La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation de juge de parcours régional 2012/2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation de juge de parcours régional 2012/2013."— Transcription de la présentation:

1 Formation de juge de parcours régional 2012/2013

2 Organisation de la formation 1 - Nécessité de former les juges de parcours 2 – Les REFERENCES : règlement et annexes, 3 – Les OFFICIELS : différentes fonctions, rôle,environnement…. 4 - Survol des structures fédérales 5 - Visionnage du DVD jugement 6 - Animation fiches FIC et exemples 7 – Application théorique : validation 8 - Application pratique sur 8 courses Durée estimée : 6h

3 1 - Un juge de parcours formé ? Un jugement équitable Un jugement de qualité Une reconnaissance du juge : formations et suivi de parcours Une valorisation de la fonction pour les clubs Une crédibilité accrue : notion de souveraineté de décision ! Un devoir vis à vis des compétiteurs : neutralité, respect Une nécessité pour nos clubs et notre fédération

4 2 - Le règlement sportif général (RG en noir) et annexes particulières slalom (RP en bleu) Le tracé comprend 18 à 25 portes dont 6 minimum et 7 maximum sont à remonter. La dernière porte est située entre 15 et 25 mètres de la ligne d'arrivée.(RP8) Le franchissement dune porte commence quand : RP31. 2 Le bateau ou le corps ou la pagaie touche une fiche. Et/ou une partie du corps (tronc, tête) du compétiteur (en C2, lun des équipiers) franchit le plan de la porte. Le franchissement dune porte est terminé quand: RP31. 2 Le franchissement dune des portes suivantes est commencé. Et/ou la ligne darrivée est franchie.

5 Franchissement correct dune porte: Le bateau (ou une partie) et le corps du ou des compétiteurs doivent franchir le plan des deux fiches dans le sens et lordre correct défini par le parcours. Le bateau (ou une partie) doit franchir le plan de la porte au même instant que le corps du compétiteur. La tête entière doit franchir le plan de la porte pour que le corps puisse être considéré comme passé. Un franchissement correct dune porte sans toucher des fiches avec le corps, la pagaie ou le bateau est une négociation sans faute. N.B.: Si une partie du bateau seulement franchit le plan de la porte et à condition quaucune partie du corps ou de la tête nait franchi le plan de porte, le compétiteur est alors autorisé à retenter son franchissement même sil y a eu touche sur lextérieur de la porte.

6 Les pénalités 0 point: Négociation correcte sans faute. 2 points: RP Négociation correcte de la porte mais avec une touche dune ou des deux fiches. Une touche répétée sur une ou les deux fiches nest pénalisée quune fois. 50 points: RP Touche dune porte (1 ou 2 fiches) sans négociation correcte ou porte omise. Tête seule sans partie du bateau dans le plan de porte.

7 50 points: (suite). Poussée intentionnelle dune porte pour permettre son franchissement (on estime quil ny a pas de poussée intentionnelle lorsque le bateau et le corps sont dans une position où la porte aurait pu être franchie sans faute). Le corps (en C2, dun des 2 équipiers) franchit le plan de la porte retourné à lenvers. Négociation dans le sens différent de celui indiqué par le tracé. Pendant la négociation dune porte, aucune partie du corps (tronc, tête) ne doit franchir le plan de porte dans le mauvais sens (exemple du « tiroir », stop « tête »). Une équipe qui ne passe pas la ligne darrivée en 15 secondes.

8 Porte omise: Une porte est considérée comme omise quand le franchissement dune des portes suivantes est commencé ou lorsque la ligne darrivée est franchie. Précisions: Des franchissements répétés dune porte sans toucher de fiches ne sont pas pénalisés. Une porte franchie nest plus pénalisante même si elle est touchée pour franchir une autre porte 50 points de pénalités est le maximum pouvant être obtenu sur une porte. Le bénéfice du doute profite au compétiteur dans tous les cas. Les annexes aux règlements : Éditées tous les ans par la CNA, elles contribuent à maintenir les règlements en corrélation avec ceux de la FIC et faire appliquer des évolutions normales constatées en cours de saison sportives (format des courses, quotas…). Elles sont aussi un outil dactualisation des connaissances des juges

9 Autres: Les courses par équipe / les patrouilles: RP 31.5 et RP.6 Course par équipe de trois embarcations. Dans ce cas, le temps est pris entre le départ du premier bateau qui franchit la cellule (les autres doivent démarrer après sous peine de disqualification) et l arrivée du dernier. Les trois bateaux doivent franchir la ligne d arrivée en 15 secondes maximum, sous peine de 50 points (secondes) de pénalités pour l équipe. Les pénalités des trois bateaux au passage des portes s additionnent.

10 Les disqualifications : Disqualification pour la manche (DSQ-M) : RP 32 Une embarcation est disqualifiée pour la manche : quand elle reçoit une aide extérieure, en cas de dessalage, sil ne garde pas ses deux mains sur la pagaie au moment du passage de la ligne darrivée. Lorsque le tête du compétiteur (ou dau moins un équipier en C2) franchit la ligne darrivée entièrement sous leau En course par équipes (en plus des cas du paragraphe précédent) En cas de disqualification dune des embarcations En cas de franchissement de la ligne de départ par une autre embarcation de léquipe avant embarcation libérée par le starter. Disqualification pour la compétition (DSQ-C) : RP 33 En cas de non respect des règles de sécurité concernant le bateau et les équipements individuels quelque soit le moment du constat de la faute

11 3 - Rôle du juge de parcours (art RP 14 page 20) Il observe le franchissement des portes dont il doit assurer le jugement. Sur les fiches normalisées dont il dispose : Il inscrit le numéro des portes à juger, le numéro des dossards, les pénalités, leur nature (justification). Toutes les pénalités doivent être justifiées. Il note: -la gêne quaurait pu subir un concurrent ainsi que les circonstances, -les événements fortuits qui peuvent perturber la course en indiquant, le cas échéant, le numéro de dossard à partir duquel les concurrents subissent un préjudice sportif, les aides extérieures. (niveau deau, porte cassée, hauteur de fiche changée….) Il transmet au juge de transmission les pénalités en utilisant les signes conventionnels ou autre moyen mis à sa disposition Lors du jugement croisé, il communique avec les secteurs concernés et note bien sûr les justificatifs des pénalités

12 Relations du juge de parcours Transmission des pénalités au juge de transmission La communication : les signes conventionnels Cas particulier : enquête du JA Responsable des juges

13

14 Les officiels sur une course Juge de transmission : RP13 Juge arbitre : RP15 et RP16 Juge vérificateur : RP17 Juge des résultats : RP 18 Délégué CNAS : RP 19 (AFLD : Association Française de Lutte contre le Dopage) Les juges Les officiels techniques Responsable de lorganisation :RP21 Traceurs : RP23 Starter : RP24 Responsable es juges : RP 22 Responsable informatique : RP25 Délégué AFLD : RG 27 à RG29 Membres du jury dappel : RG30

15 Devoir et comportement du juge Le juge se présente aux organisateurs et donne son livret Le juge participe à la réunion des juges sous la tutelle du JA. Une fois en poste, il est sérieux et concentré. Il reste équitable. Le bénéfice du doute revient au compétiteur mais il se doit de prendre une décision Il ne répond pas aux questions des compétiteurs, dirigeants ou entraîneurs. Il se conforme aux demandes du JA : jugement croisé sur un, voir plusieurs secteurs, déplacement sur le bord avec le compétiteur… Il séquipe en fonction des conditions locales (météo, isolement, boisson…)

16 Placement du juge: Réflexion nécessaire pour chaque poste. Nécessité de voir les deux fiches même pendant le passage et ne JAMAIS se positionner dans le prolongement du plan de porte sauf si risque de « tiroir ». Attitude en cas d événement inattendu (vent, montée des eaux…). Mettre en place de nouvelles règles par l intermédiaire du chef juge: Explicites. Appliquées de manière identiques pour tous. Exemple: en cas de vent, si une fiche vient heurter le compétiteur pendant son passage alors qu il ne peut plus modifier sa trajectoire pour l éviter ; pas de pénalité.

17 4 - Structures fédérales Le conseil fédéral Le bureau exécutif Les commissions nationales dactivités Les comités régionaux Les comités départementaux Les clubs Les adhérents

18 5 – DVD Organisation du DVD et utilisation optimale Questions ? 6 – Fiches FIC Exemples et entraînements Questions ?

19 7 - Applications Objectifs : Valider la délivrance de la carte de JUGE A (REGIONAL) Modalités : Travailler en temps limité, prise de décision sur des figurines sur papier et questionnaire Résultats : individuels et circonstanciés Correction et résulatats


Télécharger ppt "Formation de juge de parcours régional 2012/2013."

Présentations similaires


Annonces Google