La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Adapter pas du tout, un peu, énormément, à la folie Alex Battaglini Octobre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Adapter pas du tout, un peu, énormément, à la folie Alex Battaglini Octobre 2010."— Transcription de la présentation:

1 Adapter pas du tout, un peu, énormément, à la folie Alex Battaglini Octobre 2010

2 1.Article de lois 2.Responsabilité populationnelle : 1.Connaissance de la population, portrait, etc. 3.Impacts : Efficience, coûts, qualité, équité daccès, amélioration, etc… Pourquoi ?

3 Au plan organisationnel : […] tenir compte des particularités linguistiques et culturelles … et favoriser laccessibilité des services de santé et des services sociaux, dans leur langue, pour les personnes issues des différentes communautés culturelles du Québec. (articles 2.5 et 2.7)(articles 2.5 et 2.7) Chaque conseil dadministration se doit den tenir compte (diversité culturelle) dans létablissement de ses priorités, de ses orientations et pour lorganisation de son offre de services. (article 171)(article 171) Au plan de lintervention : Toute personne a le droit de recevoir des services de santé et des services sociaux adéquats sur les plans à la fois scientifique, humain et social, avec continuité et de façon personnalisée et sécuritaire. (article 5) Articles de loi à la base de ladaptation des services dans le réseau de la santé :

4 1.Que veut dire répondre à leurs particularités ? a.Que veut dire personnaliser en contexte pluriethnique ? b.Quels en sont les impacts sur les services ? Du discours aux faits Responsabilité populationnelle : Les caractéristiques démographiques, sociales et culturelles Les besoins Les attentes particularités ?

5 responsabilité populationnelle Passage dune approche centrée sur les ressources à une approche centrée sur la population population = Client + client + client Connaître la population, ses particularités

6

7 Proportion dimmigrants, territoires de CSSS, Montréal, 2006.

8 Naissances Nombre annuel moyen de naissances Indice synthétique de fécondité 1,852,07 Nouveau-nés dont la langue maternelle de la mère ou du père n'est ni le français ni l'anglais , ,6 Nouveau-nés dont la mère ou père est née à l'extérieur du Canada , ,8

9 * Québec sans Montréal Proportion dimmigrants récents 1996, 2001, 2006

10 Caractéristiques socioculturelles Que peut-on tirer de ces données démographiques ? Encore des données mais des données socioculturelles ! Caractéristiques de la population Problématiques, besoins, attentes !

11 Proportion dimmigrants récents selon la région de naissance, CSSS Bordeaux-Cartierville – Saint-Laurent, Montréal, 2006

12 58 % 5% ne parle ni le français ni langlais 44% parlent une autre langue à la maison

13 Inégalités sociales de la santé : Précarisation Taux relatifs de faible revenu (par rapport aux personnes nées au Canada) des immigrants, selon le nombre dannées depuis limmigration Source : Statistique Canada, Recensement du Canada

14

15 Principaux besoins sociosanitaires perçus (intervenants et gestionnaires, n=97, dans 9 CLSC) Difficultés liées à la pauvreté (besoins primaires, nourriture, logement) Problèmes dintégration (sociale, économique, adaptation, isolement) Santé mentale : anxiété, détresse, choc post- traumatique; (50 % des répondants à létude) Violence conjugale; Conflits intergénérationnels; Épuisement; Problèmes de santé spécifiques (ex. Parasitoses, Hépatite, Tuberculose).

16 Principales attentes linguistiques chez les personnes immigrantes ATTENTES n % (n=149) Les dépliants dinformation devraient être disponibles en plusieurs langues autres que le français ou langlais 12080,5 Les interprètes professionnels (autre que famille ou ami) sont nécessaires pour réaliser une consultation réussie 8959,7 Je fréquenterais plus les CLSC si je savais que lintervention peut se dérouler dans ma langue maternelle 8758,4 Les consultations pourraient être plus longues à cause de la langue7651

17 Principales attentes culturelles chez les personnes immigrantes ATTENTESN % (n=149) Les intervenants devraient mieux connaître les difficultés rencontrées par les personnes immigrantes 13288,6 Ils fréquenteraient plus les CLSC sil leur était possible de rencontrer un intervenant de la même origine ethnique 8355,7 Il est important que les intervenants soient sensibles à leurs croyances spirituelles et à aux pratiques religieuses 8154,7 Il est important que les intervenants informent sur les valeurs de la société québécoise 7751,7 Il est nécessaire que lintervenant ajuste son intervention en fonction de vos valeurs et de vos croyances 7550,3 Il devrait exister des services qui sadressent exclusivement à certains groupes ethniques 5234,9

18 Quelques impacts sur les interventions et sur lorganisation ?

19 Spécificité des interventions auprès des personnes immigrantes: opinion des intervenants

20 Impact des particularités de la clientèle immigrante sur lintervention: Pour chacun des impacts suivants, dites-nous à quelle fréquence vous le constater dans votre travail ? (C-J n=290) Très souvent ou souvent

21 Base du calcul, si… : 31 % de la population montréalaise est immigrante; Sils Utilisent les services dans des proportions = à lensemble de la population Si 26.9 % dentre eux ont une langue maternelle autre que le français et langlais et sont installés à MTL depuis moins de 10 ans. Impact budgétaire Coûts totaux heures dintervention = $$$$ 7.3% des usagers = 40 % plus long = 2.9 % du budget Langue, culture, connaissance, etc.

22 Exemples : personnalisation en contexte interculturel Durée de lintervention et de la fréquence Langue de lintervention Ajustement du contenu Respects des rites, prières, fêtes, pratiques alimentaires, choix du sexe dun intervenant, etc. Etc. Respect de la personne, de sa dignité et de ses croyances ; favoriser la qualité des soins Coûts de la non- personnalisation des soins ? Personnalisation des services en contexte pluriethnique

23 Impacts dune non adaptation des services

24 Incompréhension médicale Peu de symptômes psychologiques et physiques rapportée Faiblesse des soins préventifs Faible adhésion Consultations inutiles et répétées : insatisfaction lors de la rencontre médicale Tests de dépistage inutiles Hospitalisation et durée Risques derreur médicale Risques de complications Augmentation des coûts 1) Aggravation de létat de santé 2) Dépenses inutiles Quelques impacts Non adéquation entre services, besoins et caractéristiques socioculturelles Barrières à laccessibilité Etc. Performance ? 3) Responsabilité populationnelle ?

25 En guise de conclusion En matière de Loi (personnalisation des services) En matière de responsabilité populationnelle Particularités sociodémographiques, sociales et culturelles, besoins et attentes En matière de santé Maintenir le bon état de santé des immigrants, éviter laggravation des problèmes de santé (remettre à plus tard, connaissance des besoins). Au plan économique : Assurer une protection financière contre les coûts de la mauvaise santé Au plan organisationnel Assurer équité daccès et qualité pour tous Compétence culturelle cohérente avec la réalité démographique. Un peu, beaucoup, énormément, à la folie …. Selon le secteur, les moyens et dans un esprit de réciprocité…

26 Merci !

27

28

29

30

31 En guise de conclusion Quelques enjeux relatifs à la gestion dans un contexte de diversité culturelle ? En matière de santé Maintenir le bon état de santé des immigrants, éviter laggravation des problèmes de santé (remettre à plus tard, connaissance des besoins). Mieux connaître les besoins et les attentes (aborder les difficultés dintégration ?) Au plan économique : Assurer une protection financière contre les coûts de la mauvaise santé (assumer les coûts des ajustements nécessaires). Au plan organisationnel Gestion éclairée des coûts réels associés à la spécificité des intervention (traduction, interprètes, durée, fréquence, etc.); Éviter une gestion arbitraire de ladaptation des services : établir un plan daction pour lensemble des institutions qui permettrait de définir des balises pour une gestion adéquate des adaptations Développer une compétence culturelle au plan organisationnel qui soit cohérente avec la réalité démographique.

32 Proportion croissante des immigrants sur les territoires de Montréal

33 Personnalisation des services Exemples : personnalisation en contexte interculturel Durée de lintervention et de la fréquence Langue de lintervention Ajustement du contenu Respects des rites, prières, fêtes, pratiques alimentaires, choix du sexe dun intervenant, etc. Etc. Accommodements raisonnables = corriger une situation de discrimination indirecte découlant dune norme ou dune règle Pratiques quotidiennesMesures exceptionnelles Respect de la personne, de sa dignité et de ses croyances ; favoriser la qualité des soins Coûts de la non- personnalisation des soins

34 9 CLSC, 3 tendances (analyses des correspondances)

35 Variation des efforts de gestion de la diversité culturelle Trois niveaux de compétences culturelles au plan organisationnel selon 6 variables : 1)Traduction des informations 2)Accès aux interprètes 3)Production doutils et dactivités adaptés 4)Acquisition doutils, de documents, etc. 5)Programme de formation 6)Autres

36 Institutions actives et innovantes Performent pour laccessibilité, ladaptation et ladéquation des services

37 Institutions actives mais peu innovantes Performent pour laccessibilité, ladéquation des services

38 Institutions passives (cas pas cas)

39 1)coûts totaux dheures dintervention : $ 2)Si : une intervention moyenne auprès dune personne immigrante = 40% plus longue 3)Si : 7,3 % des usagers à Montréal requiert cette durée supplémentaire 4)Proportion du budget dédiée aux personnes immigrantes est de 2,9% 30 % de la population montréalaise est immigrante Utilisent les services dans des proportions = à lensemble de la population 26.9 % dentre eux ont une langue maternelle autre que le français et langlais et sont installés à MTL depuis moins de 10 ans. 7,3 % des usagers des CLSC nécessite une intervention spécifique (langue, culture, méconnaissance, etc.) Surcoût total de ces interventions = $ Impact budgétaire

40 «Connaissance Français/anglais 2001/2006

41

42 Facteurs qui favorisent ou qui nuisent à ladaptation des services LACUNES Ouverture superficielle à la diversité culturelle Ladaptation demeure lapanage des intervenants Budgets non-adapté : limites pour interprètes, traduction, outils adaptés, formation, ressources externes Méconnaissance des particularités besoins/attentes Indifférence vis-à-vis la réalité pluriethnique Non reconnaissance des particularités de lintervention par divers paliers décisionnels Faible collaboration entre établissements FACTEURS FACILITANTS Ouverture à la diversité culturelle Reconnaissance des particularités de lintervention Soutien aux intervenants (pour adaptation) Accès aux interprètes Relations avec partenaires communautaires Visibilité des services (traduction) Favorise la diversité des approches Volonté dassurer léquité daccès

43 Caractéristiques socioculturelles Langues/cultures Religions Connaissance du réseau Circonstances migratoires Etc. Interactions intervenants/usagers Utilisation des services Réceptivité Modulent Que peut-on tirer de ces données démographiques ? Encore des données mais des données socioculturelles ! Caractéristiques de la population Problématiques, besoins, attentes !

44 Strictement au plan des considérations sociodémographique, des caractéristiques qui en découlent (besoins, attentes, problématiques ! sur notre territoire, On peut penser quil faudrait : Adapter à la folie

45 responsabilité populationnelle Connaître notre population : Quelques chiffres !


Télécharger ppt "Adapter pas du tout, un peu, énormément, à la folie Alex Battaglini Octobre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google