La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ce programme bénéficie du soutien du ministère des Affaires étrangères et européennes français et de lAgence Française de développement 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ce programme bénéficie du soutien du ministère des Affaires étrangères et européennes français et de lAgence Française de développement 1."— Transcription de la présentation:

1 Ce programme bénéficie du soutien du ministère des Affaires étrangères et européennes français et de lAgence Française de développement 1

2 2

3 JOUSSOUR « PASSERELLES » Dispositif de coopération algéro-français Principe : concertation pluri-acteurs (04, les associations et ONG des deux rives et leurs pouvoirs publics) Ambition: (Agir ensemble au service de lenfance et de la jeunesse en développant des programmes collectifs) Objectifs: Renforcer les associations algériennes et françaises Projets de qualité Partenaires crédibles et écoutés Définition et la mise en place de politiques publiques enfance et jeunesse Soutenir la complémentarité de laction associative entre ces acteurs, notamment avec les pouvoirs publics locaux ou nationaux Promouvoir un partenariat équilibré, respectueux, la solidarité, dans une volonté dapprendre ensemble et de progresser 3

4 Objectifs globaux Contribuer à renforcer les capacités individuelles et collectives des associations algériennes qui agissent au bénéfice de la jeunesse et de l'enfance. Concourir à accroître l'impact de laction des associations pour l'amélioration de la situation de la jeunesse et de lenfance en Algérie. Objectifs spécifiques Renforcer laction des jeunes associations locales et leur implication dans des dynamiques locales et/ou « pluri-acteurs ». Accompagner la « professionnalisation » des associations les plus expérimentées. Favoriser la mise en réseau des associations impliquées dans le programme pour travailler ensemble et avec les pouvoirs publics. Contribuer à une meilleure prise en charge des enfants et des jeunes, notamment les plus vulnérables et à lutter contre la marginalisation de ces publics Favoriser linsertion des jeunes dans la société, en favorisant le développement de leurs pratiques citoyennes 4

5 Lorganisation du programme sarticule autour : D instances de gouvernance LAssemblée Plénière (AP) qui regroupe les membres. Elle définit les orientations stratégiques du programme et décide des contenus et des modalités des actions à mener et sengage autour dune charte de valeurs partagées; Le comité de pilotage « COPIL », mixte algéro-français qui est responsable de la bonne conduite des activités Il est composé de 8 membres élus pour un mandat de 02 ans (5 associations algériennes et 3 françaises) et de membres de droit (le CFSI, le SCAC ambassade France et du MAEEF) Les pouvoirs publics algériens (ministères de tutelle) sont également prévus en tant que membre de droit. Dune cellule exécutive chargée de la mise en œuvre des activités et de lanimation du réseau. Et dune ONG garante, le Comité Français pour la Solidarité Internationale « CFSI », responsable du fonctionnement du programme, auprès du principal bailleur de fonds, lAgence Française de Développement et le ministère des Affaires Étrangères et Européennes Français. 5

6 JOUSSOUR regroupe, une diversité dacteurs, des associations, des collectifs, des réseaux et fédérations, des ONG algériennes, françaises et dautres pays européens (Italie, Autriche) qui interviennent en Algérie. Ainsi que des APC, des DJS algériennes et des collectivités locales françaises. 83 partenaires, dont 49 membres algériens et 34 français/européens ont participé à la phase Depuis février 2010, le processus dadhésion a été ouvert. On enregistre ladhésion de: 39 nouvelles associations algériennes 2 nouvelles collectivités locales et 2 DJS algériennes (Bouira et El Oued), 7 nouvelles ONG françaises/européennes, 3 nouvelles mairies françaises (Aubervilliers, Nanterre, Roubaix), Ce qui porte le nombre des membres de lAP à

7 Ladhésion au programme engage les membres à respecter les valeurs et les principes de sa charte : Le respect des droits humains, basé sur les droits fondamentaux Le refus de la pauvreté et des inégalités, avec des actions dutilité sociale Une gouvernance interne effective dans le fonctionnement du programme et des associations Une concertation permanente et une information partagée Légalité des chances par un accès équitable au programme Une volonté dapprendre ensemble et de progresser par des pratiques dévaluation et de capitalisation Et à participer à toutes ses activités transversales. 7

8 Pour la réalisation des ses objectifs, le programme JOUSSOUR sest doté de plusieurs outils Un Fonds dAppui Projets (FAP), destiné à financer des projets denvergure conduits par des associations membres, expérimentées, en partenariat nord- sud ou seules ; Un Fonds dAppui aux Initiatives Locales (FAIL), destiné à financer sur un territoire donné des associations locales émergentes. Un Fonds dInitiatives Collectives de Rencontres (FICR) destiné à financer des actions collectives permettant de construire des réseaux et dinitier des dialogues et des propositions sur les questions de politiques publiques enfance et jeunesse, en partenariat avec les autorités; Un Programme dActions Communes Transversales (PACT) soutient ces fonds en proposant des cycles de formation, des séminaires régionaux, un processus de capitalisation collective et la mise place doutils de communication et de valorisation des actions des associations. 8

9 GOUVERNANCE LASSEMBLEE PLENIERE DE MAI 2008 A lancé la phase Validé les orientations stratégiques de cette phase Élu le comité de pilotage LE COPIL a tenu 7 sessions, en France et en Algérie, pour superviser la conduite du programme, en plus de réunions à distance et de limplication des ses membres dans différentes commissions ad hoc. Il a notamment: Validé lattribution des fonds du programme. Validé les propositions de modifications budgétaires du programme, Animé les temps collectifs du programme (rencontre de bilan détape, bilans des FAP, FAIL et FICR) avec la coordination. Travaillé sur les orientations stratégiques du programme pour la phase , sur la base des grandes recommandations des membres, après le bilan mi-parcours. Préparé la proposition damendement du « règlement intérieur » Préparé le programme de lAP Représenté le programme à certaines manifestations organisées par des partenaires et AG des autres PCPA 9

10 FINANCEMENTS DE PROJETS 43 projets sont soutenus par le programme dont 13 projets sont développés en partenariat Sud / Nord. 10 Appels Montants prévus Dossiers déposés Projets retenus Montants attribués Désistement Projets en partenariat FAP 1 AMI 2 AP FAIL05 AP FICR 1 AMI 1 AP Total10 AP

11 Répartition géographique des projets 11 WilayaFAPFAILFICRTotal Alger Béjaia Blida 01 Bordj Bou Arréridj 01 Bouira 04 Boumerdes 01 Constantine El Oued 04 Oran Tizi-Ouzou 01

12 Répartition par thématiques Les thématiques dintervention sont très diversifiées. Certains thèmes forts se dégagent : le psychosocial, linsertion socioprofessionnelle, la culture, la protection, la santé, la citoyenneté, le handicap apparaît en transversal (en santé, insertion professionnelle ou sur dautres champs) Dautres thématiques, bien que moins développées, constituent également un centre dintérêt à limage de léducation, la migration, le développement durable, léducation formelle. Des thématiques apparaissent comme plus marginales (résolution de conflit, loisirs, politique publique et travail social). 12

13 FORMATIONS/ACCOMPAGNEMENT 2 types daccompagnement Accompagnement à lécriture des projets Pour les candidats au FAP: ceux qui lont souhaité ont bénéficié dun coaching de 02 jours. Il a concerné 8 huit associations. En ce qui concerne le FICR, laccompagnement a porté sur laide à lécriture du projet et sur lidentification de partenaires ; Pour les candidats au FAIL: dès le lancement de lappel, une formation à la GCP suivi dun atelier décriture de projet est réalisée (02 Constantine, 01 Oran, Bouira et El Oued, au profit dune cinquantaine dassociations locales). Par ailleurs, toutes les associations qui lont souhaité ont bénéficié dune aide à la levée des réserves des comités dattribution. 13

14 ACCOMPAGNEMENT À LA MISE EN ŒUVRE Formations en gestion administrative et financière: les associations dont les projets ont été retenus dans le cadre du FAP et FAIL ont bénéficié dune formation en gestion financière animée par le responsable administratif et financier de la cellule exécutive. 16 associations en ont bénéficié dans le cadre du FAP 21 associations en ont bénéficié dans le cadre du FAIL Missions de suivi et accompagnement par les chargés de suivi et un soutien du responsable administratif sur le reporting financier technique mais aussi sur le recadrage des activités lorsque cela a été nécessaire. 14

15 LES RENCONTRES DU PACT JOURNEES DINFORMATIONS DES MEMBRES 04 réunions dinformations ont été organisées à Alger et à Paris en octobre 2008 et en juin Outre le fait de tenir les membres algériens et français informés du déroulement du programme, ces réunions visaient également à collecter les attentes et remarques des membres. BILAN MI-PARCOURS après une année de mise en œuvre de la phase programme Cette rencontre sest déroulée à Tipasa, les 11, 12 novembre Elle visait à regrouper toutes les parties prenantes pour un moment déchanges et de mise en perspective mais aussi à resserrer les liens entre les membres et à encourager la connaissance mutuelle et les partenariats potentiels. 88 participants y ont pris part. Elle a vu la présence des représentants des ministères algériens de la Solidarité, de la Jeunesse et des Sports et du ministère français des Affaires étrangères et européennes. Elle a permis de dresser un bilan collectif, didentifier nos points de force et de faiblesse et dégager les orientations stratégiques pour la phase à venir. 15

16 LES RENCONTRES DUPACT LES SEMINAIRES REGIONAUX du FAIL: ce sont des moments déchanges et de capitalisation pour partager les résultats des projets cofinancés et permettre aux autres associations du territoire où ils sont organisés de découvrir le programme, les expériences des porteurs de projets et de participer à la réflexion autour de thématiques intéressant les associations. Avec comme finalité daméliorer les dynamiques territoriales. Ces rencontres ont regroupé 180 acteurs associatifs et représentants des pouvoirs publics locaux: à Constantine /juillet 2009 et mai 2010 à Oran / janvier 2010 à El Oued / mars 2010 à Bouira / avril 2010 Quelques résultats: Une meilleure visibilité des associations et projets cofinancés Linitiation dun dialogue entre associations et pouvoirs publics Des échanges avec les bénéficiaires grâce aux visites de projets Une grande participation des associations de jeunes au débat sur la thématique de « lengagement des jeunes dans les associations » et sur le « travail de réseau ». 16

17 BILANS PARTICIPATIFS PAR FONDS FAP/ une rencontre de bilan collectif, a été réalisée les 7 et 8 avril 2010 au centre culturel A. Medjoubi dAlger, avec les associations financées et leurs partenaires, Ce bilan a permis : un partage dexpériences à travers les projets lidentification de nouvelles pistes daction pour améliorer la performance du dispositif FAP des actions transversales qui viendrait en soutien à ce dernier de dégager des éléments dévaluation du dispositif FAP en termes dimpacts des projets. FICR/ un bilan collectif a mobilisé le 29 avril 2010 au centre culturel A. Medjoubi dAlger, les associations et institutions impliquées dans les initiatives de rencontres collectives Ce bilan a permis de : partager les résultats des projets cofinancés par le FICR ; de sinterroger sur les dynamiques créées et leurs perspectives réfléchir tous ensemble à loutil FICR, ses forces, ses faiblesses et comment laméliorer. Ce sont des temps collectifs qui ont amélioré et renforcé la connaissance mutuelle des membres. 17

18 PUBLICATIONS/ETUDES Une pr é - é tude sur la probl é matique de « l engagement et la mobilisation des jeunes dans les associations a é t é r é alis é e sous la conduite d un consultant alg é rien,M. Brahim Salhi, entre janvier et mai La question de l engagement, du b é n é volat, de la participation des jeunes dans les associations et de la place qui leur est faite constitue un point de d é bat dans les associations alg é riennes et sur que les membres ont souhait é approfondir. Une é tude pr é alable a donc é t é engag é e avec la double intention de mieux cerner cette probl é matique et de tirer des recommandations d actions (actions concrètes et immédiates et/ou approfondissement de linvestigation par des études plus poussées) pour la phase du programme. Ses résultats vous seront livrés dans cette AP 18

19 Une publication est en cours de finalisation Il s agit d un é tat des lieux des dispositifs de protection de l enfance et de la jeunesse en Alg é rie qui sera pr é sent é sous la forme d un r é f é rentiel-guide. Sa réalisation a été confiée à une consultante algérienne, Mme Bouchra Kessai. Le manque doutils pratique à la disposition des acteurs intervenants dans le secteur de la protection de lenfance et de la jeunesse a conduit à proposer cette publication. En attendant sa finalisation, ses premiers éléments sont disponibles sous forme de synthèse et vous seront livrés dans cette AP. 19

20 LA CAPITALISATION Un processus de capitalisation accompagné a été engagé depuis janvier 2010 et se poursuivra tout au long du programme. Le travail a été confié à un binôme dexperts franco-algérien. Le contenu de la capitalisation porte sur les : Le champ du pilotage et de la prise de décision collective La qualité du travail associatif Les résultats préliminaires vous seront présentés lors de cette assemblée. 20

21 LES OUTILS DE COMMUNICATION Enrichissement du site internet par la création de Une NEWS LETTER destinée à informer les membres des activités du programme Une nouvelle rubrique « Centre de ressources » avec des outils, guides en lien avec les associations et les thématiques du programme, guide de financement, études, etc Alimentation de la rubrique présentation des associations et de leurs projets pour leur permettre une meilleure visibilité, Information/veille sur les appels à projets Réalisation dun annuaire actualisé des membres Réalisation dun film intitulé « Associations algériennes, Autrement citoyennes » dans le cadre du projet « Médiatiser la face invisible du développement », mis en œuvre par le CFSI avec le soutien de lUE. Ce documentaire, réalisé par H.Djahnine a connu une large diffusion auprès des membres, en Algérie et en France. 21

22 Lors de la phase pilote, un Recueil sur les associations algériennes «Associations algériennes, des parcours et des expériences » a été réalisé par deux journalistes, H.Djahnine et D. Benramdane. Il a permis de rendre plus visibles des associations activant dans le domaine de lenfance et de la jeunesse. Il est disponible sur le site internet

23 Il sagit dun point financier à mars 2010 permettant de: connaître la répartition du budget connaître la nature des dépenses Il concerne les dépenses justifiées de juin 2008 à mars Il inclut une estimation des dépenses jusque fin juin 2010 : lexécution du budget sera inférieur au budget prévisionnel (denviron11 % du budget)

24

25 Mise en œuvre des projets : 60 % du budget total 43 projets Près de euros attribués Près de euros dapport des associations 60 % des dépenses justifiées au 31/12/2009 Des formations : euros Appui à lécriture, à la gestion et au suivi administratif Sous consommation liée la nécessité de requalibrer certaines activités compte tenu des retards dans le recrutement de la cellule Prévu Estimé à fin juin 2010écartécart en % Formation % Projets associations %

26 LE FONCTIONNEMENT Les dépenses de fonctionnement concernent les fournitures, les loyers, le personnel. Inférieur de 23 % essentiellement à cause : dune sous consommation des fournitures ( euros) dun décalage dans les recrutements ( euros) dun budget communication dont lexécution a été limitée ( euros)

27 PrévuEstiméécart écart en % Vie associative % Les dépenses liées à la vie associative concerne le comité de pilotage, lassemblée plénière, les bilans. Sous réserve des dépenses réelles du dernier trimestre, elles seront inférieures au budget prévisionnel.

28

29 La phase pilote était une phase dapprentissage qui permis de mettre en place le programme et den tester les outils, de produire 10 projets, dinitier dans des groupes thématiques, un travail de réflexion collective sur la question des politiques publiques enfance et jeunesse avec les pouvoirs publics. La phase I est une réelle montée en puissance, elle a permis de Renforcer la gouvernance collective et lenrichissement des actions du programme grâce à une implication plus importante des membres Promouvoir le partenariat ( sur 43 projets plus de 57% des projets FAP et 100% des projets FICR ont été réalisés en partenariat Nord Sud) Développer un soutien plus efficace à la production de projets (accompagnement plus important par le coaching individuel et la formation) Élargir le territoire dintervention du programme au moins sept wilaya supplémentaires touchées par les actions directes ou indirectes du programme Améliorer le travail avec les pouvoirs publics notamment à travers le FAIL, le FICR et les rencontres de réflexions Contribuer parfois à la redynamisation de la coopération décentralisée. Belfort/Boumerdes, Bordeaux/Oran, Constantine/Grenoble Améliorer la prise en charge de la problématique enfance jeunesse en Algérie à travers les projets, les réseaux mis en place et leurs productions propres ou celle du programme (référentiels, guide dinsertion, etc) 29 ACQUIS …

30 Gouvernance - Gouvernance collective du programme par différents acteurs, notamment des associations (apprentissage de pratiques de gestion, de gouvernance, de transparence, des procédures de qualité) - le Copil : Espace de formation, dapprentissage de nouvelles pratiques de gouvernance et de coopération, cest un exemple de gouvernance à diffuser dans les associations Meilleure mise en réseau et meilleure interconnaissance des membres Impacts sur les associations Meilleure gouvernance et structuration des associations et renforcement de leurs capacités opérationnelles Amélioration de leurs s savoirs –faire et expertise dans leur domaine dactivité, notamment grâce au partenariat Valorisation de lapport des bénévoles Renforcement de la crédibilité et de la visibilité des associations face aux pouvoirs publics mais aussi par rapport à leur public cible Une meilleure connaissance du contexte algérien par les associations françaises ou européennes ce qui leur permet de réfléchir sur leur propres pratiques 30 …POINTS FORTS

31 Sur les thématiques enfance et jeunesse Innovation, apports de nouvelles connaissances (ex; harragas, prise en charge des enfants en difficultés et en détresse, insertion socioprofessionnelle des personnes en situation de handicap, etc) Impacts sur les publics cibles Mise à disposition de nouvelles structures daccueil (espaces dexpression et découte, écoles de soutien, crèches, espaces de loisirs….) Un encadrement des enfants et des jeunes plus performant

32 Aller vers une implication plus effective des pouvoirs publics Plus déchanges nord-sud et dinterconnaissance Renforcer laspect plaidoyer dans nos actions Renforcer les dynamiques territoriales Améliorer le dispositif daccompagnement Réfléchir à une stratégie sur la pérennisation du programme, (simprégner davantage dans linter-PCPA de lexpérience des autres sur cette question, trouver une réelle articulation avec les autres bailleurs de fonds présents en Algérie) Améliorer davantage la visibilité des membres (création dune base de données sur les associations algériennes, françaises, italiennes, etc) et des autres PCPA) Continuer à affiner les connaissances sur les thématiques du programme Mieux articuler laction individuelle et le travail collectif pour que le PCPA ne soit pas quune somme de projets et un guichet mais bien la recherche dimpacts structurants sur le milieu associatif pour améliorer son action publique. 32


Télécharger ppt "Ce programme bénéficie du soutien du ministère des Affaires étrangères et européennes français et de lAgence Française de développement 1."

Présentations similaires


Annonces Google