La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Expériences et recommandations pour la promotion de laquaculture des poissons chats en Afrique: cas du Bénin (Par Dr Arsène F. M. dALMEIDA, Coordonnateur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Expériences et recommandations pour la promotion de laquaculture des poissons chats en Afrique: cas du Bénin (Par Dr Arsène F. M. dALMEIDA, Coordonnateur."— Transcription de la présentation:

1 Expériences et recommandations pour la promotion de laquaculture des poissons chats en Afrique: cas du Bénin (Par Dr Arsène F. M. dALMEIDA, Coordonnateur national du Projet dEtude )

2 Plan de présentation I.Bref aperçu sur le projet dEtude de la Promotion de lAquaculture Continentale pour le Développement Rural en République du Bénin II.Contenu des projets pilotes III.La formation de type « Paysan à Paysan » IV.Conclusion et recommandations

3 Du mois davril 2007 à mars 2009, avec les appuis technique et financier de lAgence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), il a été mis en œuvre au Bénin un projet intitulé: Etude de la Promotion de lAquaculture continentale pour le Développement Rural en République du Bénin (PACODER)

4 Après une enquête socio-économique initiale à travers le Bénin, des projets pilotes ont été identifiés et mis en œuvre sur 10 sites répartis sur toute létendue du territoire du pays sur la base : de létat des lieux de laquaculture au Bénin; du recensement des activités agricoles dans les zones de potentialité aquacole ; de linventaire des organisations à but lucratif et à but non lucratif dans le domaine de laquaculture; de lidentification des contraintes au développement de laquaculture ; de lidentification des zones propices à laquaculture.

5 Contenu des projets pilotes 1. Association avec lagriculture et lélevage Covè, Zagnanado, Lalo, Bassila, Malanville 2. Vulgarisation de la pisciculture de type paysans à paysans Tori-Bossito, Avrankou 3. Valorisation des retenues deau Toucountouna (Barrage de Tchakalakou) 4. Pisciculture en eau saumâtre Kpomassè 5. Pisciculture en whédo ou trous à poissons traditionnels Adjohoun 6. Renforcement des capacités des organisations paysannes Lalo, Bassila, Toucountouna, Malanville 7. Réduction de la pénibilité du travail des femmes Malanville

6 Tchakalakou Commune de Toucountouna - Valorisation des retenus deau - Renforcement des capacités des organisations paysannes Contenus et sites des projets pilotes Monkassa Commune de Malanville - Association avec lagriculture et lélevage - Renforcement des capacités des organisations paysannes - Réduction de la pénibilité du travail des femmes Kantégo Commune de Covè - Association avec lagriculture et lélevage Zonmon Commune de Zagnanado - Association avec lagriculture et lélevage Gangbang Commune de Adjohoun - Pisciculture en whédo Commune dAvrankou - Vulgarisation de la pisciculture de type paysans à paysans Pénéssoulou Commune de Bassila - Association avec lagriculture et lélevage - Renforcement des capacités des organisations paysannes Tchi-Ahomadégbé Commune de Lalo - Association avec lagriculture et lélevage - Renforcement des capacités des organisations paysannes Commune de Tori-Bossito - Vulgarisation de la pisciculture de type paysans à paysans Couffonou Commune de Kpomassè - Pisciculture en eau saumâtre

7 Association avec lagriculture et lélevage Kantégo, Covè

8 Association avec lagriculture et lélevage Zonmon, Zagnanado

9 Association avec lagriculture et lélevage Tchi-Ahomadégbé, Lalo

10 Association avec lagriculture et lélevage Pénéssoulou, Bassila

11 Association avec lagriculture et lélevage Monkassa, Malanville

12 Vulgarisation de la pisciculture de type paysans à paysans Commune de Tori-Bossito Cours théorique Cours pratique épervier Cours pratique pêche Cours pratique préparation daliment

13 Valorisation des retenues deau Tchakalakou, Toucountouna

14 Valorisation des retenues deau Tchakalakou, Toucountouna

15 Pisciculture en eau saumâtre Couffonou, Kpomassè

16 Pisciculture en whédo ou trous à poissons traditionnels Gangban, Adjohoun

17 Mécanisme de renforcement des capacité : PACODERSOPGroupement Formation Renforcement des capacités des organisations paysannes

18 Réduction de la pénibilité du travail des femmes

19

20 Essentiel du Schéma directeur Année déchéance: Lan 2020 Objectifs: -Amélioration et diversification des revenus des populations rurales; -Augmentation de la production piscicole grâce à laquaculture. Région cibles: Zone potentielle de laquaculture continentale dans tout le pays Population cible: Les paysans exerçant dans les zones rurales une activité économique artisanale, non seulement dans laquaculture mais également dans lagriculture ou lélevage.

21 Orientation pour la promotion daquaculture continentale 1) Réduction des coûts des activités aquacoles 2) Augmentation de la productivité aquacole 3) Consolidation du système de vulgarisation technique 4) Renforcement des capacités des paysans 5)Association de laquaculture avec lagriculture et lélevage

22 Constitution des 15 projets proposés (Plan dAction) Réduction des coûts des activités aquacoles: -Projet damélioration de la productivité des étangs piscicoles par fertilisation -Projet de développement de la pisciculture en cages flottantes simplifiées - Projet de développement de la pisciculture hors sol du clarias

23 - Projet de vulgarisation de la pisciculture par formation de type paysan à paysan - Projet de développement du matériel didactique de vulgarisation de la pisciculture - Projet de formation des spécialistes en production halieutiques Consolidation du système de vulgarisation technique: - Projet damélioration de la productivité des étangs piscicoles par fertilisation - Projet de développement de la pisciculture en cages flottantes simplifiées - Projet de développement de la pisciculture hors sol du clarias Augmentation de la productivité aquacole:

24 Renforcement des capacités des paysans: Projet de renforcement des capacités des groupements de paysans-pisciculteurs par lamélioration des compétences des TSIEC Association de laquaculture avec lagriculture et lélevage: Projet de promotion de la cuniculture Projet de promotion de la pisciculture dans la région Nord Projet de promotion de la pêche dans les retenues deau du Nord Actions limités au nord

25 - Renforcer les moyens logistiques des agents techniques des CeCPA; - Renforcer le personnel de la Direction des Pêches; - Faire prendre partiellement en charge les frais par les bénéficiaires; - Prévoir le gardiennage au niveau des étangs piscicoles; - Avoir une vision de développement piscicole dans les zones agricoles; - Augmenter le nombre de pisciculteurs; - Promouvoir lassociation des pisciculteurs; - Mettre à profit lexpérience des pays avancés en aquaculture dans les pays en voie de développement; -Promouvoir la formation de moyennes ou grandes exploitations piscicoles. Recommandations

26 Vulgarisation de la pisciculture de type paysans à paysans Commune dAvrankou (1/3) Collaborateur : Monsieur KPOSSOU Dominique Vulgarisateurs : 1 SPH du CeRPA Ouémé-Plateau et 2 SPH du CeCPA Avrankou Investissement du PACODER - 1 abri pour la formation y compris le tableau noir et les bancs - Rémunération du formateur (y comprit les frais de déjeuner pour les stagiaires) - Equipement de formation (balance, outil pour la construction détang, etc.) - Appui financier (la moitie du frais dalevin et daliment) aux bénéficiaires de la formation - Frais de publicité (Radio Wêké et Mégaphone et Banderoles) Responsabilité du collaborateur - Lieu de fomation (ferme piscicole) et main doeuvre

27 Une des raisons pour lesquelles la pisciculture na pas progressé au Bénin jusquici est que les paysans ordinaires ne se sont pratiquement pas vus offrir dopportunité détudier ses techniques. En ce qui concerne les organismes béninois de mise en œuvre de formations, une ONG (Songhai) accueille comme sous-traitant des formations dans le domaine piscicole, de façon irrégulière et contre rémunération, mais en raison du coût élevé, laccès nest pas facile pour les paysans ordinaires.

28 Dans les zones rurales, la transmission dinformations – techniques piscicoles incluses – se fait généralement de bouche à oreille dans les communautés locales ou par lintermédiaire des CeCPA. Pour faire progresser la vulgarisation des techniques et leur introduction dans de nouvelles fermes, utiliser ce réseau de transmission dinformations de paysan à paysan est efficace. Dans les enquêtes sur les fermes qui ont commencé réellement la pisciculture, les cas de démarrage par imitation dun exemple à proximité et les cas de démarrage sur les conseils de personnes du voisinage ou damis sont les plus fréquents.

29 La vulgarisation de la pisciculture avec efficacité est possible en développant les fermes-clés, qui sont le noyau de cette propagation locale des techniques, et en encourageant la vulgarisation au moyen de la formation de type « paysan à paysan ». Il sagit de développer des fermes-clés possédant une technique piscicole et une gestion supérieures, et promouvoir la propagation des techniques aux autres paysans, principalement par des formations techniques de type « paysan à paysan », ainsi que lappui aux activités piscicoles.

30 Objectifs et indicateurs Objectif à court terme :Que les paysans guidés par les fermes-clés pratiquent la pisciculture Objectif à moyen et long terme :Que la population de pisciculteurs augmente, principalement autour des fermes-clés Indicateurs datteinte : Nombre de pratiquants de la pisciculture après la participation aux formations (nombre de nouvelles fermes pratiquantes et nombre de fermes reprenant la pisciculture après interruption)

31 Résultats attendus Les fermes piscicoles ayant appris les techniques dans les formations de type « paysan à paysan » commenceront la pisciculture; Les méthodes de transmission de paysan à paysan des informations techniques utilisables se diversifieront; Laccès aux informations techniques piscicoles pour les paysans intéressés par la pisciculture sera plus proche; En cas de problème survenant dans la pisciculture, demander conseil à proximité sera possible et la résolution sera aisée; Les opérations concernant les alevins et géniteurs effectuées entre fermes piscicoles seront plus actives.

32 Vulgarisation de la pisciculture de type paysans à paysans Commune dAvrankou (1/3) Cours théorique Cours pratique préparation daliment Cours théorique Cours théorique

33 Vulgarisation de la pisciculture de type paysans à paysans Commune dAvrankou (3/3) Nombre de bénéficiaires : 94 personnes au total - 12 bénéficiaires (premier formation: du 4 au 7 décembre 2007) - 20 bénéficiaires (2ème formation: du 5 au 8 février 2008) - 20 bénéficiaires (3ème formation: du 13 au 16 mai 2008) - 21 bénéficiaires (4ème formation: du 27 au 30 mai 2008) - 21 bénéficiaires (5ème formation: du 26 au 29 août 2008) Nombre de pratiquants : - 53 bénéficiaires (56%) ont acheté les alevins et les aliments de Clarias avec un appui du PACODER

34 Conclusion et recommandations Vulgarisation de la pisciculture de type paysans à paysans La formation paysans à paysans a été mis en œuvre avec succès; -Il est nécessaire denvisager la livraison gratuite dalevins aux bénéficiaires des formations; - Pour le moment, la priorité est donnée aux pisciculteurs ayant suspendu les activités; -La pisciculture hors sol est praticable par ceux qui nont pas dexpérience et ne disposent pas dinfrastructures piscicoles.

35


Télécharger ppt "Expériences et recommandations pour la promotion de laquaculture des poissons chats en Afrique: cas du Bénin (Par Dr Arsène F. M. dALMEIDA, Coordonnateur."

Présentations similaires


Annonces Google