La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Atelier n°3 « Les ERIC et laccueil des publics en saison touristique : Comment travailler avec les acteurs locaux ? » Université du Temps Libre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Atelier n°3 « Les ERIC et laccueil des publics en saison touristique : Comment travailler avec les acteurs locaux ? » Université du Temps Libre."— Transcription de la présentation:

1 1 Atelier n°3 « Les ERIC et laccueil des publics en saison touristique : Comment travailler avec les acteurs locaux ? » Université du Temps Libre de Gap 14 juin 2007

2 2 17 participants Issus dans une grande majorité des territoires étudiés et venant dhorizons divers : accès public à internet, acteurs territoriaux (Pays, Communautés de communes, etc.), et du tourisme (office de tourisme, agence de développement touristique, etc.). Aubin Nathalie, Office de tourisme de Veynes, Baton Valérie, chargée de développement numérique, UTL de Gap, Nicolas Isabelle, Agence Touristique Réceptive (ATR 05), Tuillière Emmanuelle, directrice du développement, Communauté de communes du Guillestrois, Valentin Véronique, Office de tourisme de Tallard-Barcillonnette, Vinez Céline, chargée de mission TIC, communauté de communes du Guillestrois (05), Sanna Sophie, Maison des Services Publics de lArgentière-la-Bessée, Barnéoud Rousset Laurent, animateur Cyberstat, Communauté de communes du Briançonnais, Castaner Jean-Paul, animateur multimédia, Communautés de communes du Dévoluy, Ferchiche Habib, responsable Systèmes et Technologies de l'Information, Communauté de Communes du Briançonnais (05) Geiger Nicolas, chargé de mission, Association Régionale des Espaces Ruraux Emploi Formation (AREREF),

3 3 17 participants Hadjout Nassire, Parc Naturel Régional du Queyras, Association Culturelle, Sociale et Sportive du Queyras (ACSSQ), Harel Fabien, chargé de mission TIC et développement local, Comité de bassin dEmploi Drach-Buëch Durance, Lloret Gilles, agent de développement, Centre de Ressources des Hauts Pays Alpins, ERIC de Veynes, Thillier Gilbert, animateur multimédia, Communauté de communes de la Vallée de lAvance, Crimier Natacha, consultante, Proposition, Orsatelli Pierre, directeur associé, Proposition.

4 4 Mot daccueil de Valérie Baton, chargée de développement numérique et de Christian Graglia, président de lUTL de Gap. Pierre Orsatelli, Proposition Evolution de la plate-forme de services pour les ERIC en une plate-forme de ressources pour le développement numérique des territoires, dispositif danimation et daccompagnement en ingénierie conjoint aux programmes Boucles Locales Alternatives, Territoires Numériques et ERIC (cf. )http://eric.regionpaca.fr/rubrique.php3?id_rubrique=194 Ce dispositif se décline en 4 axes : - Accompagnement des territoires à la construction dun schéma local TIC, - Accompagnement des territoires en ingénierie de projets (réseaux, systèmes dinformation, et services en lignes), - Accompagnement des territoires en ingénierie de projets (usages), - Coordination générale de la plate-forme de ressources, mise en réseau, sensibilisation et professionnalisation des acteurs. Introduction

5 5 Introduction Pierre Orsatelli, Proposition Les questions soulevées : - Comment se traduit laccueil des publics en saison touristique dans les ERIC ? - Comment améliorer les services offerts aux touristes en sappuyant sur les TIC et les ERIC ? - Quelle coopération possible entre acteurs locaux, acteurs touristiques et ERIC ? Lenjeu de latelier : dégager collectivement des pistes et des orientations communes pour amener les acteurs locaux, les acteurs du tourisme et les Espaces Régionaux Internet Citoyen à mieux tirer parti de leurs complémentarités et synergies pour une meilleure offre de services sur les territoires. Deux études de cas : - le Pays Gapençais avec larticulation entre le tourisme, les TIC et le développement local, - le Pays Grand Briançonnais avec laccueil des publics pendant la saison touristique. Des contributions de départ et des échanges entre les participants issus de laccès public à internet et des territoires : Pour : - comprendre la situation du point de vue des initiatives prises par les territoires et les acteurs de laccès public pour améliorer les services offerts dans le domaine du tourisme notamment via les TIC, - envisager de nouvelles pistes ou pratiques innovantes dutilisation des TIC au service de laccueil des touristes en saison touristique dans les ERIC. Conclusions et évaluation

6 6 Le Pays Gapençais 1/3 Tourisme, TIC et développement local, Fabien Harel, Comité dExpansion, Drac-Buëch- Durance (voir présentation ppt en pièce jointe). Un schéma de développement organisé autour de 4 axes prioritaires - Mettre en réseau les acteurs du Pays : outils de gestion du territoire (SIG), mutualiser linformation du territoire de projet via un extranet ; - Développer les services à la personne : réserver une place en maison de retraite ou en crèche ; maintien à domicile ; transport à la demande. La télésanté est actuellement en cours de développement. - Favoriser le développement économique ; promotion et valorisation des ZA ; formations à distance ; tourisme & TIC, développer les téléactivités ; - Renforcer les dimensions « citoyenneté » et « environnement » du développement durable. A ce jour, aucune action nest engagée à léchelle du Pays en matière de E-tourisme ou tourisme mobile suite à la validation du schéma. Mais, des opportunités existes pour approfondir le thème via le programme européen LEADER+, notamment SIGARE. Le programme LEADER + et le projet SIGARE (http://www.sigare.net )http://www.sigare.net - LEADER + est un Programme dInitiative Communautaire. Le thème fédérateur sur lequel le Pays sest positionné (période 2000 – 2007) est le suivant : « Valorisation des nouveaux savoir-faire et des nouvelles technologies pour rendre les produits et services du territoire plus compétitifs. Le PIC permet de monter des projets de coopération entre territoires LEADER+ ; - SIGARE : Système dInformation Géographique pour lAménagement Rural & Environnemental ou comment optimiser lusage dune nouvelle technologie (SIG) pour les territoires ruraux par la définition et la création dun modèle doutil applicable au territoire (chef de file : Pays de Guéret - mai 2005 – décembre 2007).

7 7 Le Pays Gapençais 2/3 SIGARE, une coopération interterritoriale en 3 phases : 1) Études générales techniques et juridiques pour la mise en place dun SIG dans les collectivités locales rurales ; 2) Mise en place dun applicatif SIG sur chacun des territoires ; 3) Formation/sensibilisation à la plus-value des SIG dans les processus décisionnels de laménagement du territoire. Le projet a donné lieu à une étude sur lutilisation de linformation géographique comme plus- value touristique restituée en décembre 2007 et à un retour dexpériences croisé aux volontés et capacités des acteurs du GAL gapençais. Quelle phase 2 pour le Gapençais ? un parti pris : faire converger les éléments suivants : - le Comité Départemental du Tourisme, dispose dune base de données dite de gestion de linformation touristique - le Pays Gapençais a pris en charge le SIG et sa géomaticienne au cours du déroulement du projet ; - les GPS, PDA/mobiles, sites internet de géolocalisation connaissent une démocratisation très rapide Projet de coopération Téléactivités : un levier pour léconomie rurale ? Ou comment exploiter au mieux lessor de léconomie en réseaux, les politiques publiques et privées de « développement durable » ainsi que les potentialités offertes par les TIC au bénéfice des territoires ruraux et semi-ruraux attractifs ?

8 8 Le Pays Gapençais 3/3 Un projet reposant sur 3 phases : - Diagnostics locaux (recensements et enquêtes) & benchmarking en vue de propositions de développement local, - Actions de développement exogène (prospection / communication / marketing / séminaire national), - Transfert des phases 1 et 2 auprès des structures de la création dentreprise et des partenaires socioéconomiques (CG, CR, Etat, syndicats, consulaires). Mobilisant les acteurs suivants : - Les GAL, le Parc naturel régional du Queyras, - Agences de développement (HAD), Comité dExpansion et Comités de Bassin dEmploi (ADECOHD), - Les communautés de communes. Les ERIC, EPN comme relais en phase 1 : diagnostic-projet. Pourquoi ? - connaissance des pratiquants du numérique = élément du réseau local ; - Accueil de télétravailleurs (ex. ERIC Veynes). Ces 2 projets illustrent ainsi le choix méthodologique de : - Coopérer pour développer les territoires vers des objectifs communs, - Mutualiser et fédérer les moyens notamment en matière de TIC, - Se focaliser sur la stratégie et lapproche organisationnelle. Les outils suivent...

9 9 Véronique Valentin, Office de tourisme de Tallard-Barcillonnette. Présentation LOffice du Tourisme de Tallard-Barcillonnette intervient sur 16 communes et fonctionne avec 1 emploi (2 mi-temps). Projet TIC - LOffice du Tourisme travaille actuellement sur un projet de développement dune borne interactive connectée à lADLS permettant de diffuser linformation en français, anglais et en allemand pour répondre aux contraintes dhoraires de fermeture de lOT. Linformation est mise à jour par les acteurs eux-mêmes. - Il sagit dune nouvelle génération de bornes interactives pilotées par mobile GSM sans souris, sans clavier, sans pc, sans entretien, sans écran tactile (développé par la société Okdac). Elle se pilote à partir dun téléphone portable classique qui fait office de télécommande. - Les liens avec lERIC se font encore assez peu hormis le renvoi des touristes vers lespace. LERIC démarre à peine. Nathalie Aubin, Office de tourisme de Veynes Présentation LOffice du Tourisme de Veynes intervient sur 10 communes et fonctionne avec 1,8 personnes. Les Offices de Tourisme du Pays Gapençais 1/2

10 10 Les Offices de Tourisme du Pays Gapençais 2/2 Projet TIC - LOT sest engagé dans la réalisation et la diffusion dune carte postale virtuelle avec CD permettant de présenter le territoire et renvoyant sur le site internet. Cette carte a été diffusée à hauteur de 500 exemplaires. - Des écrans à lintérieur de lOT permettent de diffuser des films réalisés par lOT ou dautres acteurs et les informations relatives à lhébergement sont mises à jour en continu, et diffusées, via ces écrans, en dehors des heures douverture de loffice. - Un projet, porté par le CBE, est actuellement en cours sur le e-commerce pour lhébergement et les produits touristiques. LOT gère actuellement meublés de tourisme ; lONF va se lancer prochainement dans la commercialisation des maisons forestières. - Les liens avec lERIC fonctionnent bien : loffice du tourisme, lERIC et la MSP étant situé à proximité. Les principales demandent des touristes concernent laccès au réseau wifi, les demandes dinformations, la consultation de mails personnels et professionnels, le télétravail. Les constats - Les TIC rendent possible linformation de la population touristique et induisent des modifications de la fréquentation des OT, doù une nécessaire adaptation des horaires. - Des liens entre offices du tourisme et ERIC sont encore à largement à inventer et à développer (diffusion des informations locales, télétravail, consultation dinternet, diffusion et production dinformations, etc.). - Malgré les TIC, lune des meilleures promotions reste encore aujourdhui le bouche à oreilles ; le papier et le contact humain restent importants.

11 11 LERIC/MSAP de Veynes 1/2 Gilles Lloret, agent de développement, Espace Mul'OT / MSAP de Veynes / ERIC de Veynes (voir article en pièce jointe). Contexte - LERIC de Veynes est situé dans la Maison de Service Au Public, dans le centre ville de Veynes, au cœur de la Communauté de Communes des Deux Buëch habitants. - La Maison de Service Au Public de Veynes rayonne sur un territoire allant bien au delà du bassin Veynois à proprement parler : la population locale et les estivants (touristes, résidents secondaires) du Haut Buëch et du Dévoluy passent régulièrement à Veynes, pôle commercial, de services. - LOffice du Tourisme des pays du Buëch, partenaire de la MSP de Veynes, fait la promotion de nos services auprès de la clientèle touristique, notamment de laccès gratuit à Internet. Quelques chiffres - Dès 2005, année de création de la MSAP, il a été constaté une hausse significative de la fréquentation estivale. La fréquentation moyenne pendant lannée sest établie à 480 personnes, en août, il y a eu un pic de 672 personnes, soit une augmentation de 40% de la fréquentation moyenne mensuelle. Litem informatique en août 2005 représentait 47% des usages. - En 2006 et 2007, hors saison touristique, lusage informatique se situe dans une fourchette de 66%. Pendant les mois de juillet et daoût, lusage informatique dépasse la barre des 70% voire des 80% (jusquà 84%).

12 12 Eléments qualitatifs : - La MSAP devient pendant lété une "fourmilière", faisant office de porte ouverte sur le monde tant par : - lorigine géographique des personnes de toutes les régions françaises, ainsi que dEurope et du monde entier ; - que par lusage fait des outils mis à disposition : lenvoi et la réception des mails, la navigation sur les sites de promotion touristique, soit dhébergement de vacances, soit encore de réservation de billets de train ou davion, soit de consultation de comptes bancaires,... Les constats : - La tendance à la demande de connexion WIFI, amorcée lan dernier, se confirme et samplifie. Comme lannée dernière, le public vient se connecter pour travailler sur son matériel personnel : messagerie, suivre ses affaires à distance, être en contact avec son entreprise, etc. - Autres éléments à retenir : pour le personnel daccueil de la MSAP, la fréquentation touristique représente un "plus" : animation des locaux encore plus importante, bourdonnements de langues étrangères, personnes littéralement ravies de constater des équipements GRATUITS, en accès libre, etc. - Cependant, pendant lété, laccompagnement du public et de ses différentes situations (parfois difficile...) continue. Linsouciance due à latmosphère estivale ne doit faire oublier que le public qui a besoin dun accueil et dun suivi personnalisé fréquente toujours la MSAP. LERIC/MSAP de Veynes 2/2

13 13 Habib Ferchiche, Systèmes et Technologies de l'Information, Communauté de Communes du Briançonnais (cf. présentation ppt en pièce jointe) Présentation du territoire : milieu rural et montagnard, richesse du patrimoine naturel et culturel, tourisme, etc. Le Pays du Grand Briançonnais : un territoire de projet engagé dans le programme régional Territoires Numériques et BLA Une stratégie qui repose sur la construction de 5 briques de services : Tourisme (solutions de e-tourisme et de m-tourisme pour le Pays Grand Briançonnais, promotion de loffre touristique, etc.), SIG et e-administration (relation et mise en cohérence des systèmes à léchelle du territoire), Culture (favoriser laccès à la culture sur le territoire), Citoyenneté (développement et amélioration de la relation administrations / citoyens), FOAD (développement des liens entre les prescripteurs, les offres de formation et les lieux daccueil existants). Les ERIC sont concernés par ces différentes briques de services de façon transversale. Quelles solutions e-tourisme et m-tourisme pour le Grand Briançonnais ? - Une étude est actuellement en cours de réalisation afin de didentifier les solutions possibles en matière de e-tourisme et de m-tourisme pour le territoire tout en sappuyant sur les acteurs locaux. - Il sagit de : - centraliser linformation locale, - définir des projets structurants, - développer un réseau de bornes daccès au portail dinformation, et de points daccès wifi, - de prendre en compte la mobilité des touristes et laccès aux informations locales, - permettre aux touristes de consommer au niveau local. Communauté de Communes du Briançonnais 1/2 Communauté de Communes du Briançonnais 1/2

14 14 Communauté de Communes du Briançonnais 2/2 Communauté de Communes du Briançonnais 2/2 Le réseau Cyber-sat - Le réseau de lieux daccès public à internet compte neuf espaces et couvre le territoire de la communauté de communes. Certaines salles sont situées en zone touristique : Serre-Chevalier, La Grave, Montgenèvre. Ces espaces, adossés à des espaces publics, sont ouverts même lorsque lanimateur nest pas présent. - Afin de garantir la sécurité, une charte de bonne conduite en matière dutilisation de linternet et des usages, traduite en italien et en anglais, a été réalisée. Les usagers doivent indiquer leurs coordonnées complètes. Le dispositif est sécurisé et verrouillé et fonctionne sur un système de tickets. Il en est de même pour les hotspots. Les touristes ont la possibilité de se connecter en multilingue. - Le système est développé sous logiciel libre, réutilisable, moyennant des couts dintégration. Il permet également dobtenir des statistiques de fréquentation et des éléments qualitatifs.

15 15 Communauté de communes du Guillestrois 1/2 Emmanuelle Tuillière, directrice du développement, Communauté de communes du Guillestrois (voir présentation ppt en pièce jointe). Contexte - Le Guillestrois est situé dans les Hautes Alpes, dans la vallée de la Durance à 65 km de Gap et 35 km de Briançon. Sa ville principale est Guillestre (2200 hab.), - Le Bassin demploi se caractérise par léconomie touristique de montagne, artisanale et tertiaire. La saisonnalité de lactivité touristique, les besoins en qualifications de base, lenclavement et léloignement des pôles administratifs accentuent la spécificité de lemploi sur ce territoire. - Léconomie touristique de montagne se traduit par des activités daccueil, daccompagnement et de services aux particuliers. - Le commerce, lensemble des services et bâtiment occupent lessentiel de lemploi ; les entreprises de petite taille (TPE) en forte croissance, maillent le territoire. La CCG est l'établissement public de coopération intercommunal du Territoire. Elle s'implique dans le développement d'actions dans le domaine des TIC (participation programme TN avec le Pays Grand Briançonnais, création d'accès public aux TIC...) Les lieux daccès public à internet du territoire et leurs particularités - Vars : accueil touristique et saisonnier, - Risoul « la remise » : pôle multimédia de la CCG, - Guillestre au sein du RSP : vocation emploi /téléprocédure plus marqué, - A proximité : ERIC d' Aiguilles en Queyras.

16 16 Aiguilles en Queyras - Ouverture : mardi mercredi vendredi de 14 h à 17 h et le samedi de 14 h à 19 h, - Utilisations : Msn et gravure de photos (de plus en plus les photos), - Particularité : quelques télétravailleurs, qui ont tendance à être fidèles au Queyras à cause de la possibilité de se connecter. La salle multimédia est donc un facteur de fidélisation de cette clientèle. Vars - Double fréquentation touristique, été / hiver. Les touristes sont plus nombreux l'été, car en hiver la mobilité est réduite et lERIC est situé à 3 km de la station ; - Les usagers se présentent avec des besoins ponctuels : mail essentiellement. - Particularité : demande régulière dune connexion WI FI. Les nouveaux accès dans les bars offrent un plus large horaire aux personnes en vacances qui ont besoin dune connexion. Risoul - On constate que les vacances scolaires représentent le moment où le passage du public est le plus important, la saisonnalité entraine une fréquentation plus importante en été/hiver. - Dans un premier temps la salle était ouverte en accès libre tous les jours, sur des grandes plages horaires afin de recevoir tout public et den faire lanalyse. - Après étude du passage sur une année complète, nous avons choisi de mettre en place des horaires daccès libre plus réduits mais regroupés sur les temps forts. - Tarif accès libre : 1 pour une utilisation courte comme la lecture des mails / 2 pour une utilisation plus longue, rédaction de document… - Un programme adapté en 3 périodes : Période scolaire Vacances scolaires Juillet-Août. Communauté de communes du Guillestrois 2/2

17 17 Nassire Hadjout, président de lAssociation Culturelle Sociale et Sportive du Queyras et administrateur du Parc Naturel Régional du Queyras. Le réseau des bibliothèques multimédia du Queyras - Le PNR dans le cadre de sa politique de développement touristique de qualité et son action culturelle porte un projet de « Réseau de bibliothèques multimédia » dans tout le territoire du Queyras. - Principaux objectifs : Apporter une excellence dans laccueil et la représentation du Parc envers une population touristique qui cherche, dans sa destination montagne, une authenticité, une qualité de vie et une détente, Apporter à cette population touristique, un équipement culturel innovant qui complète les activités de loisirs et de plein air, pour la détente et la réflexion, Proposer un développement culturel durable adapté au territoire, établi en concertation avec lensemble des acteurs, Garantir légalité des citoyens devant la culture et faciliter laccès à la linformation, la connaissance et la formation, Valoriser lexpression des cultures en région et la mémoire collective, facteur de constitution dune identité partagée et de lien social. Le projet - Le réseau est constitué dun ensemble de bibliothèques communales avec en tête de réseau, la bibliothèque centrale du PNR du Queyras dans la maison du Parc à Arvieux : Abriès, Aiguilles, Ceillac, Molines, Ristolas, Saint-Véran et Château Vieille Ville. - Chaque centre communal accueille un bibliothèque-audiothèque, médiathèque avec équipement informatique muni dinternet, lieu de projection vidéo sur écran géant, et de manière général, un centre de vie animé par un personnel qualifié, les communes, les bénévoles des associations et les autres structures. - La BDP des Hautes-Alpes déposera en permanence à la bibliothèque du Parc, 2000 à 3000 volumes de son propre stock et continuera avec ses bibliobus dassurer le service de prêt aux différentes bibliothèques communales. Le Parc Naturel Régional du Queyras

18 18 Sophie Sanna, MSP du Pays des Ecrins. Eléments de contexte - Le territoire regroupe 6000 habitants et ne comptait, jusquil a peu de temps, un seul lieu daccès public à internet. Lobjectif est aujourdhui que lensemble des communes puissent bénéficier dun accès à internet. - Un projet a été déposé en ce sens dans le cadre du FSII. Il repose sur la création et lanimation de 8 nouveaux espaces sur le territoire intercommunal (bureaux de Poste de Vallouise, Pelvoux, La Roche de Rame et Saint-Martin de Queyrières, agences postales intercommunales de Puy Saint Vincent et des Vigneaux, Logis des Jeunes des Ecrins, Service Jeunesse de la communauté de communes), en articulation étroite avec les services publics existants et loffre de nouveaux services dans le domaine de lemploi, de linsertion, des services publics et de la création artistique et culturelle. La MSP et laccueil des touristes - La MSP du Pays des Ecrins utilise le même système que celui mis en place sur la Communauté de Communes du Pays Grand Briançonnais. - Les touristes ne constituent pas un public prioritaire pour la MSP, mais ceux-ci sont de plus en plus nombreux à fréquenter lespace aujourdhui pour des demandes diverses. La MSP du Pays des Ecrins

19 19 La place du tourisme / e-tourisme dans les projets de territoire - Nombreux sont les territoires de projet, qui dans le cadre de leur stratégie de développement numérique, intègrent la dimension tourisme ou e-tourisme en lien avec les acteurs locaux et en sappuyant sur les actions réalisées sur les territoires ; - Certains dentres eux associent les ERIC dès la conception de cette stratégie en faisant de ces espaces un outil transversal au service du développement numérique du territoire. Cest notamment le cas pour le Pays Grand Briançonnais ; - Les professionnels du tourisme se tournent aujourdhui vers les TIC pour répondre à la demande des touristes. Les ERIC et laccueil des touristes - Les principales demandent des touristes concernent laccès au réseau wifi, les demandes dinformations, la consultation de mails personnels et professionnels, le télétravail. - Des liens entre offices du tourisme et ERIC sont encore à largement à inventer et à développer (diffusion et production dinformations, diffusion des informations locales, télétravail, consultation dinternet, etc.). Des pistes de réflexion - Un éléments de progression pourrait être une meilleure communication et identification de ces espaces et de leur rôle possible dans laccueil des touristes ; - Les ERIC peuvent se positionner : comme producteur et diffuseur dinformation, émetteur et récepteur en lien avec les acteurs du tourisme ; comme lieux de recueil dinformations et de témoignages pour la stratégie des territoires et les actions mises en œuvre ; comme lieux de développement ou de test de nouveaux services en faveur des touristes, mais également des jeunes. Eléments de synthèse

20 20 Evaluation de latelier Appréciations (voir document à part) – Très majoritairement positives ou très positives – Une appréciation unanime très positive sur les échanges avec les autres participants Des attentes satisfaites – Pour la totalité des participants - Des échanges de qualité et constructifs appréciés par lensemble des participants – Une volonté unanime de poursuivre les échanges autour de ce thème.


Télécharger ppt "1 Atelier n°3 « Les ERIC et laccueil des publics en saison touristique : Comment travailler avec les acteurs locaux ? » Université du Temps Libre."

Présentations similaires


Annonces Google