La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Évolution humaine Pierre Baribeau (2010). Les grandes étapes de lhominisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Évolution humaine Pierre Baribeau (2010). Les grandes étapes de lhominisation."— Transcription de la présentation:

1 Évolution humaine Pierre Baribeau (2010)

2 Les grandes étapes de lhominisation

3 Homo australopithecus (4-2 millions dannées) - Laustralopithèque comprend les espèces suivantes: Ramidus, Afarensis, Africanus, Robustus et Bosei. - Il fut limité à lAfrique (Vallée du Rift, Tanzanie). - Découverte de Lucy; 52 os; tête de 450 cm 3. - Marche bipède. - Grimpe dans les arbres. - Se situe entre le singe et lhomme.

4 Homo habilis (2 millions dannées) - Premier hominidé officiel. - Augmentation du crâne à 750 cm 3. - Station verticale = critère dhumanité. - Action organisée selon un plan, répétée et transmise à ses congénères (intelligence). - Perte de ses défenses: moins de crocs, moins de griffes, moins de vélocité, moins de mâchoires. - Il est un charognard et non un prédateur.

5 Homo erectus (1.8 ma ans) - Cerveau de cm 3. - Il colonise lEurope et lAsie. - Il organise de grandes chasses collectives. - Il est omnivore. - Il fabrique ses abris. - Il découvre le feu; il fait cuire ses aliments. - Il crée loutil. - Capacité de socialisation.

6 Homo neanderthalensis ( millions dannées) - Il est plus ou moins identique à nous. - Crâne de 1450 cm 3. - Musclé et trapu (contre le froid de la glaciation). - Colonise lEurasie. - Développement de la pensée. - Premières sépultures. - Expression artistique. - Religion.

7 Homo sapiens ( ans) - On lappelle aussi Cro-magnon ou homme moderne. - Il colonise lAmérique et lAustralie. - Ses outils sont raffinés (harpons). - Utilise dautres matières comme les os et le bois. - Culture: sépultures, totémisme, rites, art pariétal (peinture & gravure), sculpture (symbolisme, pense lunivers). - Société: bande devient clan, et clan devient tribu. - Politique: démocratie primitive, mœurs + ou – pacifiques.

8 Homo floresiensis ( ans) - Sa découverte remonte à septembre 2003 dans un caverne de lîle de Florès. - Sept individus ont été découverts: un crâne complet, sa mandibule, sa jambe droite, des mains, des pieds, fragments de la colonne vertébrale, du sacrum, des clavicules et des côtes. - Cerveau de 380 m 3. - Il utilisait des outils. - Descendant de lhomo erectus. - On suppose que cest une éruption volcanique qui a exterminé lespèce.

9 Lart pariétal ( ans)

10 Grotte de Lascaux (Paléolithique supérieur) Plus de gravures.

11 Lascaux, premier observatoire astronomique? - Une hypothèse audacieuse - Chantal Jègues-Wolkiwiez, une archéo- astronomes, a consacré quinze ans de sa vie à démontrer que les fresques des grottes du paléolithique représentaient en fait les premières cartes du ciel tirées dobservations précises des cycles solaires, lunaires et stellaires. Les hommes du Paléolithique auraient possédés, et cest ce qui seraient incroyable, des savoirs astronomiques insoupçonnés. Ces connaissances auraient été indispensables à la survie des premiers habitants de lEurope, leur permettant de prévoir et danticiper les changements de saison, avec les modifications dans leur environnement qui en découlaient, comme la migration des animaux dont ils se nourrissaient par exemple.

12 Lart rupestre (Néolithique ans) - Ces figures sont toujours situés à la lumière du jour. - Contrairement à lart pariétal qui est très localisé, lart rupestre est peu répandu dans le monde. - Figures plus narratives montrant des scènes de la vie quotidienne. -

13 Les Vénus - On en a retrouvé en France, en Angleterre, en Italie, en Allemagne et en Russie. -Caractères généraux: seins, ventre, fesse, cuisse et sexe surdimensionnés. Les traits du visage ne sont pas représentés. - La fonction exacte de ces statuettes nest pas connue.

14 Yves Coppens - Lhypothèse climatique - Yves Coppens a émis (en 1981) une hypothèse géologique et climatique pour expliquer notre séparation davec notre ancêtre. Il faut remonter huit millions dannées en arrière. À cette époque vivent sur lest du continent africain de grands singes hominoïdes. Cette région est alors géologiquement instable du fait de la pression des plaques tectoniques. Une faille immense seffondre du nord au sud, partageant en deux notre population de grand singes: la Rift Valley. Cette barrière naturelle va également avoir des conséquences sur le climat et la végétation. A lEst, la sécheresse sinstalle et va transformer la forêt en savane. Les grands singes habitués à une nature abondante et à un environnement boisé, vont se retrouver dans un milieu où il faut faire parfois plusieurs kilomètres pour trouver à manger. Pour ce faire, la bipédie est le moyen le plus efficace et rapide. De là découle également le développement du cerveau, la denture omnivore, lapprentissage des outils et la parole. Pour survivre, ils étaient obligés de sadapter.

15 Le sphénoïde - Une évolution interne - Depuis les années 1980, une seule théorie de lhumain sest véritablement imposé: celle de Yves Coppens. Depuis les dernières années et les découvertes de Toumaï et dAbel, la théorie de Coppens est remise en question. Le sphénoïde, un os situé au centre du crâne, jouerait un rôle clé dans lévolution de notre espèce, et particulièrement dans notre position redressée et la bipédie. Se basant sur létude des crânes fossiles de nos ancêtres, elles décrivent un processus interne dévolution. Il y a 60 m-a le sphénoïde nest pas encore fléchi, il est plat. Il y a 40 m-a le sphénoïde se plie, la base du crâne est légèrement fléchi, les yeux se sont déplacés des côtés du visage vers la face. De 20 à 6 m-a, le sphénoïde fléchit encore. Il y a 2 m-a le corps se redresse encore. De à ans, le cerveau se complexifie. En somme, le sphénoïde sest fléchit à cinq reprise durant 60 m-a dévolution. Le sphénoïde est le premier os qui se forme chez lembryon et il se fléchit avec plus damplitude chez lhomme que chez les autres espèces. Il existerait une mémoire interne en nous qui ferait en sorte que le processus de flexion de los se répète chez lembryon.

16 Le sphénoïde - Une évolution interne - Le processus évolutif serait le résultat dune logique interne qui aurait conduit nos ancêtres dil y a 60 m-a vers lhomme daujourdhui. Cest donc une histoire constamment interne et linfluence externe ne serait que secondaire et insuffisant pour lexpliquer. Cette affirmation du rôle prépondérant dune logique interne soppose radicalement à lhypothèse de ladaptation au milieu comme principal moteur de lévolution. Quest-ce qui sollicite cette mémoire? Cest la question centrale de cette nouvelle théorie. Les découvertes sur les fossiles conservée confirment en effet que lévolution des hominidés ne sest pas faite progressivement mais par grand palier. Entre chaque fléchissement de la base, il y a eu une période de stabilité de plus en plus courte. Et chaque fois que le sphénoïde reprend son mouvement, une nouvelle étape dans le processus dhominisation est franchit. Lhistoire que raconte les flexions successives du sphénoïde, cest lhistoire des grandes mutations qui ont mené jusquà lhomme. Les fossiles crâniens à travers le monde démontreraient que les hommes auraient évolué simultanément vers sapiens dans différents endroits.

17 Révolution néolithique 1. Sédentarisation: de nomade à sédentaire (plus particulièrement au Proche-Orient, il y a ans); habitat fixe sur plusieurs générations; Jéricho est la première cité (8 000 ans); Proto-village: maisons rondes deviendront rectangulaires; ramassage + transformation de graminées sauvages; la pierre est utilisée comme outils. 2. Agriculture: cueilleur et producteur (sème et laboure); domestication du blé, orge, légumes; alimentation: bouillie, galette de céréale, soupe aux légumes; il creuse des canaux et des digues. 3. Élevage: mouton, chèvre, vache, porc et chien; conservation des produits animaliers (viande, lait, cuir). 4. Techniques: poterie, contenant étanche, perfectionnement des fours, métallurgie, vannerie et tissage (fibres végétale et animale). 5. Culture: arts (architecture, peinture, sculpture), religion (nécropoles, cultes agraires, mythes), infériorisation de la femme, stabilité du couple (inégalité des rôles).


Télécharger ppt "Évolution humaine Pierre Baribeau (2010). Les grandes étapes de lhominisation."

Présentations similaires


Annonces Google