La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Transparence lors dune attaque spéculative : limportance du degré de publicité de linformation Camille Cornand London School of Economics et GATE Séminaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Transparence lors dune attaque spéculative : limportance du degré de publicité de linformation Camille Cornand London School of Economics et GATE Séminaire."— Transcription de la présentation:

1 Transparence lors dune attaque spéculative : limportance du degré de publicité de linformation Camille Cornand London School of Economics et GATE Séminaire Économie de la Mondialisation OFCE – 20 décembre 2005

2 Plan de la présentation 1.Introduction : importance de la question de la transparence 2.Résultats théoriques issus de la littérature 3.Un nouvel outil de politique de transparence : le degré optimal de diffusion de linformation publique 4. Conclusion : recommandations de politique de diffusion de linformation

3 1 – Introduction : importance de la question de la transparence 1.Introduction Intérêt Définition Littérature Pourquoi sintéresser à la question de la transparence? Une question dactualité… crises de coordination des années 90 … qui a des implications de politique informationnelle Position officielle : transparence Problème : connaissance commune et sur-réaction Débat sur la politique de diffusion de linformation

4 1 – Introduction : importance de la question de la transparence 1.Introduction Intérêt Définition Littérature Quest-ce que la transparence? Une information transparente est : (i)une annonce publique connaissance commune (ii)une information commune reçue par tout le monde (iii)une information très précise, fiable (iv)une information donnée dans les temps (v)un ensemble dinformations disponibles (plusieurs annonces?)

5 1 – Introduction : importance de la question de la transparence 1.Introduction Intérêt Définition Littérature Quelle littérature, quelle méthodologie adopter? 1) Jeux de coordination et attaques spéculatives sur le marché des changes (Morris & Shin (2000), Cooper (1999)) Les spéculateurs attaquent une monnaie si - elle est surévaluée (étant données les conditions externes), - une attaque de la part des autres est anticipée. Deux motifs pour les activités individuelles : (i) ajuster son activité aux conditions externes (fondamentaux) ; (ii) sajuster au comportement des autres (coordination – « concours de beauté »).

6 1 – Introduction : importance de la question de la transparence 1.Introduction Intérêt Définition Littérature Joueur 1 Non-attaqueAttaque Joueur 2 Non-attaque2 0 1 Attaque1 01 Equilibres multiples Pareto-ordonnés Complémentarités stratégiques Léquilibre dépend du schéma de diffusion de linformation.

7 1 – Introduction : importance de la question de la transparence 1.Introduction Intérêt Définition Littérature 2) Apport de la modélisation en information incomplète Difficultés liées aux modèles traditionnels (Krugman (1979), Obstfeld (1996)) Rôle de lhypothèse informationnelle (Morris & Shin, 1998)

8 Synthèse de la littérature traditionnelle Type de modèleModèles de 1ère génération Modèles de 2nde génération Jeux de coordination en information incomplète Contexte informationnel Connaissance commune de létat fondamental de léconomie Info. incomplète sur létat de léconomie Exemple de référence Krugman (1979)Obstfeld (1996)Morris & Shin (1998) Caractéristiques de léquilibre Équilibre uniqueÉquilibres multiplesÉquilibre unique Interaction et coordination Interaction purement fondamentale Interactions fondamentale et stratégique Implications de politique économique Les fondamentaux (réserves de change) doivent être améliorés. La politique économique est vouée à léchec dans la zone intermédiaire. Les fondamentaux et la précision des info. privées doivent être améliorées.

9 2 – Politique de transparence optimale dans la littérature 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante Coordination vs. sur- réaction Synthèse selon les hypothèses informationnelles Conclusion Modèles théoriques sous forme de jeux de coordination en information incomplète Effets ambigus de la transparence (différence de nature info. publique/ info. privée) 2.1.Coordination : Information vs. Sur-réaction 2.2.Synthèse des résultats théoriques sous différentes hypothèses informationnelles

10 2 – Politique de transparence optimale dans la littérature 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante Coordination vs. sur- réaction Synthèse selon les hypothèses informationnelles Conclusion Distinction : - Information publique : annonce que tous les participants du marché connaissent et tous savent que les autres partagent également cette info. Connaissance commune - Information privée : aucun effet sur les croyances dordre supérieur. Information et coordination 2.1. Coordination : Information versus Sur-réaction Les deux types dinformation aident à prévoir les fondamentaux. Linformation publique coordonne plus efficacement les actions des agents que linformation privée (point focal).

11 2 – Politique de transparence optimale dans la littérature 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante Coordination vs. sur- réaction Synthèse selon les hypothèses informationnelles Conclusion Coordination et Sur-réaction Linformation publique peut générer de la sur-réaction ! Instrument à double-tranchant: (1)donne de linformation sur les fondamentaux (2) sert de point focal et peut conduire les actions loin de la meilleure réponse aux fondamentaux Valeur sociale de linformation publique ambiguë

12 2 – Politique de transparence optimale dans la littérature 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante Coordination vs. sur- réaction Synthèse selon les hypothèses informationnelles Conclusion 2.2.Synthèse des résultats théoriques selon les différents contextes informationnels envisagés - information publique (un signal ou une multiplicité dinformations publiques) - information privée -information publique et information privée simultanées

13 Structure dinformation Modèle de base, définition et équilibre Conséquences en termes de politique économique Information publique Obstfeld (1996) : connaissance commune de létat fondamental de léconomie Équilibres multiples Doute sur les avantages des annonces publiques Équilibres multiples Pas de prescription de politique économique possible Information privée Morris & Shin (1998) : signal privé suffisamment précis Équilibre unique Heinemann & Illing (2002) : précision de linfo privée probabilité dattaque (mais éviter la conn. commune à cause du danger lié aux équilibres multiples) Informations publiques multiples Cornand & Heinemann (2005) : absence de connaissance commune sur la précision des info. Équilibre unique La diffusion de nombreux signaux publics de précision incertaine peut être stabilisante

14 Morris & Shin (2004) : signal privé suffisamment précis par rapport au signal public Équilibre unique Conséquences en termes de politique de diffusion de linformation : Effets ambigus Informations publique et privée simultanées Metz (2002), Bannier & Heinemann (2005) Morris & Shin (2002) Mauvais état fondamental : Précision de linfo publique + Précision de linfo privée Probabilité dattaque Bon état fondamental : inversement Précision du signal privé Bien-être Précision du signal public Effet ambigu en bien-être + Info privée non précise Bien-être + Info privée précise Bien-être

15 2 – Politique de transparence optimale dans la littérature Conclusion 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante Coordination vs. sur-réaction Synthèse selon les hypothèses informationnelles Conclusion A priori, il est impossible dêtre certain quune plus grande transparence doit réduire la probabilité des attaques. Lanalyse de la politique de diffusion optimale de linformation doit prendre en compte : -la précision des signaux (public ou privé) envoyés aux participants du marché ; -le nombre dinformations diffusées ; -le degré dincertitude sur la précision des signaux. Un autre aspect de la politique de diffusion de linformation est de tenir compte du nombre de receveurs.

16 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Un modèle de concours de beauté en information commune au sein dune fraction de la population (Cornand & Heinemann, 2004) Degré optimal de diffusion de linformation publique 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

17 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Intuition Concours de beauté : les agents considèrent la valeur des fondamentaux pour prendre leur décision, mais également lopinion des autres. Bien-être : la coordination en soi nest pas socialement profitable. Conflit entre les décisions individuelles et la solution optimale socialement Interprétation Les banques centrales diffusent des nouvelles dans certaines communautés seulement. Il existe des difficultés pratiques pour réaliser la connaissance commune. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

18 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Modèle Morris et Shin (AER 2002) : agents Fonction dutilité a i = activité de lagent i.θ = é tat fondamental L i = perte indiv. liée aux activités non-coordonnées = exogène pour un individu 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

19 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Fonction de bien-être social Le bien-être dépend de la distance quadratique moyenne des activités par rapport au fondamental. La coordination en soi naméliore pas le bien-être. Le terme « Beauty contest » est un jeu à somme nulle. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

20 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Information Les agents reçoivent deux types de signaux Un signal privé Un signal public Les termes derreur sont mutuellement indépendants. α et β sont les précisions des informations publique et privée, respectivement. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

21 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Procédure Bayesienne de révision des croyances : Problème : les agents tendent à attribuer un poids trop fort à linformation publique que ce qui est justifié par le « Bayesian update ». Si le signal public dévie de la valeur fondamentale, les agents coordonnent leurs activités loin du fondamental. Pertes en bien-être. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

22 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Morris et Shin (2002) montrent que : Si la précision de linformation publique est limitée, il peut être plus avantageux de ne pas diffuser dinformation publique du tout. Nous montrons que : Si la précision de linformation publique est limitée, la politique optimale est de diffuser linformation publique avec un maximum de précision mais pas nécessairement à lensemble des agents. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

23 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Supposons que le signal public soit donné à chaque agent avec la probabilité P. Une fraction P dagents reçoit deux signaux x i et y. Une fraction 1 – P dagents reçoit seulement le signal privé x i. Le signal y est de connaissance commune parmi ceux qui le reçoivent. Il est P-croyance commune parmi lensemble des agents. Appelons P le degré de publicité. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

24 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Les agents choisissent a i pour maximiser CPO : Pour les agents qui reçoivent linfo publique Comportement Optimal 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

25 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Les autres agents ne peuvent pas faire mieux que choisir Les distributions normales impliquent que le comportement optimal étant donné 2 signaux est une combinaison linéaire de ceux-ci 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

26 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique En intégrant cela dans la CPO dun joueur qui obtient les deux signaux : γ = Equilibre 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

27 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Equilibre Contenu informationnel de linfo publique sur les fondamentaux Poids attribué au signal public à léquilibre Les agents attribuent un poids plus élevé au signal public car il contient de linformation sur les croyances dordre supérieur. Ce poids est croissant en α, r et P. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

28 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Activité moyenne est « distordu » par rapport à θ en direction de y. La distorsion est croissante en α, r et P. α et P peuvent servir dinstruments pour la politique de diffusion de linformation. Les études antérieures se sont concentrées sur α. Nous montrons que P est mieux à même de réaliser un bien-être maximal. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

29 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Bien-être et politique de diffusion de linformation Étant données les actions déquilibre, le bien-être espéré est donné par En maximisant le bien-être espéré sur on obtient 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

30 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique α max P 0 1 Si on suppose P = 1 et se concentre sur la précision optimale, α = 0 peut être mieux que α max. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

31 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique P * ( α max = (1-rP) (2rP-1) P 0 1 Optimum de second rang 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

32 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Résultat principal Supposons que la précision de linformation publique soit limitée du fait dinévitables erreurs de prévision ou de dates fixes auxquelles sont faites les annonces publiques. La politique optimale de second rang est de fournir linformation publique avec le degré maximal de précision, mais pas à lensemble des agents. Le degré optimal de publicité est donné par 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

33 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Intuition Avec une précision limitée, le signal public y risque fortement de distordre le comportement moyen par rapport à loptimum. La rétention dinformation peut remédier à ce problème, mais elle est dommageable en réduisant la capacité des agents à prévoir les fondamentaux. Fournir un signal public y à un nombre restreint dagents accroît les gains de ceux qui en bénéficient sans trop affecter les croyances dordre supérieur. Le comportement moyen nest plus distordu. Le résultat obtenu est meilleur que sans information publique du tout. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

34 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche Implications pour la politique informationnelle Deux instruments qui interagissent Précision des signaux Une meilleure précision améliore la qualité des décisions privées de ceux qui reçoivent linformation et une plus grande publicité élargit le nombre de ceux qui vont bénéficier de cette information. Degré de publicité Dans un contexte où la banque centrale nest pas capable de diffuser linformation publique avec un très grand degré de précision possible, cette dernière devrait favoriser une politique de diffusion partielle.

35 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche En pratique… Il semble donc plus efficace de réduire le degré de publicité et de diffuser linformation dans certaines communautés dagents seulement ou au travers de media qui natteignent quune part des participants au marché. Sélectionner laudience. Comment procéder?

36 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Comment implémenter une publicité limitée ? Quest-ce-quune information publique ? une annonce qui est connaissance commune. Comment réaliser la connaissance commune ? -Rassembler tous les agents dans une salle et faire une annonce. - Publier lannonce dans un journal dont il est de connaissance commune quil est reconnu par tous les agents. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

37 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Comment implémenter une publicité limitée ? (i)Inviter un nombre restreint de journalistes pour la diffusion dune nouvelle information. (ii)Choisir des media connus pour être lus/écoutés par une audience limitée. (iii) « Cacher » de linformation sur Internet. De tels mécanismes fonctionnent-ils ? 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

38 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Économie expérimentale : Jeu de la devinette – Nagel (AER, 1995) Les participants sont rassemblés dans une pièce. Il est annoncé que chaque participant doit deviner un nombre entre 0 et 100. Le nombre le plus proche des 2/3 du nombre moyen gagne. Connaissance Commune ? Aucun nombre ne peut dépasser 100. Le nombre gagnant ne peut dépasser 67. Personne ne devrait choisir un nombre supérieur à 67. Le nombre gagnant ne peut pas excéder 45. … Équilibre unique : 0 Dans la réalité, les nombres gagnants se situent dans lintervalle de 16 à 30. Ceci suggère un manque de connaissance commune ! Les P-croyances communes sont peut-être plus réalistes. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

39 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche Walsh (2005, p. 3) : Partial announcements can occur when, for example, central bankers make speeches about the economy that may not be as widely reported as formal announcements would be. Speeches and other means of providing partial information play an important role in the practice of central bankers, and these means of communication long predated publication of inflation reports. Speeches, like academic confe- rences, can be viewed as one means of providing information to only a limited subset of the public.

40 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique Diffusion privée dinformation publique Dans le modèle, les agents peuvent être intéressés à diffuser leur information au marché. Les signaux privés peuvent-ils alors devenir CK? 1. Supposons quune fraction P reçoive un signal. Par diffusion, un degré plus élevé de publicité est atteint. Multiplicateur La banque centrale doit prendre en compte ce multiplicateur dans le degré de publicité initial. 2. Supposons que certains agents transmettent leur signal privé à dautres agents. Celui-ci peut-il devenir CK? - crédibilité -si la personne A transmet son signal à B et / ou à C, alors B et C ne savent pas qui a ce signal pas CK. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche

41 3 – Degré optimal de diffusion de linformation publique 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique Motivation Modèle Équilibre Implications de politique économique Praticabilité de lapproche Dans ce cadre, la transparence a deux dimensions : (i)la précision de linformation (ii)le degré de publicité La littérature antérieure sest concentrée sur (i). Les deux instruments affectent les croyances dordre supérieur. Un impact trop fort de linformation publique sur les croyances dordre supérieur peut être dommageable au bien-être. Limiter le degré de publicité est plus efficace pour réduire ces effets néfastes quune réduction de la précision de linformation. Conclusion sur le degré de publicité

42 4 – Conclusion : recommandations et perspectives 1. 1.Introduction 2.Résultats théoriques de la littérature existante 3.Degré optimal de diffusion de linformation publique 4.Recommandations et perspectives Au total, la politique informationnelle devrait bénéficier dau moins trois outils… Nombre Éviter la connaissance commune et les équilibres multiples si accompagné dune précision appropriée. Précision : un outil double - Le degré de précision. - Lincertitude sur le degré de précision. Degré de publicité Éviter la sur-réaction en contrecarrant ses effets négatifs. …qui interagissent.


Télécharger ppt "Transparence lors dune attaque spéculative : limportance du degré de publicité de linformation Camille Cornand London School of Economics et GATE Séminaire."

Présentations similaires


Annonces Google