La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE COMMERCE MONDIAL DES BIENS ET SERVICES. I – ORGANISATION DES ECHANGES INTERNATIONAUX II – STRUCTURE DES ECHANGES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE COMMERCE MONDIAL DES BIENS ET SERVICES. I – ORGANISATION DES ECHANGES INTERNATIONAUX II – STRUCTURE DES ECHANGES."— Transcription de la présentation:

1 LE COMMERCE MONDIAL DES BIENS ET SERVICES

2 I – ORGANISATION DES ECHANGES INTERNATIONAUX II – STRUCTURE DES ECHANGES

3 I – ORGANISATION DES ECHANGES INTERNATIONAUX Après la 2 ème guerre mondiale, on a observé un fantastique essor des échanges, leur croissance étant toujours supérieure à celle de la production mondiale Cette évolution du commerce mondial saccompagne de profondes mutations dans la nature des produits échangés.

4 Le commerce international apparaît également comme un lieu daffrontements des puissances, daffirmation des suprématies

5 Quelles sont les nations qui dominent aujourdhui léchange international ? Prépondérance des pays développés à économie de marché PDEM : USA, Canada, UE, Japon : la Triade réalise 70 % des échanges mondiaux

6 A/ LEXPANSION DU COMMERCE MONDIAL a) Sur la période : expansion du commerce mondial. Mais il est possible de distinguer 2 grandes périodes : : âge dor de la croissance mondiale et du commerce international (+10 %). En France, on parle des 30 glorieuses.

7 1973 : 1 er choc pétrolier. Les membres de lOPEP (organisation des pays exportateurs de pétrole) saccordent pour augmenter le prix du pétrole brut de 70 % puis de 130 %. En quelques mois, le prix du baril de pétrole passe de 2 $ à 14 $ crise (ponction importante du revenu des pays industrialisés) 1979 : guerre Iran-Irak. 2 e choc pétrolier, le prix du baril passe de 12 $ à 35 $.

8 A ces 2 crises, sajoutent : le dérèglement du système monétaire international, lémergence de nouveaux pays exportateurs et le déclin des vieilles industries européennes.

9 b) Depuis les années 80, on assiste à une reprise des échanges. Quels sont les 3 évènements qui ont contribué à cette reprise ? création de lUE (acte unique européen de 1986) libéralisation du commerce mondial (levée des politiques protectionnistes) croissance des pays émergents : NPI (Corée du Sud, Taïwan, Hong Kong)

10 c) 1998 : moindre croissance des échanges en raison des effets liés à la crise asiatique d) actuellement : forte croissance des échanges mondiaux

11 Quappelle-t-on «économie-monde» ? le développement des échanges et linterdépendance croissante des économies : mondialisation des échanges

12 B/ LINTERDEPENDANCE COMMERCIALE DES ECONOMIES 1/ LES OUTILS DE MESURE DES ECHANGES Il existe différents indicateurs qui permettent dévaluer le degré douverture des pays.

13 Comment se calcule le taux douverture dun pays ? Que mesure-t-il ? exportations + importations / PIB = taux douverture en France 23 % du PIB, il évalue le degré douverture et la part de chaque pays dans léconomie mondiale

14 Comment se calcule le taux dexportation ? Que mesure-t-il ? exportations / PIB mesure la part de la production intérieure dun pays qui est exportée cest un indicateur de la spécialisation de léconomie dun pays en France 35 % du PIB est exportée

15 Comment se calcule le taux de pénétration du marché intérieur ? Que mesure-t-il ? importations / PIB + (importations – exportations) part de la demande intérieure qui est couverte par les produits importés montre les faiblesses de la production dun pays (qui est obligé dimporter pour satisfaire la demande intérieure)

16 2/ LA CONTRAINTE EXTERIEURE Définition linterdépendance des économies (due à louverture des pays au commerce international) limite lautonomie des politiques nationales (politique monétaire, budgétaire…) les choix de politique économique ne peuvent pas aller à lencontre des tendances internationales au risque dêtre vouées à léchec

17 II – STRUCTURE DES ECHANGES De 1985 à 1993, le commerce mondial de marchandises a progressé régulièrement plus que la production mondiale et cet écart semble saccentuer. Les économies deviennent de plus en plus interdépendantes.

18 A/ LA STRUCTURE PAR PRODUIT Sur quels types de produits se font + de 60 % des échanges mondiaux ? produits manufacturés part croissante dans le total des échanges de biens

19 Par rapport à la masse des marchandises échangées, les échanges de services représentent quelle part ? services commerciaux (transport, tourisme, assurances, télécom…) occupent une part de plus en plus importante dans les échanges

20 Que dire de la part des produits primaires dans les échanges ? à linverse des produits manufacturés, les produits agricoles sont en baisse constante (9 %) la part des produits minéraux varie selon lévolution des cours (ex. le pétrole)

21 B/ LA STRUCTURE PAR PAYS Les pays développés dominent le commerce mondial domination de la « triade »

22 1/ LES PRINCIPALES PUISSANCES COMMERCIALES Quelle est la part des pays développés à économie de marché ? 70 % des échanges mondiaux

23 Et celle des pays en développement ? Fluctuante en raison des évolutions des cours des matières premières qui constituent une part importante de leurs exportations NPI : 4 dragons (Hong Kong, Taïwan, Corée du Sud, Singapour) part croissance PMA : en déclin, pays marginalisés

24 Quelle est la situation des pays en transition vers le capitalisme ? Intégration dans le commerce mondial très différenciée : 10 pays ayant intégré lUE en 2004 (dont surtout la Pologne) en bonne voie dintégration réussie mais Russie en difficulté essor de la Chine (croissance très forte de 8 % par an)

25 Quelles sont les caractéristiques de la nouvelle DIT ? Les PED se spécialisent dans des productions fortement utilisatrices de main dœuvre Les PDEM se redéploient vers des activités à haute technologie

26 Que signifient les sigles : PDEM : pays développés à économie de marché (ex. Triade) PMA : pays les moins avancés (Afrique...) NPI : nouveaux pays industrialisés (4 dragons asiatiques...) PED : pays en développement

27 2/ LES PRINCIPAUX COURANTS (flux) Le commerce international séloigne de plus en plus dun commerce de type Nord/Sud au profit dun commerce tripolaire (la Triade). Jusquen 1980, laxe principal du commerce international était lAtlantique (échanges Amérique du Nord/Europe). Depuis 1980, cest le Pacifique (échanges Amérique du Nord/Asie- Japon).

28 Quappelle-t-on le commerce Sud/Sud ? Commerce entre pays en développement Il est faible

29 Quest-ce que le commerce intra zones ? Un commerce entre pays de la même zone (ex. les pays de lUE échangent entre eux) Constitution de blocs commerciaux qui influencent le commerce international : UE, ALENA, ASEAN, MERCOSUR, ZLAE (fin 2005 : zone de libre échange des Amériques)… Il sagit dune forme de protectionnisme : protectionnisme de zone

30 Quest-ce que lALENA ? Association de libre échange nord américaine Quest-ce que lASEAN ? association des nations du sud est asiatique

31 3/ CAS DE LA FRANCE 2 français sur 5 vivent dun travail pour lextérieur. Une part très importante des échanges extérieurs français est effectuée avec les pays de l'union européenne : environ 60 % des exportations et 60 % des importations. Le principal client (et fournisseur) de la France est l'Allemagne.

32 Le Japon est également un fournisseur non négligeable (environ 5 % de nos importations) ainsi que les États-Unis (9 % de nos importations). Par contre, nos exportations vers les États-Unis sont encore insuffisantes (seulement 2 %). Par ailleurs, le volume des échanges est assez important avec les pays en développement.

33 Globalement, les points forts des échanges extérieurs de la France sont : le secteur agroalimentaire 2 ème rang mondial pour les exportations de produits agricoles derrière les États- Unis. l'industrie automobile biens d'équipement l'industrie civile (constructions navales, génie civil…)

34 Par contre, les points faibles des échanges extérieurs de la France sont globalement les suivants: énergie : déficitaire malgré la réduction de la dépendance énergétique biens intermédiaires (électroménager…) électronique, informatique, chimie.

35 Comment se situe la France dans le commerce mondial ? échange des services : 2 ème exportateur après les USA (tourisme) échange des marchandises : 4 ème rang mondial après les USA, Allemagne, Japon 4 ème exportateur mondial


Télécharger ppt "LE COMMERCE MONDIAL DES BIENS ET SERVICES. I – ORGANISATION DES ECHANGES INTERNATIONAUX II – STRUCTURE DES ECHANGES."

Présentations similaires


Annonces Google