La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Développement durable dans les pays du Sud : Comment soutenir au mieux les micro entrepreneurs?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Développement durable dans les pays du Sud : Comment soutenir au mieux les micro entrepreneurs?"— Transcription de la présentation:

1 1 Développement durable dans les pays du Sud : Comment soutenir au mieux les micro entrepreneurs?

2 Édito Nous sommes 5 étudiants de lESSEC qui avons décidé de nous lancer sur la voie des rencontres. Nous vous invitons à découvrir ce projet qui se veut humain et constructif ainsi que les raisons pour lesquelles nous souhaitons vous y associer. Bonne lecture ! L'équipe de la Voix des Rencontres 2 La Voix des Rencontres 2

3 La Voix Des Rencontres Ils nous ont accordé leur soutien 3 Nos partenaires institutionnels et entreprises Nos partenaires "acteurs du développement"

4 La Voix Des Rencontres 1 - Contexte et naissance du projet 1-1 Contexte 1-2 Naissance du projet 2 - Présentation du projet (Phase terrain) 2-1 Quelques chiffres 2-2 Itinéraire 2-3 Nos objectifs 2-4 Méthodologie 3 – Phase de sensibilisation 3-1 Les thèmes 3-2 Les outils 3-3 Les formats 3-4 Sensibilisation générale 4 - L'équipe 3-1 Qui sommes-nous? 3-2 Contacts 5 - Nos partenariats 5-1 Partenariat " commerce équitable " 5-2 Partenariats " micro crédit " 5-3 Partenariats " appui conseil " 5-4 Partenariats " méthodologie " 6- Annexes 4

5 La Voix Des Rencontres - Contexte et naissance du projet Contexte L'appui aux petits entrepreneurs est souvent motivé par l'idée que le développement économique des pays du Sud passe par le développement de petites activités productives. Ces aides se décomposent principalement en services financiers (micro crédit pour l'essentiel) et services non financiers (appui à la commercialisation, formation, conseil en gestion, assistance technique...). D'après le rapport Micro enterprise and poverty publié par la BID en 2000, plus de 50% des actifs en Amérique latine travaillent dans des micro entreprises. L'appui à ces petites structures apparaît donc comme un enjeu majeur pour le développement économique de ces pays. Il est d'ailleurs symptomatique de constater que cet appui s'est fortement accru depuis la fin des années 1990 en Amérique latine.

6 1 - Contexte et naissance du projet Les démarches d'appui aux micro entreprises sont nombreuses et variées mais toutes concourent à soutenir des entrepreneurs, hommes ou femmes, dans le lancement ou le développement de leur propre activité économique. Aussi avons-nous souhaité participer à cette réflexion sur les actions de développement en étudiant dans une zone géographique relativement homogène (Équateur, Pérou, Bolivie) les différentes formes d'appui aux petits entrepreneurs et leurs effets sur les populations bénéficiaires. Cette étude passera par l'analyse et la confrontation de ces différentes démarches et de leurs impacts sur le tissu économique local. Elle servira ensuite à informer et à sensibiliser le grand public (jeunes et étudiants notamment) Naissance du projet

7 La Voix Des Rencontres - Présentation du projet (Phase terrain) Quelques chiffres Une étude terrain de 6 mois 5 étudiants 3 pays étudiés 12 sites de projets étudiés 500 récipiendaires rencontrés

8 2-2 Itinéraire La Voix Des Rencontres Présentation du projet (Phase terrain)

9 Notre objectif principal est de participer au développement local des populations urbaines et rurales bénéficiaires des différentes méthodes de soutien aux micro entreprises mises en œuvre par les acteurs du développement. En produisant une étude transversale de ces différentes méthodes, il sagira en effet, à partir d'un dénominateur commun - le micro entrepreneur et son activité - de mettre en exergue les convergences, les complémentarités et les différences d'impact de ces approches, et dès lors de réfléchir avec les antennes locales de nos partenaires à de nouvelles pistes de développement de leurs programmes de solidarité. Pour ce faire, sur chaque site, notre visite se clôturera par une grande table ronde réunissant acteurs et bénéficiaires autour de nos conclusions et recommandations. Notre réflexion a aussi pour vocation de soutenir les efforts de sensibilisation du grand public (jeunes, étudiants plus particulièrement) entrepris par la plupart des ONG françaises et étrangères. Nous voulons ainsi promouvoir les actions de développement en général en mettant en valeur les bénéfices tirés par les populations locales Nos objectifs 2 - Présentation du projet (Phase terrain)

10 Nous souhaitons donc diffuser nos constats, conclusions et éventuelles recommandations en utilisant plusieurs supports : un livre pour expliquer l'ensemble de notre démarche un reportage vidéo pour mettre en avant nos rencontres et la dimension humaine de notre projet des conférences pour témoigner et pour débattre un site Internet pour fournir des informations riches et vivantes. En somme, notre but est de comparer les méthodologies mises en œuvre, de confronter les impacts et d'en dégager des leçons susceptibles de sensibiliser un large public, de faire réfléchir et si possible daméliorer limpact et la qualité de ces interventions Nos objectifs 2 - Présentation du projet (Phase terrain)

11 Notre méthodologie d'étude est élaborée en collaboration avec nos partenaires institutionnels (Ministère des Affaires Étrangères et Agence Française de Développement) et nos partenaires "acteurs du développement". Avec nos partenaires institutionnels... Ils valident la méthodologie avant l'étude d'une part et nous imposent des exigences de sérieux et de rigueur d'autre part. En effet... Le Ministère des Affaires Étrangères s'engage à réunir une commission d'experts du développement qui analysera les résultats de notre étude. Nous devrons dans ce cadre réaliser une soutenance devant cette cellule de spécialistes début L'Agence Française de Développement (AFD) intègrera notre travail dans le cadre de son activité de recherche sur les démarches de réduction de la pauvreté. Là encore nous devrons rendre compte de nos conclusions au secteur "Recherches" de l'AFD. Avec nos partenaires "acteurs du développement"… Planète finance nous offre une tutelle pour la méthodologie liée aux activités de micro finance. Alter Eco nous offre une tutelle pour l'élaboration de la méthodologie liée aux activités d'appui à la commercialisation. CICDA nous offre une tutelle pour l'élaboration de la méthodologie liée aux activités d'appui conseil Méthodologie (Cf annexe 5) 2 - Présentation du projet (Phase terrain)

12 La Voix Des Rencontres - Phase de sensibilisation 12 Le projet ne s'arrête pas à la phase terrain. Parce que nous sommes convaincus de l'importance de sensibiliser les jeunes sur un thème aussi actuel et récurrent que le développement durable, et parce que le message passe plus facilement s'il vient de personnes du même âge, nous avons décidé d'aller à la rencontre des lycéens dans une série de lycées du Val dOise, en collaboration avec la mairie de Cergy, dès la fin du voyage. Nous leur proposerons aussi de suivre les évolutions de notre projet pendant la phase opérationnelle et de dialoguer avec nous par lintermédiaire de notre site Internet. Notre méthode : - des thèmes engageants et adaptés au lycée - des supports pédagogiques modernes et attractifs - des formats de présentation complémentaires.

13 Les thèmes Le développement durable Dresser un panorama du monde du développement durable (volets économique, social et environnemental). Par l'illustration de notre projet, donner un éclairage particulier aux grandes thématiques du commerce équitable, du micro crédit et du monde des ONG. Esprit d'entreprise Qu'est-ce qu'entreprendre? Qu'est-ce qu'un entrepreneur? Comment le soutenir? A la lumière de notre projet d'étude, et par la vulgarisation du cours Initiation à l'entrepreneuriat reçu à l'ESSEC, sensibiliser le public lycéen à la possibilité d'entreprendre, et des différents moyens d'y parvenir. Comment mener à bien un projet? Par l'illustration du projet la Voix des Rencontres, aborder notre méthode, nos difficultés et nos ressources. Situation de l'Amérique du Sud: étude de cas A partir de notre périple, nos observations, nos rencontres et nos recherches, présenter la situation économique et sociale de 3 pays andins : l'Équateur, le Pérou et la Bolivie. Orientation professionnelle : le monde des Grandes Écoles de Commerce Parce que notre projet et l'envie d'entreprendre sont nés à l'ESSEC, nous voulons promouvoir ce type d'études comme un centre d'épanouissement privilégié. Il s'agira donc de présenter aux lycéens la filière et les différentes façons d'y accéder. 3 - Phase de sensibilisation

14 Plusieurs formats de présentation sont possibles et peuvent être combinés : Les outils Présentation informatique Présentation PowerPoint enrichie de notre expérience, nos lectures, nos rencontres… et nos photos. Cette présentation viendra appuyer et illustrer notre discours. Support audiovisuel modulable A partir des images prises au cours du voyage, réalisation d'un film par l'un des membres de la Voix des Rencontres appartenant par ailleurs à l'Association Vidéo de l'ESSEC (AVE). Plusieurs formats (thèmes / durée) sont possibles, selon les préférences de l'établissement où nous ferons notre présentation. Ce film – reportage précédera nos présentations et débats avec les étudiants. 3-3 Les formats Conférence en amphithéâtre Pour une présentation générale de notre projet et des différents thèmes d'étude. Ateliers de travail dans chaque classe Pour une approche plus personnalisée et des contacts directs avec les lycéens. Stand LVDR dans une salle spéciale Pour répondre à des questions bien précises, de façon plus informelle. 3 - Phase de sensibilisation

15 Sensibilisation générale Outre laccent particulier donné à la sensibilisation en lycées, notre retour sera également marqué par deux types de grande manifestation : Nous allons organiser début 2005 une conférence au Carreau de Cergy avec la présence de nos partenaires et avec laide de la mairie de Cergy sur le thème du développement durable. Nous mettrons aussi en place une Journée du développement durable dans une dizaine de grandes écoles dont lESSEC. Cette journée sera composée dune exposition photo, de la diffusion de notre documentaire vidéo, de stands animés par léquipe de la Voix Des Rencontres toute la journée ainsi que dune grande table ronde en soirée avec la présence de nos partenaires et dautres acteurs du développement.

16 La Voix Des Rencontres - L'équipe 4-1 Qui sommes nous ? Thomas Baralon, Didier Campanella, Adrien Denavit, Julien Renaud et Antoine Sarrau. 5 étudiants de l'ESSEC (École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales), regroupés dans l'association La Voix des Rencontres, dont l'objet est l'étude, l'analyse et la promotion des réalisations des acteurs du développement dans le monde. Nous sommes motivés par ce projet qui mêle à la fois nos aspirations étudiantes (vivre une expérience cohérente avec les enseignements reçus à l'ESSEC et donner un sens à nos années d'étude), citoyennes (envie de réfléchir aux relations Nord / Sud et d'apporter notre pierre à l'édifice de la solidarité internationale) et humaines. 16

17 4 - L'équipe 4-1 Qui sommes nous ? 17 Thomas BARALON (21 ans) en 2ème année à l'ESSEC Originaire de Sainte-Sigolène (Haute-Loire) Membre d' Extrem'ESSEC (Association de sports extrêmes) et de l'EFC (ESSEC Football Club) Didier CAMPANELLA (21 ans) en 2ème année à l'ESSEC Originaire de Marseille (Bouches du Rhône) Membre d'EPH (association humanitaire) et de l'équipe de volley de l'ESSEC Adrien DENAVIT (21 ans) en 2ème année à l'ESSEC Originaire de Lyon (Rhône) Membre d'AVE (Association Vidéo de l'ESSEC) Julien RENAUD (22 ans) en 2ème année à l'ESSEC Originaire de Douai (Nord) Membre d'Extrem'ESSEC (Association de sports extrêmes), de l'EFC (ESSEC Football Club) et de Cible préparation Antoine SARRAU (22 ans) en 2ème année à l'ESSEC Originaire de Juliénas (Rhône) Membre d'Elixyr (association d'œnologie) et des Mardis de l'ESSEC (première tribune étudiante de France)

18 4 - L'équipe 4-2 Contacts 18 Thomas BARALON Didier CAMPANELLA Adrien DENAVIT Julien RENAUD Antoine SARRAU

19 La Voix Des Rencontres - Nos partenariats Partenariat "commerce équitable" France Alter Eco a pour objet limportation et la distribution de produits issus du Commerce Equitable. Le Commerce Equitable consiste à commercialiser des produits fabriqués par des groupes de petits producteurs dans les pays pauvres en leur donnant accès au marché des pays développés grâce à des conditions commerciales avantageuses (préfinancement, fixation d'un prix d'achat minimum, versement d'une prime de développement...) et dans une relation de développement durable (contractualisation et accompagnement sur le long terme en prenant en compte des facteurs sociaux et environnementaux de développement du groupe de producteurs). Alter Eco est en relation directe avec les organisations paysannes ou travaille avec de grands organismes comme Oxfam. Alter Eco distribue ses produits (café, chocolats, riz, jus de fruits, sucre… ) en partie dans la grande distribution. Description du partenariat: -Alter Eco nous met en relation avec les coopératives avec lesquelles elle travaille. -Alter Eco nous fourni un maximum de renseignements sur les coopératives que nous étudions (accès aux rapports d'audit). -Alter Eco participera à quelques conférences à notre retour. -Nous leur transmettrons nos conclusions (utiles pour leur stratégie de développement future). -Nous effectuons des études FTVR pour eux (structure expliquant le prix des produits et comparaison avec les filières classiques). Contact : Laetitia Latreille.

20 5 - Nos partenariats Partenariats "micro crédit" ECLOF La Fondation Oecuménique de Crédit ECLOF est une organisation qui octroie des micro crédits destinés à promouvoir une meilleure justice sociale et économique. ECLOF travaille dans 40 pays à travers le monde, fournissant des prêts à des églises, des organisations non gouvernementales et des groupes de personnes qui n'ont pas d'autres moyens d'accéder à un crédit équitable. Description du partenariat: ECLOF nous met en relation avec une institution de micro crédit avec laquelle ils travaillent en échange de nos conclusions. Contact : Angela Lopes. PlaNet Finance PlaNet Finance, Organisation de Solidarité Internationale, contribue à la professionnalisation et au financement des institutions de micro finance (IMF) Description du partenariat: -Une mise en relation avec les IMF, un appui pour contacter les différents bailleurs. -Un travail en commun pour la collecte de données concernant la Micro Finance. -Une "formation" à la micro finance (quelques demi-journées) -A notre retour, participation à plusieurs conférences en commun organisées par nos soins. -La Voix des Rencontres réalise des synthèses pays (état des lieux de la MF dans chacun des 3 pays) qui seront publiées sur le site Internet de PlaNet Finance. Contact : Arnaud Ventura.

21 5 - Nos partenariats Partenariats " appui conseil " Frères des Hommes Frères des Hommes est reconnue d'utilité publique depuis 1988, elle est non gouvernementale, sans appartenance politique ou confessionnelle. Ils travaillent également à létablissement de liens entre lAmérique latine et lEurope autour de ces causes et des initiatives pour les surmonter. Au Pérou, FDH a pour partenaire CENCA, une organisation qui œuvre pour la promotion de micro entrepreneurs à Lima. Dans ce pays qui connaît un taux de chômage élevé, nombreux sont ceux et celles qui créent une petite activité commerciale aux abords des marchés pour assurer leur subsistance et celle de leurs familles. Promotion, conseil, formation sont les trois actions mises en œuvre par CENCA avec les populations concernées, afin de soutenir le développement de leurs micro entreprises. Aujourd'hui, plus de micro-entreprises font vivre plus de personnes. Description du partenariat: -Frères des Hommes nous met en relation avec Cenca. -Frères des Hommes participera aux conférences que nous mènerons à notre retour, notamment à Cergy. -La Voix des Rencontres aide à la création d'un bureau "Frères des Hommes" à Cergy. -Participation de la Voix des Rencontres à un des séminaires de Frères des Hommes à Paris, pour leur faire part de nos conclusions. -Frères des hommes souhaiterait que des membres de la Voix des Rencontres interviennent lors d'une réunion de l'atelier permanent à Lima le 19 juillet (il s'agit d'un espace de formation et d'échange entre différents acteurs travaillant dans le domaine de l'économie populaire en Amérique latine et de l'économie solidaire en Europe. Contact : Rosa-Miriam Ribeiro.

22 5 - Nos partenariats Partenariats " appui conseil " CICDA Association de solidarité internationale créée en 1977, le CICDA s'est donné pour mission d'accompagner les petits agriculteurs du Sud dans leur effort pour évoluer, s'adapter et être les acteurs de leur développement. La vocation du CICDA est d'améliorer les conditions de vie de familles paysannes d'Amérique latine et centrale, d'Europe de l'Est ou du Maghreb. A travers de nombreux projets de développement durable, le CICDA s'attache également à renforcer la participation des agriculteurs à la vie sociale, économique et politique de leur pays. Description du partenariat: Nous nous intéressons principalement aux services d'appui conseil rendus par CICDA. CICDA nous met en relation avec leurs partenaires locaux en échange de nos conclusions. Contact : Frédric Laloy.

23 5 - Nos partenariats Partenariats "méthodologie" Agence française de Développement Établissement public industriel et commercial (dotation de 2,5 milliards de FF) et institution financière spécialisée, l'AfD est présente dans plus de quatre-vingt pays, ainsi que dans les Départements et Territoires d'Outre-mer. Elle dispose d'un réseau de quarante-trois agences et bureaux répartis dans le monde. Sa mission fondamentale est le financement des investissements concourant au développement économique et social : infrastructures (eau, électricité, télécommunications, transports), développement rural, industrie, aménagement urbain, tourisme, logement social, environnement. Description du partenariat: - L'Agence Française de Développement nous aide à améliorer notre méthode d'évaluation. - L'Agence Française de Développement (AFD) intègrera notre travail dans le cadre de son activité de recherche sur les démarches de réduction de la pauvreté. Là encore nous devrons rendre compte de nos conclusions au secteur "Recherches" de l'AFD. Contact : Madame Cabrit, Direction de l'évaluation. Ministère des Affaires Etrangères Le Ministère des Affaires Étrangères s'engage à réunir une commission d'experts du développement qui analysera les résultats de notre étude. Nous devrons dans ce cadre réaliser une soutenance devant cette cellule de spécialistes début Contact: Jean Bruschi.

24 Annexe 1 Budget prévisionnel Annexe 2 Nos contacts et relais grandes écoles Annexe 3 Présentation schématique de notre démarche Annexe 4 Notre méthodologie Annexe 5 Description des sites et calendrier prévisionnel Annexe 6 Pour en savoir plus... La Voix Des Rencontres 24

25 25 Annexes Budget prévisionnel

26 Annexes 26 Nos "ambassadeurs grandes écoles" s'engagent à nos côtés à relayer la communication autour de notre projet. Les actions prévues sont les suivantes : distribution de tracts et newsletters dans les casiers, affichage dans l'école pour promouvoir notre site Internet et votre entreprise, mailing groupé dans les différentes promotions de ces écoles pour faire connaître le projet et encourager à aller consulter notre site Internet régulièrement, organisation de conférences. - Audencia1200 étudiants touchés Luc BRES - Centrale Nantes 850 " " " " Tony LEVERGER - Centrale Paris1000 " " " " Vincent ALCAIX - CERAM1700 " " " " Yannick BARRIOL - CPE Lyon1200 " " " "Caroline ROUSSEAU - EDHEC2200 " " " " Perrine SIRODOT - EM Lyon1800 " " " " Gautier RENAUD - ESCP1500 " " " " Benjamin CHABERT - ESC Grenoble1200 " " " " Charlotte GUYON - ESC Reims1200 " " " " Grégoire D'AVOUT - ESC Toulouse1200 " " " " Benoît VARICHON - ESSEC / EPSCI3000 " " " " Pierre MAINGUY - HEC2000 " " " " Ivan BOYER - HEI1200 " " " " Arnaud LEBON - ICAM 900 " " " " Louis DECHERF - Mines Paris1200 " " " " Audellia BEN AMRAN - Polytechnique1300 " " " " Thierry MARKWITZ - Ponts et chaussées1200 " " " " Jeremy POIRET - Sciences Po Paris1000 " " " " Guillaume DESAUHANT - Supaero1000 " " " " Julien CORDOUAN Nos contacts et relais grandes écoles

27 Annexes Présentation schématique de notre démarche MICRO ENTREPRISES COMMERCE EQUITABLEMICRO-CREDITAPPUI / CONSEIL Situation actuelle du l'appui / conseil (acteurs, objectifs, méthode…) Situation actuelle du commerce équitable (acteurs, objectifs, méthode…) Situation actuelle du micro-crédit (acteurs, objectifs, méthode…) Identification des objectifs, entretiens avec les responsables du site, état des lieux PROJET 1P2P3P4 PROJET 1PROJET 2PROJET 3PROJET 4PROJET 1PROJET 2PROJET 3PROJET 4 E1...En... SYNTHESE P1 Synthèse de l'analyse du commerce équitable Synthèse de l'analyse de l'appui / conseil Synthèse de l'analyse du micro-crédit COMPARAISON DES APPROCHES Analyses successives de n entreprises bénéficiant du commerce équitable au sein du projet 1 n synthèses des n études de cas au sein du projet 1 SELECTION DE L'ECHANTILLON E2En-1 Services non financiersServices financiers 27

28 Annexes Notre méthodologie 28 Méthodologie Étude préalable : Consultation de spécialistes des actions de développement en Amérique Latine (ministère des Affaires Étrangères, universitaires, opérateurs terrain…). Étude des contextes économiques et sociaux globaux des trois pays. Enquêtes par mail dans les antennes locales des institutions internationales (BID, Banque Mondiale, etc.), auprès des pouvoirs publics, des chambres de commerce, des institutions financières, des centres de formation et de recherche et des ONG pour appréhender notamment le contexte institutionnel des pays (place, discours et programmes des institutions gouvernementales et internationales pour l'appui aux micro entreprises). Analyse des évaluations et des études d'impact économique et social réalisées par les ONG, les organisations de commerce équitable et de micro finance que nous étudierons sur le terrain.

29 Annexes 29 Notre étude porte sur 3 types d'appui à l'entrepreneuriat : la micro finance, le transfert de compétences et l'appui à la commercialisation (essentiellement commerce équitable). Ces trois formes répondent aux principaux besoins des micro entreprises : Le choix des sites Méthodologie

30 Annexes 30 Nos rencontres sur place seront structurées par une étude de 12 projets de soutien à l'entrepreneuriat (4 par forme d'appui). Tous les sites seront choisis en Équateur, au Pérou et en Bolivie, 3 pays de niveau économique et social relativement comparable. Par ailleurs, pour des raisons de pertinence et de rigueur de notre étude, nous nous concentrerons sur un échantillon de sites relativement homogène: ils devront exister depuis plus de 2 ans, avoir des populations cibles comparables... Méthodologie Le choix des sites

31 Annexes 31 Deux types de données sont nécessaires à notre étude. Ainsi sur le terrain, à partir de questionnaires élaborés avant le départ, nous réaliserons : une collecte de données statistiques (pour les informations quantitatives) que nous ne mènerons qu'en complément des études d'impact déjà menées. une collecte d'informations qualitatives qui s'appuiera sur des entretiens semi directifs. L'étude terrain Temps nécessaire à la réalisation de l'étude sur le terrain: L'étude sur le terrain s'étalera sur 6 mois de juillet 2004 à décembre Nous resterons 10 jours sur chacun des 12 sites étudiés. Méthodologie

32 Annexes 32 Limites de l'étude Par construction, notre étude est limitée: d'abord par le nombre d'interlocuteurs que nous allons rencontrer, ensuite par la diversité des besoins inhérents à chaque entrepreneur, enfin par la diversité micro économique des sites. Notre étude ne vise pas à faire une étude exhaustive de l'aide destinée aux micro entrepreneurs, ni à déterminer LA meilleure façon d'appuyer les micro entreprises. En évitant donc toute généralisation hasardeuse, notre étude cherchera à dégager un schéma synthétique décrivant pour chaque forme d'aide les impacts spécifiques sur le micro entrepreneur à partir de données qualitatives et quantitatives. Méthodologie

33 Annexes 33 Synthèse des informations Les résultats de nos entretiens et les données quantitatives récoltées sur le terrain permettront de mieux appréhender qui est l'entrepreneur, quel est son environnement, quels sont ses projets, quelles sont ses compétences et quelle est sa perception de l'aide qu'il reçoit. C'est à partir d'une analyse de l'entrepreneur et de sa micro entreprise que nous dégagerons les impacts spécifiques à chaque forme d'aide mais aussi les éventuelles complémentarités entre celles-ci. Il nous est apparu indispensable d'étudier l'impact des aides aussi bien sur le micro entrepreneur que sur son entreprise dans la mesure où ils sont liés. Les tableaux ci-après résument l'ensemble des informations que nous souhaitons collecter et analyser. Ils constituent une grille de lecture de l'entrepreneur. L'analyse de ces tableaux nous permettra de déterminer, à partir de différents profils d'entrepreneurs et de micro entreprises, les impacts des formes d'appui à la micro entreprise. Méthodologie

34 Annexes 34 La carte d'identité de l'entrepreneur, de son entreprise et de son environnement La carte d'identité vise à situer très rapidement notre interlocuteur, son entreprise ainsi que l'environnement économique et social dans lequel il se trouve. L'entrepreneur: Son âge Sa situation familiale Son métier Sa formation éventuelle... Son entreprise: Que produit-elle Qui sont ses clients? Nombre d'employés Chiffre d'affaire annuel... L'environnement extérieur: L'appui (Quel type d'appui?, Retombées pour son activité…) Le marché La région : niveau des besoins de la région (IDH…) L' environnement culturel L'environnement institutionnel Le cadre légal...

35 Annexes 35 Entrepreneur, micro entreprise et organisation d'appui L'entrepreneur en tant qu'individu L'action de l'entrepreneur sur son organisation L'entrepreneur et l'organisation d'appui Quelle est la politique générale de l'entreprise? Pérennité Profit Croissance Indépendance Le management de sa micro entreprise: Quelles sont ses priorités dans l'entreprise? Organisation interne Stratégie commerciale Ressources humaines Réflexion stratégique (connaît-il son environnement?) Perception du changement Besoins supplémentaires Influence sur l'activité et l'organisation L'appui pour lui: une opportunité à saisir, une chance, une obligation ?… Ses aptitudes? Comptable Souci de la qualité Prise d'initiative Capacité d'adaptation Esprit de compétition Attitude face au risque Engagement personnel Connaissances techniques et commerciales Connaissances précises de ses clients et fournisseurs Motivations de l'entrepreneur Autonomie Création de valeur et de richesse Reconnaissance Réalisation de soi Besoin de pouvoir

36 Annexes Description des sites et calendrier prévisionnel 36 Les organisations sont classées selon leur emplacement géographique (du nord au sud). Nous passerons 10 jours environ dans chacune des trois capitales afin de rencontrer des responsables locaux du développement, en particulier dans le domaine du micro crédit. Avec l'aide de PlaNet Finance, nous verrons en effet plusieurs dirigeants d'institutions de Micro Crédit avant de rencontrer les bénéficiaires. Nous en profiterons également pour nous rendre dans des universités pour connaître l'avis des étudiants sur l'aide à la micro entreprise. Ces informations nous permettront de mieux appréhender le contexte dans lequel l'aide s'effectue. Les dates données sont susceptibles d'être légèrement modifiées. Nous resterons une dizaine de jours sur chaque site.

37 Annexes 37 MICUNI : arrivée le 1 juillet Localisation: Canton Alausí, Province de Chimborazo. Description: Les secteurs hauts du canton d'Alausi de la province de Chimborazo révèlent les niveaux critiques de pauvreté et de malnutrition (70%), donnant ainsi à Alausí le triste record du troisième canton le plus pauvre de l'Equateur. Dans cette zone au potentiel productif limité, le CICDA et l'ONG équatorienne CESA mettent en oeuvre depuis 2001 un projet pour renforcer les stratégies paysannes de sécurité alimentaire (optimisation de la gestion des ressources en eau, mise en place de nouvelles activités économiques de transformation, d'artisanat, et consolidation technique et financière de ces activités, consolidation d'un système de financement local, formation professionnelle). Notre partenaire: CICDA Type d'appui étudié: Appui conseil QUITO : arrivée le 15 juillet Notre partenaire: PlaNet Finance Équateur (fin juin - mi août)

38 Annexes 38 PROCAP: arrivée le 30 juillet Localisation: Alamor dans la région de Puyango, toujours au sud du pays. Description: La coopérative PROCAP fait partie de la fédération FAPECAFES dont le siège est à Loja dans le sud du pays. PROCAP a six ans d'existence et compte près de 400 producteurs. FAPECAFES regroupe quatre associations de producteurs regroupés par régions : PROCAP, PROCAFEQ, APOCAM et APECAF. Notre partenaire: Alter Eco Type d'appui étudié: Commerce équitable Pérou (mi août - début novembre) CEPICAFE : arrivée autour du 10 août. Localisation: Région de Piura dans le nord du Pérou Description: Elle est composée de 18 coopératives et regroupe près de 950 familles. Sa production principale est le café. Cepicafe est une organisation associative qui a pour but de représenter, diriger et offrir divers services aux producteurs, afin de contribuer à un développement durable, à l'amélioration de la qualité de vie des producteurs et à l'éradication de la pauvreté. L'activité principale de CEPICAFE est la commercialisation. Notre partenaire: Alter Eco Type d'appui étudié: Commerce équitable

39 Annexes 39 CHULUCANAS : arrivée autour du 20 août Localisation: Verger de Chulucanas - Province de Morropón - Département de Piura Description: Elle existe depuis trois ans et s'est constituée dans l'oasis de Chulucanas, à l'initiative de petits paysans, producteurs de mangues. Une alliance nouée avec une entreprise de commercialisation de Lima a permis d'écouler la marchandise, sélectionnée et calibrée par les producteurs eux-mêmes. CICDA appuie cette jeune association, innovante et prometteuse, dans ses futurs projets (développer la production et les filières d'exportation, améliorer son dispositif de commercialisation de la mangue, mettre en place un système d'assistance technique aux producteurs). Notre Partenaire: CICDA Type d'appui étudié: Appui conseil LIMA: début septembre jusque mi-septembre Notre partenaire: PlaNet Finance

40 Annexes 40 CENCA: Cenca est dans la région de Lima, nous étudierons l'organisation pendant que nous serons à Lima. Localisation: Lima et sa région. Description: Les actions soutenues cherchent à sattaquer aux problèmes structurels de lexclusion et la pauvreté urbaine à partir de ses dimensions économiques et citoyennes, et à consolider la démocratisation du pays. Cenca développe les relations économiques et sociales entre la campagne environnante de Lima et Lima. Notre partenaire: Frères des Hommes Type d'appui étudié: Appui conseil FORTISA : arrivée autour du 20 septembre Localisation: Département de Huancavelica - région andine ( m) - Centre du Pérou. Description: Huancavelica est considéré comme le département le plus pauvre du Pérou. Le projet FORTISA a été centré sur l'accompagnement et la formation des acteurs institutionnels du développement du département, dans le but d'obtenir des effets plus larges et plus durables sur la sécurité alimentaire (réhabilitation de systèmes irrigués traditionnels et de gestion concertée d'un bassin versant, structuration de la filière bovin lait dans la province de Castrovirreyna, par l'amélioration des systèmes d'élevage, la production et la commercialisation de fromages, action d'appui aux micro-entreprises de transformation des céréales et aux organisations de producteurs du district de Yauli) Notre partenaire: CICDA Type d'appui étudié: Appui conseil

41 Annexes 41 COCLA (Pérou): arrivée début octobre Localisation: Elle se situe dans les provinces de La Convencion et de Calca au Sud Est du Pérou. Le siège est à Lima. Description: COCLA est une centrale de 21 coopératives. Elle regroupe 7500 producteurs et couvre une surface de hectares. C'est une des coopératives les plus performantes du pays dans la production de café. Elle a par ailleurs mis en place des structures visant à se renforcer économiquement et socialement: fonds de solidarité en cas de problème grave, formations comme celle de promotion de la situation des femmes (cours de gestion et de production, entrepreneuriat familial). développe des programmes permettant de trouver des débouchés pour les autres productions Notre partenaire: Alter Eco Type d'appui étudié: Commerce équitable

42 Annexes 42 SITE ECLOF: arrivée mi octobre Localisation : les zones rurales du département de Puno. Description : Membre du réseau international Eclof, le comité péruvien offre des crédits aux associations, aux ONGs ou aux micro entrepreneurs dans le but de défendre l'autonomie sociale et économique des populations aux revenus les plus bas. Selon le type de crédit, Eclof peut prêter jusqu'à US $ pour des individus ou des petits groupes de micro entrepreneurs et jusqu'à US $ pour des institutions. Nous serons reçu à Puno, au bord du lac Titicaca, où nous rencontrerons des artisans, des petits agriculteurs ( éleveurs de moutons, lamas et d'alpacas notamment). Notre partenaire: Eclof Type d'appui étudié: Micro finance

43 Annexes 43 Bolivie (début novembre - mi décembre) FORCAFE arrivée fin octobre. Localisation: Zones d'action du projet : Les Yungas de la Paz soit 3 provinces : Caranavi, Nor Yungas et Sur Yungas (Coroico et Caranavi se situent respectivement à 1800 m et 900 m d'altitude). Description: En Bolivie, 95% du café est produit dans la région des Yungas, entre 800 et 1800 mètres d'altitude. Pour faire face à leurs difficultés, les producteurs de café se regroupent et s'organisent pour mieux valoriser leur production. Avec l'appui du CICDA et de l'ONG italienne ACRA, ils concentrent leurs efforts sur la qualité du café, la pérennité des systèmes de production et l'exportation directe en contournant les intermédiaires locaux peu soucieux de la qualité du produit et de l'amélioration de la rémunération du producteur. Ils s'orientent également vers les circuits de commerce équitable, plus courts et plus rentables. Le projet FORCAFE appuie ces groupes de producteurs pour améliorer durablement le niveau de vie et la situation économique et sociale des familles des Yungas de La Paz. Notre partenaire: CICDA Type d'appui étudié: Appui conseil

44 Annexes 44 LA PAZ (arrivée autour du 10 novembre) Notre partenaire: PlaNet Finance CORACA RI (arrivée autour du 25 novembre) Localisation: Dans les Yungas du Sud près d'Irupana, à lest de la capitale La Paz Description: 30 groupes de petits producteurs sont affiliés à Coraca-Ri. Chaque groupe correspond grosso modo à un village. Les produits agricoles les plus importants sont les agrumes et le café (pour lexportation) et les légumes, le manioc et les bananes (pour la consommation directe).. Lorganisation soccupe de la transformation, lentreposage et la commercialisation du café. Elle sefforce de faire croître la rentabilité des plantations. Les instruments en sont une amélioration générale de la qualité, lachat groupé dinputs, lassistance technique et le crédit aux producteurs. Notre partenaire: Alter Eco Type d'appui étudié: Commerce équitable Retour à Paris le 23 décembre.

45 Annexes Pour en savoir plus Qu'est ce qu'une micro entreprise et pourquoi la soutenir? Les différents types d'appui à la micro entreprise Qu'est ce que le commerce équitable? Qu'est ce que la micro finance? Que sont les services d'appui conseil?

46 Annexes Qu'est ce qu'une micro entreprise et pourquoi la soutenir? Qu'est ce qu'une micro entreprise? Les micro entreprises constituent un ensemble hétérogène. Ainsi, si certaines utilisent des technologies relativement sophistiquées, à forte croissance et traitent avec des grandes firmes, d'autres visent le marché local et apportent un revenu de subsistance à l'entrepreneur. Le secteur des micro entreprises comprend les vendeurs de rue, les réparateurs de vélo, les boulangeries, les tailleurs, les petits producteurs agricoles, etc. En général, les micro entreprises en Amérique Latine et dans les Caraïbes : - sont gérées par une seule personne, dont 30 à 60 % sont des femmes. - ont moins de 10 employés. - dépendent fortement du travail familial. - distinguent peu revenus du foyer et ceux de la micro entreprise. - ont des actifs d'un montant inférieur à $. - bénéficient d'un accès très limité au secteur financier traditionnel et au marché des services aux entreprises. - ont des compétences techniques et managériales souvent modestes. Pourquoi soutenir les micro entreprises ? Les effets attendus du soutien aux micro entreprises sont les suivants : - Réduction de la pauvreté par la création d'opportunités économiques pour les plus démunis. - Création d'emplois. - Contribution au revenu national et à la croissance économique. - Amélioration de la distribution du revenu national. - Développement du secteur privé. - Promotion de l'esprit entrepreneurial. Source : BID,

47 Annexes Les différents types d'appui aux micro entreprises L'édification d'infrastructures à usage collectif ne fait pas partie de notre domaine d'analyse. Ce type d'appui nous a en effet semblé trop éloigné des autres types d'interventions pour entrer dans le cadre de notre étude. L'assistance technique et en gestion prend deux formes distinctes : les actions de formation et la prestation de services. Type d'appuiExemples Crédit Assistance technique, en production Assistance en gestion Appui à la commercialisation Prêt en espèce, en nature Conseil en méthode et outils de production. Don de machine, services de maintenance, formation. Comptabilité simple, sophistiquée, gestion de personnel, formation en management Conseil en conditionnement, en techniques marchandes, approvisionnements en matières premières, ventes des produits dans le pays, à l'étranger Construction d'ateliers d'ingénierie, de routes, accès à l'eau ou l'électricité Infrastructures à usage collectif 47

48 Le commerce équitable c'est… Travailler en priorité avec les producteurs les plus défavorisés Les accompagner en leur garantissant des conditions de travail décentes et une meilleure rémunération Favoriser un développement autonome et durable de centres de production regroupant des dizaines, centaines ou milliers de micro entrepreneurs Informer et responsabiliser le consommateur dans ses achats Concrètement, les ventes de la filière commerce équitable doublent chaque année en France. En 2003, les achats équitables du Français se sont élevés à 0.55 par tête, quatre fois moins quaux Pays-Bas, vingt fois moins quen Suisse. La marge de progression est grande… 48 Qu'est ce que le commerce équitable? Annexes

49 La micro finance c'est... Offrir des services financiers (micro crédit principalement) à de potentiels entrepreneurs issus de milieux pauvres Permettre à des femmes et des hommes, exclus du système bancaire traditionnel, de lancer ou développer leur propre activité économique Des prêts, à moyen terme, de petites sommes : de 30 à 200 $ Un taux de remboursement supérieur à 95 % Concrètement, les bénéficiaires de la micro finance sont près de 30 millions dans le monde. Parmi les 2,5 milliards dindividus vivant avec moins de 2 dollars par jour, on estime aujourdhui que 500 millions pourraient lancer leur propre activité et sortir de la pauvreté. Là aussi la marge de progression est grande. 49 Qu'est ce que la micro finance? Annexes

50 Les services dappui conseil, cest… Surmonter les obstacles auxquels les petits entrepreneurs sont confrontés : manque de qualifications et de compétences techniques, savoir faire commercial et en gestion insuffisant, accès limité à linformation (relative aux marchés, aux procédés de production) Fournir des services techniques et consultatifs à des petits entrepreneurs par lintermédiaire dorganisations locales Concrètement ces services regroupent l'ensemble des mécanismes de transferts de compétences : tutorats d'entreprises, assistance en gestion, assistance technique, formation à l'entrepreneuriat… L'essor de ces services a été particulièrement sensible en Amérique latine et en Afrique au cours des années Que sont les services d'appui conseil? Annexes


Télécharger ppt "1 Développement durable dans les pays du Sud : Comment soutenir au mieux les micro entrepreneurs?"

Présentations similaires


Annonces Google