La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 1 Concepts et fondamentaux de LEcole Fédérale de Plongée Davant-hier à aujourdhui… Jean-Noël.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 1 Concepts et fondamentaux de LEcole Fédérale de Plongée Davant-hier à aujourdhui… Jean-Noël."— Transcription de la présentation:

1 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre Concepts et fondamentaux de LEcole Fédérale de Plongée Davant-hier à aujourdhui… Jean-Noël Trucco

2 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 LEcole Fédérale de Plongée Fondamentaux Dans le domaine de la plongée « bouteilles », lEcole Fédérale de Plongée repose aujourdhui sur les principes (« valeurs »?) suivants : –Une offre de pratique ouverte à tous les publics –Une pratique proposée à titre de loisir –Une sécurisation de lactivité revendiquée –Une formalisation de la prise en compte des considérations environnementales –Une exploration du milieu à vocation ludique et…culturelle –Une « autonomie pédagogique » des moniteurs affirmée 2

3 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Le contexte, aujourdhui Un cadre réglementaire en évolution « forte », ou ayant évolué récemment selon les domaines, Un référentiel de la « Technique », le MFT, en évolution quasi permanente, Des pratiques et des usages de « terrain » forcément en léger « décalage » avec les éléments ci-dessus, Des « profils » et des attentes de pratiquants de plus en plus divers et en évolution permanente également, Pour comprendre ce contexte et ses incidences il faut se rappeler les évolutions majeures en lien avec la « Technique » qui se sont produites depuis quelques décennies 3

4 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Un peu dhistoire Pour comprendre aujourdhui… De 1948 à 198… Chapitre 1 « Genèse » Chapitre 2 « La période Darwin (lente…) » De 198… à 2010 Chapitre 3 « Le changement…dans la continuité » De 2010 à 2030 Chapitre 4 « Le changement, cest maintenant » 4

5 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Chapitre – « Genèse » 1948 – 1955 : naissance en deux temps de la FFESSM (fusion de deux associations) –Lactivité principale est la chasse –La plongée en scaphandre relève de pionniers 1949 – 1950 : première édition « La plongée en scaphandre » (Tailliez, Dumas, Cousteau, Alinat, Devilla) 1953 : création de la « CTN » sous la houlette de J.Y. Cousteau 1955 : « La plongée » –Nouvelle édition avec un programme de formation permettant de former un plongeur accédant à la profondeur de 50 m en … 14 séances ! Les formations de plongeurs « démarrent » Les contenus sont très « inspirés » des formations de plongeurs de la Marine Nationale 5

6 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 « La plongée » - Edition 1955 Les 14 séances de formation pour plonger à 50 m… 6

7 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Chapitre … - Une lente évolution 1957 : premier stage de formation de moniteurs à Niolon, déjà… Brevet (fédéral) National de Moniteur de Plongée 1958 : création du Brevet élémentaire (N1), du 1 er échelon (N2) et du 2 eme échelon (N4) 1963 – 1964 : création du Brevet dEtat de Moniteur de Plongée (BEMP) –Les moniteurs nationaux brevetés avant 1963 obtiennent le BEMP par « équivalence » –Les examens du BEMP ont lieu, au début, à lécole de plongée de la Marine Nationale… 1967 : création du Moniteur Auxiliaire (le futur MF1) 1973 : création de lInitiateur et du Moniteur Fédéral (le futur MF2) 1974 : création des « BEES » à trois niveaux 1982 : création de la « qualification » Plongeur Autonome (N3) 1986 : évolution des appellations vers MF1 et MF : évolution des appellations pour les brevets de plongeurs (N1, 2, 3, …) 7

8 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Chapitre 2 (suite) … - Une lente évolution Durant toute cette période : –Les plongeurs sont formés à réaliser des « exercices », à passer des « épreuves » –Les moniteurs en formation sont formés à faire « comme » les moniteurs en titre Certains parlent de la période des « recettes ». Dautres, plus « polis », parlent de la méthode des « standards ». Durant cette période, les contenus, les pratiques et les méthodes de formation évoluent peu sur le fond… –Disparition, modification ou création de certaines épreuves –Apparition de barèmes, note « éliminatoire »,… –Découpage et regroupement des « exercices » en groupes (que lon nappelle pas encore groupes de compétences) –Intégration de nouveaux domaines : secourisme/ranimation, organisation de plongée,… Mais, quoi que lon en dise (aujourdhui), ce fût une belle période pour tout le monde… 8

9 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Le « MFT » en 1970… (*) Simple, mais efficace… (*) Remerciements à Philippe Rousseau, Instructeur National 9

10 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Le « MFT » en 1970… Le Brevet élémentaire On ne parle pas de compétences mais dépreuves … 10

11 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Le « MFT » en 1970… Le Premier échelon 11

12 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Développement de la plongée Evolution du nombre de licenciés 12

13 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Chapitre 3 198… Le changement…dans la continuité Les pratiquants, les moniteurs et les cadres aux responsabilités ont des profils dorigine de plus en plus variée La plongée devient peu à peu « grand public » Début dune lente mais progressive idée de reconsidérer nos contenus, voire lapproche elle-même de la formation –On parle de pédagogie par objectifs, danalyse descendante, de compétences, dévaluation, etc… 1998 : création du Manuel du moniteur selon une approche prérogatives/compétences A partir de 2009 : extension progressive de la logique de formation « stage initial – stages en situation - stage final/examen », peu ou prou, à tous les niveaux dencadrants Mais Jusquen 2010 : évolutions « mineures » du MFT au regard des pratiques dans la formation/évaluation Bien que prônée, lapproche de la formation « par les compétences » reste à développer… 13

14 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Chapitre 3 198… Le changement…dans la continuité Le 1 er Echelon en

15 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Chapitre – 2030 « Le changement, cest maintenant » Lévolution du code du sport en 2010 présente deux dimensions majeures –les prérogatives des plongeurs sont attribuées en fonction de leurs aptitudes (compétences) et non plus en fonction du « brevet » détenu –les pratiques « encadrées » et « en autonomie » sont séparées La première dimension rend nécessaire, plus que jamais, une définition des plongeurs en termes de compétences La deuxième dimension constitue une opportunité pour : –Créer une offre de pratique parfaitement adaptée aux attentes –Créer des « filières » dans lune et lautre des formes de pratique ainsi que dune forme de pratique à lautre 15

16 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Les idées reçues et… quelques sujets qui fâchent…(pas vraiment) Les plongeurs doivent être formés/évalués à la profondeur de leurs futures prérogatives Les encadrants aussi alors ? Et le Niveau 3 ? De la pertinence (ou non) de certaines épreuves –RSE, DTH, épreuves physiques (nages, apnées, mannequin), orientation (MF2),… De lhomogénéité du MFT De la lourdeur croissante des cursus de formation 16

17 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Les idées reçues et… quelques sujets qui fâchent…(pas vraiment) Les plongeurs doivent être formé à la profondeur de leurs futures prérogatives ! Les encadrants aussi alors ? Et le Niveau 3 ? Le pourquoi de la situation daujourdhui… De la pertinence (ou non) de certaines épreuves –RSE, DTH, épreuves physiques (nages, apnées, mannequin), orientation (MF2),… De lhomogénéité du MFT De la lourdeur croissante des cursus de formation 17

18 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Profondeurs de formation et prérogatives « Larrêté de 91 » Pas dextension des espaces Pas de possibilité demmener les plongeurs en formation dans leur futur espace dévolution 18 Espace d'évolution Niveaux de pratique des plongeurs Compétence minimum du guide de palanquée Effectif maximum de la palanquée (encadrement non compris) Espace procheDébutantsE1 si enseignement ou P4 si exploration 4 + P4 éventuellement 2 + P4 éventuellementsi baptême DébutantsE2 si enseignement ou P4 si exploration 4 + P4 éventuellement Espace médianNiveau 1E2 si enseignement ou P4 si exploration _____________________ E3 si enseignement + P4 dans la zone des 10 mètres 4 + P4 éventuellement _____________________ 5 équipes maximum dans la zone des 10 mètres Niveau 2E2 si enseignement _____________________ Possibilité d'absence d'encadrement 4 + P4 éventuellement _____________________ 3 Espace lointainNiveau 2E3 si enseignement ou P4 si exploration 2 + P4 éventuellement si enseignement 4 si encadrement = P4 et si exploration Au delà des 40 mètres Niveaux 3, 4 et 5Pas d'encadrement si exploration E4 si enseignement 3 si exploration 3 + E4 si enseignement

19 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Profondeurs de formation et prérogatives « Larrêté de 98 » La définition des espaces, des effectifs des palanquées et des niveaux dencadrants requis est quasi identique à larrêté de 91. Mais… Art Les plongeurs accèdent, …. Dans des conditions matérielles et techniques favorables, l'espace médian et l'espace lointain peuvent être étendus dans la limite de 5 mètres. Art Une palanquée constituée de débutants…. En fin de formation technique conduisant au niveau 1 de plongeur, celle-ci peut évoluer dans l'espace médian sous la responsabilité d'un guide de palanquée. Art Une palanquée constituée de plongeurs de niveau 1 ….. En fin de formation technique conduisant au niveau 2, celle-ci peut évoluer dans l'espace lointain, sous la responsabilité d'un enseignant qualifié. La possibilité demmener les plongeurs en formation dans leur futur espace dévolution apparaît. Sauf pour le plongeur Niveau 3… 19

20 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Profondeurs de formation et prérogatives Depuis 2010… Lévolution du code du sport de 2010 a introduit la possibilité demmener tous les plongeurs en formation, dans la filière encadrée (PE), dans leur futur espace dévolution. Mais les prérogatives des encadrants sont restées les mêmes… 20

21 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Profondeurs de formation et prérogatives Aujourdhui… Tous les moniteurs sont daccord sur lintérêt demmener progressivement un plongeur ou moniteur en formation vers son futur espace dévolution Mais les contraintes de la plongée (organisation, durée, décompression,…) conduisent à une approche « le nécessaire mais le suffisant » de la conception/réalisation des formations Consciemment ou non, il existe dans nos pratiques une notion de « profondeur représentative » pour la formation/évaluation/certification –Un MF2 est évalué à lintervention pour un plongeur en difficulté à 50 m. Nest-il pas encore capable de cette compétence à 51 m, 52 m, 53 m ? Jusquoù ? –Un Niveau 1 formé à 17 m plongerait-il avec risques à 20 m ? La problématique est donc dexpliquer, formaliser cette notion de « profondeur suffisamment représentative » et de mettre tous les niveaux, plongeurs et moniteurs, en cohérence avec cette approche… Et faire confiance à lexpérience et au bon sens sur le terrain… 21

22 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Les idées reçues et… quelques sujets qui fâchent…(pas vraiment) Les plongeurs doivent être formés/évalués à la profondeur de leurs futures prérogatives Les encadrants aussi alors ? Et le Niveau 3 ? De la pertinence (ou non) de certaines épreuves –RSE, DTH, épreuves physiques (nages, apnées, mannequin), orientation (MF2),… De lhomogénéité du MFT De la lourdeur croissante des cursus de formation 22

23 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Les idées reçues et… quelques sujets qui fâchent…(pas vraiment) Les plongeurs doivent être formés/évalués à la profondeur de leurs futures prérogatives Les encadrants aussi alors ? Et le Niveau 3 ? De la pertinence (ou non) de certaines épreuves –RSE, DTH, épreuves physiques (nages, apnées, mannequin), orientation (MF2),… De lhomogénéité du MFT De la lourdeur croissante des cursus de formation 23

24 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Les idées reçues et… quelques sujets qui fâchent…(pas vraiment) Les plongeurs doivent être formés/évalués à la profondeur de leurs futures prérogatives Les encadrants aussi alors ? De la pertinence (ou non) de certaines épreuves –RSE, DTH, épreuves physiques (nages, apnées, mannequin), orientation (MF2),… De lhomogénéité du MFT De la lourdeur croissante des cursus de formation 24

25 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Le volume des cursus Linflation ? Très tôt, les cursus de moniteurs ont requis la réalisation de stages pédagogiques, stages en situation… Par la suite, cette tendance sest plutôt développée… Lenjeu reste encore aujourdhui, par le maintien de nos référentiels à « hauteur » de ceux de la filière professionnelle, de maintenir les prérogatives des encadrants fédéraux et les passerelles ou équivalences diverses… Mais dans le futur… 25

26 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Et maintenant, pour demain… Refonte des cursus dencadrants Mise en place dune « filière » fédérale à linstar de la filière professionnelle pour les cursus encadrants mais aussi pour les cursus plongeurs Aboutissement de la plongée « loisir » Développement des activités/secteurs « jeunes » et « séniors » 26

27 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Refonte des cursus encadrants – Pascal Yan IN Un projet dans les cartons… Référentiels encadrants : les UC par niveau Enseigner la plongée dans lespace m

28 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Refonte des cursus encadrants – Pascal Yan IN Un projet dans les cartons… Référentiels encadrants : la « filière » 28 Exemple Directeur de plongée en exploration Guide de palanquée N3 MF 1 MF * 7 7 4* * 9* Initiateur 1 1 8* 9* Compétence capitalisable * Compétence partielle MF1 1 - Accueillir, conseiller et r é pondre aux demandes des plongeurs et du public. 2 - Prendre en charge et guider un groupe de plongeurs en exploration. 3 - Concevoir une s é ance, une progression ou un cursus de formation. 4 - Conduire des s é ances de formation pratiques ou th é oriques. 5 - Tutorer en situation les stagiaires p é dagogiques. 6 - Choisir un site de plong é e adapt é à la formation. 7 - Organiser, planifier le d é roulement de l activit é. 8 - S é curiser l activit é, pr é venir les risques et intervenir si besoin. 9 - Poss é der les connaissances en appui des comp é tences requises

29 Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 Merci de votre attention. 29


Télécharger ppt "Colloque des moniteurs comité Provence – 17 novembre 2012 1 Concepts et fondamentaux de LEcole Fédérale de Plongée Davant-hier à aujourdhui… Jean-Noël."

Présentations similaires


Annonces Google