La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RAPPORT SUR LA POLITIQUE NATIONALE ET INDICATEURS DE STI AU CAMEROUN Par : Sévérin TCHOMTHE Chef de Cellule de la Recherche Appliquée Institut National.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RAPPORT SUR LA POLITIQUE NATIONALE ET INDICATEURS DE STI AU CAMEROUN Par : Sévérin TCHOMTHE Chef de Cellule de la Recherche Appliquée Institut National."— Transcription de la présentation:

1 RAPPORT SUR LA POLITIQUE NATIONALE ET INDICATEURS DE STI AU CAMEROUN Par : Sévérin TCHOMTHE Chef de Cellule de la Recherche Appliquée Institut National de la Statistique, Cameroun Atelier sur les STI en Afrique Centrale, Libreville, avril 2011

2 Plan de la présentation Contexte Politique de S-T au Cameroun Etat des indicateurs de S-T Perspectives

3 Contexte Pays de lAfrique Centrale dune superficie de km² Population au 1 er janvier 2010 : habitants; Lagriculture est la principale activité, elle occupe la moitié de population active et représente 45% du PIB en Le secteur industriel occupe quant à lui 8,9% de la population active et contribue à 27,6 au PIB;

4 Contexte Le cadre légal de la politique de S-T et d'innovation est régi par décret N°2005/090 du 29 mars 2005 portant organisation du Ministère de la Recherche Scientifique et de lInnovation MINRESI; MINRESI chargé de la mise en œuvre et de lévaluation de la politique du Gouvernement en matière de recherche scientifique et de linnovation; Le système dinnovation est placé sous la responsabilité du MINRESI et inclue tous les secteurs de léconomie nationale (éducation, santé, agriculture, environnement, etc.).

5 Politique de S-T au Cameroun Principales institutions impliquées Le MINRESI assure la coordination et la contrôle des activités de recherche en sappuyant sur: Le Centre National dEducation (CNE) ; Le Comité National de Développement des Technologies (CNDT) ; Les universités dEtat du Cameroun (Yaoundé I, Yaoundé II, Dschang, Douala, BUEA, NGaoundéré, Maroua, Bamenda)

6 Politique de S-T au Cameroun Financement des activités de S-T Deux sources de financement : Le Gouvernement à travers Ministère de la Recherche Scientifique et de lInnovation (MINRESI) ; Les bailleurs de fonds: Banque Africaine de Développement (BAD) Union Européenne (UE) Organisation des Nations Unies pour lAlimentation et lAgriculture Banque Mondiale (BM) Coopération Française Agence internationale de lEnergie Atomique (AIEA)

7 Politique de S-T au Cameroun Plusieurs types dinstitutions de R-D au Cameroun: Instituts et établissements de recherche (IRAD, IRGM, IMPM, CIRCB, CRHC, …); Universités et établissements de formation (les universités dEtat, lUniversité des Montagnes, lUCAC, la FASA, CARFOP, ISSAC, …); Les hôpitaux généraux et centraux et certains établissements de santé; Les cellules de recherche des ministères et instituts (Elevage, des Pêches et des Industries Animales); Les organismes de recherche en partenariats et les ONG (IRD, CIRAD, IITA et SIL). On en compte une dizaine

8 Politique de S-T au Cameroun Contraintes dans la mise en œuvre: Faible implication du secteur privé dans le financement de la Recherche; Très faible organisation des salons, foires et portes ouvertes. Défis: Développement des ressources humaines; Réhabilitation des infrastructures; Construction et consolidation des relations entre la Recherche et entreprises.

9 Etat des indicateurs de S-T au Cameroun Quelques données existent mais disparates, ne faisant pas lobjet de publications et couvrant essentiellement le secteur public; Souhait de la mise en place dun système dindicateurs qui couvrirait tous les aspects de la STI, ainsi que tous les secteurs (Projet ASTII); Partir dune opération de collecte dont la méthodologie combine la Méthode développée par lISU et les prescriptions des manuels de FRASCATI et dOSLO; Difficulté principale dans la collecte des données : disponibilités financières.

10 Etat des indicateurs de S-T au Cameroun Pas de périodicité pour la production des indicateurs sur linnovation; Données provenant des sources secondaires : rapports des enquêtes ménages réalisées par lINS (ECAM, EESI) et les rapports des différents instituts de recherche et des universités dEtat; Réflexion sur une étude sur la contribution du R&D à la production nationale en cours. Elle servira de base de production régulière des statistiques et indicateurs sur la R&D et de lInnovation


Télécharger ppt "RAPPORT SUR LA POLITIQUE NATIONALE ET INDICATEURS DE STI AU CAMEROUN Par : Sévérin TCHOMTHE Chef de Cellule de la Recherche Appliquée Institut National."

Présentations similaires


Annonces Google