La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Justesse et Souplesse Mercredi 10 juillet 2013 Parole Donnée N° 159 Les Semaines de la Justesse – Espace Culture et Paix.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Justesse et Souplesse Mercredi 10 juillet 2013 Parole Donnée N° 159 Les Semaines de la Justesse – Espace Culture et Paix."— Transcription de la présentation:

1 Justesse et Souplesse Mercredi 10 juillet 2013 Parole Donnée N° 159 Les Semaines de la Justesse – Espace Culture et Paix

2 Les Semaines de la Justesse Soif de justesse (3 juillet) Justesse et Souplesse (10 juillet) Juste lamour, lamour juste (17 juillet) Place des Justes (24 juillet) Justesse et justice (31 juillet)

3 Première Partie

4 Aide à la discussion Définition de la justesse : 1. Qualité de ce qui est justement fondé 2. Qualité avec laquelle une chose est exactement adaptée ou appropriée à ce à quoi elle est destinée. Synonymes de justesse : authenticité, bien-fondé, bon sens, correction, droiture, exactitude, fidélité, finesse, harmonie, impartialité, justice, logique, netteté, objectivité, opportunité, pertinence, proportion, propriété, précision, raison, rectitude, rigueur, régularité, sincérité, sûreté, vérité

5 Quelques citations « La réponse est rude, mais elle est juste : la justesse paraît d'abord rudesse. » Abou Shakour Celui qui ne veut agir et parler qu'avec justesse finit par ne rien faire du tout. Friedrich Nietzsche La tendance vers le bien et la constance à le vouloir ; lintensité, la souplesse et la fermeté du ressort que cette tendance met en jeu ; la vivacité, la force et la justesse des élans vers le but indiqué, sont les éléments qui déterminent la valeur de lêtre humain. Joseph Joubert

6 Table 1 : culture familiale Dans votre famille, quel est le dosage de rigueur et de souplesse ? Quelle est la part de la rigueur, de la discipline, des règles qui simposent à tous, et la part de la souplesse, de linitiative individuelle, de la créativité, qui permettent à chacun dépanouir sa personnalité propre ? Est-ce que cet équilibre vous satisfait ? Que faudrait-il améliorer en terme de justesse et de souplesse ?

7 Table 1 Yves et Anne-Marie : rigueur et souplesse varient en fonction de lâge. Rigueur dans le jeune âge. Anne-Marie : il ne mest pas facile de faire montre dautorité. A ce stade, toute la famille veut plus de communication. Gabriel : Limportant est que le mari et la femme soient en accord sur le projet éducatif. Ce que les parents font a un impact, plus que ce quils disent. Moi, jai été représentant, tout le temps sur la route. Mon épouse devait faire preuve de rigueur, javais le rôle de la souplesse. Camara : je suis le dernier né de ma famille, avec une éducation sans cris, une éducation naturelle. Patience, écoute, attention. Jai été marié avec une personne agressive, jespérais un changement qui nest pas venu. Joanny, dernière de 3 enfants. Père et mère : deux visions très différentes. Pour mon père, les filles soccupent des tâches ménagères, ma maman nétait pas daccord, moi, je vois aussi le bon côté, car mon père montrait lexemple et les avantages dune maison bien tenue. Julia et Lauren : N° 2 et N°6 dune famille de 8 enfants. Pour les plus jeunes, il y a plus de souplesse, on leur passe plus de choses. Ma maman a un très grand cœur, elle est chaleureuse, aimante. Papa : de la rigueur mais beaucoup dactivités avec les enfants Hyo-Bul : éducation stricte, mon papa était représentant, mais strict à la maison. Il y a chez nous une bonne harmonie entre les frères et sœurs.

8 Table 2 : exactement ce que nous voulions Vous avez vécu avec un groupe (minimum 3 personnes) une expérience (un jeu, une activité, un projet, un travail, une création, un sport, autre) où tout semblait « écrit à lavance » car très judicieux, bien organisé, parfaitement coordonné. Vous avez vécu avec un groupe (minimum 3 personnes) une expérience (un jeu, une activité, un projet, un travail, une création, un sport, autre) où tout semblait « écrit à lavance » car très judicieux, bien organisé, parfaitement coordonné. Pourtant, il y avait beaucoup de spontanéité, peu de règles précises, chacun semblait savoir intuitivement quoi faire et sans fixer trop de règles, il y avait un bon esprit qui créait un « ordre juste entre des volontés libres ». Pourtant, il y avait beaucoup de spontanéité, peu de règles précises, chacun semblait savoir intuitivement quoi faire et sans fixer trop de règles, il y avait un bon esprit qui créait un « ordre juste entre des volontés libres ». Vous avez vécu avec un groupe (minimum 3 personnes) une expérience (un jeu, une activité, un projet, un travail, une création, un sport, autre) où tout semblait « écrit à lavance » car très judicieux, bien organisé, parfaitement coordonné. Vous avez vécu avec un groupe (minimum 3 personnes) une expérience (un jeu, une activité, un projet, un travail, une création, un sport, autre) où tout semblait « écrit à lavance » car très judicieux, bien organisé, parfaitement coordonné. Pourtant, il y avait beaucoup de spontanéité, peu de règles précises, chacun semblait savoir intuitivement quoi faire et sans fixer trop de règles, il y avait un bon esprit qui créait un « ordre juste entre des volontés libres ». Pourtant, il y avait beaucoup de spontanéité, peu de règles précises, chacun semblait savoir intuitivement quoi faire et sans fixer trop de règles, il y avait un bon esprit qui créait un « ordre juste entre des volontés libres ».

9 Table 1 Franz-Pol : je devais guider une équipe de foot, jai dit le placement de chacun, rapidement. Nous avons eu de très bonnes actions les 10 premières minutes, nous étions tous très coordonnés. Les gens avaient du plaisir, tous aimaient le foot Alain : lors dun projet RYS (Religious Youth Service) organisé en Slovaquie, nous faisions des recherche archéologiques avec des jeunes. Dans ce travail déquipe, il y avait des règles à respecter, notamment sur les relations hommes-femmes. Nous avions une bonne harmonie. Les gens sentaient quils allaient trouver quelque chose, et cest ce qui sest passé. Donald et les jeux vidéos, multijoueurs, règles à respecter. On ne se connaît pas, mais on sait quoi faire. Impossible de faire du mal à son voisin Ann, jai passé de nombreux camps dété aux Etats-Unis. Les gens étaient de milieux différents, il fallait casser la glace, et établir des règles simples, notamment de manger en équipe pendant les repas. Jai souvent fait souvent ce camp, et les gens se parlent spontanément, la confiance régnait Inoë : quand je fais des improvisation à la guitare, la rythmique doit respecter les règles, et faire confiance. Il y a de la justesse et de la rigueur, et cest là que la souplesse prend son sens. Franz-Pol : je devais guider une équipe de foot, jai dit le placement de chacun, rapidement. Nous avons eu de très bonnes actions les 10 premières minutes, nous étions tous très coordonnés. Les gens avaient du plaisir, tous aimaient le foot Alain : lors dun projet RYS (Religious Youth Service) organisé en Slovaquie, nous faisions des recherche archéologiques avec des jeunes. Dans ce travail déquipe, il y avait des règles à respecter, notamment sur les relations hommes-femmes. Nous avions une bonne harmonie. Les gens sentaient quils allaient trouver quelque chose, et cest ce qui sest passé. Donald et les jeux vidéos, multijoueurs, règles à respecter. On ne se connaît pas, mais on sait quoi faire. Impossible de faire du mal à son voisin Ann, jai passé de nombreux camps dété aux Etats-Unis. Les gens étaient de milieux différents, il fallait casser la glace, et établir des règles simples, notamment de manger en équipe pendant les repas. Jai souvent fait souvent ce camp, et les gens se parlent spontanément, la confiance régnait Inoë : quand je fais des improvisation à la guitare, la rythmique doit respecter les règles, et faire confiance. Il y a de la justesse et de la rigueur, et cest là que la souplesse prend son sens.

10 Table 3 : vision 2020 souplesse, bonheur, justesse Des Français plus justes pour une France plus souple Après la « révolution de la bonne humeur » (14 juillet 2020), où 65 millions de Français manifestèrent … leur joie de vivre, les Français devinrent tous plus civiques, disciplinés et entreprenants. Chacun pleura pour être plus juste, à sa façon. Au bout dun an, aucun nouveau règlement contraignant navait été suggéré, et plusieurs furent abolis. Les prisons commencèrent à se vider, sans augmentation de la déinquance. La France avait retrouvé sa joie de vivre et le président réinterpréta la devise avec humour, le 14/07/21 Souplesse (liberté) Souplesse (liberté) Bonheur (fraternité) Justesse (égalité) Justesse (égalité) écrivez les premières lignes de son discours

11 Souplesse, bonheur, justesse Chers concitoyens, Nous venons de vivre ensemble une année unique en son genre, une année qui marquera certainement lhistoire de France. Une année où nous avons stoppé la course folle aux règlements contraignants, où nos geôles se sont dépeuplées de personnes qui ont pu régler autrement leurs dettes envers la grande famille nationale, où les Français on mordu à nouveau à belles dents dans le pain de la joie de vivre. Jamais notre pays navait connu pareil engouement pour linitiative. Les Français ont retrouvé le chemin de lentreprise, le goût de sassocier, de fonder, de se fédérer. Mes chers concitoyens, grâce à chacun de vous, à vos initiatives, ladministration sest elle-même délestée de plusieurs de ses entraves. Oui, grâce à vos efforts, la « joie de vivre », cette expression que plusieurs langues nous avaient empruntée et dont nous avions perdu lusage, fait la une de notre actualité. Une telle révolution mentale mériterait dêtre gravée dans le marbre de la République. Mais il importe quelle le soit surtout dans nos cœurs et que chaque français sache désormais que la liberté est une souplesse, légalité est une justesse et la fraternité, mes amis, tel est le bonheur.

12 Deuxième Partie

13 Cet exposé Le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Les « habitudes du cœur » gouvernances autoritaire et démocratique Les risques croissants danarchie et datomisation de la société Le civisme au défi sajuster en souplesse à des principes stricts, pour aller plus haut et plus loin Les sept clés de lajustement

14 gouvernance dirigiste et autoritaire Le souverain (je sais mieux que vous ce qui est bon pour vous tous) Sujet Obéissant et Traitable (SOT) SOT Il faut « Tu dois » Il faut « Tu dois »

15 moi Bien bien moi Tu dois, sinon tu seras malheureux Veux-tu devenir plus heureux ? « La tendance vers le bien (…) et la constance à le vouloir ; lintensité, la souplesse et la fermeté du ressort que cette tendance met en jeu ; la vivacité, la force et la justesse des élans vers le but indiqué, sont les éléments qui déterminent la valeur de lêtre humain. » Joseph Joubert « La tendance vers le bien (…) et la constance à le vouloir ; lintensité, la souplesse et la fermeté du ressort que cette tendance met en jeu ; la vivacité, la force et la justesse des élans vers le but indiqué, sont les éléments qui déterminent la valeur de lêtre humain. » Joseph Joubert hétéronomie autonomie

16 Lesprit originel de la démocratie Passer dune société absolutiste, dhétéronomie, dirigée den haut, à une société de conscience individuelle et dautonomie Le peuple est souverain. Chaque citoyen prend part à lédification de la loi générale, dans le but que tous puissent bénéficier équitablement des avancées de la loi. Faire que le « tu dois » (but de lensemble) soit aussi un « je veux » (but individuel) librement choisi : Chacun sunit spontanément, délibérément, à ce qui est bon pour tous La justesse globale tient à de multiples ajustements et concordances entre des souplesses locales, passant par une bonne circulation de linformation et un contrôle des parties sur le tout. Passer dune société absolutiste, dhétéronomie, dirigée den haut, à une société de conscience individuelle et dautonomie Le peuple est souverain. Chaque citoyen prend part à lédification de la loi générale, dans le but que tous puissent bénéficier équitablement des avancées de la loi. Faire que le « tu dois » (but de lensemble) soit aussi un « je veux » (but individuel) librement choisi : Chacun sunit spontanément, délibérément, à ce qui est bon pour tous La justesse globale tient à de multiples ajustements et concordances entre des souplesses locales, passant par une bonne circulation de linformation et un contrôle des parties sur le tout.

17 Habitudes du cœur : une notion clé chez Tocqueville Les Habitudes du cœur sont la vertu* la plus importante du citoyen démocratique : savoir ce qui est juste, le faire et laimer Mœurs démocratiques « Ensemble des dispositions intellectuelles et morales que les hommes apportent dans létat de société. » Habitudes du coeur * La vertu, précise aussi Leo Strauss est « lhabitude de bien choisir. » (Leo Strauss)

18 Le Civisme au défi Le ressort sest-il cassé ?

19 Une société danomie société où les ressorts ne se détendent plus vers la justesse Le cœur et les sentiments ne répondent plus. Lêtre humain a beau savoir (intellectuellement) ce qui est vrai et bon, il nen a pas envie, il ne le ressent pas. De plus en plus dincivilités dun côté, de communautarisme de lautre, une inflation de lois pour sajuster à tous les cas particuliers. Le législateur fait du sur- mesure pour shabituer à tous les cas particuliers. Émiettement du corps social, particularismes, atomisation (électrons libres)

20 Une campagne pour réapprendre la justesse en souplesse et avec humour La campagne joue moins sur lorthopraxie que sur lorthodoxie et lorthopathie. Vise la bêtise et la laideur, plus que « le mal » Le premier message, cest que ces attitudes Sont dénuées dintelligence et confinent à la bêtise pure et simple. La poule et lâne illustrent ce degré de bêtise. La personne a un cerveau qui fonctionne mal, elle est « désajustée » du réel, carrément idiote. Au lieu de dire que cest vilain au sens moral (méchant, injuste, Immoral) on dit que cest très vilain au sens de laid, sale, cochon

21 Les Printemps arabes spring : printemps et ressort en anglais Le problème des printemps arabes est de savoir si la société civile a assez de ressorts souples pour vouloir le bonheur dans la la justesse

22 Justesse et souplesse : la voie du milieu

23 Octuple sentier et justesse Voie qui mène à la cessation de la souffrance (dukkha) ainsi qu'à la délivrance totale (nirvanna). Cette voie comporte huit chemins : doù la notion doctuple sentier. Aussi appelé « Chemin du milieu », car il évite les deux extrêmes que sont d'une part la poursuite du bonheur dans la dépendance du plaisir des sens et d'autre part la poursuite de la libération dans la pratique de l'ascétisme et de la mortification.

24 correction, fidélité, netteté, rigueur, soin Cognitif à-propos, authenticité, bien-fondé, exactitude, bon sens, logique, objectivité, pertinence, raison, vérité Cognitif à-propos, authenticité, bien-fondé, exactitude, bon sens, logique, objectivité, pertinence, raison, vérité Finesse, Harmonie, précision, propriété régularité Finesse, Harmonie, précision, propriété régularité Impartialité Rectitude, rigueur, sincérité Impartialité Rectitude, rigueur, sincérité Conatif Droiture, justice Conatif Droiture, justice Affectif proportion, délicatesse, finition, sensibilité Affectif proportion, délicatesse, finition, sensibilité

25 Justesse Pensée juste, parole juste orthodoxie Sentiments justes orthopathie Action juste, mode de vie juste orthopraxie

26 1. Origine 2. (union) 2. (union) 3. Sujet 3. Sujet 3. Objet 3. Objet Pourquoi : motifs fondés Le cœur (Le Juste) Pourquoi : motifs fondés Le cœur (Le Juste) Pour quoi (pertinence) Objet de bonté pour la joie : cest bon ! Pour quoi (pertinence) Objet de bonté pour la joie : cest bon ! Division 4. Action appropriée 4. Action appropriée partenaires qualifiés, attitrés mandatés partenaires qualifiés, attitrés mandatés 5. interaction judicieuse 6. Positionnement adéquat 7. le bon moment

27 Sept principes daction juste 1. Pourquoi ? des motifs fondés et légitimes 2. Pour quoi ? des objectifs pertinents 3. Qui ? partenaires qualifiés 4. Quoi ? actions appropriées 5. Comment ? méthode judicieuse 6. Où : positionnement adéquat 7. Quand : rythme convenable 1. Pourquoi ? des motifs fondés et légitimes 2. Pour quoi ? des objectifs pertinents 3. Qui ? partenaires qualifiés 4. Quoi ? actions appropriées 5. Comment ? méthode judicieuse 6. Où : positionnement adéquat 7. Quand : rythme convenable

28 Éducation à la justesse Fonder et légitimer davantage les motifs et raisons dagir Définir des objectifs plus pertinents Identifier plus nettement et clairement les acteurs et leurs rôles Préciser les tâches, mieux les centrer, les adapter et les répartir Choisir des méthodes judicieuses et conformes aux buts poursuivis Mieux rythmer, coordonner et synchroniser lactivité Rationnaliser et organiser lusage de lespace

29 Sept clés pour que justesse rime avec souplesse 1. Pourquoi : motifs fondés – lamour suprême 2. Pour quoi : objectifs pertinents – la joie 3. Qui : partenaires qualifiés – déléguer, laisser les gens sapproprier. 4. Quoi : actions appropriées : apprentissage de la liberté et des habitudes du coeur 5. Comment : interaction judicieuse (choix et méthode) – développer linterdépendance 6. Où : positionnement adéquat 7. Quand : rythme convenable (le bon moment) ordre du jour et objectifs gradués 1. Pourquoi : motifs fondés – lamour suprême 2. Pour quoi : objectifs pertinents – la joie 3. Qui : partenaires qualifiés – déléguer, laisser les gens sapproprier. 4. Quoi : actions appropriées : apprentissage de la liberté et des habitudes du coeur 5. Comment : interaction judicieuse (choix et méthode) – développer linterdépendance 6. Où : positionnement adéquat 7. Quand : rythme convenable (le bon moment) ordre du jour et objectifs gradués

30 1. Rien nest plus juste et plus souple que lamour vrai (le Principe Gibran) Le motif le plus légitime de diriger est lamour. Le véritable amour est à la fois strict et souple. Ne pas en imposer par son pouvoir, lancienneté, lexpérience, des dogmes impersonnels, largument dautorité, les références au passé, mais laisser lamour vrai simposer spontanément dans le cœur de chacun Le vrai et le bien simposent beaucoup plus facilement quand il y a un cœur parental. De vrais parents sefforcent de diriger avant tout par lamour

31 Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer dêtre comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. Car la vie ne va pas en arrière, ni ne sattarde avec hier. Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. LArcher voit le but sur le chemin de linfini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin. (Khalil Gibran) Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de lappel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien quils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, Car ils ont leurs propres pensées.

32 Éducation de la Créativité (savoir faire) Éducation des normes et des règles en société (savoir-vivre) Éducation du cœur, de la conscience, de la discipline personnelle (savoir être) Personnalité individuelle (style) Rigueur, discipline, ordre moule

33 2. Rien nest plus juste que de viser la joie (le Principe Bolt) Des années de sacrifice, de justesse et de rudesse. Créer la force physique Ce quil faut viser juste, cest la joie. Avoir la force du cœur, la force mentale La personne trop crispée et trop juste aura la grimace et non la joie. Vraie joie : très grande justesse au départ, souplesse parfaite à larrivée. Laction devient de plus en plus juste quand elle a pour but suprême la joie. Plus laction se développe, plus la justesse rigoureuse du départ laisse place à la créativité personnelle, la souplesse, linitiative Bolt sentraînant avec des poids Le geste emblématique de Bolt : il vise la victoire

34 3. Rien nest plus juste et plus souple que le principe du « deuxième créateur » (le Principe Michel Ange) Attachement et détachement

35 Déléguer, laisser sapproprier leadership juste : chercher des gens qualifiés, des contre-pouvoirs plutôt que des faire-valoir Le maître délègue à son disciple, ne lui tient pas la main. Michel-Ange ne peint pas un lien vertical rigide entre Dieu et lhomme, mais un lien souple (homme co-créateur)

36 Absolu, aller-retour Le cas du prophète 10 ans après que le Prophète mohammed eut reçu les premières révélations du Coran, il subit deux grandes pertes : loncle Abou Talib, qui lavait soutenu et aimé depuis lépoque où il était un jeune orphelin, meurt. Deux mois plus tard, son épouse Khadijah, quil aimait tant, meurt elle aussi. Cest lAnnée du Chagrin. Justesse et souplesse dans lIslam « Les prières ont été réduites au nombre de cinq, mais elles seront rétribuées comme si elles étaient au nombre de cinquante. »

37 Au cours dune nuit de prière, dans la mosquée de la Mecque, Mohammed était étendu près de la Kaaba, entre le sommeil et léveil. Un ange sapprocha et ouvrit sa poitrine, de la gorge au bas de lestomac. Il retira le cœur du Prophète, le déposa dans un récipient dor rempli de foi; le cœur fut purifié, et retourné à sa place. Un animal (al- Bouraq) fut amené, plus petit quun cheval, mais plus grand quun âne. Lange Gabriel demanda au Prophète de monter lanimal et, ensemble, ils voyagèrent sur plus de 1200 kilomètres, jusquà la mosquée al-Aqsa. Cet événement capital eut lieu à Jérusalem, cest significatif : cest la terre des prophètes, la terre dAbraham, dIsaac, de Moïse et de Jésus. Dieu établissait donc un lien entre Sa maison sacrée (Kaaba) de la Mecque et la mosquée dal-Aqsa, à Jérusalem. Il établissait également un lien entre ce quon appelle le « berceau des religions », (la terre sacrée tout autour de Jérusalem), et lArabie, lieu de naissance de la religion musulmane.

38 Alors quils étaient dans lenceinte dal-Aqsa, lange Gabriel présenta deux tasses à Mohammed. Lune contenait du lait, lautre, du vin. Le Prophète choisit le lait et le but. Gabriel dit alors : « Gloire à Dieu, qui ta guidé vers la fitrah; si tu avais choisi le vin, tes fidèles se seraient certainement égarés. » Mohammed entama son ascension à travers les cieux à partir de la pierre aujourdhui recouverte par le dôme en or, devenu depuis le symbole de Jérusalem. Ce voyage à travers les cieux, aucun humain ne lavait fait auparavant et aucun humain ne la fait depuis. Cela illustre la capacité de Dieu daccomplir des choses à priori impossibles.

39 Premier Ciel : Adam Deuxième Ciel : Jean-Baptiste et Jésus Troisième Ciel : Joseph Quatrième Ciel : Idriss Cinquième Ciel : Aaron Sixième Ciel : Moïse Septième Ciel : Abraham Premier Ciel : Adam Deuxième Ciel : Jean-Baptiste et Jésus Troisième Ciel : Joseph Quatrième Ciel : Idriss Cinquième Ciel : Aaron Sixième Ciel : Moïse Septième Ciel : Abraham Dieu sadressa à Mohammed et exigea que le prophète et ses fidèles accomplissent des prières quotidiennes. Cest lunique commandement que Dieu émit alors que Mohammed se trouvait dans les cieux, tous les autres commandements ayant été transmis sur terre. Dieu accorda ce présent à Mohammed, qui le transmit ensuite à ses fidèles. Il sagit dun présent rempli de bénédictions, car il établit et maintient notre connexion avec Dieu. En fait, le terme arabe pour la prière est salah, qui vient dune racine signifiant « connexion ». « Soyez assidus à vos prières – et surtout à la prière médiane – et tenez- vous debout, devant Dieu, en toute humilité. » (Coran 2:238)

40 savait ce que les gens pouvaient supporter et respecter comme obligations religieuses Puis, une voix se fit entendre, qui disait : « Les prières ont été réduites au nombre de cinq, mais elles seront rétribuées comme si elles étaient au nombre de cinquante. » Dieu imposa 50 prières quotidiennes à Mohammed et ses fidèles. En redescendant du septième ciel, Mohammed croisa Moïse, qui lui demanda ce que Dieu lui avait ordonné. Mohammed lui parla des 50 prières, et Moïse répondit aussitôt: « Retourne voir ton Seigneur et demande-Lui den diminuer le nombre. » Mohammed avait spontanément accepté les 50 prières, mais Moïse, un prophète qui avait bien connu ses fidèles, savait ce que les gens pouvaient supporter et respecter comme obligations religieuses. Il était certain que les fidèles de Mohammed ne pourraient accomplir autant de prières quotidiennement. Mohammed retourna vers Dieu pour demander une réduction du nombre de prières. Dieu en réduisit le nombre à quarante. Mohammed redescendit et croisa à nouveau Moïse, qui linterrogea sur ce qui venait de se passer. Lorsquil apprit que le nombre navait été réduit que de dix, il lui dit de retourner demander une autre réduction. Cet échange se poursuivit jusquà ce que le nombre de prières obligatoires quotidiennes soit réduit à cinq. Même là, Moïse suggéra une autre réduction en disant : « Ô Mohammed, je connais ton peuple; ta nation sera incapable de remplir cette responsabilité. Retourne voir ton Seigneur et demande-Lui de retirer le fardeau de sur ton peuple. » Mais le prophète Mohammed répondit par la négative, car il avait honte de demander une énième réduction et au fond, il était satisfait du nombre de cinq prières. Puis, une voix se fit entendre, qui disait : « Les prières ont été réduites au nombre de cinq, mais elles seront rétribuées comme si elles étaient au nombre de cinquante. »

41 4. Rien nest plus juste et plus souple que la liberté La liberté humaine : une intériorisation aimante et voulue de la nécessité, du commandement. Le « tu dois » deviens mon « je veux » Pas de liberté en dehors de principes justes Pas de liberté en dehors de principes justes Pas de liberté sans responsabilité Pas de liberté sans responsabilité Pas de liberté sans résultats concrets donnant de la joie Pas de liberté sans résultats concrets donnant de la joie

42 Principe interne But Loi Gestes prévisibles Libre arbitre Principe interne But Loi Action juste Libre- arbitre Conscience « Une chose nest pas juste parce quelle est loi ; mais elle doit être loi parce quelle est juste. » (Montesquieu) êtres de nature : beaucoup de déterminisme Peu de libre-arbirtre êtres de nature : beaucoup de libre-arbitre individuel Et choix respectueux des lois

43 5. Rien nest plus juste et plus souple que linterdépendance (le Principe Rifkin) Concilier indépendance individuelle et souci de cohésion collective (dépendance) => interdépendance « Pouvons-nous apprendre à appliquer la règle dor sur un terrain beaucoup plus étendu, qui ne couvre pas seulement nos relations immédiates avec nos voisins, mais la totalité des relations qui composent, ensemble, la vaste communauté planétaire dans laquelle nous sommes insérés ? » « Le nouveau rêve européen repose sur des a priori différents. Pour les Européens, la liberté ne se trouve pas dans lautonomie mais dans linterdépendance. Être libre, cest avoir accès à de nombreux liens dinterdépendance. Cest linclusion qui amène la sécurité appartenir plutôt que sapproprier. » (Jeremy Rifkin) « Nous ne devenons nous-mêmes que dans la mesure où lautre devient lui- même. » (Karl Jaspers)

44 Justesse et souplesse Je suis ma voie/voix jusque « là » Ta voie/ta voix tamène « là » aussi Faire ce qui est juste de bon cœur et sans se sentir contraint Faire librement et spontanément ce qui est nécessaire et simpose à nous tous. Arriver à faire ensemble plus de bonnes choses que tout seul, et que cela serve une nécessité supérieure. Je veux tu veux Il faut « Tu dois » Il faut « Tu dois » Nous voulons et nous pouvons ce que nous devons là

45 6 & 7. Où et quand ? (le Principe Tocqueville) « On peut, par une action déclat, captiver tout à coup la faveur dun peuple ; mais, pour gagner lamour et le respect de la population qui vous entoure, il faut une longue succession de petits services rendus, de bons offices obscurs, une habitude constante de bienveillance et une réputation bien établie de désintéressement. » Tocqueville préconise la plus grande justesse et une politique de petits pas pour arriver un jour à servir correctement la multitude. Une politique globale nécessite dinnombrables ajustements locaux et une longue histoire de concertation entre le sommet et la base.

46 univers monde nation société ethnie famille ind À toutes les étapes de sa vie, lêtre humain doit pouvoir se situer par rapport à lespace social et relier sa destinée à tout ce qui se passe autour de lui. Il doit aussi être encouragé à apporter sa contribution originale à lensemble


Télécharger ppt "Justesse et Souplesse Mercredi 10 juillet 2013 Parole Donnée N° 159 Les Semaines de la Justesse – Espace Culture et Paix."

Présentations similaires


Annonces Google