La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Choléra et gestion de linformation: nouvelles technologies, nouvelles perspectives ? Dr Beat Stoll, MPH Institut de médecine sociale et préventive Université

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Choléra et gestion de linformation: nouvelles technologies, nouvelles perspectives ? Dr Beat Stoll, MPH Institut de médecine sociale et préventive Université"— Transcription de la présentation:

1 Choléra et gestion de linformation: nouvelles technologies, nouvelles perspectives ? Dr Beat Stoll, MPH Institut de médecine sociale et préventive Université de Genève - Suisse

2 Trois parties 1.Contexte – arguments a)La performance des systèmes de santé et notre atelier sur le choléra b)La stratégie pour améliorer limpact de nos interventions 2.Le RAFT – réseau africain francophone de télémédecine – un outil avec de lavenir 3.Le lien avec cet atelier

3 La performance des systèmes de santé et notre atelier sur le choléra Prévention – préparation – gestion du choléra ! Equité Si le savoir produit atteint les communautés pour des services accessibles (AAAAA – géographie, finance, disponibles, acceptables, commodes) Qualité Si la mise en œuvre se réalise dans un délai raisonnable Réactivité Et que les professionnels (i.e. santé, watsan, etc.) et les structures respectives sont capables dadapter les pratiques.

4 Etapes de limpact dune intervention

5 Défis pour diffuser le savoir Des très grandes distances Localement, les déplacements sont difficiles et coûteux Les différents contextes avec leur spécificités Géographiques Politiques Système de santé Implication de la population

6 Le Réseau en Afrique Francophone pour la Télémédecine « Soutenir les professionnels de la santé là où on en a le plus besoin » Professeur Antoine Geissbuhler En partenariat avec:

7

8 Télémédecine entre Dimmbal et Bamako

9 Principaux buts du RAFT Développer un réseau multilatéral pour le soutien des professionnels de la santé et/ou acteurs proches de la santé par la formation continue par les téléconsultations si possible sur leur lieu de travail Intégrer les professionnels isolés dans le réseau de télémédecine Développer des compétences pour la production de contenus en ligne de qualité à forte valeur ajoutée locale

10 Déploiement du RAFT

11 Télé-enseignement à faible bande passante Chacun peut recevoir, et chacun peut émettre des cours Un ordinateur récent Une webcam et un micro Une connexion à 30 kbits/s

12 WEB 2.O (WEB SOCIAL) Internet et interaction – participation, échange on-line! Via « i-path »

13 Téléconsultation: outil collaboratif iPath Communautés virtuelles organisées pour collaborer de manière asynchrone Participants identifiés Multiples applications (santé primaire, pathologie, dermatologie, ophtalmologie, radiologie,…) Utilisation pour la formation par travaux pratiques à distance

14 Quelques chiffres (février 2008) 10 heures de e-cours par mois, dont 70% sont produits par les partenaires africains. Partenariat important avec lOMS. En moyenne 15 sites différents sont connectés lors des e-cours (record actuel: 42 sites dans 12 pays), avec, en général, plusieurs centaines de professionnels en direct. Les e-cours sont généralement suivis dune demi-heure de discussion entre les participants et les enseignants.

15 Projet en francophonie – FSN (fondation solidarité numérique) Objectif: équiper 1000 hôpitaux de district avec Antenne satellite pour capter Internet et abonnement Panneaux solaire pour produire lénergie nécessaire et batteries camion pour la stocker Equipement lap-top Sonde échographiques et autres diagnostics Coût global env Dont le coût dun point daccès satellite (mini- VSAT) avec alimentation solaire: 10000, puis 300 par mois (connexion Internet permanente, bande passante 128/512kbps)

16 Comment participer ? Web du RAFT

17 Vous = experts et ambassadeurs pour la lutte contre le choléra (I) 1.Pour le savoir factuel Evidences de recherche 2.Pour léchange du savoir Bonnes pratiques – les pratiques à problèmes 3.Pour discuter des problèmes spécifiques Par rapport à la préparation, prévention et gestion dune crise 4.Pour valider des lignes de conduites, système élargie de surveillance Adaptées aux différents contextes

18 Exemple dune application « choléra » RAFT Une série de conférences sur les points essentiels de notre conférence (1 à 3 sessions de formation continue) La résolution des situations spécifiques via loutil i-path Chercher lavis de différents professionnels Organiser des réunions locales et alimenter la discussion i-path Elaborer et valider des lignes de conduites (tant dans lapproche que dans les questions techniques)

19 Rappelons nos défis – lobservance et la couverture pour obtenir un système de santé plus performant. Merci – et au-revoir dans le RAFT ?


Télécharger ppt "Choléra et gestion de linformation: nouvelles technologies, nouvelles perspectives ? Dr Beat Stoll, MPH Institut de médecine sociale et préventive Université"

Présentations similaires


Annonces Google