La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

I/Comprendre le développement durable par la question des déchets en Guadeloupe.  Quels sont les problèmes que posent les déchets en Guadeloupe?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "I/Comprendre le développement durable par la question des déchets en Guadeloupe.  Quels sont les problèmes que posent les déchets en Guadeloupe?"— Transcription de la présentation:

1 I/Comprendre le développement durable par la question des déchets en Guadeloupe.  Quels sont les problèmes que posent les déchets en Guadeloupe?

2 La Guadeloupe, ses plages de rêve, ses palmiers… Plage de l’Anse à l’eau

3 Et ses déchets  … Sur la route de Gosier

4 Plage de l’Anse à l’eau Route du Gosier

5 Plage de l’Anse à la Gourde

6 la loi 15 juillet 1975 qui définit un déchet comme « tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l’abandon ».

7 En quoi la question des déchets en Guadeloupe est un enjeu du Développement durable?

8 Document 1 : Population et déchets en Guadeloupe « Dans le monde, la quantité de déchets produits est estimée entre 2,5 et 4 milliards de tonnes, avec de fortes variations d’un État à l’autre. À l’échelle locale, chaque habitant de l’archipel guadeloupéen produit en moyenne 357 kg/an de déchet pour un gisement total de tonnes en La production de déchets a longtemps augmenté (doublement de la quantité d’ordures ménagères en France en 40 ans) du fait de la croissance démographique ainsi que des habitudes de vie et notamment alimentaires. Cette tendance est accentuée par certaines stratégies industrielles (suremballage, courte durée de vie de produits,...). Entreprises, consommateurs mais aussi pouvoirs publics (depuis les collectivités locales jusqu’aux instances nationales et européennes) sont donc impliquées dans la croissance de la production de déchets et sollicitées pour la frein » Source : guadeloupe.fr/files/File/edd/brochure_dechet_04_pdf_5060d66870.pdf 1/ Document 1 : Combien de kg, en moyenne, un Guadeloupéen produit-il de déchets par an ? 2/ Document 1 : Pourquoi la production de déchets augmente-t-elle ? ( vous devez trouver 3 raisons). 3/ Document 1 : Citez trois acteurs, responsables de la production de déchets.

9 Question 4

10 Produisent de plus en plus de déchets. -déchets Agroalimentaire -déchets dangereux et non dangereux -déchets du BTP -Déchets automobile et de soin Une population de plus en plus nombreuse en Guadeloupe et qui consomme beaucoup Les entreprises installées en Guadeloupe Mais -Des déchets qui ne sont pas traités, valorisés -Absence de collectes de certains déchets dangereux Quelles conséquences sanitaires ? -les décharges sauvages attirent la vermine (rats) -cas de la dengue Quelle conséquence pour l’économie ? -les déchets ont une conséquence négative pour le tourisme Quelles conséquences pour l’environnement ? -pollution des eaux et des sols -dégradation des paysages Un défi pour les Guadeloupéens : la gestion des déchets

11 Favorise-t-il le développement économique de la Guadeloupe ? Ce projet permet-il de limiter les atteintes à l’environnement ? Ce projet permet-il aux Guadeloupéens de vivre mieux ? Pilier social Gestion des déchets Guadeloupe. Quels sont les différents acteurs de la gestion des déchets ? Un projet ou un aménagement s’inscrit dans une démarche de développement durable s’il prend en compte trois aspects

12 Mise en place N°1 Le Syvade et le Tri Sélectif sur le tour cycliste 2013 Pointe-à-Pitre. Jeudi 1er aout CCN. Comme chaque année depuis 6 ans, le SICTOM, devenu depuis peu Syvade (Syndicat de Valorisation des Déchets), incite les guadeloupéens à ne pas relâcher leurs habitudes en matière de tri des déchets ménagers et même à redoubler d’effort pendant les vacances. Ainsi, le Syvade sera au cœur du peloton et dans la caravane du Tour Cycliste de la Guadeloupe Plein sur feux sur les bouteilles d’eau en plastique qui jonchent le bord de nos routes après de passage des cyclistes… Avec le slogan « Pa jété-y, Vin pòté- y ! », le Syvade appelle chacun d’entre nous à un geste éco-responsable en nous invitant à ne pas jeter ces bouteilles d’eau et à les rapporter sur son stand à l’arrivée des étapes de Pointe-à-Pitre, Saint-François, Gosier, Petit-Bourg et Abymes. Cette opération « Pa jété-y, Vin pòté-y », fera l’objet d’un challenge entre ces communes adhérentes au Syvade. A l’arrivée de chacune des étapes, les bornes d’apport volontaires (BAV) seront pesées; la commune ayant le poids de bouteilles récoltées le plus élevé sera déclarée vainqueur. Les Ambassadeurs du Tri Syvade renforcés de ceux des communes du Gosier, de Baie-Mahault, de Petit-Canal et de Sainte-Anne se tiendront à l’écoute de la population avec des stands d’animations, des activités ludiques et iront à la rencontre des vacanciers pour leur remettre des supports d’informations et les inciter à déposer les emballages dans les bornes prévues à cet effet. Le Syvade compte sur la collaboration des médias pour relayer l’information auprès du grand public et stimuler la « compétition » entre les communes. An lè lètou démil trèz, nou pa ka jété boutè-y a dlo, nou ka vin pòté-yo ! Source : Nom de la mise en place A qui est-ce destiné? Quel territoire est concerné? Qui a mis en place ce projet? (acteurs) Ce projet améliore-t- il la vie des Guadeloupé ens? Ce projet a – t- il des impacts positifs sur l’économie? Ce projet respecte-t-il l’environne ment? Développe ment durable? « pa jété-y, Vin poté-y » A tous les Guadeloupé ens Partout où passe le tour cycliste de Guadeloupe Le Syvade + communes où arrive le Tour Oui: cadre de vie plus agréable car moins de déchets Peut améliorer le tourisme car: moins de déchets Oui, moins de déchets jetés n’importe où. Oui les trois piliers sont respectés.

13 Mise en place n°2 Ecodec (groupe Energipole) est spécialisée, depuis sa création en 2000, dans le traitement des déchets ménagers et industriels non dangereux, et plus particulièrement dans les domaines suivants : Le tri des DIB-DIC (Déchets Industriels Banals et Commerciaux) et de la collecte sélective des ordures ménagères, Le recyclage des déchets plastiques et des pneumatiques usagés, Le négoce des fractions valorisables (papiers, cartons, plastiques, métaux ferreux et non ferreux, verre), La fabrication d'écoproduits. Après avoir obtenu en 2001 un Arrêté Préfectoral d'autorisation pour l'installation et l'exploitation d'un Centre de Tri et d'une unité de recyclage des plastiques et des pneumatiques sur son site, Ecodec a construit une usine implantée sur le site de La Gabarre. Cette usine est opérationnelle depuis mars Cette usine a été cofinancée par l'Europe (FEDER), l'Etat (ADEME), la Guadeloupe (Conseil Régional, Conseil Général) et le Privé pour un montant global de 17 millions d'Euros. Ecodec est, pour une période de 6 ans, renouvelée en 2008, la filière de reprise agréée par Eco-Emballages pour la Guadeloupe et la Martinique, qui comptent environ habitants, et ce pour l'intégralité des fractions plastiques issues du tri de la collecte sélective des ordures ménagères. La société s'inscrit de la sorte en parfaite symbiose avec le SICTOM de l'Agglomération Pointoise pour soutenir la mise en œuvre de la collecte sélective en Guadeloupe et l'émergence d'une filière guadeloupéenne de traitement des déchets adaptée aux spécificités locales et respectant les réglementations européenne et française en matière de protection de l'environnement. Nom de la mise en place A qui est-ce destiné? Quel territoire est concerné? Qui a mis en place ce projet? (acteurs) Ce projet améliore- t-il la vie des Guadelou péens? Ce projet a – t- il des impacts positifs sur l’économie ? Ce projet respecte-t-il l’environne ment? Développ ement durable? Ecodec (groupe energipole) A tous les Guadeloupé ens Toute la Guadeloupe Ecodec + L’Europe ( FEDER), l’état (ADEME), la Guadeloupe ( conseil régional et général) et des établissements privés Oui: moins de déchets dans le paysage + recyclage Oui: création d’emplois car c’est une nouvelle usine Oui, moins de déchets jetés n’importe où+ déchets recyclés Oui les trois piliers sont respectés.

14 Mise en place n°3 Le SICTOM (qui s’appelle aujourd’hui le Syvade) lance une campagne de communication vers la population guadeloupéenne. A l’occasion de l’élargissement de son périmètre et de la mise en place d’une nouvelle Direction Générale, les Elus du SICTOM de la Guadeloupe ont réuni, lors des journées du 11 au 13 janvier 2012, l’ensemble des acteurs de la filière déchets dans le cadre d’un séminaire intitulé : « , quels défis pour le SICTOM ? ». Ces journées ont ainsi été dédiées aux constats et aux prospectives, et ont été l’occasion de tracer les prochaines étapes du syndicat mixte de traitement des ordures ménagères et de visiter et faire le point sur les chantiers en cours. Le séminaire a connu un vif succès avec une centaine de participants par journée et a permis au SICTOM de mettre en place un plan d’actions quinquennal. C'est dans ce cadre que le SICTOM a décidé de lancer une véritable campagne de communication à l'attention du public Guadeloupéen: le tri sélectif " An nou ay !". Ainsi, des spots dynamiques et pédagogiques, présentent les différentes consignes de tri à respecter pour les Bornes d'Apport Volontaires (BAV), bleues et vertes. Un film institutionnel, présentant les missions et les enjeux du SICTOM, à l'horizon 2015, sera aussi diffusé dans les prochaines semaines afin de permettre à la population de mieux connaître ce syndicat qui oeuvre sans relâche à moderniser la gestion des déchets ménagers pour une préserver notre environnement et notre biodiversité pour les générations futures... Le tri sélectif, c'est l'affaire de tous! An nou ay ! Nom de la mise en place A qui est-ce destiné? Quel territoire est concerné? Qui a mis en place ce projet? (acteurs) Ce projet améliore- t-il la vie des Guadelou péens? Ce projet a – t- il des impacts positifs sur l’économie? Ce projet respect e-t-il l’enviro nneme nt? Développ ement durable? « campagne de communica tion du Syvade » « an Nou ay » « Le tri sélectif » A tous les Guadeloupé ens Toute la Guadeloupe Le SyvadeOui: moins de déchets dans le paysage + recyclage Oui: création d’emplois pour la réalisation du spot + ceux qui gèrent les bav + impact positif pour le tourisme Oui, moins de déchets jetés n’impor te où+ déchets recyclés Oui les trois piliers sont respectés.

15 Mise en place n°4 « Depuis quelques années déjà, l'association « On pannyé on kwi » s'est fait une belle réputation dans la fabrication de paniers en lianes et autres fibres de bambou, avec comme objectifs la protection de l'environnement, la pérennisation d'actions de développement durable et également de redynamiser le tissu économique et social. À terme, il s'agit pour l'association, que préside Abel Rénia, de permettre à chaque Guadeloupéen de pouvoir remplacer les sachets plastiques qu'il utilise notamment pour faire ses courses, si nuisibles pour l'environnement, par un panier. Pour parvenir à ses fins, cette association basée à la sylvathèque de Gourbeyre emploit plusieurs jeunes dans le cadre d'un chantier d'insertion. Mais avant tout, « On pannyé on kwi » se doit d'être constamment sur le terrain, afin de convaincre le plus grand nombre d'adopter définitivement le panier local, en lieu et place des sachets plastiques. » Nom de la mise en place A qui est-ce destiné? Quel territoire est concerné? Qui a mis en place ce projet? (acteurs) Ce projet améliore- t-il la vie des Guadelou péens? Ce projet a – t- il des impacts positifs sur l’économie? Ce projet respect e-t-il l’enviro nneme nt? Développ ement durable? « On pannyé, on kwi » A tous les Guadeloupé ens Toute la Guadeloupe L’association « on pannyé, on kwi » Oui: moins de sacs plastique s dans le paysage Oui: création d’emplois pour la réalisation des sacs + dynamiser le tourisme par la vente des sacs Oui, moins de sacs plastiqu es qui polluen t Oui les trois piliers sont respectés.

16 La gestion des déchets en Guadeloupe s’inscrit dans une démarche de développement durable -Valorisation des paysages du littoral, un impact économique indirect (tourisme) -Valorisation des déchets intervient dans les économie d’énergie Les projets et réalisations permettent de limiter les atteintes à l’environnement Une meilleure qualité de vie pour les Guadeloupéens(s anté+ cadre de vie ) Gestion des déchets Guadeloupe Acteurs institutionnels Économiques Association Echelle locale Echelle mondiale Pour tous les Guadelou péens

17 La gestion des déchets en Guadeloupe s’inscrit dans une démarche de développement durable -Valorisation des paysages du littoral, un impact économique indirect (tourisme) -Valorisation des déchets intervient dans les économie d’énergie Les projets et réalisations permettent de limiter les atteintes à l’environnement Une meilleure qualité de vie pour les Guadeloupéens(santé+ cadre de vie ) Gestion des déchets Guadeloupe Acteurs institutionnels Économiques Association Echelle locale Echelle mondiale Pour tous les Guadeloup éens On met en valeur les deux piliers les plus développés


Télécharger ppt "I/Comprendre le développement durable par la question des déchets en Guadeloupe.  Quels sont les problèmes que posent les déchets en Guadeloupe?"

Présentations similaires


Annonces Google