La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ADEME – Direction régionale Aquitaine Accompagnement de porteurs de projets dans le cadre de lappel à projets prévention Réunion de restitution 20 janvier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ADEME – Direction régionale Aquitaine Accompagnement de porteurs de projets dans le cadre de lappel à projets prévention Réunion de restitution 20 janvier."— Transcription de la présentation:

1 ADEME – Direction régionale Aquitaine Accompagnement de porteurs de projets dans le cadre de lappel à projets prévention Réunion de restitution 20 janvier 2011

2 Sommaire Programme de la journée Introduction Les projets de prévention des déchets 2

3 Déroulement de la journée HoraireSujet 9h30 – 10hAccueil 10h – 12h30Présentation des projets de prévention 12h30 – 14hPause déjeuner 14h – 15h30Travail collectif sur les freins et les solutions pour les lever 15h30 – 16h30Échanges sur les possibilités daides et sur les réseaux / partenaires 16h30 – 17hProgramme suite accompagnement et clôture 3

4 Sommaire Programme de la journée Introduction Les projets de prévention des déchets 4

5 Introduction 5 Réseau Aquitaine Déchets Appel à projets Lancé en 2010 À destination des entreprises, associations, collectivités Faire émerger des projets innovants et reproductibles Accompagnement par un prestataire pour définir et mettre en place des actions de prévention 14 dossiers retenus, dont 9 accompagnés par BioIS Engagement des bénéficiaires Sengager sur des objectifs et des moyens Suivre une formation Communiquer en interne Évaluer les actions Partager les expériences

6 Sommaire Programme de la journée Introduction Les projets de prévention des déchets 6

7 Structures accompagnées Structures Éveil Habitat Jeunes Ciliohpaj Rockschool Barbey Ville de Libourne Ville de Bayonne Ansamble Napali Quiksilver Europe Béarn Initiatives Environnement Chaîne thermale du soleil Ordre de présentation 7

8 8 8 Présentation / Contexte La résidence Rosa-Parks : 88 appartements (T1 à T1bis), 300m2 de locaux collectifs, une épicerie-cuisine collective et un potager (300m2) Chaque année : hébergement de 220 Jeunes ans entrant dans la vie active ou en recherche demploi Actions principales de prévention et objectifs Action n°1 - En direction des Jeunes Objectif : intégrer la prévention dans les activités de nettoyage/entretien des appartements ; optimiser le tri des piles ; favoriser le tri des déchets ; sensibiliser à la lutte conte le gaspillage alimentaire... Action n°2 - En direction du personnel Objectif : intégrer la prévention dans les pratiques de nettoyage/entretien : réduire lusage du papier et mieux le recycler ; sensibiliser au tri des déchets de repas ; intégrer la prévention dans la politique dachats Action n°3 - Les déchets du pôle alimentaire Objectif : mettre en place une vermicompostière ; récupérer les emballages... Présentation Eveil Habitat Jeunes 1/3

9 9 Eveil Habitat Jeunes 2/3 9 Moyens Implication du Personnel + Mobilisation des Jeunes du Conseil de Vie Sociale Action primée par le Conseil des Jeunes et la Ville de Bordeaux Éléments de bilan / État davancement Action n°1 En direction des Jeunes Animation Eco-Ateliers fabrication produits naturels dentretien Dépliants et conseils individualisés/entretien appartement Animation cuisiner les produits de la Banque Alimentaire Organisation de 3 vides-placards A venir : atelier fabrication de sacs en tissus usagés pour développer le tri sélectif des déchets Action n°2 En direction du personnel Achat de doseurs pour utilisation produits dentretien concentrés Réduction à 3 produits dentretien labellisés naturels... Action n°3 Les déchets du pôle alimentaire Achat vermicompostière + valorisation 100% des bio-déchets, Recyclage des emballages (carton, verre...) Eco-Atelier de fabrication de produits naturels dentretien (déc 2011) Résultats

10 10 Partenaires Conseil de Vie Sociale de la Résidence Volontaires Unis-Cité et stagiaires Ville de Bordeaux ADEME – Bio Intelligence-Service - Consiliom Succès / Point forts Dynamique collective (ateliers) Évolution des pratiques dentretien de la résidence Idem chez de nombreux Jeunes Difficultés Mobilisation fluctuante des Jeunes Concurrence en interne avec dautres actions Mais prolongement de laction dans le cadre de la formation DEJEPS dun Animateur (centre de formation : GRAINE Aquitaine) Partage dexpérience Eveil Habitat Jeunes 3/3

11 Présentation Ciliohpaj 1/3 11 Présentation / Contexte Ciliohpaj Avenir et Joie : Accompagnement des familles les plus fragiles, Porteur de projets de sensibilisations (de jéco-gère à jéco-trie) Équipe projet jéco-trie : 4 personnes en interne + nos partenaires Actions principales de prévention et objectifs Action n°1 (prioritaire) : jéco-trie Sensibilisation des résidents de logements collectifs à la prévention et au tri des déchets ménagers Action n°2 : déchets dactivité Mettre en place la prévention et le tri sélectif des déchets au sein même des bureaux de lassociation

12 Résultats Ciliohpaj 2/3 12 Moyens Réunions de sensibilisation, à proximité des résidences Création doutils dinformation et de communication : Diaporama + film / invitation / livret avec fiches détachables / magnets Communication : boîtage dinvitations + affichage résidence / phoning site internet / radio / relais de proximité Éléments de bilan / État davancement Action 1 : « jéco-trie » 7 réunions publiques en sept – oct 2011 Taux de participation de 2,5 % Recadrage de laction : renforcement de laxe prévention / nouveau planning pour 2012 Action 2 : déchets dactivité Les salariés sont prêts et en demandent Contact à prendre avec lEPCI pour mise en œuvre opérationnelle

13 Partage dexpérience Ciliohpaj 3/3 13 Partenaires Val de Garonne Agglomération / Fédération des ESH / ADEME / Eco-Emballages / AHAH / Le ministère de lécologie et du DD, parraine lopération Succès / Point forts Retours positifs des participants Action reproductible sur dautres territoires du L&G et au niveau national Initiative originale : acteur associatif de lhébergement social > collectivité locale Difficultés Difficulté à mobiliser les habitants sur le thème des déchets ménagers Difficulté de concertation avec lagglomération : -Succession de plusieurs référents au sein de VGA -Intégration de nouvelles communes pour lagglo -> charge de travail importante

14 14 Présentation 1/3 14 Présentation / Contexte La Rock School Barbey (Bordeaux) est à la fois salle de concert, de répétition, école de musique et ambassadrice de la musique pour tous. Elle est gérée par une association, est membre du RAMA et labellisée Scène de Musique Actuelle. Le projet porte sur la réduction des gisements prioritaires que sont les ordures ménagères en mélange produites à l'occasion des concerts. Action principale de prévention et objectifs Action n°1 : Mise en place de gobelets réutilisables au bar Réduction des déchets non valorisables Rentabilité économique grâce à la consigne Éducation du public à la réduction des déchets

15 15 Résultats 2/3 15 Moyens La chargée de mission Environnement/Développement durable qui effectue son Service Civique pour un an Le responsable maintenance et référent des volontaires en Service Civique. La structure associative n'a pas défini de moyens particuliers pour mener le projet à bien. Celui-ci s'inscrit dans la mission de Service Civique du jeune présent pour un an dans l'association. Éléments de bilan / État davancement Diagnostic des quantités de déchets générées par les différents acteurs de l'association et les extérieurs (ex : prospectus) Sensibilisation du personnel de l'association et préparation d'un plan d'action par priorités (quantités, acteurs) Achat de 2000 gobelets lavables Baso Berri en février 2012.

16 16 Partage dexpérience 3/3 16 Partenaires Le RAMA (Réseau Aquitain des Musiques Actuelles). Stella Artois, principal fournisseur de bière du Théâtre. Les organisateurs de manifestations auxquelles le Théâtre Barbey loue la salle et les moyens techniques. Les associations à intérêt environnemental et/ou social de portée locale (ex : Recycling Party, Green Peace). Succès / Point forts Diagnostic des pratiques de consommation et de gestion des déchets Définition de pistes d'amélioration et d'économies Feuille de route pour la direction et les partenaires Difficultés Pas de moyens dédiés spécifiquement au projet (budgets, temps, personnel) Manque de disponibilité de la chargée de mission Environnement/DD qui travaille sur différents projets Pas de continuité dans le pilotage du projet

17 Présentation 1/3 17 Présentation / Contexte L'organisme et son contexte Libourne : habitants Année 2011 : 20ème Edition du festival des arts de la rue 36 compagnies sur 3 jours avec festivaliers Les enjeux du projet Réduction des déchets sur une opération démonstrative à décliner sur d'autres manifestations Faire prendre conscience aux organisateurs et au public des enjeux et bénéfices d'une démarche éco-responsable Actions principales de prévention et objectifs Action n°1 : Maitriser les coûts et mieux gérer les déchets Réduire les consommations de vaisselle jetable et d'emballages ("boire autrement") Augmenter la quantité de déchets biodégradables valorisés en améliorant la qualité du tri sélectif Action n°2 : Sensibiliser à la démarche éco-responsable Sensibiliser le public, les artistes et les médias à la démarche éco-responsable Améliorer la cohésion des équipes municipales et des partenaires extérieurs

18 Résultats 2/3 18 Moyens Groupe de travail composé du FAC (organisateur du festival), des élus et des services municipaux Éléments de bilan / État davancement Action n°1 : maîtriser les couts et mieux gérer les déchets Diagnostic des consommations et des coûts (réalisé) Création d'un groupe de travail qui exploitera le diagnostic et sera force de proposition en matière d'actions de réduction (à créer) Choisir 2 à 3 actions les plus pragmatiques avec les organisateurs pour faire un test l'an prochain (à faire) Action n°2 : sensibiliser à la démarche éco-responsable (à faire) Établissement dune fiche de travail par actions et déclinée pour chaque objectif Création dune charte déco responsable pour les services, les extérieurs et les artistes. Création dun kit daccueil pour les festivaliers

19 Partage dexpérience 3/3 19 Partenaires LADEME : démarche daccompagnement (outils et formation) Le SMICVAL : 5 actions définies dont les manifestations Communauté dAgglomération du Nord Libournais Succès / Point forts Prise de conscience accrue de lenjeu environnemental Rencontre avec différents partenaires Implication dans le PLP du SMICVAL Difficultés Rassembler les différents partenaires pris par leur quotidien autour d'un projet commun Passer de la bonne idée à l'action Mesurer les bénéfices des actions

20 Présentation Ville de Bayonne 1/3 20 Présentation / Contexte Une fête traditionnelle dété dans une ville de habitants, drainant environ 1 millions de participants sur 5 jours consécutifs Une habitude de forte consommation de boissons dans des gobelets plastiques à usage unique, préjudiciable à la propreté et à lenvironnement, ce dautant que les professionnels disposent de comptoirs extérieurs situés sur le domaine public. Un agenda 21 pointant ce phénomène et cherchant à en diminuer limpact. Actions principales de prévention et objectifs limitation et réduction des déchets produits et abandonnés sur la voie publique, ou bien encore jetés dans les cours d'eau, limitation du nombre de gobelets à fournir, par l'usage de gobelets réutilisables après lavage. Un système de consigne sera mis en place, utilisation de gobelets propriété du prestataire, la ville ne voulant pas en faire l'acquisition pour une manifestation ponctuelle, limitation voire suppression de l'usage du contenant en verre sur le domaine public et limitation ainsi des risques de coupures, satisfaction des besoins des professionnels et des festayres par la qualité du gobelet fourni : contenance, adaptation aux différentes boissons, contact et esthétique agréables, efficacité des circuits de distribution, de ramassage et de lavage, simplicité des modes de consigne et de déconsigne.

21 Résultats Ville de Bayonne 2/3 21 Moyens Recherche dun prestataire offrant des solutions de gobelets consignés réutilisables par lavage, selon une procédure du Code des Marchés Publics Concertation avec les professionnels (bars et restaurants) pour les convaincre de la nécessité dun nouveau modèle de consommation Arrêté municipal interdisant dautres contenants Éléments de bilan / État davancement Les objectifs de la ville et ceux de ses partenaires ont été atteints Les réticences ayant été vaincues par la 1ère édition, il semble que les prochaines fêtes se dérouleront dans le même dispositif sans aucune difficulté

22 Partage dexpérience Ville de Bayonne 3/3 22 Partenaires Lensemble des cafetiers et restaurateurs de la ville Les associations disposant dun local ouvrant sur la rue La société Ecocup, prestataire choisi à lissue dune procédure de dialogue compétitif (articles 36 et 67 du Code des Marchés Publics) Succès / Point forts Système très bien accueilli par la population Professionnels satisfaits malgré leurs craintes initiales Logistique efficace de la société Ecocup, qui a atteint son objectif économique Baisse significative de la salissure de la ville permettant de dégager des moyens pour dautres missions de propreté dans la périphérie de la commune Difficultés Difficultés de convaincre les professionnels pour la 1ère édition Par ricochet, crainte de la société Ecocup devant les résistances, qui linquiétaient quant à limportance de la logistique à mettre en place Adaptation des locaux municipaux envisagés à la logistique nécessaire pour Ecocup.

23 Présentation ANSAMBLE SRA AQUITAINE- Restauration Collective 1/6 23 Présentation / Contexte ANSAMBLE, 5° acteur national de la restauration collective, 2200 salariés Projet de réduction et de valorisation initié sur le site pilote de Blanquefort Site de Blanquefort : Fabrication de 6000 plats cuisinés par jour livrés sur 32 restaurants scolaires 25 salariés Ce partenariat avec lADEME sinscrit dans la politique DD du groupe Axe environnemental: réduire limpact de notre activité Axe social : Intégration de personnes porteuses de trisomie et développement de léconomie locale Axe sociétal : Promouvoir une alimentation saine

24 Actions principales de prévention et objectif Action n°1: Réduction des consommables et emballages Objectifs : Supprimer étiquettes polluantes Réduire de X% le nombre de barquettes individuelles jetables Politique Achat- Remplacer les produits emballés individuellement Réduire les suremballages des matières premières Action n°2: Évolution des process de nettoyage des locaux- Réduction des produits lessiviels issus de la pétrochimie Objectif : Utiliser des produits lessiviels respectueux de lenvironnement ANSAMBLE SRA AQUITAINE- Restauration Collective 2/6 Présentation

25 ANSAMBLE SRA AQUITAINE- Restauration Collective 3/6 Actions principales de prévention et objectif Action n°3: Évolution des process de production Objectif: Réduire la consommation énergétique (eau, gaz, elect.) Action n°4: Réduction des déchets alimentaires Objectif : Les repas non consommés sont donnés à la Banque Alimentaire Action n°5: Valorisation des déchets Objectifs : 100% pour le bois, le carton, le papier /industrie papetière 100 % des déchets organiques / compost-méthanisation 70 % du plastique / plasturgie Présentation

26 Résultats ANSAMBLE SRA AQUITAINE- Restauration Collective 4/6 26 Moyens Matériel: Investissement sur des solutions propres (étiquettes, bacs de livraison, produits lessiviels, machine en circuit fermée, optimiseur électrique) Humain: Formation du personnel, sensibilisation des clients Éléments de bilan / État davancement Action n°1 Introduction de étiquettes recyclées et/ou biodégradables par an en lieu et place des étiquettes polluantes. Partenariat avec fournisseur pour utiliser des bacs de livraison (des matières premières) consignés et réutilisables Partenariat avec les clients. Utilisation de bacs de livraison réutilisables ( barquettes plastiques/an) Action n° L de produit lessiviels pétrochimiques soit une baisse de 70% en entre 2010 et 2011.

27 Action n°3: - 19% de la consommation de gaz entre 2009 et 2011 ( kwh/an) - 17% de la consommation électrique entre 2010 et 2011 ( kwh/an) Stabilisation de la consommation deau (1600 m3/an) Action n°4 Partenariat débuté en octobre Évolution croissante des dons de denrées 19kg en octobre, 45 kg en novembre, 89 kg en décembre. Action n°5 Tri sélectif de tous les déchets Valorisation de 14 T de carton en 2011 (100%) Valorisation de 180 kg de papier (Tri débuté en juin 2011) Valorisation de 1,18 T de bois en 2011 (100%) Valorisation de 6 T de plastique en 2011 (soit 70%) Valorisation de 10 T de déchets alimentaires ( soit 100%) ANSAMBLE SRA AQUITAINE- Restauration Collective 5/6 Éléments de bilan / État davancement Résultats

28 Partage dexpérience ANSAMBLE SRA AQUITAINE- Restauration Collective 6/6 28 Partenaires Privé : Veolia, Realco, Ecospirale Public : Ville de Blanquefort, Bruges, Parempuyre, Le Taillan Médoc, Le Pian Médoc, Ludon Médoc, Ademe Association : Banque Alimentaire, Sat Trisomie 21 Succès / Point forts Prise de conscience des partenaires quant au gaspillage alimentaire Anticipation de la réglementation Atteinte des objectifs Difficultés Système de passage des commandes Financer laccompagnement pour linvestissement dans un composteur

29 Présentation Quiksilver 1/3 29 Présentation / Contexte Inauguration du nouveau campus en juin 2011, cantine intégrée. Besoin de traiter les déchets organiques de la cantine Projet étendu à tous les déchets du site Actions principales de prévention et objectifs Valorisation des déchets de la cantine Tous les déchets organiques sont valorisés dici 1 an et réduction des déchets de la cantine (vente à emporter) Optimisation des déchets sur tout le site et politique dachat éco responsables Réduction du papier (obj 2012: - 50% / 2010) 100% des déchets de bureaux triés et recyclé 50% des achats de fournitures éco-responsable en 2013

30 Résultats Quiksilver 2/3 30 Moyens Interne : service développement durable, équipe projet, budget de fonctionnement du campus dédié à ce projet. implication des salariés (référents DD) Externe : prestataire Éléments de bilan / État davancement Valorisation des déchets de la cantine Audit + identification des différentes solutions avec le prestataire (déchet organiques, vente à emporter…) Optimisation des déchets sur tout le site Audit + actions de réduction (café, dématérialisation, pole dimpression…), définition des besoins (compacteur)

31 Partage dexpérience Quiksilver 3/3 31 Partenaires Ademe Chef' éco Sogeres Luz Nettoyage Succès / Point forts Définition du plan daction Mise en place dune équipe projet interne incluant nos différents prestataires (Sogeres, Luz Nettoyage, …) Contrat avec un partenaire local compétant pour laudit et la mise en œuvre des différentes solutions doptimisation de la collecte, du tri et de recyclage de tous nos déchets Difficultés Départ de la personne à linitiative du projet Projets de plus grande envergure que prévu

32 Présentation 32 Présentation / Contexte Béarn Initiatives Environnement – Association – 8 salariés Accompagnement de manifestations sportives et culturelles Actions principales de prévention et objectifs Action n°1 : Interne (i) Objectifs : Renforcer les actions de préventions en interne Mesurer / chiffrer les actions de prévention Action n°2 : Externe (e) Objectifs : Améliorer les compétences de lassociation Réduire les quantités de déchets produits sur les manifestations accompagnées (être formé> créer des outils daccompagnement et de communication > former les organisateurs…) BEARN INITIATIVES ENVIRONNEMENT 1/3

33 Résultats BEARN INITIATIVES ENVIRONNEMENT 2/3 33 Moyens (i) imprimante r/v (i) Tableau de suivi Éléments de bilan / État davancement En interne Réduction des impressions papier Tableau de suivi en cours Manifestations accompagnées Renforcement de laspect prévention (# tri)

34 Partage dexpérience BEARN INITIATIVES ENVIRONNEMENT 3/3 34 Partenaires ADEME Les organismes en charge du traitement des déchets (SICTOM Haut-Béarn, Siectom, SMTD…) CAT Oloron Les organisateurs, associations sportives et culturelles Succès / Point forts (i) Bonne maîtrise globale de la prévention des déchets (i) Réduction des impressions – imprimante r/v Difficultés (i) et (e) Difficultés pour mettre en place le compostage (e) Besoin de développer de nouvelles compétences (e) Besoin de trouver de nouveaux partenaires (ex: lavage gobelets réutilisables)


Télécharger ppt "ADEME – Direction régionale Aquitaine Accompagnement de porteurs de projets dans le cadre de lappel à projets prévention Réunion de restitution 20 janvier."

Présentations similaires


Annonces Google