La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

15-18 Fevr 05 Christine Naré Repositionning FP in West Africa Reg conference Le “GAP” socio-culturel dans la Planification Familiale en Afrique Christine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "15-18 Fevr 05 Christine Naré Repositionning FP in West Africa Reg conference Le “GAP” socio-culturel dans la Planification Familiale en Afrique Christine."— Transcription de la présentation:

1 15-18 Fevr 05 Christine Naré Repositionning FP in West Africa Reg conference Le “GAP” socio-culturel dans la Planification Familiale en Afrique Christine Naré Anthropologue

2 CONSTAT Des Femmes et des Hommes connaissent des méthodes contraceptives modernes mais ne les utilisent pas Des Femmes désirent espacer ou limiter les naissances mais n’utilisent pas les méthodes contraceptives modernes disponibles

3 Pourquoi cette situation? - comprendre le contexte social et culturel de la reproduction en Afrique - comprendre l’influence de ce contexte sur les besoins en matière de PF

4 Contexte social et culturel de la reproduction en Afrique Favorise l’existence de familles de grande taille – Structures familiales et système de solidarité qui minimisent les charges/coûts des enfants (enfants biologiques confiés) et qui considèrent les enfants comme une assurance pour la vieillesse

5 Contexte… – Systèmes économiques fondés essentiellement sur une agriculture traditionnelle à forte demande de main d’oeuvre (enfants comme force de travail, bras supplémentaires)

6 Contexte.. – Systèmes matrimoniaux et de transmission de l’héritage qui encouragent une rivalité entre les femmes (recherche d’un nombre plus élevé et préférence pour des enfants de sexe masculin)

7 Contexte.. – Faible scolarisation des filles (éducation, important déterminant de la PF) – Faible statut socio-économique des femmes – Mentalité pronataliste (surtout des hommes)

8 Nombre moyen d’enfants ideal (femmes et hommes en union) (Source EDS)

9 Attitudes des femmes et des hommes/PF (EDS Benin 2001) Femme ApprouveFemme n’approuve pas Epoux okEpoux pas ok Epoux okEpoux pas ok Benin36,515, 32,110 Mali29,816,41,614,7 Ghana65101,46,9

10 Quelques Indicateurs PF – Source EDS Benin (2001) CI (1999) Ghana (2003) Niger (1998) Burkina – Faso (2001) Nigeria (2003) Connaissance ( au – 1 meth. Moderne) 90% 98%80%89%77% Prevalence Contraceptive 7.2%10%15%4.6%9%8% ISF (Nbre moyen enft/F) Besoins en PF non satisfaits 27.2%27.7%34%16.6%28.8%16.9

11 Importance des Besoins non satisfaits dans la demande de contraception Femmes potentiellement plus susceptibles d’utiliser une méthode contraceptive moderne – Résultats plus rapides Femmes qui peuvent contribuer de manière importante à l’augmentation de la demande totale de contraception Groupe stratégique qui mérite d’être ciblé

12 Besoins non satisfaits en periode post natale (Source: Ross & Winfrey IFPP 2001 (27) 20-27) % besoins non satisfaits % utilisant meth. modernes % utilisant meth tradit. Benin80,3212,6 Cote d’Ivoire882,12,8 Ghana84,556,9 Mali86,81,52,2 Senegal82,74,28,1

13 Pourquoi les femmes qui ont des besoins non satisfaits n’utilisent pas les méthodes modernes contraceptives?

14 Facteurs socio-culturels liés aux besoins non satisfaits Facteurs économiques – Coûts (examens médicaux, transport ) : femmes ne disposent pas souvent d’une independance financiere - Coûts cachés (contraintes de temps) Facteurs liés à l’éducation – Connaissances limitées sur les services et les méthodes disponibles. Difficultés pour rechercher les informations surtout là où la virginité au mariage est valorisée

15 Connaissances limitées – Croyance aux rumeurs sur les méthodes surtout crainte d’une future stérilité. Etude au Nigeria : par peur d’une future stérilité des adolescentes préferent l’avortement à l’utilisation des méthodes contraceptives (IFPP, 2001, 27(2), p77-81)

16 Facteurs religieux – PF non naturelle interdite par l’Eglise Catholique – Religion musulmane plus tolérante et accepte l’utilisation des méthodes dans le cadre du mariage (Exceptions pour certaines confréries).

17 Normes sociales en matière de sexualité Relations entre sexualité, mariage et procréation pour les filles – Non utilisation des services par les adolescentes de crainte d’une désapprobation sociale (confidentialité, accueil et prise en charge) – Nécessité de prouver sa capacité à procréer avant le mariage dans certaines ethnies

18 Normes sociales Image négative des femmes qui utilisent les méthodes contraceptives car n’est pas en conformité avec la fonction primaire de la femme: procréer

19 Abstinence post partum de la femme Mécanisme traditionel de régulation des naissances très pratiquée surtout en milieu rural Tabou de lactation (incompatibilite rapports sexuels et allaitement) Pas nécessairement bien acceptée par les femmes et les conjoints (Etude sur les adolescentes mariées au Burkina-Faso, UNFPA 2004)

20 Les “méfaits” de l’abstinence post-partum (Sources:J. Cleland, Ali, Capo Chi-Chi AIDS, 1999, 13: et Ali, Cleland: Studies in FP vol 32, No 3 (sep 2001), ) 2 études : Bénin et Cote d’Ivoire Relations sexuelles extra-conjugales 2 fois plus élevées (C I) 50-60% fois plus de probabilité d’avoir au moin 1 relation extra-conjugale l’année du post-partum (Benin) Vécue dans une double angoisse par les femmes: – Si trop longue, peur de favoriser infidélité du conjoint – Si trop précoce, risque de grossesse rapprochée

21 Facteurs liés au genre – Rôles de genre : Femme valorisée socialement dans sa fonction de reproduction – Prise en compte du désir d’enfants et de l’attitude du conjoint (par obligation ou pour sauvegarder son ménage)

22 Facteurs liés au genre – Influence des aînées (belle-mères) sur les comportements en matière de contraception des adolescentes mariées – Faibles capacités financières ou dépendance financière des femmes – Pouvoir de décision limité des femmes surtout en matière de sexualité et de reproduction

23 Facteurs liés au Genre “We don’t know what to do to prevent ourselves from becoming pregnant. If you decide not to give birth, the husband can come to you, and if you say no to husband he will beat you and force you to sleep with him and you will become pregnant” Woman in a focus group discussion in Navrongo (Ghana). Source African alternatives - Population Council vol II No I 1995

24 A retenir Pour la plupart des femmes, l’utilisation d’une méthode contaceptive est un acte d’abord social qui implique l’approbation ou le soutien du conjoint et d’autres membres influents de la famille (belles- meres). Pour les femmes en milieu rural ou non économiquement indépendantes, l’approbation ou l’adhésion du conjoint est incontournable

25 Implications programmatiques Adopter une approche participative pour la mise en oeuvre des programmes de PF: Inscrire le soutien de la communauté, du conjoint et des leaders comme un produit de tout programme de PF Accorder une priorité effective à la mobilisation sociale des leaders et des membres de la communaute surtout pour la PF des adolescentes. Cibler les hommes en particulier

26 Implications programmatiques Focaliser les interventions sur les femmes et adolescentes qui ont des besoins non satisfaits Cibler les interventions sur la période post-natale : leur proposer des méthodes de contraception appropriées, développer les messages pour promouvoir l’utilisation de la contraception et la reprise des rapports sexuels pendant la pérode d’allaitement et de post-partum

27 Implications programmatiques Etudes indiquent que lorsque les femmes participent à des décisions dans le ménage elles sont plus susceptibles d’utiliser les méthodes contraceptives Lorsque les femmes ont un revenu et participent aux charges financières du ménage, elles participent également à la prise de décision Réponse possible : Améliorer le statut des femmes et des jeunes filles en intégrant les activités économiques aux programmes de PF.

28 Implications programmatiques Etudes indiquent que la croyance en l’efficacité personnelle, et l’estime de soi chez les adolescentes accroissent la capacité à rechercher et à utiliser une methode contraceptive: Promouvoir des programmes orientés sur les compétences de vie courante (life skills) avec un accent sur l’estime de soi et l’efficacité personnelle


Télécharger ppt "15-18 Fevr 05 Christine Naré Repositionning FP in West Africa Reg conference Le “GAP” socio-culturel dans la Planification Familiale en Afrique Christine."

Présentations similaires


Annonces Google