La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Qu’est-ce que le dialogue ? Selon David Bohm Un simple échange Où l’on se renvoie la balle sans vraiment écouter l’autre. Un dialogue en ECR Un outil.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Qu’est-ce que le dialogue ? Selon David Bohm Un simple échange Où l’on se renvoie la balle sans vraiment écouter l’autre. Un dialogue en ECR Un outil."— Transcription de la présentation:

1

2 Qu’est-ce que le dialogue ?

3 Selon David Bohm Un simple échange Où l’on se renvoie la balle sans vraiment écouter l’autre. Un dialogue en ECR Un outil de « co-construction » du savoir et de la connaissance

4 L’éléphant et les aveugles Une fois, six aveugles vivaient dans un village. Un jour, ses habitants leur dirent " Hé ! il y a un éléphant dans le village, aujourd’hui " Ils n’avaient aucune idée de ce qu’était un éléphant. Ils décidèrent que, même s’ils n’étaient pas capables de le voir, ils allaient essayer de le sentir. Tous allèrent donc là où l’éléphant se trouvait et chacun le toucha. " Hé ! L'éléphant est un pilier " dit le premier, en touchant sa jambe. " Oh, non ! C’est comme une corde, dit le second, en touchant sa queue. " Oh, non ! C’est comme la branche épaisse d’un arbre " dit le troisième, en touchant sa trompe. " C’est comme un grand éventail " dit le quatrième, en touchant son oreille. " C’est comme un mur énorme " dit le cinquième, en touchant son ventre. " C’est comme une grosse pipe " dit le sixième, en touchant sa défense. Ils commençaient à discuter, chacun d’eux insistait sur ce qu’il croyait exact. Ils semblaient ne pas s’entendre, lorsqu’un sage, qui passait par-là, les vit. Il s’arrêta et leur demanda " De quoi s’agit-il ? " Ils dirent " Nous ne pouvons pas nous mettre d’accord pour dire à quoi ressemble l’éléphant" Chacun d’eux dit ce qu’il pensait à ce sujet. Le sage leur expliqua, calmement " Vous avez tous dit vrai. La raison pour laquelle ce que chacun de vous affirme est différent, c’est parce que chacun a touché une partie différente de l’animal. Oui, l’éléphant à réellement les traits que vous avez tous décrits " " Oh ! " dit chacun. Il n’y eut plus de discussion entre eux et ils furent tous heureux d’avoir dit la réalité. La morale de cette histoire, c’est qu’il peut y avoir une part de vérité dans ce que quelqu’un dit. Parfois, nous pouvons voir cette vérité, et parfois non, parce qu’il peut, aussi, y avoir différentes perspectives sur lesquelles nous ne pouvons pas être d’accord. Plutôt que de discuter comme ces aveugles, nous devons dire " Peut- être que vous avez vos raisons ? ". De cette façon, nous ne nous perdrons pas en argumentations.

5 Quels liens avec ECR?

6 Les difficultés liées à la pratique du dialogue  Dépasser nos présupposés  L’émotion l’emporte parfois sur la capacité à apprendre  Sortir d’une logique disputative

7 Les deux temps du dialogue Délibération intérieure  Échange avec les autres

8

9 Généralisation abusive  TOUS… Toutes…  JAMAIS…  TOUJOURS…

10 Attaque personnelle « Consiste à attaquer une personne de manière à détruire sa crédibilité plutôt que son argumentation. » sGWuN3ZVuxU#t=19

11 Appel au clan Consiste à faire accepter ou rejeter un argument parce qu’il est endossé par une personne ou un groupe de personnes jugés estimables ou non estimables. (Toutes les définitions sont tirées du PFÉQ)

12 Appel à la popularité Consiste à justifier l’idée que quelque chose est vrai ou acceptable par le simple fait qu’un grand nombre de personnes l’affirme sans en avoir vérifié l’exactitude. C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

13 Trouvez l’entrave… Silence d’étonnement. Finalement, l’un des assistants ouvrit la bouche : « Mon ami, les docteurs aussi bien que les prêtres ont certifié que tu étais mort. Les experts ne peuvent tout de même pas se tromper ! » On referma le cercueil et on l’ensevelit. » A. De Mello (Comme dans un chant d’oiseau)

14 Argument d’autorité Consiste à faire appel incorrectement ou abusivement à l’autorité d’une personne pour appuyer un argument.

15 Argument d’autorité Il est normal de consulter des experts, mais attention à: 1- L’expertise est-elle douteuse ou fragile? Ex: sciences économiques 2- L’expert a-t-il des intérêts dans ce dont il parle? Ex: Compagnie de tabac qui engage des chercheurs pour dire que le tabac n’est pas nocif pour la santé. 3- Quand un expert se prononce sur un sujet autre que celui pour lequel il dispose de connaissances légitimes. Ex: Einstein est un grand physicien, mais ses opinions en ce qui concerne la politique ne valent pas plus que celles de n’importe qui.

16 Argument d’autorité

17 Double faute Consiste à tenter de justifier un comportement en signalant que d’autres font la même faute ou pire encore.  « Deux faux ne font pas un vrai » (Traduction du proverbe anglais : « two wrongs don't make a right »

18 Caricature Consiste à déformer la position ou la pensée de quelqu’un, notamment en la radicalisant ou en la simplifiant, afin de la rendre non crédible. https://www.youtube.com/watch?v=BlAROk4GaRI

19 Faux dilemme Consiste à ne présenter que deux possibilités pour faire un choix. Comme l’une est indésirable, l’autre est inévitablement le choix à faire. » Laquelle est la plus soumise à l’homme?

20 Fausse causalité  S'il y a eu une catastrophe en Inde, c'est parce que les gens le méritaient. Leur mauvais karma a suscité la colère des Dieux !  Selon le ministre de la Justice du Canada, si le gouvernement nomme peu de juges femmes et de membres des minorités visibles, c’est parce que les femmes ne postulent pas pour ces emplois. Elles craignent que le travail de juge les éloigne trop de leurs enfants.

21 Fausse analogie Consiste à tenter de justifier une conclusion à l’aide d’une analogie établie entre deux phénomènes qui ne sont pas suffisamment semblables pour justifier ce procédé.  « Quand je vais dans un pays étranger, je me plie aux mœurs locales… »  Mandela a passé 28 ans en prison. Lorsqu’il est sorti on l’a élu Président de l’Afrique du Sud. Quand Maurice Mom Boucher, ancien chef d’une gang de motards criminalisés, sortira de prison au bout de 25 ans, deviendra-t-il premier ministre du Québec? https://soundcloud.com/thomasgerbet/regis- labeaume-compare-la-manifesation-de-lhotel-de- ville-de-montreal-a-la-situation-en- ukraine?in=deborah-cantique/sets/ecr

22 Pente fatale Consiste à affirmer qu’une action entraînera une situation épouvantable en raison d’un enchaînement de causes et d’effets qui, après examen, se révèle douteux, voire impossible.

23 Pente fatale

24 Complot Consiste à conclure qu’une personne ou un groupe de personnes qui profitent d’une situation en sont l’origine ou en sont la cause.

25 Quelques précisions…

26 La généralisation abusive Consiste à passer d’un jugement portant sur un ou quelques cas à une conclusion générale, sans s’assurer que l’échantillonnage est assez représentatif pour que la conclusion soit valide. (PFEQ, p. 337) Du singulier au pluriel… Maëlle aime être enceinte TOUTES les femmes aiment être enceinte

27 Le préjugé (une idée préconçue) Consiste à faire appel à une opinion préconçue, favorable ou défavorable, qui est souvent imposée par le milieu, l’époque ou l’éducation. ne connaît pas mais puisque elle est toujours vêtue comme une carte de mode, elle croit qu’elle est une personne superficielle. Voici un exemple Sources possibles d’un préjugé : Généralisation abusive suite à une mauvaise expérience passée, l’éducation, les valeurs, l’époque…

28 Les stéréotypes dans les médias quelle-photo-les-medias-choisiront-ils.html

29  "On me traitait de racaille, moi qui lisait Sénèque,  Faut se méfier de ce qu'il y a sous la casquette de certains mecs." Source photo :

30 Un stéréotype Consiste à faire appel à une image figée d’un groupe de personnes en ne tenant pas compte des singularités. Cette image est généralement négative et basée sur des renseignements faux ou incomplets. (PFEQ, p. 337) Sources possibles d’un stéréotype : une généralisation abusive, connaissance partielle, incomplète ou biaisée

31 DONC… "Les stéréotypes laissent supposer que tous les individus formant un groupe sont semblables (sous- estimation des individus entre eux). De plus, le fait de placer les gens dans une catégorie ou dans une autre tend à accentuer les différences entre les groupes, c'est- à-dire à faire une surestimation des différences. Le stéréotype constitue un mécanisme important pour maintenir le préjugé". (Lavigne, 2004, p ) https://www.youtube.com/watch?v=pHEHGg3OnLY

32 Images stéréotypées des hommes et des femmes Les femmes ne savent pas lire les cartes routières. Les hommes sont monotâches. Les femmes sont plus intuitives. Les hommes sont volages et les femmes fidèles. Les femmes sont naturellement maternelles. Les filles sont nulles en maths. https://www.youtube.com/watch?v=SaRwzP5N5 Eg&index=10&list=PL35810F56CFE84006

33 La généralisation abusive Un stéréotype Un préjugé

34


Télécharger ppt "Qu’est-ce que le dialogue ? Selon David Bohm Un simple échange Où l’on se renvoie la balle sans vraiment écouter l’autre. Un dialogue en ECR Un outil."

Présentations similaires


Annonces Google