La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Partenaire, quelle main me voyez-vous ?. Les exercices suivants consistent à : 1. Trouver, parmi les quatre mains proposées, celle qui correspond à VOTRE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Partenaire, quelle main me voyez-vous ?. Les exercices suivants consistent à : 1. Trouver, parmi les quatre mains proposées, celle qui correspond à VOTRE."— Transcription de la présentation:

1 Partenaire, quelle main me voyez-vous ?

2 Les exercices suivants consistent à : 1. Trouver, parmi les quatre mains proposées, celle qui correspond à VOTRE enchère. 2. Proposer une enchère pour les trois autres mains. Bonne chance !

3 C N° !

4 Dans les systèmes dits « naturels », 2  est utilisée comme enchère la plus économique pour permettre à l’ouvreur de décrire son jeu. A noter : La convention « S.M.I.* » joue le soutien simple 100% forcing un tour. * Soutien mineur inversé L’enchère promet alors un minimum de : - 5 cartes dans la mineure d’ouverture du partenaire - une main d’au moins 11 HL

5 Les autres réponses

6 A : 1 , évidemment B & D : 1 SA, tout aussi évidemment 1  1 SA Les autres réponses

7 B N° !

8 Dans le S.E.F., le soutien direct au niveau de 3, sans intervention adverse, montre un fit exactement 4 ème et de 11 à 12 points de soutien.

9 A noter : Il est une convention, le BERGEN, vouée à montrer des fits 4 èmes en majeure dans des mains de 3 à 12 pts « S ». Les développements en sont les suivants : - 3 /   de 3 à 6 pts « S » - 3   de 7 à 9 pts « S » - 3   de 10 à 12 « S » Avec des soutiens => à 13 « S », une autre convention prend le relais : le JACOBY

10 Les autres réponses

11 A : Dans le S.E.F. le soutien direct à 2 SA montre 11/12 pts de soutien ET 3 cartes. Cela ne garantit en aucun cas une main régulière. C : Barrer à 4 avec une main faible, 5 atouts et un singleton D : Prendre son temps. Relayer à 2  2 SA 4 2  Les autres réponses

12 D N° !

13 Dans le standard mondial - SAYC -, comme dans le S.E.F., l’enchère de 2 promet un minimum de 5 cartes à et de 11 points Hl. A noter : La convention « Negative free bid » limite l’enchère de 2 à 11 pts Hl. L’enchère devient alors non forcing. Un X suivi de la nomination de la couleur montre alors une main de valeur de manche.

14 Les autres réponses

15 A : Un X promettrait un minimum de 8 points. Les enchères ne font que commencer. Passer. B : X Spoutnik standard C : X encore. 2 promettrait un minimum de 11 pts HL Passe XX Les autres réponses

16 C N° !

17 Après intervention adverse, l’enchère garantit un minimum de 5 cartes et de 11 pts HL. A défaut - 4 cartes seulement par exemple -, le X est privilégié.

18 Les autres réponses

19 A : 2 . Le cue-bid sur intervention adverse montre un fit au moins 4 ème et une main d’un minimum de 11 pts « S ». 2 2  B : Après intervention, l’enchère d’1SA montre exactement de 8 à 10 pts HL et un minimum d’une tenue dans la couleur adverse. 1 SA C : Pas d’enchère naturelle dans une main comprise entre 8 et 10 pts HL font le X Spoutnik. X Les autres réponses

20 B N° !

21 Le X oblige le partenaire à jouer au niveau de 3 SA ou 4 à la couleur. Il convient donc d’avoir une main non inférieure à la valeur de manche.

22 Les autres réponses

23 A : Nous n’avons pas les moyens d’imposer la manche à un partenaire qui ne nous a rien promis de plus que les points d’ouverture. Passer. Passe C : 3 SA pour les gagner, évidemment. 3 SA D : Passe. Puisse le partenaire, court à , réveiller, s’il y a lieu, par un X de réveil. Passe Les autres réponses

24 A N° !

25 Contrairement à une idée répandue, le X n’est en aucun un X Spoutnik. La raison en est que les enchères d’1SA, 2  ou 2  par exemple, sont disponibles. Ce X est aussi appelé « X anti-psychic » pour le cas où l’auteur de « 1  » essaierait de vous empêcher de trouver le contrat avec, en repli, un bon fit dans la couleur d’ouverture de son partenaire.

26 Les autres réponses

27 B : 6 pts H. Pas d’autre enchère que celle de « Passe » Passe C : 9 pts H et un arrêt dans les couleurs annoncés par les adversaires font l’enchère. 1 SA D : Une enchère libre en mineure montrerait un minimum de 5 cartes. 1  est forcing. Attendons. Passe Les autres réponses

28 C N° !

29 Après la réponse de 2 ou de 2  par l’ouvreur d’1 SA, la nomination de l’autre majeure au niveau de 3 par le répondant, montre le fit dans la majeure de l’ouvreur dans une main => 15 pts HLD. Bien noter : l’enchère ne présume en rien de la détention ou de l’absence de contrôle dans la majeure ainsi nommée - 3 ou 3  -.

30 Les autres réponses

31 A : 4 SA. L’enchère est quantitative et montre exactement 16 pts HL. 4 SA B : 4 . Le chelem n’est sans doute pas loin mais en deça de 50% de probabilités. 4  D : 3 SA, bien évidemment 3 SA Les autres réponses

32 B N° !

33 Après la réponse de 2 , la nomination en jump d’une majeure, par le répondant, montre 5 cartes dans la majeure non nommée et 4 cartes dans celle nommée. Vouée à faire jouer la donne, dans tous les cas, par l’ouvreur, cette enchère porte le nom de la convention… SMOLLEN

34 Les autres réponses

35 A : 2 . L’enchère, dite aussi « Misère dorée » montre 5 , 4 et 8 pts H. 2 eût montré 5 et 4  dans le même nombre de points. 2  C & D : 3 SA, bien évidemment. 3 SA Les autres réponses

36 D N° !

37 L’enchère est 100% naturelle et montre un minimum de 6 très belles cartes dans la couleur. Ca n’est pas un cue- bid, ce dernier se faisant sur l’ouvreur pour monter un bicolore inverse constructif.

38 Les autres réponses

39 A : Certes des points, mais main irrégulière avec 6 cartes dans la couleur de l’adversaire de droite. Pas d’enchère autre que... « Passe ». Passe B : 2 . Beau bicolore inverse constructif = cue-bid de la couleur d’ouverture. 2  C : 2 SA à vulnérabilité favorable. Montre un bicolore inverse destructif. 2 SA Les autres réponses

40 B N° !

41 L’enchère adverse de 2  est susceptible d’être un moindre choix vouée à permettre à l’ ouvreur de se décrire. A ce titre, elle peut comporter peu de cartes à . Le X, 100% punitif, permet au partenaire une entame sûre et confortable. Ce X ne peut être d’appel dans la mesure où les adversaires détiennent un minimum de 23 pts. Dans cette situation, l’ intérêt est de ne se manifester qu’avec des mains distribuées - bicolore inverse  /  ici -, soit constructif – 2 -, soit destructif - 2 SA -.

42 Les autres réponses

43 A : Certes les 2 autres couleurs, mais seulement 4 èmes. Les adversaires ont un minimum de 23 pts. Que peut avoir le partenaire ? Passer. Passe C : Cue-bid de l’ouverture adverse.Les points d’ouverture ET une main 5/5 font l’enchère. Il n’est pas nécessaire d’avoir la majorité des points H pour trouver un bon contrat à la couleur. 2 D : Passe. Nos  ne sont pas assez beaux pour contrer. Passe Les autres réponses

44 FIN !


Télécharger ppt "Partenaire, quelle main me voyez-vous ?. Les exercices suivants consistent à : 1. Trouver, parmi les quatre mains proposées, celle qui correspond à VOTRE."

Présentations similaires


Annonces Google