La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 ECO-MAISON. 2 Objectif de léco maison connectée bioclimatique (CMA79) - Animation dun espace développement durable - Proposer des équipements et matériaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 ECO-MAISON. 2 Objectif de léco maison connectée bioclimatique (CMA79) - Animation dun espace développement durable - Proposer des équipements et matériaux."— Transcription de la présentation:

1 1 ECO-MAISON

2 2 Objectif de léco maison connectée bioclimatique (CMA79) - Animation dun espace développement durable - Proposer des équipements et matériaux innovants - La maison bioclimatique : construire avec le climat, notion et principes simples à mettre en oeuvre - Sensibiliser les visiteurs à la qualité environnementale : fiches techniques - Faire un état des lieux objectifs des solutions existantes et inciter à la réflexion - Rester dans des solutions techniques maitrisées et certifiées Contexte du projet : Réalisation dune maison démonstrative et transportable à faible impact environnemental et à énergie positive regroupant différent équipement innovant en partenariat avec les constructeurs. Objectif

3 3 Tuiles photovoltaïque, revente de lénergie à EDF.. Panneau solaire thermique Le vitrage solaire Robin sun combiné au chauffage et eau chaude sanitaire solaire Le vitrage solaire : 4 fonctions pour 1 produit Isolation thermique Eclairage naturel Protection solaire dété Capteur solaire thermique Façade entièrement vitrée structure alu double vitrage peu émissif de chez VMP Gouttière de récupération des eaux pluviales avec cuve et système traitement de leau Présentation des équipements et matériaux de léco maison (CMA79) > vitrage peu émissif > coefficient U de 1,9 à 1,1 W/(m².K) > transmission lumineuse élevée : 79 % > facteur solaire : g = 0,62 pour privilégier les apports solaires en hiver air ou argon

4 4 Toiture végétalisée : Système ETERNIT Élément de toiture végétalisée composé dune plaque ondulée en fibres ciment assurant létanchéité, surmonté d'un bac pré cultivé en Pehd à réserve deau intégrée (Hydropack). Contient un complexe de végétalisation multicouche (drainage, filtrage, substrat et sédums colorés ou autres plantes vivaces adaptées). Permet une pose en toiture plate ou en pente de 9 à 60 %. Fixation sur charpente bois ou métal, liaison des bacs entre eux par simple emboîtement. Entretien biannuel avec mise en place éventuelle dun arrosage selon lorientation, la pente et la localisation du projet. Mur parpaing + isolation extérieure type DIFFUTHERM Isolation extérieure à crépir, en fibres de bois DIFFUTHERM est un panneau disolation thermique innovant en fibres de bois, pour les façades extérieures, à crépir ou à barder. Thermopierre Le Thermopierre connu également sous le nom de béton cellulaire, est un des matériaux de construction qui répond le mieux aux démarches de développement durable et de Haute Qualité Environnementale. Brique monomur (terre cuite alvéolaire) De technologie récente, la brique Monomur 30 Joint Mince permet de gagner en qualité de vie tout en réalisant des économies. Cest la brique Terre Cuite qui permet de réaliser trois opérations en une : le gros œuvre, lisolation et la contre cloison. Présentation des équipements et matériaux de léco maison (CMA79) Menuiserie à triple vitrage Bois VMP

5 5 Ventilation double flux accouplé à un puit canadien (provençal) Plancher chauffant eau (serpentin) Poêle à pellet Hydraulique combiner au plancher chauffant Les performances de la BTC sont dues de plusieurs facteurs : - la BTC régule l'humidité de l'atmosphère (hygrométrie) et évite ainsi l'apparition de moisissures et de poussières. - son inertie procure une chaleur diffuse et bienfaisante l'hiver, une sensation de douce fraîcheur l'été. - ses couleurs sont chaudes et vivantes. - sa densité offre un haut pouvoir absorbant qui atténue la réverbération des sons et installe une atmosphère calme et apaisante. - elle absorbe odeurs et poussières. - elle est non-allergène car construite avec des éléments naturels et évite ainsi l'inflammation des muqueuses, l'asthme... comme toute construction en terre crue, elle atténue les champs électromagnétiques Présentation des équipements et matériaux de léco maison (CMA79)

6 6 Matériel Tébis, la solution domotique Hager Tébis est un système dinstallation électrique communicante qui permet de piloter de façon simple et confortable lensemble des équipements électriques de lhabitat et des locaux professionnels en fonction des besoins et des envies de lutilisateur. Présentation des équipements et matériaux de léco maison (CMA79)

7 7 Orientation de léco maison : les 4 points cardinaux 21° - solstice dhiver (23 décembre) Bénéficier au maximum du spectre du soleil 66°- solstice dété (22 juin). Le retrait de la baie assure lombre au pied de la menuiserie et évite la pénétration du soleil Le SUD privilégie les apports solaire durant les saisons froides. LEST privilégie lumière matinale (cuisine, ch…) LOUEST, réduire les ouvertures, surchauffe en été, vents dominants et pluies lhiver LE NORD, paroi froide par excellence, on évite de créer des ouvertures, voir créer des zones tampons type cellier, buanderie, garage

8 8 Orientation de léco maison : les 4 points cardinaux 21° - solstice dhiver (23 décembre) Bénéficier au maximum du spectre du soleil 66°- solstice dété (22 juin). Le retrait de la baie assure lombre au pied de la menuiserie et évite la pénétration du soleil Le SUD privilégie les apports solaire durant les saisons froides. LEST privilégie lumière matinale (cuisine, ch…) LOUEST, réduire les ouvertures, surchauffe en été, vents dominants et pluies lhiver LE NORD, paroi froide par excellence, on évite de créer des ouvertures, voir créer des zones tampons type cellier, buanderie, garage

9 9 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux -Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Fiches techniques 8 types de murs étudiés : - Parpaing + isolation intérieur - Brique alvéolée monomur - Béton cellulaire - Mur de brique + isolation intérieure et cloison brique plâtrière - Parpaing + isolation extérieure - 3 murs à ossature bois 6 types de chauffage : - Fioul - PAC air/air - PAC air/eau - Géothermie - Convecteurs électriques - Bois granulés

10 10 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux -Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Fiches techniques

11 11 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Composition ensemble constructif

12 12 La conductivité thermique La conductivité thermique 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Notions préalables W/m.K

13 13 La résistance thermique La résistance thermique Résistance thermique (m².K / W) 0,010,050,10,150,20,250,3 Isolant Épaisseur (m) Isolant Plâtre Béton Verre Bois 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Notions préalables

14 14 R [m².K/W] Rw [dB(A)] Duré Vie Typique (inies) Parpaing fiche témoin Temps de pose Parpaing1,1 h Enduit ciment 2cm extérieur1,2 h Isolant laine de verre 90mm0,2 h Plaque de plâtre BA13 compris pose des rails métallique 0,66 h 3,16 h Modes constructifDegré CF Parpaing & laine de verre & doublage placo BA13 (fiche étalon) : Parpaing 20 cm2,0 h Plaque BA 130,5 h 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Performances techniques

15 15 Confort hygrométrique : - Maintenir un taux dhumidité de lair entre 30 et 70% - Renouveler lair de manière régulière : ventilation passive ou active - Une stratégie écologique : le concept de parois respirantes Raisonnement : - Choix dune grandeur : La perméance. 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Confort

16 16 Confort hygrométrique : R = épaisseur/π (coefficient de perméabilité à la vapeur d'eau) P = 1/R π matériau = π air / μ matériau Notation : 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Confort

17 17 Acoustique : similaire à laffaiblissement acoustique - Impossibilité de calculer le temps de réverbération - Coefficient dabsorption non représentatif du mur fini 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Confort

18 18 Confort thermique (du mur étalon) Resistance thermique (confort hiver) -> 11/20 Temps de transfert (confort été) -> 7/20 Capacité thermique surfacique (confort 1/2 saison) -> 7/20 Confort 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

19 19 Deux types de contacts : Par voie aérienne Par contact cutané Critères de notation : - Nombres de matériaux à risque - Types de maladie - Notes datténuations : Protection individuelle Mise en œuvre du matériau Système de notation : Impacts sur la santé 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

20 20 -Impacts des matériaux durant leur cycle de vie (ACV). - Choix des critères parmi les résultats finals des FDES sur inies. Impacts environnementaux 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

21 21 Système de comparaison Matériau 1Matériau 2Matériau 3Total Parpaing e = 20 cm Laine minérale e = 90 mm Placoplâtre BA13 Impacts environnementaux Consommation de ressources énergétiques ( Mj ) Renouvelable0,160,060,030,25 Non- renouvelable 1,480,610,772,86 Consommation de ressources non- énergétiques ( Kg ) Matériau2,550,000,162,71 Eau0,800,390,301,49 Changement climatique ( Kg équivalent CO 2 ) 0,180,020,040,25 Pollution environnementAir ( M 3 )13,703,693,5820,97 Déchets ( Kg) Valorisés0,010,00 0,01 Éliminés2,330,020,182,53 Impacts environnementaux 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

22 22 Impacts environnementaux Particularité pour les structures bois: -Fixation du CO2 dans le bois -Estimation avec des coefficients -Les 3 structures ont peu de différences significatives Sites : Impacts environnementaux 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

23 23 Parpaing fiche témoin Parpaing64,02 Enduit ciment 2 cm extérieur44,80 Isolant laine de verre 90 mm12,34 Plaque de plâtre BA 13 compris pose des rails métallique 31,85 153,01 1) Présentation générale - Fiches descriptives 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Coûts

24 24 Parpaing & laine de verre & doublage placo BA13 (fiche étalon) : Matériaux Durée de vie typique Cout du matériau Nombre de répétitions Prix de revient sur la durée de vie du porteur Parpaing100 ans Enduit ciment30 ans / = Isolant50 ans Placo plâtre50 ans Total Coûts 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

25 25 SolutionN°1 (étalon) N°2N°3 (Thermopierre) N°4N°5N°6N°7N°8 Résistance thermique 2,46 m².k/w 2,98 m².k/ w 3,69 m².k/w 4,33 m². k/w 2,82 m².k/w 3,40 m².k/w 4,03 m².k/w 3,38 m².k/w Ecart maximum entre létalon et la valeur la plus éloignée : | | = 1.87 m².k/w Nous calculons le pas dun cran de curseur : 1.87 / 5 = 0.37 Donc chaque pas sera de 0.37 m².k/w, nous pouvons classer toutes les solutions techniques en calculant le nombre de pas le séparant de létalon. Exemple pour le N°3: Donc le curseur du N° sera à > 8 Etalon Thermopierre Positionnement des curseurs 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

26 26 Base Excel Présentation de la base de donnée Excel 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

27 27 Mur parpaing + isolation Laine de Verre + placoplâtre BA13 FICHE DE DETAIL Norme NF EN Norme NF EN 998 Norme NF P Norme NF P DTU Norme XP P DTU 20.1 Norme NF P Spécification pour les éléments de maçonnerie – éléments de maçonnerie en béton de granulats (granulats courant et léger) Définitions et spécification des mortiers pour maçonnerie (enduit intérieur et extérieur, mortiers de montage) Complément de la norme NF EN Ouvrages verticaux de plâtrerie ne nécessitant pas l'application d'un enduit en plâtre Exécution des cloisons en carreaux de plâtre Parois et murs en maçonnerie de petit éléments - additif 1 à la norme NF P Enduit de mortier de ciment, de chaux et mélange plâtre et chaux aérienne Composition de l'ensemble constructif : Normes et DTU applicables : Dimensions (L, e, h) & conditionnement des matériaux : Parpaing : 50x20x30 cm, Palette de 50 unités Laine minérale : 450x120x9,cm paquet de 15 unités Enduit : plusieurs types de contenance, en sac ou en pot Plaque de plâtre BA13 : 240x120x1,25 cm, 48 unités par palette Présentation des fiches de détail 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

28 28 Performances techniques : Resistance thermique:R: 2, 46 m².k/w Affaiblissement acoustique :Rw du Parpaing 20cm + Isolation PSE Th38 (10+80) = 58dB Durée de vie de la structure porteuse :100ans Temps de mise en œuvre :3.16h/m² Resistance au feu : CF 2.5h Niveau de confort : Hygrométrie :10/20 Acoustique :58dB(A) Thermique :8/20 Impacts sur la santé : Mise en œuvre :10/20 Vie en œuvre :10/20 Impacts environnementaux : Consommation dénergie : 2.61MJ Consommation de ressources :2.71 kg équivalent Antimoine Changement climatique :0,25 Kg équivalent CO2 Pollution de lair :20,97 m³ Déchets non valorisables :0,01 Kg Déchets valorisables : 2,53 Kg Couts global : Cout de construction :153.01/m² Cout dentretien :1.49/m²/ans FICHE DE DETAIL Présentation des fiches de détail 1) Présentation générale - Fiches techniques 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion

29 29 1) Présentation générale - Fiches descriptives 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Impacts environnementaux Conso énergie Primair e kWh Conso de ressource s à lutilisati on kWh Effet de serre kg CO 2 /an Pollution de lair kg SO 2 /an Déchets non valorisables (Déchets radioactifs) Grammes Coût dénergie En euros, hors abonnem ent électriqu e Référence fioul PAC air/air PAC Air/eau Géothermie Convecteurs NFC Bois ,18 (selon de dialogie) 0,35 (selon de dialogie) 368 Dans la colonne « Dépenses énergie », il ne sagit que du coût de la consommation dénergie (le prix du KWh est fixé par le logiciel Dialogie), ne sont pas pris en compte les auxiliaires électriques et lentretien (80) Comparaison systèmes de chauffage à habitat identique

30 30 1) Présentation générale - Fiches descriptives 2) Détail des critères - Composition ensemble constructif - Performances techniques - Confort - Impacts sur la santé - Impacts environnementaux - Coûts 3) Méthode de calcul - Positionnement des curseurs - Présentation de la base de donnée Excel - Présentation des fiches de détail 4) Conclusion Fiches techniques Famille Structure – Maçonnerie - Façade Fiche étalon : mur parpaing + laine de verre + plaque de plâtre épaisseur : 13mmmur parpaing + laine de verre + plaque de plâtre épaisseur : 13mm Fiches : - Mur ossature bois + isolant plume ép :100mm + plaque fibre-gypse ép : 12,5mmMur ossature bois + isolant plume ép :100mm + plaque fibre-gypse ép : 12,5mm - Mur ossature bois + isolant chanvre ép :100mm + plaque fibre-gypse ép : 12,5mmMur ossature bois + isolant chanvre ép :100mm + plaque fibre-gypse ép : 12,5mm - Mur ossature bois + laine de roche ép : 100mm + plaque de plâtre ép : 13mmMur ossature bois + laine de roche ép : 100mm + plaque de plâtre ép : 13mm - Mur brique monomur 37,5mm + enduit intérieur et extérieurMur brique monomur 37,5mm + enduit intérieur et extérieur - Mur parpaing + isolation extérieure ép : 80mmMur parpaing + isolation extérieure ép : 80mm - Mur béton cellulaire 36,5cm + enduit intérieur et extérieurMur béton cellulaire 36,5cm + enduit intérieur et extérieur - Mur brique + laine de verre ép : 100mm + brique plâtrièreMur brique + laine de verre ép : 100mm + brique plâtrière Famille Système de chauffage Fiche étalon : chaudière fioul + plancher chauffantchaudière fioul + plancher chauffant Fiches : - Chaudière murale gaz naturel + plancher chauffantChaudière murale gaz naturel + plancher chauffant - Pompe à chaleur Air/Air + convecteurPompe à chaleur Air/Air + convecteur - Pompe à chaleur Air/Eau + plancher chauffantPompe à chaleur Air/Eau + plancher chauffant - Pompe à chaleur géothermique à captage horizontal + plancher chauffantPompe à chaleur géothermique à captage horizontal + plancher chauffant - Poêle chaudière à pellet + plancher chauffantPoêle chaudière à pellet + plancher chauffant - Radiateur électrique rayonnantRadiateur électrique rayonnant

31 31 Fin

32 32

33 33

34 34

35 35

36 36

37 37

38 38

39 39

40 40

41 41

42 42

43 43

44 44

45 45

46 46

47 47 Le système de chauffage par plancher chauffant permet de diffuser la chaleur de façon uniforme dans toute la pièce, leau chaude circule de façon uniforme dans tout le sol. Cette solution est la plus efficace pour une maison neuve mais est difficile à mettre en œuvre dans une maison rénovée. Cette installation est moins onéreuse que linstallation dun chauffage mural avec tout sa plomberie. Installation : un isolant pour le sol dune épaisseur de 5cm, va réfléchir la chaleur vers le haut et éviter la réflexion de la chaleur vers le sous-sol ou les fondations. un tuyau disposé en serpentin, * 10cm décartement entre les tuyaux pour une salle de bain, car nécessité dune chaleur plus importante, * 20cm pour une chambre * 90m maximum de tuyau linéairement par pièce, et un réseau par pièce donc plusieurs réseaux pour une maison, un béton ou chape liquide entoure des tuyaux, ce béton composé de farine et de laitance est très long à sécher, une mousse bleue dans le pourtour de la pièce est capitale car lorsque lon fait chauffer le béton, il va se dilater donc sil ny avait pas cette mousse, le béton risquerait dexercer une forte pression sur les murs entraînant dimportantes fissures, la mousse absorbe donc la dilatation de la chape. leau arrive à 35°C et en ressort à 20 – 25°C et est redirigé vers la chaudière, plusieurs types de chaudières sont couplés à ces réseaux, pompe à chaleur, chaudière au fioul, au gaz, au bois ou aux copeaux de bois. 1) Plancher chauffant - Description - Installation - Avantages 2) Production de chaleur - Fiches comparatives des systèmes de chauffage 3) Panneau solaire 4) Chauffage thermodynamique 5) VMC 6) Puit canadien Plancher chauffant :

48 48 1) Plancher chauffant - Description - Installation - Avantages 2) Production de chaleur - Fiches comparatives des systèmes de chauffage 3) Panneau solaire 4) Chauffage thermodynamique 5) VMC 6) Puit canadien Plancher chauffant : 4 avantages : esthétiquement, esthétiquement, plus de radiateur sur les murs, gain de place pour linstallation des meubles, meilleur diffusion de la chaleur meilleur diffusion de la chaleur, elle se déplace du bas vers le haut, propagation optimale propagation optimale, lensemble de la pièce est chauffer y compris les meubles et les murs qui vont restituer de la chaleur, produire de leau chaude en hiver et de leau froide en été cette installation couplée à une pompe à chaleur va produire de leau chaude en hiver et de leau froide en été. Lhiver le compresseur de la pompe en chaleur va produire de leau chaude, en été en inversant le fonctionnement du compresseur, elle va faire circuler de leau froide qui permettra de refroidir de 5°C lintérieur dune maison

49 49 1) Plancher chauffant - Description - Installation - Avantages 2) Production de chaleur - Fiches comparatives des systèmes de chauffage 3) Panneau solaire 4) Chauffage thermodynamique 5) VMC 6) Puit canadien Comparatif de tous les systèmes de chauffage Comparatif de tous les systèmes de chauffage : Tableau comparatif des différents modes de chauffage Fiche étalon : chaudière fioul + plancher chauffant Fiches : - Chaudière murale gaz naturel + plancher chauffant - Pompe à chaleur Air/Air + convecteur - Pompe à chaleur Air/Eau + plancher chauffant - Pompe à chaleur géothermique à captage horizontal + plancher chauffant La pompe à chaleur géothermique air/eau puise les calories dans lair et chauffe ainsi initialement leau. Seul souci, il faut autant de surface de tuyau dans le sol extérieur que dans le chauffage au sol de la maison et on ne peut planter sur cette surface des arbres ou y garer une voiture et le sol au bout de 20 ans est appauvri. - Poêle chaudière à pellet + plancher chauffant - Radiateur électrique rayonnant A utiliser des préférence pour des combles ou une mezzanine mais à éviter pour une maison neuve. Production de chaleur :

50 50 1) Plancher chauffant - Description - Installation - Avantages 2) Production de chaleur - Fiches comparatives des systèmes de chauffage 3) Panneau solaire 4) Chauffage thermodynamique 5) VMC simple et double flux 6) Puit canadien Panneau solaire Exposé au sud, il permet de produire de leau chaude. Chauffage thermodynamique il fait appel au principe du réfrigérateur et de la pompe à chaleur pour chauffer un volume deau, son coût est encore élevé mais il procure un gain dénergie de lordre de 65% par rapport à un chauffe-eau standard. VMC = ventilation mécanique contrôlée Pour toute maison neuve, une VMC est obligatoire dans les pièces deau, WC, salle de bain et cuisine où le taux dhumidité peut être important. Elle élimine lhumidité en aspirant par les grilles daération des ouvertures de lair frais venant de lextérieur, mais elle rejette de lair chaud venant de lintérieur doù peu économique. Pour palier à ce problème, il existe des VMC double flux qui grâce à un échangeur thermique, récupère la chaleur de lair avant quil ne soit rejeté. Le coût au départ est plus important mais il permet par la suite de faire des économies. Puit canadien Principe : un tuyère située au milieu du jardin, connectée à une canalisation en PVC située au pourtour de la maison, enterré à 80cm de profondeur dans le sol va aspirer de lair par lintermédiaire dune VMC. Lair aspiré par la VMC est dabord filtré puis circule dans la canalisation et arrive dans la maison à une température de 15°C (toutes les aérations des fenêtres sont obstruées) il permet ainsi de réaliser des économies en hiver et en été permet de rafraîchir lair de la maison.

51 51 1) Domotique 2) Éclairage 3) Capteur de fumée Domotique C'est le système informatisé qui va gérer la maison c'est à dire qu'à l'aide de différents capteurs en haut capteur infrarouge, le corps humain dégage une certaine chaleur, le capteur infrarouge va détecter la présence humaine dans la pièce, pour savoir si les lumières doivent rester allumées ou non, présence ou absence pour l'alarme etc.. Ex : Volets de la maison : quand la luminosité faiblit, les volets vont se fermer automatiquement, le matin ils vont se relever automatiquement, plusieurs configuration possibles en fonction des choix d'ouverture des pièces Ex : Les lumières, le soir s'allumeront si présence de personnes à l'intérieur, réglage possible; Ex : Vidéo surveillance La maison est reliée à internet avec une prise RJ45 dans chaque pièce, il s'agit des nouvelles normes avant on avait besoin d'un prise téléphonique et une prise télévision dans chaque pièce de vie maintenant grâce à ce réseau informatique, on peut faire de la vidéo surveillance, l'ouverture et la fermeture des volets à distance, idem pour l'arrosage automatique des pelouses etc, tout ce système est couplé à un système d'alarme, présence d'un capteur en hauteur, mise sous alarme, temporisation avant mise sous tension. Éclairage Toutes les lampes sont à basse consommation d'énergie Ex :- lampe standard à incandescence : 60w - lampe diode : 0,36w - lampe à basse consommation d'énergie 20w - lampe à multi-diodes 2w Capteur de fumée en cas d'incendie obligatoire


Télécharger ppt "1 ECO-MAISON. 2 Objectif de léco maison connectée bioclimatique (CMA79) - Animation dun espace développement durable - Proposer des équipements et matériaux."

Présentations similaires


Annonces Google