La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL A COMPOSITION DU GROUPE Presidente : Amel BIDA, Tunisie Rapporteur : Ibila DJIBRIL, Benin Membres Gbemiga Christophe DJOSSOU,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL A COMPOSITION DU GROUPE Presidente : Amel BIDA, Tunisie Rapporteur : Ibila DJIBRIL, Benin Membres Gbemiga Christophe DJOSSOU,"— Transcription de la présentation:

1 RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL A COMPOSITION DU GROUPE Presidente : Amel BIDA, Tunisie Rapporteur : Ibila DJIBRIL, Benin Membres Gbemiga Christophe DJOSSOU, Benin Maurice SHIRAMANGA, Burundi Lambert GNAPELET, Centrafrique Oudoum Abdallah ABDOULKADER, Djibouti Alexandre CABRAL, Malam da SILVA, Guniee Bissau Norbert RAKOTONDRASOA, Madagascar Moustapha BENDEHBI, Maroc Baye FALL, Mauritanie Hassane SALEY,CNEDD, Etienne SARR, CILSS, Niger Sebastien DUFABEYBZU, Rwanda Madelaine DIOUF, Senegal Awadi Abi EGBARE, Togo

2 METHODOLOGIE DE TRAVAIL Elle a consiste en une apporche participative ou chaque participant donne son point de vue sur la question en discussion. Est retenue la reponse qui a obtenu un consensus au niveau du groupe. Sur cette base les approches de solutions preconisees pour chacune des questions posees se presentent ainsi quil suit :

3 Question 1 Niveau Politique : Integrer dans les orientations nationales la problematique des changements climatiaues. Idee de projet : Renforcer le cadre institutionnel et reglementaire sur les changements climatiques Activite : Mise en place dune cellule de mise en oeuvre de larticle 6 de la CCNUCC. Cette cellule doit beneficier dun soutien financier, technique et materiel. Justification : Ces moyens font defaut a nos pays dans la mise en oeuvre efficiente des projets inities dans le cadre des changements climatiques.

4 Question 2 Groupes cibles-cles : 1- Decideurs politiques : Ministres, parlementaires. Ce sont eux qui determinent et donnent les moyens daction neccesaires ; 2- Grand public (agriculteurs, industriels, exploitants forestiers, ONGs, leaders dopinion, etc.) : leurs activites ont un impact certain sur le phenomene des changements climatiqques 3- Jeunes : Ils constituent le fer de lance de tout changement, ils sont la releve de qualite. 4- ONGs : Elles consituent un maillon essentiel dans la mise en oeuvre des programmes et projets environnementaux a la base 5- Presse : elle constitue le vehicule privilegie des messages et informations pour toutes couches de la population.

5 Question 3 Initiatives possibles : -Organisation dateliers/seminaires sur les thematiques specifiques aux changements climatiques ; -Organisation dactivites culturelles ; -Visites de terrain ; -Creation de bulletin dinformation ; -Debats televises et radiophoniques ; -Renforcement du role des ONGs et associations de base en favorisant leur mise en reseau.

6 Suite Question 3 Obstacles majeurs -Manque de moyens financiers ; -Manque de competences techniques ; -Manque de volonte politique manifeste ; -Analphabetisme ; -Pauvrete. Solutions envisagees -Recherche de financements (au niveau national, sous-regional et international) ; -Programme de renforcement des capacites ; -Developpement de la cooperation (bilaterale, sous-regional,internationale) ; -Adoption de programme de Sensibilisation de tous acteurs concernes ; -Promotion de lalphabetisation fonctionnelle ; -Developpement des activites generatrices de revenus pour les couches defavorisees.

7 Question 4 Changement de comportement des populations dans la mise en oeuvre de leurs activites (agriculteurs, industriels, artisans, etc.) ; Adhesion du public aux mesures dattenuation et dadaptation. Demarches plus pousses a entreprendre : -Renforcement de la sensibilisation du public ; -Evaluation des strategies de sensibilisation, communication et de formation mises en oeuvre ; -Reorientation de ces strategies a la lumiere des enseignements de levaluation.

8 Question 5 Il est essentiel de se pencher sur le probleme de levolution du climat malgre dautres priorites telles que la pauvrete, le Sida, la desertification et bien dautres fleaux en raison des inter-relations manifestes entre les changements climatiques et ces priorites. Par exemples : Les changements climatiques peuvent aggraver la desertification et vice versa et hypothequer lexistence des ressources naturelles indispensables a la vie. Les rendements agricoles baisseraient en cas de changements climatiques avec pour consequences immediate la famine, la malnutrition et a terme la deterioration de letat de sante ; il aura aussi le developpement des maladies endemiques comme le paludisme et les affections opportunistes du Sida. Mise en place dun Comite interministeriel pour assurer cette liaison.

9 Question 6 Adoption dun Protocole daccord entre lEtat et les mass medias. Solutions damelioration : - Octroi de subventions substantielles par lEtat aux mass medias ; - Formation de specialisation au profit des journalistes et des communicateurs.


Télécharger ppt "RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL A COMPOSITION DU GROUPE Presidente : Amel BIDA, Tunisie Rapporteur : Ibila DJIBRIL, Benin Membres Gbemiga Christophe DJOSSOU,"

Présentations similaires


Annonces Google