impulsivité, comportement suicidaire antérieur, troubles mentaux, orientation sexuelle mal vécue, difficulté chronique à établir une relation avec les pairs)  Environnement social (absence de réseau social, troubles mentaux dans la famille, chômage, abus physique ou sexuel, négligence)  Événements vécus (décès, divorce, rejet des parents, toxicomanie, échec scolaire, stress, problèmes interpersonnels)

53 53 Victimisation des jeunes  Parmi les victimes de crimes violents, 23 % sont âgées entre 15 et 24 ans. Or, ce groupe d’âge ne représente que 11 % de la population.  On retrouve à Montréal le plus grand nombre de victimes de crimes violents.  La victimisation engendre l’agression (les victimes deviennent les agresseurs; voir Taber, Colombine et Montréal).

54 54 La violence chez les jeunes : facteurs de risque  Abus de drogues et d’alcool  Agression, comportement antisocial  Violence familiale  Incompétence des parents : absence d’interaction chaleureuse, absence de supervision parentale, discipline sévère et incohérente  Impulsivité, soif de pouvoir, comportement imitatif

55 55 Jeunes contrevenants  Les armes à feu jouent un rôle clé dans les tactiques d’intimidation et la violence  Les vraies armes et les imitations

56 56 Accès aux armes  La plupart des accidents et des homicides avec arme à feu surviennent au foyer  20 % des foyers québécois possèdent une arme à feu  Armes à feu longues: chasseurs dans les familles  Armes de poing: contrebande ou armes mal entreposées

57 57 Imitations  Les fausses armes, à air comprimé ou répliques, sont recupérées dans les crimes autant que les armes de poings  Chaque année, plus de 50 enfants de moins de 18 ans sont hospitalisés pour les blessures causées par des armes à air comprimé. Elles sont la première cause de la perte d’un oeil et une cause de traumatisme chez les enfants et les jeunes adultes

58 58 Opportunités de prévention : les jeunes  Sensibiliser les familles, les intervenants en milieu scolaire, les centres de protection de la jeunesse et les services sociaux au sujet des risques associés aux armes à feu et aux jeunes  S’informer systématiquement sur l’accès à une arme à feu lors d’interventions auprès de jeunes suicidaires ou victimes de violence

59 59 Entreposage sécuritaire  Mesure de prévention essentielle en région  Arme entreposée non chargée  Arme inopérante: dispositif de verrouillage sécuritaire ou retrait de la glissière  Arme entreposée dans un contenant ou une pièce verrouillée  Munitions gardées dans un endroit distinct

60 60 Transport sécuritaire  Arme non chargée  Arme dans le coffre du véhicule  Véhicule sans coffre: l’arme doit être cachée, véhicule verrouillé

61 61 Implications pour la loi  L’octroi de permis doit être utilisé comme un outil afin d’évaluer le risque  Vérification continuelle de l’admissibilité  Importance des questions relatives à l’évaluation des risques, aux références, à la notification des conjoints et ex-conjoints  Favoriser la diffusion de l’information à la communauté

62 62 RÔLE DE LA COMMUNAUTÉ  Les armes à feu relèvent de la sécurité publique  Améliorer la conformité en ce qui concerne l’entreposage sécuritaire  Accroître la sensibilisation sur les risques d’avoir une arme à feu à la maison  Motiver l’action préventive

63 63 Clientèles ciblées  Parents et familles: comprendre les risques et prendre les mesures appropriées  Professionnels de la santé: reconnaître les signes, fournir des conseils, intervenir  Conseillers, psychologues en milieu scolaire et enseignants: reconnaître les signes, fournir des conseils, intervenir  Travailleurs sociaux: comprendre les risques et les actions, faire rapport au sujet des problèmes potentiels

64 64 Police  Chefs  Gestionnaires  Enquêteurs  Premiers répondants  Spécialistes – programmes d’aide, police communautaire, violence familiale  Associations

65 65 Santé  Infirmières  Pédiatres  Médecins d’urgence  Traumatologistes  Intervenants en prévention du suicide  Psychiatres  Santé publique  Associations

66 66 Services sociaux  Travailleurs en violence familiale  Protection de la jeunesse  Psychologues  Travailleurs sociaux  Organismes communautaires  Groupes pour la prévention du crime  Organismes de la foi  Organismes d’aide juridique  Public

67 67 Éducation  Commissions scolaires  Associations d’enseignants  Directeurs  Conseillers en orientation  Services psychoéducatifs  Enseignants  Travailleurs sociaux  Parents

68 68 Intervenants  Tous les intervenants devraient s’informer des recommandations de leur service policier: - Est-ce que ceux-ci entreposent des armes dans le cas d’un retrait d’arme préventif? - - Est-ce qu’il y a des armureries où on peut entreposer une arme?

69 69 Posez une question..  Avez-vous accès à une arme?  Votre enfant (suicidaire) a-t-il accès à une arme?  La personne qui vous maltraite a-t-elle accès à une arme?  La personne qui maltraite votre mère a-t-elle accès à une arme?

70 70 Intervenir  Recommander à la personne ou à un membre de la famille que les armes soient retirées ou rendues inaccessibles durant la période de crise  La ligne téléphonique de signalement à l’unité des permis  Risque imminent pour lui-même ou pour autrui: communiquer avec les services policiers

71 71 Pratiques exemplaires  Les Centres de prévention du suicide proposent des guides d’intervention sur les risques associés aux armes à feu dans les régions  Les services de la famille Batshaw enquêtent sur la présence d’armes à feu au cours des interventions pour des cas de violence domestique ou de comportement suicidaire chez les jeunes  Le guide d’intervention de la Fédération des ressources d’hébergement… recommande le dépistage systématique d’armes à feu

72 72 PROCHAINES ÉTAPES  Suggestions et évaluation  Exemples d’outils et de programmes  Recrutement de bénévoles pour réévaluer les outils et les programmes  Recrutement de bénévoles pouvant sensibiliser leurs collègues dans les organismes  Recrutement de bénévoles pour faire de la sensibilisation sur une base continue

73 73 Discussion  Recommandations pour disséminer de l’information aux organismes et aux intervenants: matériaux, formation  Connaissez-vous des pratiques en prévention du suicide ou en prévention de la violence où on peut insérer un message sur les armes à feu?  Mesures concrètes à adopter au sein de votre organisme pour: 1) augmenter la sensibilisation 2) changer les pratiques  Suggestions finales


Télécharger ppt "1 Stratégie collective pour l’implantation de la loi sur les armes à feu au Québec: Projet parrainé par le Centre national de prévention du crime Coalition."

Présentations similaires


Annonces Google