La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Business angels, satisfaire au désir dentreprendre ; les gazelles un enjeu stratégique pour la France Conférence à la société des anciens élèves des Arts.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Business angels, satisfaire au désir dentreprendre ; les gazelles un enjeu stratégique pour la France Conférence à la société des anciens élèves des Arts."— Transcription de la présentation:

1 Business angels, satisfaire au désir dentreprendre ; les gazelles un enjeu stratégique pour la France Conférence à la société des anciens élèves des Arts et Métiers, 27 mars 2006 Grégoire Postel-Vinay MinEFI/DGE Chef de lObservatoire des Stratégies Industrielles

2 INTRODUCTION La question qui se pose : dans une économie schumpeterienne, comment avoir un tissu industriel et de services parmi les plus dynamiques, du triple point de vue de lemploi, de la valeur ajoutée, de la compétitivité internationale? Des réponses via les grandes entreprises privées, et des partenariats privés-publics (A2I, FCE, pôles) Des réponses via la création dentreprise et les jeunes entreprises innovantes. Une dynamique nouvelle, mais ne peut-on mieux faire en ciblant les priorités? Les business angels, nouveau point de rencontre entre des intérêts privés et publics?

3 Principaux déterminants Une vive reprise de la création dentreprises en France Une vive reprise de la création dentreprises en France Mais les entreprises en croissance rapide sont peu nombreuses : 0,3% ont dépassé 15M de CA dix ans après leur création. 2,3% au Royaume Uni. Mais les entreprises en croissance rapide sont peu nombreuses : 0,3% ont dépassé 15M de CA dix ans après leur création. 2,3% au Royaume Uni entreprises par an créées avec >100k de capital en France ; 4500 au Royaume Uni 3000 entreprises par an créées avec >100k de capital en France ; 4500 au Royaume Uni Taux de chômage : 9,8% en France, 4,7% au Royaume Uni Taux de chômage : 9,8% en France, 4,7% au Royaume Uni

4 La création dentreprise en France et lemploi Fév 2006 : +6% en tendance sur un an. Fév 2006 : +6% en tendance sur un an. 2005/2002 : + 25% sur 3 ans ; 2005/2002 : + 25% sur 3 ans ; créations nouvelles en 2005, réactivations, reprises. Une beaucoup plus grande dynamique sur les créations nouvelles que sur les reprises ou réactivations créations nouvelles en 2005, réactivations, reprises. Une beaucoup plus grande dynamique sur les créations nouvelles que sur les reprises ou réactivations. En emplois créés par En emplois créés par La création dentreprises ( , 1,8 emploi/firme) La création dentreprises ( , 1,8 emploi/firme) La réactivation (71.500, 1,4 emploi/entreprise) La réactivation (71.500, 1,4 emploi/entreprise) La reprise : ( emplois, 3,6 emplois/entreprise) La reprise : ( emplois, 3,6 emplois/entreprise) 3166 entreprises de plus de 10 emplois 3166 entreprises de plus de 10 emplois

5 Un segment stratégique : les gazelles ; voir grand Voir trop petit en capital au départ, aboutit à des dynamiques, en capital et en emplois, sensiblement différentes à 7 ans (de 1 à ~5) : fort effet de taille dans les processus innovants Voir trop petit en capital au départ, aboutit à des dynamiques, en capital et en emplois, sensiblement différentes à 7 ans (de 1 à ~5) : fort effet de taille dans les processus innovants

6 Les charmes des gazelles

7 Capital risque versus Business angels : quelques comparaisons ; le problème français nest pas le capital-risque, mais en amont

8 UK/F : à taille comparable, deux modèles En 2004, en France, 4000 BA (12 fois moins quau Royaume Uni) ont investi 280M (25 fois moins quau Royaume Uni) alors que les montants en venture capital étaient comparables. En 2004, en France, 4000 BA (12 fois moins quau Royaume Uni) ont investi 280M (25 fois moins quau Royaume Uni) alors que les montants en venture capital étaient comparables. Globalement, les gazelles créent ~ emplois de plus par an au Royaume Uni quen France Globalement, les gazelles créent ~ emplois de plus par an au Royaume Uni quen France Synergie avec les clusters : les grandes ont besoin des petites innovantes Synergie avec les clusters : les grandes ont besoin des petites innovantes Sur 15 ans, une dynamique de nature à abaisser sensiblement le NAIRU (~9%) en France…et/ou de rendre ce concept obsolète (Stiglitz) Sur 15 ans, une dynamique de nature à abaisser sensiblement le NAIRU (~9%) en France…et/ou de rendre ce concept obsolète (Stiglitz)

9 Cependant, une dynamique positive à lœuvre en France (1) 1) En termes denvironnement 2003 : mesures JEI, favorables à linvestissement innovant dans les jeunes entreprises : mesures JEI, favorables à linvestissement innovant dans les jeunes entreprises : mesures pro BA : extension des exonérations dISF pour les co-investisseurs dans des PME, et avec engagement collectif de conservation au moins 6 ans 2004 : mesures pro BA : extension des exonérations dISF pour les co-investisseurs dans des PME, et avec engagement collectif de conservation au moins 6 ans 2005 : doublement de la part volume du CIR, accroissement des seuils, remboursement immédiat pour entreprises de moins de 5 ans 2005 : doublement de la part volume du CIR, accroissement des seuils, remboursement immédiat pour entreprises de moins de 5 ans 2006 : annonce sur les 2G de co-investissement public (définitions de priorités en cours…) 2006 : annonce sur les 2G de co-investissement public (définitions de priorités en cours…) : progrès sensible de le-administration, accélérant nombre de procédures, publiques et privées (cf loi sur la confiance et léconomie numérique) : progrès sensible de le-administration, accélérant nombre de procédures, publiques et privées (cf loi sur la confiance et léconomie numérique)

10 Cependant, une dynamique positive à lœuvre en France (2) 2)Humaine : accroissement sensible du nombre de BA en 5 ans, mises en réseaux (France Angels, XMP entrepreneurs...) 2)Humaine : accroissement sensible du nombre de BA en 5 ans, mises en réseaux (France Angels, XMP entrepreneurs...) 3)Financière, via les effets de richesse : les BA comme « dérivée seconde » du CAC 40, dont le capital risque serait la dérivée première? 3)Financière, via les effets de richesse : les BA comme « dérivée seconde » du CAC 40, dont le capital risque serait la dérivée première? 4) Théorie économique : sur limportance du capital immatériel (cf Banque mondiale, Nakamura « is a trillion dollars missing from GDP? 2005 » ; lancement de la mission sur le capital immatériel par Th Breton, ce jour; travaux de W Baumol «return of the invisible men : the microeconomic value theory of inventors and entrepreneurs », Princeton, nov 2005 ; livre de Th. Gaudin sur linnovation ; chiffrages ci-avant… 4) Théorie économique : sur limportance du capital immatériel (cf Banque mondiale, Nakamura « is a trillion dollars missing from GDP? 2005 » ; lancement de la mission sur le capital immatériel par Th Breton, ce jour; travaux de W Baumol «return of the invisible men : the microeconomic value theory of inventors and entrepreneurs », Princeton, nov 2005 ; livre de Th. Gaudin sur linnovation ; chiffrages ci-avant…

11 Cependant, une dynamique positive à lœuvre en France (3) 5)Organisationnelle : 5)Organisationnelle : Prise de conscience de la dynamique conjointe entre petites structures innovantes et grandes firmes disposant de réseaux larges pour déployer des innovations de rupture. Prise de conscience de la dynamique conjointe entre petites structures innovantes et grandes firmes disposant de réseaux larges pour déployer des innovations de rupture. Pôles de compétitivité, facilitant les échanges denses sources dinnovation Pôles de compétitivité, facilitant les échanges denses sources dinnovation Réseaux de BA Réseaux de BA 6) Effet de la concurrence : 6) Effet de la concurrence : Ne pas intégrer les progrès dautres pays en situation de concurrence ouverte serait suicidaire Ne pas intégrer les progrès dautres pays en situation de concurrence ouverte serait suicidaire

12 Les pôles de compétitivité

13 Aspects macroscopiques Est-il sain que les Etats-Unis drainent 70% de lépargne mondiale, tout en ayant un taux dépargne passé de 2,1% en 2003 à 1,7 en 2004, -0,7% en 2005, et un double déficit structurel qui saccroît? Est-il sain que les Etats-Unis drainent 70% de lépargne mondiale, tout en ayant un taux dépargne passé de 2,1% en 2003 à 1,7 en 2004, -0,7% en 2005, et un double déficit structurel qui saccroît? Est-il sain que la France, avec 14,5% de taux dépargne, sensiblement au dessus de la moyenne du G7, ninvestisse quenviron 6% dans les actions, pourtant structurellement plus rentables sur la longue période? Est-il sain que la France, avec 14,5% de taux dépargne, sensiblement au dessus de la moyenne du G7, ninvestisse quenviron 6% dans les actions, pourtant structurellement plus rentables sur la longue période? Est-il sain que cette épargne en actions, au rebours de ce quon constate dans les pays à la croissance la plus vive, prépare insuffisamment lavenir et le renouveau de son propre tissu industriel, au risque de découpler profondément une France rentière et une France dynamique mais qui, alors, serait exsangue et inquiète? Est-il sain que cette épargne en actions, au rebours de ce quon constate dans les pays à la croissance la plus vive, prépare insuffisamment lavenir et le renouveau de son propre tissu industriel, au risque de découpler profondément une France rentière et une France dynamique mais qui, alors, serait exsangue et inquiète?

14 DEUX APHORISMES, POUR UN RETOUR DES ENTREPRENEURS -Si vous ne vous occupez pas de vos affaires, nul ne le fera pour vous… -Si vous ne vous occupez pas de vos affaires, dautres le feront pour vous, et tant pis pour vous…

15 Et en pratique? - Chasser en meute : les réseaux - Anciens élèves - Ad hoc (France Angels…) - Internationaux : intérêt de la « brain circulation », pour monter des projets - Mais action locale : la règle de lheure de distance - La question de la sortie : - des liens possibles avec les incubateurs dentreprise - Dautre voies - Des approches par métiers : quelques grands axes classiques, mais beaucoup de pistes méconnues : les marges sont parfois loin dun certain panurgisme financier. - Les serial entrepreneurs

16


Télécharger ppt "Business angels, satisfaire au désir dentreprendre ; les gazelles un enjeu stratégique pour la France Conférence à la société des anciens élèves des Arts."

Présentations similaires


Annonces Google