La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le long term care dans le Etats européens. Réflexions à partir de données chiffrées et énoncé des enjeux. Congrès de la Fédération Européenne des Retraités.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le long term care dans le Etats européens. Réflexions à partir de données chiffrées et énoncé des enjeux. Congrès de la Fédération Européenne des Retraités."— Transcription de la présentation:

1 Le long term care dans le Etats européens. Réflexions à partir de données chiffrées et énoncé des enjeux. Congrès de la Fédération Européenne des Retraités et Personnes Agées (FERPA) Venise 6-9 avril 2011 Florence Degavre CIRTES-FOPES, Université Catholique de Louvain

2 Recherches  «Enjeux du développement dans les contextes Nord. Le rôle des femmes dans le care et la reproduction du lien social », Thèse de doctorat, UCL (2005)  « Personnes âgées en Région bruxelloise: Acteurs du maintien à domicile et besoins en aide et soin des personnes âgées dépendantes », ULB, Bourse post- doctorale IRSIB ( )  COST-Action A34: Gender and Well being ( )  « L’aide au domicile des personnes fragiles en Allemagne, Angleterre, Belgique et Italie. Une comparaison des régimes de care dans un contexte en profonde mutation » Florence Degavre, Marthe Nyssens (dir.), Brice Champetier (PhD) et collaboration de Marie Van den Broeck et Catherine Gaumé; partenaires London School of Economics, Roma La Sapienza, Un. Kässel, Un. Antwerpen, financement MIRE-Drees ( )  «Socio-economical logics in elderly care provided by migrants. A case study in Brussels and Varsaw » (PhD grant, Anna Safuta, FSR fellowship)

3 Plan de la présentation  Contexte et défis contemporains  Des stratégies publiques vis-à-vis du long term care traditionnellement très différentes en Europe  Les réponses apportées par les Etats aux nouveaux besoins de LTC  Qu’est ce qu’un « bon care»? Des questions éthiques et politiques

4 Contexte et défis contemporains  Vieillissement de la population Part des personnes 65+ en augmentation  « The number of elderly people will increase very markedly, according to the projection. It will almost double, rising from 85 million in 2008 to 151 million in 2060 in the EU. The number of oldest-old (aged 80 years and above), is projected to increase even more rapidly, almost tripling from 22 million in 2008 to 61 million in The progressive ageing of the elderly population itself is a notable aspect of population ageing ». (Ageaing report, 2009) nouveaux besoins d’aide et de soin aux personnes liés à l’apparition de nouvelles pathologies, façons de vivre des caregivers ou des care receivers etc… Répercussion sur la demande de services en augmentation et sur les types de prestations  Augmentation projetée de la part du LTC dans le PIB: According to the “AWG reference scenario” based on current policy settings, public spending on long-term care is projected to double, increasing from 1.2% of GDP in 2007 to 2.3% of GDP in 2060 in the EU as a whole. The projected absolute changes range from less than ¼% of GDP in Bulgaria,Estonia, Cyprus, Portugal and Romania to more than 2% of GDP in Greece, the Netherlands, Finland,Sweden and Norway, reflecting very different approaches to the provision/financing of formal care (Ageing report 2009).

5 Des stratégies publiques vis-à-vis du long term care traditionnellement très différentes en Europe Source: longtermcare.eu/nod e/27

6 Des stratégies publiques vis-à-vis du long term care traditionnellement très différentes en Europe Source: longtermcare.eu/nod e/27

7 Des stratégies publiques vis-à-vis du long term care traditionnellement très différentes en Europe Source: longtermcare.eu/nod e/27

8 Les réponses apportées par les Etats aux nouveaux besoins de LTC 1. Augmentation de l’offre de care formel par la quasi- marchandisation  Injonctions au « new public management » (service public rendu par le privé) Introduction des principes marchands au sein du secteur public Introduction des quasi-marchés  mise en concurrence de prestataires aux missions différenciés  intervention financière et régulatrice des pouvoirs publics  La mise en place d’appels d’offre pour les prestataires de service Un quasi-marché du « home-care » hautement standardisé en Angleterre, ciblé sur les personnes les plus démunies Une marchandisation du « home-care » basée sur l‘informel et assortie de quasi- marchés fragmentées en Italie  La mise en concurrence des prestataires par la solvabilisation de la demande La multiplication des dispositifs de solvabilisation de la demande en France : un secteur du care pris en tenaille entre logique de création d’emploi et logique d’action sociale Le titre service en Belgique : une quasi-marchandisation des services de confort (titres services) encastrée dans une régulation tutélaire pour les services d’aide (home care) L’assurance dépendance en Allemagne, instituant un marché régulé des prestations du care (essentiellement) paramédical

9 Les réponses apportées par les Etats aux nouveaux besoins de LTC 2. Augmentation de l’offre par le care semi-formel via le « cash for care » (pour les care givers ou cared for), congés spéciaux etc…  Avant: formel/informel ou rémunéré/non rémunéré  Maintenant: brouillage des frontières  Raisons: Reconnaissance du care effectué par les femmes et autrefois invisibilisé et améliorer l’égalité h/f? Besoin de reconnaissance de l’importance de la relation intergénérationnelle? Transformations dans l’idéologie familiale (male breadwinner>dual earner breadwinner?) Application du « right to care » dans le cadre d’une amélioration de la citoyenneté? Besoin de diminuer les coûts globaux du care? Besoin de cibler les plus exposées au risque de dépendance financière (i.e. les femmes sans emploi)?

10 Les réponses apportées par les Etats aux nouveaux besoins de LTC Source: Degavre et al. 2011

11 Les réponses apportées par les Etats aux nouveaux besoins de LTC 3. Mais le care informel reste trés important. Source: longtermcare.eu/nod e/27

12 Les réponses apportées par les Etats aux nouveaux besoins de LTC 3. Et le restera... (Ageing report 2009)

13 Qu’est ce qu’un bon care? Une question éthique et politique  Les préférences et attentes exprimées par rapport au « care » (Eurobaromètre, 2009) Préférence générale en Europe pour le « vieillissement sur place » (graphique QA20) Mais les préférences exprimées (pour soi-même ou en termes de « best option ») pour le type de «vieillissement sur place » diffèrent fortement par pays et au sein de chaque pays (graphique QA20btableau QA17)

14

15

16 Qu’est ce qu’un bon care? Une question éthique et politique  La réflexion doit s’insérer dans une réflexion globale sur le développement territorial Quelle est la demande de care telle qu’exprimée localement? Ouvrir les perspectives en réflechissant aussi au logement, à l’aménagement urbain etc… Comment faire de la réflexion sur le care une réflexion sur le lien social en général?  L’action doit tenir compte des enjeux qui se posent pour les care-receivers:  justice redistributive et l’égalité dans l’accès pour les hommes et les femmes et pour toutes les classes sociales et « ethnies»  quid du « no care »? (tableau)  qualité dans la prestation (comment la mesurer?) des enjeux pour les care-givers:  Qualité de l’emploi (enjeu de la professionalisation)  Principes d’autonomie financière des personnes employées dans le care  Régularisation des personnes migrantes travaillant clandestinement  Qui s’occupera des care givers demain? de certains principes fondamentaux  Principes de l’égalité entre les sexes  Droit de faire et de recevoir du care

17

18 Merci!


Télécharger ppt "Le long term care dans le Etats européens. Réflexions à partir de données chiffrées et énoncé des enjeux. Congrès de la Fédération Européenne des Retraités."

Présentations similaires


Annonces Google