La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Gestion de la rareté de leau dans la région Proche-Orient et Afrique du Nord.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Gestion de la rareté de leau dans la région Proche-Orient et Afrique du Nord."— Transcription de la présentation:

1 1 Gestion de la rareté de leau dans la région Proche-Orient et Afrique du Nord

2 2 Apercu Principaux défis relatifs à leau dans la région POAN –La situation de leau est critique dans la region (principaux indicateurs?) Réponses clés pour faire face à ces défis –Principales réformes de politique nécessaires –Technologies permettant déconomiser leau (agriculture irriguée) –Technologies permettant déconomiser leau (agriculture en sec) Actions du FIDA en matière de gestion de la rareté de leau Principaux points à débattre

3 3 Principaux défis relatifs à leau dans la région

4 4 Situation de la région POAN dans le domaine de leau La région POAN est la région la plus aride du monde avec un accroissement en fréquence et en sévérité de la sécheresse. Bien que 5% de la population mondiale y vive, la région ne possède que 1% des réserves deau douce accessibles de la planète Les quantités deau superficielle disponibles sont limitées et menacées par une érosion des sols croissante Le rythme de pompage des eaux souterraines est supérieur au taux naturel de réalimentation

5 5 Situation de la région POAN dans le domaine de leau Mètres cubes par habitant Les disponibilités en eau prévues sont plus faibles que dans dautres régions souffrant dun manque deau

6 6 Previsions de la rareté de leau en 2025

7 7 Situation de la région POAN dans le domaine de leau Les disponibilités en eau douce ont atteint des niveaux critiques Mètres cubes par habitant et par an

8 8 Situation de la région POAN dans le domaine de leau Sévérité du stress lié à la qualité et la quantité deau ÉLEVÉÉLEVÉ Algérie – Maroc – Égypte – Syrie – Liban – Tunisie Iraq Cisjordanie et Gaza Jordanie – Yémen FAIBLEFAIBLE Bahreïn – Qatar – EAU – Koweït – Oman Arabie saoudite FAIBLEÉLEVÉ Degré de sévérité (quantité deau) Degré de sévérité (qualité de leau)

9 9 Situation de la région POAN dans le domaine de leau

10 10 Situation de la région POAN dans le domaine de leau Beaucoup dhabitants de la région nont toujours pas accès à leau potable Nombre dhabitants nayant pas accès a leau: 22,6 millions

11 11 Situation de la région POAN dans le domaine de leau Dans le secteur de lirrigation, le taux de recouvrement des coûts est faible Des taux supérieurs à 1 indiquent le recouvrement par lutilisateur des coûts dexploitation et dentretien mais également du coût en capital et des coûts de remplacement

12 12 Réponses clés pour faire face aux défis relatifs à leau

13 13 Principales réformes de la politique de leau Adopter une approche intégrée dans la gestion des ressources en eau par les prestataires de services: –Considérer leau comme une ressource holistique faisant lobjet de demandes compétitives -Promouvoir la prestation de services en fonction des demandes des usagers et de leurs capacités de remboursement -Aider les prestataires de services publics et privés créant des incitations économiques en faveur dune utilisation durable de leau

14 14 Principales réformes de la politique de leau Relever les tarifs de leau sans exclure les subventions ciblant les plus pauvres. Une telle mesure est indispensable pour: –Promouvoir les économies deau par un relèvement des tarifs –Fixer les redevances à un niveau permettant de couvrir la totalité des coûts dentretien des ouvrages hydrauliques –Assurer la viabilité financière des prestataires de services (eau dirrigation et eau potable) –Économiser leau pour tenir compte des besoins environnementaux et écologiques

15 15 Principales réformes de la politique de leau Favoriser les réformes de politique pour encourager les agriculteurs à adopter des cultures irriguées assurant une productivité élevée par unité deau: - la priorité doit être donnée aux cultures nécessitant moins deau - avec la mondialisation, la notion deau virtuelle devient un important élément du commerce des produits agricoles - dans la région POAN, où leau est rare, la promotion des cultures dexportation doit être déterminée non pas par les besoins en devises mais par lincidence de ces cultures sur la durabilité des ressources en eau

16 16 Principales réformes de la politique de leau Adopter une stratégie dutilisation durable des eaux souterraines –Adopter et faire appliquer une réglementation favorisant une maîtrise des eaux souterraines permettant une utilisation des ressources en eau fondée sur les principes suivants: * Les eaux souterraines appartiennent à létat, qui les gère, et la propriété de la terre ninclut pas celle des eaux souterraines. * Lextraction et lutilisation des eaux souterraines sont autorisées par un permis délivré aux propriétaires fonciers. * (La réglementation jordanienne sur la gestion des eaux souterraines de 2002 en est un bon exemple)

17 17 Principales réformes de la politique de leau Décentraliser la responsabilité en matière de gestion de leau –La gestion des réseaux de distribution deau (canaux primaires exceptés) devrait être décentralisée et confiée aux agriculteurs –La décentralisation devrait inclure les agriculteurs pauvres, en tant que membres des associations dusagers de leau –Les comportements et les modèles sociaux doivent évoluer en faveur de la préservation des ressources en eau (campagne de sensibilisation du public)

18 18 Principales réformes de la politique de leau Favoriser la coopération concernant la gestion durable des ressources en eau transfrontières -Évaluation et suivi conjoints des ressources en eaux souterraines et superficielles (sur le plan de la quantité et de la qualité) -Adoption de plans daction concertés pour une utilisation durable des ressources en eau partagées -Expérience en cours entre lAlgérie, la Libye et la Tunisie (programme bénéficiant de lappui du FIDA exécuté par lOSS)

19 19 Adopter des technologies permettant déconomiser leau dans lagriculture irriguée –Utilisation des eaux usées traitées pour lirrigation (Jordanie) –Améliorer le taux dadoption dutilisation de nouveaux systèmes dirrigation de précision –Promotion des techniques de collecte de leau de pluie à faible coût (Jordanie, Tunisie) –Recours à des pratiques culturales antiérosives et plantation sur des banquettes surélevées pour améliorer lutilisation efficace de leau dirrigation –Recours aux technologies disponibles pour lutilisation deaux salines (résultats obtenus par lICBA)

20 20 Adopter des technologies permettant déconomiser leau dans lagriculture pluviale –Adoption de systèmes dirrigation améliorés à petite échelle et de supplément permettant daccroître la productivité de lagriculture pluviale –Ladoption dune séquence culturale plus rationnelle et une plantation en temps opportun permettent de réaliser dimportantes économies deau –Adoption des nouvelles variétés peu consommatrices en eau obtenues par les instituts de recherche

21 21 Actions du FIDA en matière de gestion de la rareté de leau dans la région POAN La promotion de lutilisation durable de leau et laccès à leau par la population rurale la plus démunie constituent un objectif stratégique du FIDA pour la région –Les prêts du FIDA ciblent la petite irrigation et lalimentation des zones rurales en eau potable à travers: Lencouragement de ladoption des dernières technologies disponibles pour une utilisation plus efficiente de leau La participation de la population rurale la plus démunie à la gestion de leau à travers leurs associations locales de base

22 22 Actions du FIDA en matière de gestion de la rareté de leau dans la région POAN La promotion dune utilisation de leau et dun accès à leau durables pour les ruraux pauvres: objectif stratégique du FIDA pour la région (suite) –Les programmes régionaux dassistance technique du FIDA ont pour objectif de mettre au point et dappliquer de nouvelles approches pour la gestion et lutilisation durables de leau, y compris l eau non conventionnelle Recherche-action sur le programme participatif de gestion de lirrigation (CIHEAM) Utilisation deaux saumâtres et salines (ACSAD et ICBA) Récolte des eaux de pluie dans lagriculture pluviale (ICARDA) Promotion de la coopération en matière deaux transfrontières (OSS) Renforcement des capacités en matière de gestion de la demande en eau (CRDI)

23 23 Principaux points à débattre Quels sont les changements essentiels de politique visant une utilisation plus efficiente de leau au niveau de lagriculture? Dans quelle mesure est-il possible de relever les prix de leau pour couvrir en totalité les coûts dexploitation et dentretien? Comment assurer la participation de la population rurale pauvre dans la gouvernance de leau dirrigation et de leau potable? Comment améliorer la coopération entre pays concernant la gestion des ressources en eau transfrontières?


Télécharger ppt "1 Gestion de la rareté de leau dans la région Proche-Orient et Afrique du Nord."

Présentations similaires


Annonces Google