La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 1 Spécialisation internationale et structure des échanges.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 1 Spécialisation internationale et structure des échanges."— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 1 Spécialisation internationale et structure des échanges

2 1. Différences de technologie et spécialisation

3 1.1. Les avantages comparatifs : principes de base

4

5

6

7

8

9

10

11

12 1.2. Le modèle ricardien

13

14

15

16

17

18

19

20

21 Les prix relatifs et loffre FPP : combinaison de biens que léconomie peut produire Pour déterminer la combinaison de biens quelle va produire il faut recourir aux prix relatifs dans les deux économies Les travailleurs mobiles migrent vers le secteur le plus rémuné- rateur

22

23 Hypothèse : Pays domestique a un AC dans la production du bien X Prix relatifs et structure des échanges en économie ouverte ?

24

25

26 Les gains à léchange Echange : méthode indirecte de production Cas 1 : h pourrait produire Y directement Cas 1 : h peut « produire » Y en fabriquant X échangé contre du Y Plus efficace que la production directe Cas 1 : une heure de travail -1/a x unité de X -1/a y unité de Y Cas 2 : une heure de travail -1/a x unité de X - Echange avec f contre unités de Y, or

27 Echange et possibilités de consommation X Y

28

29

30 1.3.Différences technologiques, échange et salaires

31

32

33

34

35

36 Avantage absolu et salaire : Si le pays domestique a un avantage absolu dans la production des deux biens, le salaire nominal y est supérieur Les pays « riches » peuvent être compétitifs face aux pays à « bas salaires » : Ceux sont les salaires qui reflètent les productivités relatives et non les salaires qui déterminent la compétitivité des pays.

37

38

39

40 2. Différences de dotations factorielles et spécialisation. Lexplication de la spécialisation internationale: des dotations de facteurs de production différentes. Echanger des biens: cest, au bout du compte, échanger des facteurs de production. Le modèle HOS montre que les échanges sont un jeu à somme positive. Il permet de distinguer les effets du commerce international sur la situation des différents détenteurs de facteurs de production.

41 2. Différences de dotations factorielles et spécialisation.

42

43

44 2.1.Les hypothèses

45 Hypothèses 1, 2, 3, 4 (facteurs complémentaires)

46 Hypothèse 5 : Production de bien X plus intensive en capital que la production Bien Y

47 Hypothèse 10 : Seule différence entre H et F : les dotations factorielles relatives H relativement mieux doté en K quen L par rapport à F

48

49 Contraintes de ressources : Contraintes sur le travail : Contrainte sur le capital

50 2.2. Les résultats

51 A En A : plein emploi des facteurs (ajustements des prix relatifs)

52 A Que se passe-t-il quand K augmente ?

53 A - Augmentation de la production de X - Baisse de la production de Y

54 Théorème de Rybczynski: Laugmentation de la dotation dun facteur de production entraîne une augmentation de la production du bien intensive dans ce facteur de production et une réduction de la production de lautre bien. Commentaire: Etant donné nos technologies Léontieff, L doit quitter le X et travailler désormais dans le secteur Y afin que la production de Y augmente. Ceci engendre une réduction de la production de X.

55 Une économie disposant dun rapport K/L relativement important sera relativement mieux dotée pour produire le bien relativement intensif en capital H est relativement mieux doté pour produire X que pour produire Y. En autarcie :

56 Deux questions : 1 - Liens entre prix des biens et prix des facteurs ? 2 - Impact de louverture sur le prix des biens et des facteurs ?

57 1 - Liens entre prix des biens et prix des facteurs ? - Comportement concurrentiel des producteurs: profits nuls (les revenus sont égaux aux coûts totaux de production).

58 r w E

59 r w E E

60 Laugmentation du prix relatif dun bien (X) augmente la rémunération du facteur intensive ment utilisé dans la production de ce bien (K) et diminue la rémunération de lautre facteur

61 Intuition : NB :

62 2 – Conséquence de louverture sur les prix des biens et des facteurs ? Prix des biens Offre relative de h Offre relative de f Demande relative

63 Ouverture des échanges : égalisation des prix relatifs

64 Offre relative de h Offre relative de f Demande relative Offre relative mondiale

65 Pays h Augmentation du prix relatif de X Augmentation de X et baisse de Y Augmentation de r et baisse de w Pays f Augmentation du prix relatif de Y Augmentation de la production relative de Y Augmentation de w et baisse de r H : exporte X et importe Y F : exporte Y et importe X

66 Théorème de Hecksher-Ohlin-Samuelson Sous les hypothèses mentionnées, un pays exporte le bien utilisant intensivement le facteur dont il est relativement bien doté

67 Prix des facteurs : Dans les deux pays : Convergence de la rémunération des facteurs

68 Dans le pays h : r augmente et w diminue Dans le pays f : w augmente et r dimune

69 Dans la réalité, les revenus relatifs des facteurs ne ségalisent pas. Certaines hypothèses du modèle HOS seraient donc restrictives: (i) Si coûts de transport existent, alors les prix des facteurs ne ségalisent pas. (ii) Il existe également des quotas, des droits de douane. (iii) Il y a également des distorsions comme limperfection de la concurrence (sur le marché des biens, des facteurs de production) qui ont pour conséquence que les facteurs de production ne sont pas égaux à leur productivité marginale. (iv) Les technologies des différents pays sont identiques.

70 Convergence des rémunérations entre pays à dotations factorielles différentes qui échangent des biens relativement homogènes.

71 A louverture : 1 - Chaque pays exporte le bien utilisant intensivement le facteur dont il est relativement abondant 2 - Les prix relatifs des biens et des facteurs convergent 3 - Dans chaque pays, la rémunération relative du facteur abondant augmente

72 2.3 : Commerce, emploi et salaires Concomitance entre : Augmentation des inégalités entre travailleurs qualifiés et non qualifiés Ouverture des économies aux échanges Causalité ?

73

74

75

76

77

78

79

80 Hausse des inégalités : Salariales (modèle anglo-saxon) Daccès à lemploi (modèle européen) Evolution de la structure de lemploi Hausse de la part de lemploi qualifiés dans léconomie Hausse de la part de lemploi qualifiés dans chaque secteur

81 Facteurs doffre de travail : Augmentation de loffre relative de qualifiés

82 Facteurs de demande de travail : Progrès technique biaisé Echanges avec les pays à bas salaires

83

84

85

86 3. Concurrence imparfaite et spécialisation

87 Les externalités

88

89

90

91 Goût pour la variété et différenciation Les consommateurs ont un goût pour la variété Les entreprises ont intérêt à différencier leur produit de façon à être en monopole sur la production de leur variété Léchange permet de satisfaire le goût pour la variété

92 La concurrence monopolistique

93

94

95

96

97

98

99

100

101

102

103

104

105

106

107

108

109

110

111

112


Télécharger ppt "Chapitre 1 Spécialisation internationale et structure des échanges."

Présentations similaires


Annonces Google