La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

José R. López-Cálix Banque Mondiale (www.imf.org) Morocco Article IV, selected issues, growth Séminaire du IMF pour Parlementaires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "José R. López-Cálix Banque Mondiale (www.imf.org) Morocco Article IV, selected issues, growth Séminaire du IMF pour Parlementaires."— Transcription de la présentation:

1 José R. López-Cálix Banque Mondiale (www.imf.org) Morocco Article IV, selected issues, growth Séminaire du IMF pour Parlementaires du Maghreb Rabat, mercredi 30 Novembre 2005

2 4. Conclusions et projections 1. Climat des affaires et le « Doing Business » comme outil de travail focalisé 2. Determinants de la croissance au pays du Maghreb 3. Réformes économiques au Maghreb: tour dhorizon

3 World Economic Forum Transparency International Heritage Foundation Index World Business Environment Surveys (Banque Mondiale) Enquête du Climat de lInvestissement (Banque Mondiale) Doing Business (Banque Mondiale – SFI)

4 Méthodologie nouvelle rigoureuse: Mesures basées sur les textes réglementaires. Unités de mesures fortement standardisées et comparables. Sources multiples, locales, professionnelles et indépendantes. Transparence dans la méthodologie et les sources. Projet de recherche académique et larges consultations en amont. Améliorations sur les plan des mesures. Publicité et visibilité: lancement annuel, conférences, presse internationale (Septembre 2005: The Economist, Financial Times, Les Echos, Reuters, etc.)

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28 28 1. Beaucoup de travail reste a faire: dominance de rankings en dessous de la moyenne. 2. Domaines plus critiques sont la simplification de loctroi des permits de construction, marché du travail, information de credit, protection investisseurs, paiment dimpots. 3. Domaines plus avancés sont ceux de facilitation du commerce, fermeture dentreprises. 4. Domaines avec des résultats mixtes: procedures pour créer entreprise, enregistrement terrain, execution contrats.

29 Etape I (Déc 2005): Identification des textes, règlements et sources. Validation et correction des résultats Etape II (Jan. 2006): Identification des simplifications et améliorations faisables dans le court terme. Etape III (Fév. – Mars 2006): Préparation des textes et règlements pour mettre en œuvre ces simplifications. Etape IV (Mars – Juillet 2006): Processus légal et institutionnel pour mettre en place les changements réglementaires. Etape V (Sept. – Nov. 2006): Diffusion des résultats de réformes.

30 1. Climat des affaires et le « Doing Business » comme outil de focalisation 2. Determinants de la croissance au pays du Maghreb 3. Réformes économiques au Maghreb: tour dhorizon 4. Conclusions et projections

31

32 la performance du Maroc, de lAlgerie et lEgypte a été plus faible que celle des pays comparateurs au cours des 30 dernières années… Source: World Development Indicators

33 Réformes Structurelles et Institutionnelles Convergence Transitionnelle Retournement Cyclique Croissance du PIB par tête Politiques de Stabilisation Conditions Extérieures La performance de la croissance est liée à un ensemble de variables économiques, sociales et politiques

34 Retournement Cyclique: Les pays qui croissent rapidement tendent à croître plus lentement à moyen terme Convergence Transitionnelle: Les pays les plus riches tendent à croître plus lentement que les pays les pays plus pauvres, après avoir contrôlé les autres déterminants de la croissance Conditions Extérieures: ce sont les variables liées aux conditions internationales et à lévolution des termes de léchange Réformes Structurelles et Institutionnelles: ce sont les variables liées à léducation, le développement financier, louverture commerciale, la gouvernance, les services publics et linfrastructure, et le poids de ladministration Politiques de Stabilisation: ce sont les variables liées à labsence de stabilité des prix, la volatilité cyclique, les déséquilibres extérieurs et le risque de crise de la balance des paiements, et aux crises bancaires systémiques

35

36 La variation de la croissance entre 1996/05 vs 1986/95 est principalement expliquée par des reformes et la stabilité économique (Maroc, Egypte et Tunisie), et conditions externes favorables et stabilité économique (Algérie)

37 Mais les réformes structurelles ont joué un rôle plus important au cours des 5 dernières années versus la période quinquennale précédente.

38 Maroc : La croissance a été induite par des progrès dans la réduction de la volatilité du cycle économique, léducation, le développement financier et louverture commerciale. De façon négative, par le poids du gouvernement.

39 Algérie: La croissance a été induite par des progrès dans le développement financier, léducation, la consommation et linvestissement publics, et freinée par la volatilité du cycle

40 1. Climat des affaires et le « Doing Business » comme outil de focalisation 2. Determinants de la croissance au pays du Maghreb 3. Réformes économiques au Maghreb: tour dhorizon 4. Conclusions et projections

41 Gestion macroéconomique Libéralisation de linvestissement Mise à niveau de la législation commerciale Réformes sectorielles (infrastructures, télécom, énergie)diverse niveaux de progrés Accords internationaux (UE, OMC) I) Les chantiers « acquis »

42 La libéralisation commerciale La réforme bancaire Le foncier industriel Le système judiciaire Les privatisations II) Les chantiers « inachevés»

43 Stratégies transversales de diversification, dexportations et de soutien aux entreprises (recherche et dévelopment, capitaux a risques). Stratégies sectorielles sélectives (industrielles): tourisme, agroalimentaire, produits de la mer, secteurs technologiques, industries de transformation, et services (la franchise, loffshoring, le tourisme). II) Les chantiers « ignorés»

44 1. Climat des affaires et le « Doing Business » comme outil de focalisation 2. Determinants de la croissance au pays du Maghreb 3. Réformes économiques au Maghreb: tour dhorizon 4. Conclusions et projections

45 Contrairement aux pays comparateurs, lAlgérie a le potentiel de progresser dans plusieurs domaines : Isoler les chocs des termes de léchange et réduire la volatilité cyclique Accélérer le développement du secteur financier pour être le moteur de la croissance Réaliser des progrès en termes dOuverture Commerciale, dInfrastructure Publique (concessions), independance judiciaire, et transparence.

46 Pour sa part, le Maroc a le potentiel de progresser dans plusieurs domaines : Réduire la volatilité cyclique avec la diversification productive; Réaliser des progrès plus rapides en termes dOuverture Commerciale; Continuer avec les efforts dinfrastructure publique, déducation, réforme légal et de réduction du poids de lAdministration favorisera fortement la croissance.

47 Maroc: Une condition fondamentale de maintenir le taux de croissance actuel est de poursuivre les réformes structurelles, mais ce nest pas suffisant! Scénarios Tendance des réformes actuelles Pas de réformes additionnelles Poussée importante en ligne avec les 40 pays meilleurs au Monde PIB par tête projeté versus la croissance actuelle Baisse de 1.1% Principales sources de croissance Baisse de 1.5% 0.1% - Réformes financières (0.1%) - Retournement Cyclique (-1.2%) - Education (+0.1%) - Poids du Gouvernement (-0.1%) - Education ( 0.9%) - Infrastructure Publique (0.3%) - Ouverture Commerciale (+ 0.1% chacun) - Retournement Cyclique (-1.2%) - Retournement du cycle désaccélère léconomie


Télécharger ppt "José R. López-Cálix Banque Mondiale (www.imf.org) Morocco Article IV, selected issues, growth Séminaire du IMF pour Parlementaires."

Présentations similaires


Annonces Google