La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

«Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, 2008 1 INTERNATIONAL INSTITUTE FOR THE MANAGEMENT OF LOGISTICS Lausanne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "«Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, 2008 1 INTERNATIONAL INSTITUTE FOR THE MANAGEMENT OF LOGISTICS Lausanne."— Transcription de la présentation:

1 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, INTERNATIONAL INSTITUTE FOR THE MANAGEMENT OF LOGISTICS Lausanne - Paris Dr Ph. WIESER, Directeur exécutif IML Sierre, juin 2008 College of Management of Technology Odyssea / CH Lausanne ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique

2 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique Pilotage global, planification Suivi-contrôle Qualité de soins aux patients (à tous les patients) Epidémiologie (démographie, sociologie) Prévention, éducation Qualité, service Gestion du système sanitaire Coûts Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

3 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique Qualité de soins aux patients Pilotage global, planification Suivi-contrôle (à tous les patients) On ne pilote, on ne gère et on naméliore que ce que lon est capable de mesurer indicateurs DONNEEStableau de bord MesuresComparaison Spatio-temporelle Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion !

4 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, H MEDECIN EMS H CMS Patient Cycle potentiellement récurrent Cycle potentiellement récurrent Stat SI multiples disparates Adaptations manuelles et locales Les établissements font des statistiques ! Statistiques multiples souvent incohérentes SUBJECTIVITE Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

5 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Biais humains (exemple I) A psychological test was administred to a group of 100 men. The group consisted of 40 engineers and 60 lawyers. If you had to place a bet on whether a participant in the test named Peter Jones was an engineer or a lawyer, what you say? Peter Jones is an engineer Peter Jones is a lawyer Please check the appropriate box A A psychological test was administred to a group of 100 men. The group consisted of 40 engineers and 60 lawyers. The following descriptions were obtained for Peter Jones. «Peter Jones is of high intelligence and exhibits a strong drive for competence. He has a need for order and clarity and for neat and tidy systems in which every detail finds its appropriate place. His writing is enlivened by somewhat corny puns and by flashes of imagination. He seems to have little feel and little sympathy for other people and does not enjoy interacting with others. Self-centered, he nonetheless has a deel moral sense.» If you had to place a bet on whether Peter Jones was an engineer or a lawyer, what you say? Peter Jones is an engineer Peter Jones is a lawyer Please check the appropriate box B 40% 60% 50% Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

6 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, A B What is the percentage of African countries in the U.N.? To make your estimate, I would suggest that you start with a value of 10% (This percentage was found in the computer by generating a random number between 0 and 100). First decide whether this value is too high or too low - then move upward or downward from that value to what you feel is the true value. Your final estimate as to the true percentage of African countries in the U.N. is: A What is the percentage of African countries in the U.N.? To make your estimate, I would suggest that you start with a value of 65% (This percentage was found in the computer by generating a random number between 0 and 100). First decide whether this value is too high or too low - then move upward or downward from that value to what you feel is the true value. Your final estimate as to the true percentage of African countries in the U.N. is: B Biais humains (exemple II) Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

7 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Comment vous voyez votre villa et … votre banquier votre assureur votre percepteur votre architecte Biais humains (exemple III) Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

8 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, H Patient MEDECIN EMS Cycle potentiellement récurrent H CMS Cycle potentiellement récurrent Flux physiques Flux logiques Destruction Recyclage Logistique inverse Chaîne dappro. ENTREPRISE Chaîne de distribution Clients Flux financiers Suivi-contrôle Traçabilité SI Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

9 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Suivi-contrôle Traçabilité H Patient MEDECIN EMS Cycle potentiellement récurrent H CMS Cycle potentiellement récurrent Flux physiques Flux logiques Destruction Recyclage Logistique inverse Chaîne dappro. ENTREPRISE Chaîne de distribution Clients Flux financiers SI Loptimisation dun sous-système conduit (souvent) à la sous-optimisation du système Approche globale avant toute optimisation locale H Optimisation locale Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

10 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, DétaillantClient Flux physiques Mise en évidence par le «Beer Game» Grossiste Distributeur Usine Le «Beer Game» simule une chaîne logistique simplifiée allant du producteur au consommateur Flux logiques Conséquences du cloisonnement des fonctions intra- & inter-entreprises Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

11 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, semaines 4 8 «Beer Game» Input : Demande «Client» LE JEU Flux logiques entre partenaires Flux physiques entre partenaires Conséquences du cloisonnement des fonctions intra- & inter-entreprises Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

12 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Ordres placés par les différents acteurs Equipe 1 Semaines Nombre dordres DétaillantGrossisteDistributeurProduction «Beer Game» Résultats Conséquences du cloisonnement des fonctions intra- & inter-entreprises «Bullwhip effect» - Effet «Forester» Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

13 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Ordres placés par les différents acteurs Equipe 1 Semaines Nombre dordres DétaillantGrossisteDistributeurProduction Equipe 2 «Beer Game» Résultats Conséquences du cloisonnement des fonctions intra- & inter-entreprises «Bullwhip effect» - Effet «Forester» SI Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

14 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, SI Loptimisation dun sous-système conduit (souvent) à la sous-optimisation du système ! Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

15 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Unique Homogène Cohérent Extension au réseau de soins Global Vis. spécifique locale Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion SI

16 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Approche systémique Approche analytique Health Supply Chain SI Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

17 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Vision commune, unicité Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

18 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Qualité des données, base nécessaire danticipation et de flexibilité Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

19 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Mon expérience (récente) Saisie de mon identité Urgences j1 j2 Etiquettes j4 Médecin j5 Hospitalisation j11 Médecin spécialiste ? Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

20 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, En 1999, l«Institute of Medicine» (USA) publie le rapport «To Err is Human» qui indique quil y a plus de morts aux USA par erreurs médicales que par accidents de la route. Un SI intégré constitue un moyen efficace de réduction des erreurs médicales SI intégré «Institute of Medicine» (USA), 2002 Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

21 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, H Patient MEDECIN EMS Cycle potentiellement récurrent H Flux logique Autres partenaires CMS Données (semi-agrégées) anonymes Transmissions :- données générales - données réservées sécurisées Unicité des données Cycle potentiellement récurrent Information cohérente, structurée & unifiée SI Stat Ind Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion SI centré sur le patient

22 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Réalité: centré sur létablissement Patient Objectif: centré sur le patient SI Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion Remarque

23 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Assurances Fournisseurs et prestataires de services Autres cantons Communes Commission cantonale de planification sanitaire Observatoire Valaisan de la santé Etat du Valais Etat du VALAIS Système dinformation centré sur le patient Autres pays ou organisations Comparaison - Hôpitaux - CMS - EMS - cliniques, médecins Institutions sanitaires Associations dinstitutions sanitaires Patient Soins Prestations «Fournitures» Approche systémique : partenaires et environnement Réseau Santé Valais Information Confédération Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

24 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, SI unique, cohérent, homogène, fiable (~informatique multiple) Réellement centré sur le patientRéellement centré sur le patient Permettant le calcul («temps réel») dindicateurs médicaux, administratifs, techniques, logistiques et financiers, et le calcul de statistiques fiables et exploitables H Patient MEDECIN EMS H CMS SI Sous lautorité dun organisme indépendant Indicateurs locaux Indicateurs globaux Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

25 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Tableau de bord Indicateurs Nécessaires à tout pilotage, gestion et amélioration SI Emotionnel dans les administrations, spécialement dans léducation et la santé ! t0t0 F(t) indicateurs Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

26 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, KPI, exemple «collatérale» defficacité Manufacture Pièces non certifiées Organisme officiel de certification (neutre, indépendant) Manufacture Pièces certifiées Vente 28 jours ! mesures 21 jours ! 16 jours Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

27 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Le Valais habitants 5225 km2 Bilingue (français-allemand) CH : 7.4 Mio dhabitants 9 Hôpitaux (8 intégrés dans le projet) ~ 1000 lits et 4'300 employés 44 EMS ~ 2'400 lits 6 CMS régionaux, 19 centres locaux ~ 13'500 personnes prises en charge Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

28 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Hôpitaux Institutions de soins Pourquoi un SI unique ? Gouvernement (Réseau «santé») Qualité de soins Centré sur le patient Suivi du patient (parcours de vie) Epidémiologie Stratégie, Pilotage Planification Unicité, homogénéité, cohérence Traçabilité, Suivi-contrôle Statistiques Coûts (maîtrise) … Qualité de service Optimiser les processus «métier» Efficacité, sécurité Réactivité Organisation, planification Optimisation des ressources Suivi-contrôle, compta analytique Traçabilité Statistiques Budget … Indicateurs Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

29 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Concept général 1 ère étape, Stat Ind Serveur didentité DPI Admin Hôpitaux Data Warehouse Identifier unicité Soigner Gérer service client Suivre, contrôler Piloter Planifier Améliorer indicateurs Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion Observatoire valaisan de la santé

30 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Ennemis potentiels au projet Amis Gouvernement (sponsor) Le Projet Groupe et structure de projet Nouvelle structure, regroupement des hôpitaux en un réseau de soins Observatoire valaisan de la santé Statistiques Indicateurs Nouveau mode de tarification AP-DRG Les institutions Les instances politiques Le personnel (RH) Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

31 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Structure et organisation de projet Chefs de projet adjoints Utilisateurs Serveur didentité Data Warehouse Syst. Info clinique Syst. Info administr. Technique - Hardware - Réseau - Interfaces, … Direction de projet Chef de projet Comité de pilotage Experts externes Fournisseurs dapplications Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

32 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, DPI Admin CMS / EMS DPI Admin Hôpitaux Data Warehouse Observatoire valaisan de la santé Serveur didentité 1 ère étape, ème étape, ème étape, 2008-… : Médecine ambulatoire et autres partenaires de santé Stat Ind Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

33 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, DPI Data Warehouse Serveur didentité Admin CMS Admin EMS Admin Hôpitaux Juin 08 Médecins privés Web Phase 1 Phase 2 Assurances Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

34 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Enquête de satisfaction Méthodologie Sécurité & qualité du logiciel Relations internes et externes à lhôpital Impact sur lactivité du clinicien Gain de temps Thèmes Mai 2005 recoupement cohérence représentativité 57% de personnel infirmier 20% de médecins 19% de médico-tech/adm 4% de pharmaciens Echantillon Le questionnaire a été mis en ligne auprès des 2'300 utilisateurs potentiels de lapplication. Le nombre de réponses fut de 145 (124 de la population francophone et 21 de la population germanophone), ce qui correspond à une marge derreur de 8.14%. Entretiens spécifiques utilisateurs représentatifs entretiens réalisés par des personnes externes au projet 12 personnes interrogées Questionnaire en ligne 44 questions logiciel de «survey» Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

35 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, % 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% Très positifPositifMoyen Plutôt défavorable Défavorable Ergonomie du logiciel DPI 42% 76% Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

36 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, % 10% 20% 30% 40% 50% Très positifPositifMoyen Plutôt défavorable Défavorable Relations internes à lhôpital et entre hôpitaux en fonction des différents corps de métiers (médecins, infirmiers, pharmaciens, secrétariat, personnel technique, …) 65% 90% Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

37 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, % 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Très positifPositifMoyen Plutôt défavorable Défavorable Médicaments Impacts sur différents secteurs dactivités 59% 82% 80% 100% Blocs opératoires Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

38 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, % 10% 20% 30% 40% 50% Très positifPositifMoyen Plutôt défavorable Défavorable Influence sur la qualité et la quantité des données saisies 46% 80% Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

39 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, «Envisageriez-vous dabandonner le DPI pour revenir au dossier papier ?» NON 85% OUI 15% QUESTIONS : «Considérez-vous que cette informatisation doit être étendue et appliquée à la médecine ambulatoire ainsi quaux EMS et CMS ?» Partie germanophone du canton NON 100% OUI 59% NON 15% Sans avis 26% Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

40 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, Conclusion Un dossier patient informatisé cantonal, unique, homogène et cohérent: facilite laccès à linformation et indépendamment de la localisation du patient et du clinicien rend homogène et cohérent le contenu des dossiers médicaux enrichit et fiabilise de contenu des dossiers de soins apporte un gain de temps aux personnels de soins dans certaines activités Lergonomie et laccès exhaustif à linformation sont des conditions nécessaires à la réussite de la mise en place dun dossier patient électronique, mais pas suffisantes Amélioration des temps de réponse Management du changement Bilan positif Développement du système sanitaire cantonal intégré & unique EMS/CMS Médecine ambulatoire Santé publique Données Subjectivité Biais Approche globale SI Démarche Projet VS Réalisation Satisfaction utilisateurs Conclusion

41 «Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, INTERNATIONAL INSTITUTE FOR THE MANAGEMENT OF LOGISTICS Lausanne - Paris College of Management of Technology Odyssea / CH Lausanne ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE MERCI DE VOTRE ATTENTION MERCI DE VOTRE ATTENTION Sierre, juin 2008


Télécharger ppt "«Système dinformation sanitaire en Valais et santé publique» Ph. Wieser, EPFL/IML, 2008 1 INTERNATIONAL INSTITUTE FOR THE MANAGEMENT OF LOGISTICS Lausanne."

Présentations similaires


Annonces Google