La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Résolution de conflits et techniques de négociation pour la gestion integrée des ressources en eau Étude de cas : Conflits locaux dans le bassin de Kuiseb.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Résolution de conflits et techniques de négociation pour la gestion integrée des ressources en eau Étude de cas : Conflits locaux dans le bassin de Kuiseb."— Transcription de la présentation:

1 Résolution de conflits et techniques de négociation pour la gestion integrée des ressources en eau Étude de cas : Conflits locaux dans le bassin de Kuiseb (Namibie) /Okavango

2 Conflits locaux et leur résolution -- Quelques exemples

3 Gestion de conflits par la prévention: FIRM Forum pour la gestion intégrée des ressources A commencé avec lAssociation de agriculteurs de Grootberg (GFA) Mettre en place un groupe ou travailler à travers un groupe déjà existant Sest élargi pour inclure la GFA, les prestataires de service, la préservation des peuples autochtones, les parties intéressées Se réunit trimestriellement ; fait appel à l'expertise externe Plan de travail annuel plus le suivi, l'évaluation et ajustement

4 Adapté au bassin fluvial de Kuiseb en Namibie Impulsion : Ressources en eau en baisse ; environnement dégradé. Bassin : Pas de terrain social homogène `commun' = ressource partagée avec lobjectif de conserver la ressource pour une utilisation durable. Animateur : Fondation de recherche sur la désertification en Nami bie (DRFN), donateurs. Adhésion du gouvernement dès le départ.

5 Walvis Bay Le bassin fluvial de Kuiseb Windhoek

6 Walvis Bay (eau souterraine; 4,6 Mm3/an) (41 000) plus dautres villes et mines qui font baisser la nappe phréatique Khomas Hochland (Ouest de Windhoek) Topnaars (3000) -agriculture à petite échelle -traite de plantes locales Namib Naukluft NP Terrain boisé riverain Daquifère alluvial km km km2 Elevage et faune Agriculteurs Tourisme Barrage en terre; quelques 109 fermes/ 750 fermes GW Barrages tous inférieurs à m3

7 Un environnement propice Environnement politique stratégique Loi sur la gestion de ressources en eau (2005) Loi sur les Forêts (2001) Loi sur la réforme agraire de lagriculture commerciale (1995) Loi sur la gestion des ressources en eau (WRMA) Participation de la Communauté GIRE Centralisation de la prise de décision et Gestion par les RBMC (eaux souterraines et de surface)

8 Mise en place de la FIRM dans le Kuiseb Facilitateur (DRFN) avec l'appui de gouvernement et des bailleurs – initie une série de réunions des parties prenantes 120 parties prenantes >20 secteurs lors de la réunion initiale - à chaque réunion suivante>50 personnes/parties prenantes de de plus de 20 secteurs = fermiers communaux et commerciaux ; côtier Municipalités ; conseils régionaux ; ministères, directions, et départements du gouvernement ; O.N.G. ;Namwater ; scientifiques, chercheurs et donateurs – la masse critiques`: décideurs, conseillers, expertise tech, la connaissance

9 Le mélange de linformel au formel Faciliter la création d'un forum de bassin fluvial : - adhésion libre Le forum met en place un comité de gestion de bassin fluvial – Comité formé dans le processus Lorgane consultatif du Comité se réunit par trimestre ; traite Des préoccupations du forum et développe le plan de gestion avec avis d'expert et le soutien gouvernemental La communauté de Topnaar établit son propre FIRM au sein du FIRM

10 Projet de bassin fluvial éphemère Lexpérience réussie du bassin fluvial de Kuiseb est-elle reproductible ? Processus entrain dêtre élargi à quatre zones: Cuvelai et Fish Rivers en Namibie Fleuve Buffels en Afrique du Sud Fleuve Boteti au Botswana

11

12 Mohembo Shakawe Etsha 13 Etsha 6 Gumare Habu Tsau Sankuyo Gudigwa Beetsha Makalamabedi Chanoga Mababe

13 Pressions et conflits sur les ressources Approvisionnement en eau Pollution : Infrastructures de traitement des déchets de Makalamabedi Pollution : faune ; jardinage sur les berges;Molapo Attribution des terres :Discrimination, favoritisme, corruption, manque de communication, étrangers acclérés par la Tawana Land Board Accès libre : la chasse, pêche mènent à l'épuisement de ressource Pratiques traditionnelles : le feu, pâturage, la pêche, produits de veld Pratiques commerciales contre les pratiques traditionnelles : pêche, bétail Tourisme : Politique de clôture

14 Structures de gouvernance actuelles Approche sectorielle (telle que reflétée dans le processus d'ODMP) en rapport avec les ressources en eau : Loi sur l'eau de 1968 Conseil de répartition de l'eau (Registraire de l'eau) (15 membres ; se rencontre tous les trois mois) DWA (1971) : assure lapplication de la législation sur l'eau ; développement de l'approvisionnement en eau rurale ; approvisionnement de principaux villages ; pollution d'eau de surface. DGS : assure lapplication de loi sur les forages ; exploration Conseil de district : approvisionnement en eau des villages moyens/petits. Dautres services ayant un impact sur la gestion des ressource en eau

15 Nouveaux contextes de gouvernance dans le bassin fluvial inférieur d'Okavango Projet de plan de gestion du delta d'Okavango Gouvernement du Botswana/ASDI, UICN OKACOM Chaque fleuve a ses gens. Les politiques d'état riverain au Botswana : Plan de gestion de lEnclave d'Okavango Plan de développement du District nord-ouest Phase II dapprovisionnement en eau souterraine de Maun Gestion des ressources naturelles à base communautaire Motivation : pression sur la base des ressources perçue

16 1.Politique, planification et stratégie : DEA et UICN ; 2.Dialogue, communication et réseautage: DEA et UICN; 3.Recherche, gestion des données et planification participative : HOORC ; 4.Hydrologie et ressources en eau : DWA ; 5.Gestion de la faune : DWMP; 6.Tourisme durable et CBNRM : dot et NWDC; 7.Gestion de la pêche : DWNP, div. de la pêche; 12 composantes se focalisant sur le projet

17 8. Gestion des ressources végétales: DCP, division des forêts et de l'ARB ; 9. Planification physique : DTRP par les PPU des NWDC; 10. Planification de lutilisation des terres et gestion des terres : TLB en association avec le DLUPU ; 11. Gestion des déchets : EHD de NWDC; 12. Gestion durable du bétail : DAHP. 12 composantes se focalisant sur le projet

18 Participation à la convention de Ramsar La zone humide est habitée. L'accès à la zone humide est essentiel pour la subsistence locale et les droits culturels. Les populations locales ont historiquement joui de droits coutumiers sur la zone humide. Les intérêts sur l'utilisation des ressources naturelles litigieux doivent être harmonisés.

19 Participation à la convention de Ramsar Les intérêts locaux sont fortement affectés par la façon dont la zone humide est gérée. Les régimes de gestion actuels n'assurent pas une utilisation sage. Les parties prenantes locales veulent bien être impliquées dans la gestion et sont prêtes à collaborer (2005:31 d'ODMP).

20 Projet de plan de gestion de delta d'Okavango Intervenants primaires : Comptent sur la base de ressources pour leur survie Intervenants secondaires : Utilise la ressource à des fins commerciales Intervenants tertiaires : Les acteurs ne dépendant pas de la ressource mais ont un impact sur elle par des politiques, programmes Intervenants principaux : Divers acteurs à divers niveaux dont les décisions ont un impact décisif sur la base de ressources

21 « Nous les pauvres… » (Intervenant de Shakawe) « On nous a souvent promis que… nous voudrions être informés' (Conseiller de Shakawe) « Avant [dagir]… revenez sil vous plaît» (Intervenant de Gudigwa) « Nous ne blâmerons Land Board tant que… » (Intervenant de Habu) « Nous ne recevons que de voeux pieux» (Intervenant de Makalamabedi) « On ne soccupe pas de nos besoins » (Intervenant de Sankuyo) Pour attirer l'attention du gouvernement ? Fondement moral

22 « Vous êtes ici pour nous écouter» (Intervenant de Gudigwa) « Nous demandons avec insistance que vous nous impliquiez… » (Intervenant de Etsha 13) « Nous voudrions participer aux questions de gestion de l'eau » (Intervenant de Beetsha) Plaidoirie spéciale

23 « Dans le passé… quand l'inondation… des chefs traditionnels ne sont pas consultés » (intervenant de Maun) « Dans le passé… » (intervenant de Mababe) « Dans les temps anciens… nous avions l'habitude de tuer et de manger des éléphants » (intervenant de Beetsha) « Jai grandi dans le labour» (intervenant de Etsha 6) Histoire/droits

24 L'information de base (par exemple règlements au sujet de.Attributions de terres de Tawana Land Board, politique du gouvernement sur le problèmes des animaux, la portée des activités de DWA dans le site de Ramsar, les dynamiques de Salvinia Molesta, des pratiques de gestion des déchets des concessions de tourisme) Promesses (par exemple, « nous pourrons trouver», « DAHP viendra… », « Nous [DWNP] continuerons à essayer… », « je [DWA] assurera le suivi… "), Gouvernement – Réactions mitigées

25 Châtiments (par exemple « vous nous avez demandés l'année dernière… maintenant vous vous plaignez "), et Meaculpas (ma faute) : (par exemple, en rapport avec l'incapacité de Tawana Land Board à répondre aux nombreuses demandes de terre). Gouvernement – réactions mitigées

26 Probabilité de succès ? Facteurs clés présents ? Ou absents ?


Télécharger ppt "Résolution de conflits et techniques de négociation pour la gestion integrée des ressources en eau Étude de cas : Conflits locaux dans le bassin de Kuiseb."

Présentations similaires


Annonces Google